Réseau canadien contre les accidents cérébrovasculaires

Réseau canadien contre les accidents cérébrovasculaires

26 nov. 2009 00h01 HE

Le gouvernement fédéral engage 19,2 millions de dollars en vue de soutenir un réseau national de recherche sur l'AVC

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 26 nov. 2009) - Le Réseau canadien contre les accidents cérébrovasculaires, un des Réseaux de centres d'excellence du Canada, recevra 19,2 millions de dollars sur trois ans pour ses recherches sur l'AVC, une des causes principales de décès et d'handicap au Canada.

Le Dr Antoine Hakim est le chef de la direction et le directeur scientifique du Réseau, qui a son siège à l'Université d'Ottawa. Le financement permettra au Réseau, de 2010 à 2013, à :

  • soutenir d'importants essais cliniques ciblant la prévention de l'AVC et la réadaptation post-AVC,
  • financer un projet de recherche qui se déroulera dans 12 centres et examinera les moyens permettant de protéger le cerveau après un AVC,
  • étudier le lien entre la démence et l'AVC,
  • travailler de concert avec des chercheurs à l'échelle mondiale afin de cerner les facteurs de risque émergents,
  • soutenir son Registre qui surveille et évalue les soins donnés pour l'AVC,
  • promouvoir la Stratégie canadienne de l'AVC, une initiative nationale lancée en partenariat avec la Fondation des maladies du coeur du Canada, visant à améliorer les services pour l'AVC dans chaque province et territoire,
  • entreprendre une vérification des soins de l'AVC à l'échelle du pays et à produire un Rapport sur l'AVC au Canada en 2010,
  • financer un programme de formation primé,
  • organiser le premier Congrès canadien de l'AVC en 2010 ensemble avec la Fondation des maladies du coeur et le Canadian Stroke Consortium et
  • soutenir les activités du Conseil national des soins infirmiers de l'AVC.

Fondé en 1999, le Réseau canadien contre les accidents cérébrovasculaires a déjà eu un impact significatif sur la prévention, les soins et la récupération de l'AVC et la recherche dans ces domaines. Le financement accordé, après un examen rigoureux par un groupe d'experts internationaux, lui permettra de continuer sur sa lancée.

"Nous sommes fiers que le Canada soit reconnu comme un chef de file international et que le gouvernement fédéral poursuive son engagement ferme à l'égard de la recherche sur l'AVC, qui revêt une importance capitale", dit le Dr Hakim, qui dirige aussi le programme de neurosciences à l'Université d'Ottawa et à l'Institut de recherche de l'Hôpital d'Ottawa. Plus de 50 000 Canadiens sont victimes d'un AVC majeur chaque année et quelque 300 000 Canadiens vivent avec les séquelles d'un AVC.

"Nous avons fixé des buts bien précis, dressé les plans et établi des objectifs réalistes pour faire adopter les changements qui réduiront les répercussions de l'AVC", affirme Michael Cloutier, président du Conseil d'administration du Réseau canadien contre les accidents cérébrovasculaires. "Grâce à ce financement, nous pourrons non seulement poursuivre nos précieuses recherches en cours, mais aussi soutenir de nouvelles initiatives prometteuses."

La chef de la direction de la Fondation des maladies du coeur du Canada, Sally Brown déclare : "La Fondation est fière de sa relation avec le Réseau et des engagements pris avec ce dernier. Nous nous réjouissons de continuer à travailler ensemble en vue de prévenir les AVC et d'améliorer les soins et la récupération des victimes de la maladie."

 

A propos du Réseau canadien contre les accidents cérébrovasculaires (www.accidentscerebrovasculaires.ca) Le Réseau canadien contre les accidents cérébrovasculaires compte plus de 100 éminents scientifiques et cliniciens dans 24 universités canadiennes qui travaillent en collaboration sur divers aspects de l'AVC. Le Réseau, dont le siège est à l'Université d'Ottawa, inclut également des partenaires de l'industrie, du secteur bénévole et des gouvernements fédéral et provinciaux. A titre de Réseau de centres d'excellence du Canada, il est déterminé à réduire les répercussions physiques, sociales et économiques des AVC sur la vie de chaque Canadien et Canadienne et sur la société dans son ensemble.

Renseignements