Chambre immobilière du Grand Montréal

Chambre immobilière du Grand Montréal

21 avr. 2010 08h30 HE

Le marché immobilier commence l'année en force dans la région de Montréal

ILE-DES-SOEURS, QUEBEC--(Marketwire - 21 avril 2010) - Selon les données du système MLS® provincial, la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) indique que le nombre de transactions conclues dans la région métropolitaine de Montréal au premier trimestre de 2010 a augmenté de 46 % par rapport à la même période l'an dernier et de 10 % par rapport au premier trimestre de 2008.

« Il faut se rappeler qu'au premier trimestre de 2009, le marché immobilier montréalais était affecté par la récession et affichait une baisse d'activité de 24 %. Le premier trimestre de 2008 offre donc un meilleur point de comparaison, comme la récession n'était pas encore commencée », indique Michel Beauséjour, FCA, chef de la direction de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) et de la CIGM. « Avec une hausse des ventes de 10 % par rapport au premier trimestre de 2008, le marché immobilier dans la région de Montréal est très actif, ce qui s'explique par des conditions économiques favorables. Les taux d'intérêt sont faibles, le marché de l'emploi s'améliore et les consommateurs ont confiance en l'économie. »

Toutes les catégories de propriété ont contribué au dynamisme du marché en ce début d'année dans la région de Montréal. Les ventes d'unifamiliales ont augmenté de 42 % par rapport aux trois premiers mois de 2009 et de 8 % comparativement au premier trimestre de 2008. La copropriété a, quant à elle, enregistré une croissance des ventes de 54 % par rapport au premier trimestre de 2009 et de 13 % par rapport à 2008, alors que les plex ont vu leurs ventes augmenter de 45 % comparativement au premier trimestre de l'an dernier et de 13 % par rapport aux trois premiers mois de 2008.

Au chapitre des prix, la maison unifamiliale a vu son prix médian se fixer à 243 000 $ au premier trimestre de l'année, une croissance de 8 % par rapport à la même période l'an dernier. Le prix médian des copropriétés a aussi enregistré une hausse de 8 % pour se fixer à 200 000 $. Finalement, le prix médian des plex a augmenté de 10 % pour s'établir à 371 000 $.

Sur le plan géographique, tous les secteurs de la région ont enregistré une hausse d'activité au cours des trois premiers mois de 2010. Le secteur de Vaudreuil-Soulanges a connu une croissance des ventes de 56 % par rapport au premier trimestre de 2009 et de 10 % comparativement à 2008. À Laval, le nombre de transactions a progressé de 50 % par rapport aux trois premiers mois de 2009 et de 18 % comparativement au premier trimestre de 2008. L'Île de Montréal, la Rive-Nord et la Rive-Sud ont plutôt enregistré des hausses respectives de 43 %, 45 % et 48 % comparativement au premier trimestre de 2009, alors que le nombre de transactions conclues dans chacun de ces secteurs a augmenté de respectivement 10 %, 8 % et 9 % par rapport à la même période en 2008.

Les premiers acheteurs ont été actifs au Québec

Au Québec, les ventes résidentielles ont augmenté de 38 % au premier trimestre de 2010 comparativement au premier trimestre de 2009, période affectée par la récession. En comparaison avec le premier trimestre de 2008, soit avant le début de la récession, les ventes ont augmenté de 12 %.

Par catégorie de propriété, la copropriété s'est démarquée, enregistrant une hausse des ventes de 49 % par rapport aux trois premiers mois de 2009 et de 16 % par rapport au premier trimestre de 2008. La maison unifamiliale et les plex ne sont pas en reste avec une augmentation des ventes de respectivement 36 % et 31 % par rapport au premier trimestre de 2009 et de 12 % et 9 % par rapport à 2008.

« La popularité des copropriétés nous laisse croire que les premiers acheteurs ont été très actifs sur le marché en début d'année. D'ailleurs, selon les résultats de notre plus récent sondage, 43 % des consommateurs québécois considérant l'achat d'une propriété au cours des 12 prochains mois sont actuellement locataires », indique Michel Beauséjour. « Il est aussi possible de croire que la hausse prévue des taux hypothécaires a incité certains consommateurs à devancer leur achat, créant une activité soutenue sur le marché de la revente. »

Au chapitre des prix, la moitié des maisons unifamiliales ont été vendues à un prix supérieur à 206 000 $ dans la province au premier trimestre de 2010, une hausse de 9 % par rapport au premier trimestre de l'an dernier. Le prix médian des copropriétés s'est fixé à 189 000 $, une progression de 10 % par rapport à la même période en 2009, alors que celui des plex a crû de 19 % pour s'établir à 310 000 $.

Pour plus de statistiques, consultez la section « Statistiques MLS® » sur la page d'accueil de centris.caMD (http://www.centris.ca/SiteContent/FCIQ/fr/accueil.aspx?lang=fr).

À propos de la Chambre immobilière du Grand Montréal

La Chambre immobilière du Grand Montréal est une association à but non lucratif qui compte plus de 10 000 membres; agents et courtiers immobiliers. Deuxième plus grande chambre au Canada, sa mission est de promouvoir et protéger activement les intérêts professionnels et d'affaires de ses membres afin qu'ils accomplissent avec succès leurs objectifs d'affaires et qu'ils conservent leur prédominance dans l'industrie immobilière.

À propos de la Fédération des chambres immobilières du Québec

La Fédération des chambres immobilières du Québec est une association à but non lucratif regroupant les 12 chambres immobilières du Québec en tant que membres associés, de même que plus de 14 000 agents et courtiers immobiliers qui en sont membres affiliés. Sa mission est de promouvoir et protéger les intérêts de l'industrie immobilière du Québec afin que les chambres et les membres accomplissent avec succès leurs objectifs d'affaires.

Pour visionner la vidéo sur les plus récentes statistiques MLS®, présentée sur FCIQ TV, cliquez ici (http://www.fciq.tv/fr/videos/voir/401/).

Renseignements

  • Chambre immobilière du Grand Montréal
    Chantal de Repentigny, Directrice adjointe
    Communications, relations avec l'industrie
    et affaires légales
    514-762-2440, poste 130
    chantal.derepentigny@gmreb.qc.ca