Citoyenneté et Immigration Canada

Citoyenneté et Immigration Canada

09 oct. 2009 13h54 HE

Le ministre Kenney propose des améliorations au Programme concernant les travailleurs étrangers temporaires

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 9 oct. 2009) - Le ministre de la Citoyenneté, de l'Immigration et du Multiculturalisme, Jason Kenney, a annoncé aujourd'hui que le gouvernement du Canada prend des mesures additionnelles pour mieux protéger les travailleurs étrangers temporaires.

"Les travailleurs étrangers temporaires jouent un rôle important dans l'économie canadienne", a déclaré le ministre. "Nous avons tous, autant les employeurs que l'ensemble des Canadiens, l'obligation de faire en sorte que le processus soit juste et équitable."

Le ministre a annoncé aujourd'hui des modifications réglementaires proposées au Programme concernant les travailleurs étrangers temporaires, qui comprennent :

  • une évaluation plus rigoureuse de l'authenticité de l'offre d'emploi;
  • l'imposition d'une limite à la durée du séjour de ces travailleurs au Canada avant leur retour dans leur pays;
  • l'interdiction, pendant deux ans, de participer au Programme pour les employeurs réputés avoir offert des salaires, des conditions de travail ou un travail très différents de ceux promis.

L'un des critères servant à évaluer l'authenticité d'une offre d'emploi est la conformité antérieure d'un employeur aux lois fédérales ou provinciales sur le travail, lesquelles interdisent parfois de demander des frais, par exemple. Les employeurs ayant contrevenu à ces lois peuvent se voir interdire l'embauche de travailleurs étrangers.

Le nom des employeurs qui sont visés par l'interdiction d'embauche de travailleurs étrangers pendant deux ans sera affiché sur le site Internet de Citoyenneté et Immigration Canada.

"Les modifications réglementaires proposées aujourd'hui sont l'aboutissement de vastes consultations et portent sur les principales préoccupations relevées au cours de celles-ci", a ajouté le ministre Kenney.

"Ces modifications représentent un pas important vers l'avant qu'effectue notre gouvernement", a déclaré la ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences, Diane Finley. "Elles renforcent l'engagement de notre gouvernement envers l'amélioration de l'intégrité du Programme concernant les travailleurs étrangers temporaires, tout en garantissant que les travailleurs étrangers temporaires qui comblent un besoin dans les secteurs où il y a encore des pénuries de main-d'oeuvre reçoivent la protection nécessaire."

Un élément clé des modifications prévues est l'imposition d'une limite à la durée du séjour de ces travailleurs au Canada avant leur retour dans leur pays. Selon le plan, après un total cumulatif de quatre ans au Canada, le travailleur étranger n'aurait plus le droit de revenir au pays avant six ans.

Cet élément fait ressortir le fait que le Programme est conçu pour combler des pénuries de main-d'oeuvre à court terme et qu'il n'est pas une solution aux besoins en main-d'oeuvre à long terme. Des exceptions seraient autorisées dans certaines circonstances.

Le Programme concernant les travailleurs étrangers temporaires du Canada aide à combler des pénuries de main-d'oeuvre temporaires en permettant aux employeurs d'embaucher des travailleurs étrangers quand il n'y a pas suffisamment de travailleurs canadiens rapidement disponibles.

Renseignements