Réseau pour le commerce juste

Réseau pour le commerce juste

19 avr. 2010 07h54 HE

Le nouveau Réseau pour la justice dans le commerce dévoilera des détails controversés concernant les négociations en cours de l'accord de libre-échange entre le Canada et l'Union européenne

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 19 avril 2010) - À l'occasion de la troisième ronde des négociations de l'accord de libre-échange entre le Canada et l'Union européenne à Ottawa (du 19 au 23 avril), les représentants du nouveau Réseau pour la justice dans le commerce, un groupe représentant plusieurs organismes canadiens de la société civile, révèleront certains aspects discutables et dommageables pour les Canadiens du projet d'Accord économique et commercial entre le Canada et l'Union européenne lors d'une conférence de presse le 19 avril.

Ces nouvelles informations soulèvent des questions sérieuses sur l'incidence d'un nouvel accord de libre-échange sur les politiques sociales, l'environnement, la culture, les marchés publics, les droits de propriété intellectuelle et plusieurs autres secteurs de l'économie canadienne et européenne.

La conférence de presse aura lieu le lundi 19 avril à 10 h 30, à la salle Charles Lynch, 130S, édifice du Centre, Colline du Parlement

PORTE PAROLE:

Teresa Healy, recherchiste principale, Congrès du travail du Canada
Scott Sinclair, chercheur universitaire principal, Centre canadien de politiques alternatives
Frédéric Viale, Attac-France, auteur de L'horreur européenne

Membres du Réseau pour la justice dans le commerce qui seront présents et disponibles pour commenter :

Peggy Nash, assistante du président national, Travailleurs et travailleuses canadien(ne)s de l'automobile
Terry Boehm, président national, Syndicat national des cultivateurs
Alain Pineau, directeur général, Conférence canadienne des arts
Denis Lemelin, président, Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes
John Bennett, directeur exécutif, Sierra Club du Canada
Larry Brown, secrétaire-trésorier, Syndicat national des employées et employés généraux du secteur public

*Nota : Le Centre canadien de politiques alternatives diffusera également une copie du nouveau rapport de Scott Sinclair, intitulé : Negotiating from Weakness Canada-EU trade treaty threatens Canadian purchasing policies and public services, dont une copie complète sera disponible à la conférence de presse et en ligne (www.policyalternatives.ca) .

En vertu de l'Accord de libre-échange entre le Canada et l'Union européenne, le Canada désire ouvrir de plus larges secteurs à la libéralisation que dans l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) ou dans les accords négociés à l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Cet accord touche des champs particulièrement nombreux: les secteurs des services et de l'investissement, la réglementation et des normes nationales, les marchés publics et les droits de propriété intellectuelle, entre autres. 

Le Canada veut également inclure un mécanisme controversé de règlement des différends opposant un investisseur et un État, semblable à celui de l'ALENA, qui donnera pour la première fois aux compagnies canadiennes, qui sont familières avec ce type de procédure, la capacité de poursuivre les gouvernements européens afin d'être indemnisées pour certaines réglementations d'intérêt public en matière de santé, de sécurité et de protection de l'environnement, qui nuisent aux profits.

Le Réseau pour la justice dans le commerce est formé d'organismes de la société civile, de groupes environnementaux et de syndicats qui se sont réunis pour contester la portée et le processus des négociations de l'accord de libre-échange entre le Canada et l'Union européenne, et pour défendre un commerce équitable, favorisant la justice sociale et le développement durable.

Renseignements

  • Conseil des Canadiens
    Stuart Trew
    647-222-9782
    ou
    Travailleurs et travailleuses canadien(ne)s de l'automobile
    Angelo DiCaro
    416-606-6311