Ressources humaines et Développement social Canada

Ressources humaines et Développement social Canada

28 sept. 2007 13h00 HE

Le nouveau gouvernement du Canada défend la Force de réserve canadienne

Le ministre Blackburn s'engage dans un dialogue national en vue de mettre en oeuvre une stratégie de réintégration

MONCTON, NOUVEAU-BRUNSWICK--(Marketwire - 28 sept. 2007) - Le ministre du Travail et ministre de l'Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, l'honorable Jean-Pierre Blackburn, a visité le Nouveau-Brunswick aujourd'hui pour poursuivre le dialogue du nouveau gouvernement du Canada sur la réintégration avec succès des réservistes sur le marché du travail canadien.

"Le nouveau gouvernement du Canada est déterminé à ne ménager aucun effort pour que les hommes et les femmes de la Force de réserve canadienne qui servent notre pays reçoivent notre appui quand vient le temps de retourner à la vie civile. Ils le méritent," a déclaré le ministre Blackburn.

Le Canada compte plus de 33 000 réservistes disséminés dans des centaines de collectivités du pays. A tout moment, environ 2 500 d'entre eux sont en service actif. Plusieurs sont des étudiants, mais ceux qui ont des emplois à temps plein forment la majeure partie de la Force de réserve canadienne.

Le ministre Blackburn a pris la parole devant les membres de la base des Forces canadiennes de Gagetown pour poursuivre le dialogue national avec les intervenants. Plus tard dans la journée, il a participé à une conférence de presse à la caserne de pompiers de Hildegard afin de souligner l'appui exceptionnel qu'offre la ville de Moncton aux membres de la Force de réserve du Canada.

Le personnel de la Force de réserve canadienne joue un rôle essentiel dans la protection des intérêts du Canada, autant au pays qu'à l'étranger. Les réservistes ont souvent été appelés à participer à des missions internationales de maintien de la paix, de stabilisation et de sécurité des populations de par le monde. Ils sont aussi venus en aide aux Canadiens et Canadiennes durant des périodes de crise, lors des inondations à Winnipeg et au Saguenay ou de la tempête de verglas en 1998 par exemple. Non seulement doivent-ils alors mettre leur emploi et leur carrière en veilleuse, ils s'éloignent aussi de leurs parents et amis.

"Mettons tout en oeuvre pour qu'aucun réserviste portant notre uniforme militaire ne revienne du front pour se retrouver directement au bureau de l'assurance-emploi," a ajouté le ministre Blackburn.

Le nouveau gouvernement du Canada ouvre cette discussion pour entendre le point de vue des autres ordres de gouvernement et des parties intéressées en vue de mettre en oeuvre une stratégie qui permettra aux réservistes de réintégrer avec succès le marché du travail canadien.

Renseignements

  • Cabinet du ministre Blackburn
    Emma Welford
    819-997-7826
    ou
    Ressources humaines et Développement social Canada
    Bureau des relations avec les médias
    819-994-5559