Travaux publics et Services gouvernementaux Canada

Travaux publics et Services gouvernementaux Canada

28 janv. 2007 13h26 HE

Le nouveau gouvernement du Canada et la Nouvelle-Écosse investissent 400 millions de dollars pour le nettoyage des étangs bitumineux et des sites des fours à coke de Sydney

SYDNEY, NOUVELLE-ECOSSE--(CCNMatthews - 28 jan. 2007) - Le nouveau gouvernement du Canada et la province de la Nouvelle-Ecosse ont annoncé aujourd'hui une étape historique qui prépare le terrain au nettoyage des étangs bitumineux et des fours à coke de Sydney devant débuter ce printemps.

Après s'être penchés longuement sur les recommandations exprimées par le Comité mixte d'examen de l'évaluation environnementale, les gouvernements ont révélé l'approche qu'ils adopteront pour assainir les sites. Le nettoyage consistera principalement à solidifier, à contenir et à recouvrir les sols contaminés, puis l'on procédera à l'aménagement ainsi qu'à la surveillance et à l'entretien à long terme du site. On n'y effectuera aucune incinération.

"C'est une journée mémorable pour la population de Sydney. Notre entente, qui consiste à entreprendre le nettoyage de ces sites contaminés, démontre une fois de plus l'engagement du nouveau gouvernement du Canada à prendre des mesures concrètes et mesurables dans le domaine de l'environnement", a déclaré Michael M Fortier, ministre de Travaux publics et des Services gouvernementaux Canada.

"Comme Néo-Ecossais, je suis particulièrement fier de l'initiative du nouveau gouvernement visant à protéger et à améliorer notre environnement. Et c'est un grand honneur, avec l'appui de mes collègues, que notre gouvernement prenne des mesures concrètes pour résoudre cet important enjeu environnemental", a déclaré Peter MacKay, ministre des Affaires étrangères et ministre de l'Agence de promotion économique du Canada atlantique.

"Le nettoyage de ces sites est une priorité pour le nouveau gouvernement du Canada afin de mieux protéger la santé des Canadiens et des Canadiennes et l'environnement", a déclaré Mark Warawa, secrétaire parlementaire du ministre de l'Environnement. "Je félicite le Comité mixte d'examen pour tout le travail accompli et nous sommes fiers de participer à un projet pour restaurer ces sites pour les générations futures."

"La décision d'aujourd'hui amènera une solution environnementale durable et responsable que les gens du Cap Breton attendent et méritent", a déclaré Angus MacIsaac, ministre des Transports et des Travaux publics de la Nouvelle-Ecosse. "Ayant atteint cette étape importante, la province de la Nouvelle-Ecosse est plus déterminée que jamais à compléter le nettoyage des étangs bitumineux et des sites des fours à coke de Sydney."

"L'éventuel nettoyage des étangs bitumineux et des sites des fours à coke sera une réalisation environnementale majeure pour le Cap Breton", a déclaré Mark Parent, ministre de l'Environnement et du Travail de la Nouvelle-Ecosse. "Cette annonce que nous faisons aujourd'hui constitue une étape vers la réalisation de ce projet."

L'entente entre le gouvernement du Canada et la province de la Nouvelle-Ecosse assurera la gestion diligente et rentable du projet d'assainissement. On procédera au nettoyage des sites sur la base d'un partage des coûts d'une durée de huit ans pour un montant total de 400 millions de dollars, auquel le gouvernement fédéral contribuera en versant la somme de 280 millions de dollars, tandis que la province investira 120 millions de dollars.

On s'attend à embaucher près de 150 personnes qui prendront part au nettoyage pendant la saison de construction. La Sydney Tar Ponds Agency a élaboré une stratégie économique visant à faire en sorte que les entreprises locales et les entreprises des Premières nations aient l'entière possibilité de prendre part au projet. En plus des nombreux avantages économiques et sociaux à court terme, le nettoyage laissera un héritage durable à la communauté.

Le gouvernement du Canada et la province de la Nouvelle-Ecosse sont extrêmement ravis du processus d'évaluation environnementale et ils remercient les membres du Comité mixte d'examen de l'évaluation environnementale de leur dévouement afin d'aider à trouver la meilleure solution possible pour la communauté et l'environnement.

Vous trouverez ci-joint des documents d'information décrivant le processus d'examen de l'évaluation environnementale, le plan de nettoyage des étangs bitumineux et des sites des fours à coke de Sydney ainsi que les rôles et les responsabilités des gouvernements fédéral et provincial dans le cadre de ce nettoyage.

This text is also available in English.

Photos disponibles sur demande. Veuillez communiquer avec Hubert Jacquin au 902-830-5742.



Document d'information

Processus d'évaluation environnementale

Le projet d'assainissement des étangs bitumineux et des fours à coke de Sydney a fait l'objet d'une évaluation environnementale en vertu de la Loi canadienne sur l'évaluation environnementale. On a alors décidé qu'un comité d'examen constituait la méthode d'évaluation environnementale idéale pour ce projet.

En 2005, on mettait sur pied un Comité mixte d'examen de l'évaluation environnementale indépendant dans le but d'examiner les plans d'assainissement des sites. Ce comité s'est penché sur les effets environnementaux du projet proposé et il a recommandé fortement que les gouvernements entreprennent une analyse axée sur les risques pour envisager une méthode visant à contenir et à recouvrir tous les matériaux, plutôt que d'en incinérer une partie, de contenir et recouvrir le reste. Cette analyse axée sur les risques et l'examen des commentaires détaillés de la communauté au cours du processus d'évaluation environnementale ont révélé que l'option préférée excluait l'incinération.

L'annonce d'aujourd'hui constitue une réponse officielle au rapport du Comité mixte d'examen de l'évaluation environnementale.

La Sydney Tar Ponds Agency peut maintenant entreprendre le nettoyage. Travaux publics et Services gouvernementaux Canada et le ministère des Transports et des Travaux publics de la Nouvelle-Ecosse surveilleront le projet pour en assurer la mise en oeuvre de façon écologique et protéger la santé de la communauté.

Le protocole d'entente qu'ont signé le gouvernement du Canada et la province de la Nouvelle-Ecosse assurera la gestion diligente et rentable du projet d'assainissement. On procédera au nettoyage des sites sur la base d'un partage des coûts d'une durée de huit ans pour un montant total de 400 millions de dollars, auquel le gouvernement fédéral contribuera en versant la somme de 280 millions de dollars, tandis que la province investira 120 millions de dollars.

Une fois le projet terminé, la Nouvelle-Ecosse deviendra propriétaire des sites, incluant des propriétés qui appartiennent présentement au fédéral, en plus d'assumer la responsabilité de l'entretien et la surveillance à venir de ces sites.

Pour plus de renseignements sur le processus d'évaluation environnementale, veuillez consulter notre site du Bureau de l'écologisation des opérations gouvernementales à l'adresse suivante : http://www.tpsgc.gc.ca/ecologisation.



Document d'information

Plan d'action pour le nettoyage des étangs bitumineux et des fours à coke de Sydney

Le 28 janvier 2007, les gouvernements du Canada et de la Nouvelle-Ecosse ont annoncé leur plan visant à nettoyer les étangs bitumineux et les fours à coke de Sydney. Ce plan consiste, entre autres, à stabiliser, à solidifier et à recouvrir les sédiments pour éviter qu'ils ne se propagent dans l'environnement.

A ce jour, on a complété des travaux importants afin de préparer le projet de nettoyage principal, entre autres, en nommant une entreprise chargée de la gestion et de l'ingénierie du projet, en construisant la digue de Battery Point, en modifiant la trajectoire du ruisseau des fours à coke et en procédant à une évaluation environnementale rigoureuse du plan de nettoyage.

Le projet de nettoyage fera appel aux technologies qui connaissent un certain succès dans des sites comparables en Amérique du Nord. Le plan repose sur plusieurs années d'évaluation technique et sur une évaluation environnementale détaillée qu'on a entreprise au cours de la dernière année. Voici quelles en sont les grandes étapes :

- Hiver et printemps 2007 - La mise en oeuvre du projet de nettoyage principal pourra débuter conformément à un plan rigoureux d'évaluation environnementale pour s'assurer que toutes les activités se déroulent de façon responsable sur le plan environnemental.

- Début du printemps 2007 - La Sydney Tar Ponds Agency commencera à publier les appels d'offres pour les travaux de nettoyage.

- Fin du printemps 2007 - Les entrepreneurs débuteront la construction de plus de deux kilomètres de canaux traversant les étangs bitumineux. Ces canaux permettront à l'eau propre du ruisseau des fours à coke et du ruisseau Wash de traverser les étangs sans entraîner les contaminants. Ils isoleront également les zones de travail du ruisseau et des eaux maréales pour ainsi permettre la construction.

- Printemps et été 2008 - On enlèvera et on transportera ailleurs les sédiments de l'ancien canal du ruisseau des fours à coke pour les stabiliser et les solidifier. On installera sur le lit du ruisseau une pellicule de polyéthylène à haute densité qu'on recouvrira ensuite de gravier afin que l'eau de surface puisse s'écouler du site sans se contaminer.

- Eté 2008 au début de 2012 - On procédera à la stabilisation, à la solidification et au recouvrement des sédiments dans les étangs bitumineux. La stabilisation et la solidification consistent, entre autres, à combiner les sédiments à une poudre de ciment et à d'autres agents de durcissement. On recouvrira ensuite les endroits solidifiés d'une pellicule de polyéthylène à haute densité ou d'argile, pour ensuite appliquer une couche de gravier et de terre. On sèmera ensuite à cet endroit de l'herbe ou une autre forme de végétation.

- Eté 2008 au printemps 2012 - Les entrepreneurs construiront un système de couverture étagée au-dessus des parties contaminées du ruisseau des fours à coke.

- Printemps 2009 à l'été 2012 - Les entrepreneurs stabiliseront, solidifieront et recouvriront le réservoir souterrain à goudron.

- Tout au long du projet - Les responsables de la réglementation, l'ingénieur indépendant et le groupe de travail sur la santé surveilleront le projet du début à la fin pour s'assurer qu'il se déroule de façon sécuritaire et responsable sur le plan environnemental. De cette façon, les contaminants ne constituent pas un risque pour la santé.

- Après le projet - La province mettra sur pied un programme de surveillance à long terme afin de documenter les améliorations de la qualité de l'eau au port de Sydney.

- Les gouvernements collaboreront avec la communauté à l'élaboration de plans portant sur les utilisations futures des sites nettoyés.



Document d'information

Rôles des gouvernements fédéral et provincial dans le projet de nettoyage des étangs bitumineux et des sites des fours à coke de Sydney

Travaux publics et Services gouvernementaux Canada

Au nom du gouvernement du Canada, Travaux publics et Services gouvernementaux Canada assurera la surveillance du projet avec le ministère des Transports et des Travaux publics de la Nouvelle-Ecosse. Les deux parties, avec l'aide d'autres ministères du gouvernement fédéral et de la province, ainsi que les conseils du Comité de gestion de l'environnement, verront à ce que le projet se déroule de façon écologique tout en protégeant la santé de la communauté. Elles s'assureront également que le projet sera géré de façon efficace et imputable afin de protéger les intérêts des contribuables. Le gouvernement du Canada investit la somme de 280 millions de dollars à ce projet d'une valeur de 400 millions de dollars, tandis que la part de la Nouvelle-Ecosse s'élève à 120 millions de dollars.

Transports et Travaux publics de la Nouvelle-Ecosse

Le ministère des Transports et des Travaux publics est responsable de l'entente fédérale-provinciale concernant la part des coûts qui s'élève à 400 millions de dollars devant servir au nettoyage des étangs bitumineux et des fours à coke de Sydney. Avec Travaux publics et Services gouvernementaux Canada, le ministère des Transports et des Travaux publics de la Nouvelle-Ecosse gère conjointement l'administration du financement partagé en vertu d'un protocole d'entente que les gouvernements fédéral et provincial ont signé le 12 mai 2004.

Pour assurer une protection efficace des intérêts des gouvernements fédéral et provincial dans le projet, le ministère des Transports et des Travaux publics de la Nouvelle-Ecosse a fait appel aux services d'un expert-conseil indépendant pour toute la durée du projet afin de s'assurer que toutes les activités de conception et d'assainissement entreprises par la Sydney Tar Ponds Agency se déroulent conformément aux conditions du protocole d'entente. Cela comprend les exigences techniques, financières et environnementales, ainsi que la gestion de projet.

Ministère de l'Environnement et du Travail de la Nouvelle-Ecosse

Le ministère de l'Environnement et du Travail de la Nouvelle-Ecosse sera l'organisme chargé de la surveillance réglementaire du projet d'assainissement en vertu des conditions de l'évaluation environnementale et des approbations subséquentes exigées dans la Nova Scotia Environment Act.

Le ministère collaborera avec les autres organismes provinciaux et fédéraux pour assurer une approche coordonnée lors de l'examen du projet et de la gestion de la réglementation. De plus, le ministre de l'Environnement et du Travail mettra sur pied un Conseil indépendant de surveillance du processus d'assainissement qui sera chargé de surveiller la gestion réglementaire du projet.

Sydney Tar Ponds Agency

Le 10 septembre 2004, on a mis sur pied la Sydney Tar Ponds Agency, un organisme de service spécial à but unique qui est chargé de mettre en oeuvre le projet faisant l'objet d'une gestion conjointe par le gouvernement du Canada et la province de la Nouvelle-Ecosse. Cet organisme est responsable des opérations au jour le jour touchant l'encadrement des divers aspects techniques du projet, dont la conception, les contrats et la gestion générale du projet. Pour plus de renseignements au sujet de cet organisme, veuillez consulter son site Web à l'adresse www.tarpondscleanup.ca.



Document d'information

L'incinération des étangs bitumineux et des sites des fours à coke de Sydney

Suivant les recommandations du Comité d'examen d'évaluation environnementale, les deux gouvernements ont analysé les risques, les coûts et les avantages du nettoyage basés ou non sur l'incinération. D'après leur analyse, ils en ont déduit que le projet sans incinération est moins risqué, moins coûteux et plus avantageux qui si l'on fait appel à l'incinération.

Contaminants trouvés dans les étangs bitumineux et sur les sites des fours à coke de Sydney

Un siècle de production d'acier et de coke nous ont légué plus d'un million de tonnes de sol et de sédiments contaminés sur les quatre sites entourant l'ancienne aciérie de Sydney, soit les étangs bitumineux en tant que tels, l'ancienne propriété des fours à coke, un ancien dépotoir en amont des fours à coke et un ruisseau qui entraînait les contaminants des fours à coke vers les étangs bitumineux.

Quatre types de contaminants ont résulté du processus visant à transformer le charbon en coke, qui est un ingrédient essentiel à la production d'acier, soit des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), des métaux lourds, des composés organiques volatils (COV) et des biphényles polychlorés (BPC).

Pour en apprendre davantage au sujet de ces contaminants, veuillez consulter le site Web de la Sydney Tar Ponds Agency à l'adresse http://www.tarpondscleanup.ca.

L'approche que le gouvernement du Canada et la province de la Nouvelle-Ecosse utiliseront pour nettoyer les sites consiste, entre autres, à stabiliser, à solidifier et à recouvrir les sédiments pour les empêcher de se propager dans l'environnement. Ces étapes seront suivies d'un aménagement du site, ainsi que d'une surveillance et d'un entretien à long terme.

Des organismes de réglementation et un ingénieur indépendant observeront le nettoyage des sites du début à la fin pour veiller à ce qu'il se déroule de façon sécuritaire et responsable sur le plan de l'environnement. Le groupe de travail sur la santé, formé de spécialistes en santé de la communauté, de la Cape Breton District Health Authority, ainsi que des ministères provincial et fédéral de la santé, assurera également la surveillance du projet, en plus de présenter des rapports et des conseils au Comité de gestion de l'environnement.

On peut consulter les communiqués de presse de TPSGC sur notre site Web à l'adresse www.tpsgc.gc.ca/text/generic/media-f.html.

Renseignements

  • Jean-Luc Benoît
    Cabinet du ministre Fortier
    819-997-5421
    ou
    Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
    Relations avec les médias
    819-956-2315
    ou
    Transports et Travaux publics de la Nouvelle-Ecosse
    Dan Davis
    902-424-8978
    Cellulaire :902-225-2501
    davisds@gov.ns.ca