Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

18 juin 2009 10h35 HE

Le président du CTC dit d'oublier le groupe de travail : Réparez l'AE maintenant

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 18 juin 2009) - Les chômeuses et chômeurs sont mal en point parce que le gouvernement retarde les améliorations nécessaires au Régime d'assurance-emploi, dit le président du Congrès du travail du Canada Ken Georgetti.

Il répondait à l'annonce par le Premier ministre Stephen Harper et le chef de l'Opposition Michael Ignatieff de la mise en place d'un groupe de travail qui se rencontrera cet été pour étudier les modifications à l'AE. Georgetti dit que "nous savons ce qui doit être fait pour réparer l'AE. Ca n'aide pas les chômeuses et chômeurs ou leurs communautés d'attendre des mois avant d'apporter des modifications".

"Cela fait des mois que nous réclamons des améliorations, dit Georgetti. Nos recommandations ont été appuyées par les trois partis de l'opposition, y compris M. Ignatieff, par plusieurs premiers ministres, par les maires et conseillers municipaux lors du dernier congrès de la Fédération canadienne des municipalités et par les éditorialistes de grands journaux."

Il y a 1,55 million de sans-emploi au Canada, mais seuls 46,8 % d'entre-eux reçoivent en ce moment des prestations d'AE. Georgetti dit que bon nombre de travailleuses et travailleurs qui ont perdu leur emploi au début de la récession épuiseront leurs prestations pendant l'été. "Il est clair que des changements sont nécessaires maintenant, pas l'hiver prochain."

Le CTC appelle le gouvernement fédéral :

- à changer les critères d'admissibilité pour que des prestations régulières d'AE soient versées après 360 heures de travail, quelle que soit la région de résidence ou de travail au Canada;

- à augmenter jusqu'à 50 semaines la durée de la période d'admissibilité au prestations d'AE pour tous les travailleurs et travailleuses;

- à relever immédiatement le niveau des prestations à 60 % du revenu calculé d'après les 12 meilleures semaines de rémunération.

Le Congrès du travail du Canada, la voix nationale du mouvement syndical, représente 3,2 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC rassemble les syndicats nationaux et internationaux du Canada de même que les fédérations du travail provinciales et territoriales et 130 conseils du travail de district. Site Web: www.congresdutravail.ca.

Renseignements