Association canadienne des constructeurs de vehicules

Association canadienne des constructeurs de vehicules
AIAMC

AIAMC

05 avr. 2005 09h09 HE

Le secteur de l'automobile conclut un accord volontaire avec le gouvernement du Canada pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre


COMMUNIQUE TRANSMIS PAR CCNMatthews

POUR: ASSOCIATION CANADIENNE DES CONSTRUCTEURS DE VEHICULES

ET AIAMC

LE 5 AVRIL 2005 - 09:09 ET

Le secteur de l'automobile conclut un accord
volontaire avec le gouvernement du Canada pour la
réduction des émissions de gaz à effet de serre

TORONTO, ONTARIO--(CCNMatthews - 5 avril 2005) - Le secteur de
l'automobile du Canada a annoncé aujourd'hui la conclusion d'un accord
volontaire avec le gouvernement du Canada en vue d'une baisse des
émissions de gaz à effet de serre (GES) produites par le parc de
véhicules du Canada de 5,3 mégatonnes d'ici à la fin de 2010. L'entente
correspond à l'objectif de réduction des émissions de GES des véhicules
légers établi dans le Plan du Canada sur les changements climatiques
publié en 2002 par le gouvernement.

Afin d'atteindre cet objectif de réduction des GES de 5,3 mégatonnes
pour le secteur, l'industrie automobile du Canada mettra de l'avant un
vaste plan d'action comportant les initiatives suivantes :

- Offrir et mettre en valeur un large éventail de technologies de
réduction de consommation de carburant des véhicules, notamment des
groupes motopropulseurs hybrides, une technologie de désactivation de
cylindres, une technologie du diesel d'avant-garde, des véhicules
compatibles avec des carburants de remplacement et autres technologies
émergentes.

- Poursuivre les travaux d'amélioration conceptuelle et technique sans
compromettre la sécurité des passagers

- Mettre en marché des technologies favorisant les économies de
carburant, notamment les systèmes de diagnostic embarqué et les
dispositifs de surveillance de la pression des pneus.

- Aider les Canadiens à comprendre l'incidence qu'ils peuvent avoir sur
la réduction des émissions de GES et encourager les comportements
positifs en matière d'achat, d'entretien et d'utilisation des voitures
et des véhicules utilitaires légers au Canada.

- Promouvoir l'utilisation judicieuse de carburants de remplacement
comme l'éthanol, le carburant diesel propre et le biodiesel et
collaborer avec le gouvernement et les fournisseurs de carburant à cet
égard.

- Soutenir, en collaboration avec le gouvernement, les travaux de
recherche et de développement effectués au Canada sur de futures
technologies offrant des possibilités de réduction considérable des GES
après 2010, notamment les piles à hydrogène, le développement d'une
infrastructure de distribution d'hydrogène au Canada, de même que
d'autres technologies naissantes.

L'accord prévoit la formation d'un comité mixte gouvernement-industrie
chargé de surveiller les progrès annuels et les réalisations de
l'industrie par rapport aux objectifs intermédiaires de réduction des
émissions de GES établis. L'objectif de réduction de 5,3 mégatonnes
d'émissions de GES d'ici à 2010 s'appuie sur les travaux de 1999 de la
Table des transports sur les changements climatiques et leur mise à jour
subséquente, ainsi que sur les projections d'émissions de GES par les
véhicules élaborés par cette Table, de même que sur le document de RNCan
Perspectives des émissions du Canada - Mise à jour (décembre 1999).

Cet éventail d'initiatives est maintenant possible par suite des
importantes percées réalisées à ce jour au chapitre de la réduction des
émissions de véhicules productrices de smog. Grâce aux nouvelles
technologies dont ils sont équipés, les véhicules conformes aux normes
d'émissions de niveau 2 qui font maintenant leur entrée devraient
produire 99 % moins d'émissions productrices de smog que les modèles
antérieurs aux contrôles. Les normes de niveau 2, qui contribueront
énormément à l'amélioration de la qualité de l'air, sont les normes
nationales les plus rigoureuses au monde. Pour la première fois, elles
s'appliqueront aussi bien aux voitures de tourisme qu'aux véhicules
légers, y compris les véhicules utilitaires sport (VUS).

Cet accord s'appuie sur les succès obtenus par l'industrie à la faveur
des accords volontaires conclus au Canada dans de nombreux domaines,
notamment la sécurité des véhicules automobiles, la consommation de
carburant et les réductions des émissions. La Corporation des
associations de détaillants d'automobiles (CADA) a participé aux
décisions qui ont mené à l'accord et mettra de l'avant des initiatives
de sensibilisation dans l'ensemble du Canada afin d'en faciliter la
réussite.

-30-

Renseignements

  • POUR PLUS D'INFORMATIONS, COMMUNIQUER AVEC:
    Association canadienne des constructeurs de véhicules
    Mark Nantais
    (416) 364-9333
    ou
    AIAMC
    Adrian Coleman
    (416) 595-8251, poste 25