Visa Canada

Visa Canada

24 déc. 2007 06h00 HE

Les consommateurs canadiens prévoient dépenser 1,2 milliards de dollars pendant les soldes d'après Noël

Les résultats du sondage de Visa Canada sur le don de cadeaux révèlent que 23 % des consommateurs canadiens planifient magasiner pendant les soldes d'après Noël, mais qu'un pourcentage légèrement supérieur espèrent passer du temps avec leur famille et leurs amis.

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 24 déc. 2007) - Bien que plus de cinq millions de Canadiens prévoient profiter des soldes d'après Noël, les chasseurs d'aubaines seront probablement moins nombreux le 26 décembre prochain, en comparaison avec les années précédentes. Vingt-trois pourcent des personnes qui font des achats pendant le temps des Fêtes prévoient dépenser le lendemain de Noël, soit 17 % de moins que l'an dernier, le plus bas pourcentage enregistré depuis 2002. Ce neuvième sondage de Visa Canada sur le don de cadeaux, effectué par Omnitel, révèle en outre que les personnes qui profitent des soldes d'après Noël prévoient dépenser 29 % de moins cette année (233 $ en comparaison avec la moyenne nationale de 328 $ l'an dernier)(i).

"Après avoir consacré plusieurs semaines à la recherche de cadeaux, il semble que bon nombre de consommateurs canadiens souhaitent passer du temps avec leur famille et leurs amis, le lendemain de Noël", a déclaré Tania Freedman, directrice, Communications corporatives, Visa Canada. "De nombreuses personnes qui prévoient magasiner au lendemain de Noël affirment être à la recherche d'articles électroniques et de vêtements."

Faits saillants par région

Les résultats de ce sondage séparés par région révèlent la poursuite de certaines tendances et quelques des nouveautés. Pour la troisième année consécutive, les Ontariens sont ceux qui auront le plus tendance à magasiner le lendemain de Noël (30 %). Toutes les autres régions se situent dans la moyenne ou légèrement sous la moyenne nationale qui se chiffre à 23 %. Les provinces atlantiques et le Québec compte le plus petit pourcentage d'adeptes du magasinage d'après Noël (17 % et 16 % respectivement.) Bien que les Ontariens soient ceux qui ont le plus de chances de se rendre au centre commercial, ils ne peuvent plus affirmer être les plus importants dépensiers au pays pendant les soldes d'après Noël. En effet, les Albertains, qui sont ceux qui dépensent le plus en cadeaux des Fêtes par région, affirment qu'ils dépenseront plus de 431 $ le lendemain de Noël, la moyenne la plus élevée au pays soit 85 % de plus que la moyenne nationale de 233 $.

(i)Toutes formes de paiement parmi ceux qui magasinent pour le temps des Fêtes.



Dépenses des Fêtes(i) par région :
---------------------------------------------------------------------------
% de la Nombre de Somme moyenne
population personnes que les
qui qui consommateurs
Région prévoit planifient prévoient Somme totale
magasiner magasiner dépenser dépensée
le lendemain le lendemain le lendemain le lendemain
de Noël de Noël de Noël de Noël
---------------------------------------------------------------------------
NATIONAL 23 % 5 063 061 233 $ 1 179 693 228 $
---------------------------------------------------------------------------
Provinces
atlantiques 17 % 295 917 195 $ 57 703 822 $
---------------------------------------------------------------------------
Québec 16 % 785 384 129 $ 101 314 591 $
---------------------------------------------------------------------------
Ontario 30 % 2 519 049 226 $ 569 305 143 $
---------------------------------------------------------------------------
Manitoba/
Saskatchewan 21 % 294 192 166 $ 48 835 799 $
---------------------------------------------------------------------------
Alberta 21 % 445 068 431 $ 191 824 142 $
---------------------------------------------------------------------------
Colombie-
Britannique 23 % 702 480 217 $ 152 438 152 $
---------------------------------------------------------------------------


Tout ce que je veux pour le lendemain de Noël

Selon les résultats du sondage, les articles électroniques et les vêtements constituent toujours le sommet du palmarès de la liste d'achats des chasseurs d'aubaines à la grandeur du pays. Bien que les résultats de cette année ne soient pas différents, les articles électroniques ont dépassé légèrement les vêtements à titre d'article le plus populaire sur la liste d'achats des Canadiens (35 % comparativement à 35 %).

Les acheteurs seront aussi à la recherche d'articles ménagers (7 %), de musique (5 %) et d'ameublement (4 %). Peut-être en prévision des Fêtes de l'an prochain, certaines personnes prévoient acheter des articles saisonniers tels que des décorations (5 %), du papier d'emballage (3 %) et des cartes de souhaits (2 %). Vingt-quatre pourcent des acheteurs potentiels sont indécis et affirment être simplement à la recherche des ventes intéressantes ou des bonnes affaires.

Les dépenses d'après Noël par sexe

Bien que les résultats de cette année montrent que, en moyenne, les hommes prévoient dépenser plus que les femmes au lendemain de Noël, les sommes dépensées par les hommes connaissent un recul considérable de 43 % par rapport à 2006 (238 $ comparativement à 415 $). Il s'agit de la somme la plus basse prévue par les hommes qui magasinent le lendemain de Noël depuis que cette question a été posée pour la première fois en 2002. Du côté des femmes, elles prévoient dépenser 227 $ pendant les soldes d'après Noël, ce qui est égal à la somme de l'an dernier.

Pour ce qui est de la liste de souhaits, beaucoup plus d'hommes que de femmes espèrent acheter des articles électroniques (43 % et 26 % respectivement), tandis que les femmes sont plus de deux fois plus nombreuses à vouloir acheter des vêtements (50 % comparativement à 19 %). Les femmes affirment aussi être à la recherche de décorations de Noël (9 %), d'articles ménagers (8 %) et de musique (6 %). Les hommes disent aussi être tentés par les articles ménagers (7 %) ainsi que par l'équipement de sport (6 %) et les ordinateurs (5 %).

Environ le même pourcentage d'hommes et de femmes affirment refuser de faire la file pour entrer dans une boutique le lendemain de Noël (62 % des hommes et 64 % des femmes).

Démographie des consommateurs d'après Noël

Quarante pourcent des répondants âgés de 18 à 29 ans ont affirmé vouloir chercher les aubaines le lendemain de Noël. Ce pourcentage est supérieur à celui des 30 à 49 ans (24 %) et des personnes âgées de 50 ans et plus (11 %).

Près des deux tiers des consommateurs qui magasinent au lendemain de Noël prévoient commencer leurs emplettes avant 11 h (64 %), et le quart (24 %) espèrent arriver avant 9 h. Les Britanno-Colombiens (46 %) sont ceux qui sont le plus enclins à faire la file pour entrer dans une boutique, suivis par les consommateurs du Manitoba et de la Saskatchewan (45 %) et des provinces atlantiques (43 %). Au Québec, seulement 15 % des chasseurs d'aubaines se disent près à faire la file.

Mieux vaut tard que jamais

Les chasseurs d'aubaines tentent-ils toujours d'acheter des cadeaux le lendemain de Noël? Qu'ils essaient d'acheter un cadeau de dernière minute avant de se rendre dans une fête de famille ou de trouver une surprise pour un ami oublié, la moitié (49 %) des personnes qui magasineront comptent acheter des cadeaux pour le temps des Fêtes de 2007 après Noël.

Manger, boire, s'amuser... et dormir

Bien que 23 % des répondants espèrent faire des achats au lendemain de Noël, un pourcentage supérieur veulent éviter les centres commerciaux et se concentrer sur d'autres activités. Parmi ces personnes qui ne veulent pas magasiner le 26 décembre, 27 % désirent passer du temps avec leur famille et leurs amis (en hausse de 5 % par rapport à 2006). Peut-être à cause des nombreuses fêtes, une personne sur cinq compte faire une sieste. D'autres (14 %) prévoient se reposer et le même pourcentage planifient rester à la maison avec la famille et manger les restes. Un pourcentage moins important (6 %) de ces personnes prévoient travailler, faire des activités extérieures (5 %) ou faire le ménage de la maison (4 %). Six pourcent n'ont pas de projets en vue et prévoient simplement ne rien faire.

Le sondage de Visa Canada sur le don de cadeaux a été effectué entre le 1er et le 7 novembre 2007 par Omnitel. Un échantillon aléatoire de 1 318 répondants et répondantes de 18 ans et plus a été interviewé par téléphone. Les résultats pour un échantillon de cette taille sont considérés comme exacts, avec une marge d'erreur de 2,67 %, 19 fois sur 20.

A propos de Visa

Visa exploite le plus vaste réseau de paiements électroniques au détail du monde et fournit des services de traitement et des plateformes de produits de paiement. Ceci inclut les paiements par carte de crédit et de débit à la consommation, par carte prépayée ou par carte commerciale, offerts sous les marques Visa, Visa Electron, Interlink et PLUS. La carte Visa est la plus acceptée dans le monde, et Visa/PLUS est l'un des réseaux mondiaux de guichets automatiques bancaires les plus importants, offrant un accès à la monnaie locale dans plus de 170 pays. Pour de plus amples renseignements, visitez www.corporate.visa.com.

Pour de plus amples renseignements, communiquez avec :

Visa ne sera pas en mesure d'avoir un porte-parole pour les entrevues avec les médias cette année.

Si vous voulez des précisions sur les données, veuillez communiquer avec Joscelyn Smith, de Thornley Fallis Communications, au 416-473-3375, smith@thornleyfallis.com.

Renseignements