Citoyenneté et Immigration Canada

Citoyenneté et Immigration Canada

01 déc. 2009 14h02 HE

Les mesures spéciales en matière d'immigration à l'intention des victimes du typhon Ketsana aux Philippines ont permis d'accorder un traitement prioritaire à plus de 400 demandeurs

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 1 déc. 2009) - Le gouvernement du Canada accélère le traitement de plus de 400 demandes afin de faciliter la réunification des victimes du typhon Ketsana avec leurs proches parents qui sont citoyens canadiens ou résidents permanents, a déclaré aujourd'hui le ministre de la Citoyenneté, de l'Immigration et du Multiculturalisme, Jason Kenney.

Le 26 septembre 2009, le typhon Ketsana a frappé Manille, la capitale des Philippines, ainsi que d'autres régions dans le nord du pays, causant les pires inondations depuis plus de 40 ans.

"Immédiatement après le passage du typhon, au nom du gouvernement, j'ai annoncé la mise en place de mesures spéciales visant à accélérer le processus d'immigration pour les victimes du typhon, a expliqué le ministre Kenney. Nous souhaitons réunir les victimes avec leurs proches qui vivent au Canada. Je suis heureux d'annoncer que le gouvernement a respecté son engagement."

Entre le 1er octobre et le 29 novembre 2009, CIC a accéléré le traitement des demandes nouvelles et en cours présentées par des proches de citoyens canadiens, résidents permanents ou personnes protégées. En date du 27 novembre 2009, plus de 420 demandes avaient été acceptées en vue du traitement prioritaire. Les demandes de résidence permanente peuvent inclure nombre de membres de la famille admissibles. Cette mesure vise à faciliter la réunification des victimes avec leur famille au Canada. Les demandes de résidence temporaire présentées par des personnes directement affectées de façon importante par le typhon ont également été acceptées aux fins de traitement prioritaire.

Maintenant que le nombre de demandes présentées par les personnes affectées initialement par le typhon Ketsana a diminué considérablement, on a mis fin aux mesures spéciales. Toute demande reçue jusqu'au 29 novembre inclusivement a été évaluée afin de déterminer si elle pouvait bénéficier du traitement prioritaire. Toute demande reçue à compter d'aujourd'hui sera traitée en fonction du processus habituel.

La grande majorité des demandes provenaient de parents et de grands-parents vivant dans les régions touchées par le typhon qui avaient de la famille au Canada.

"Le Canada se fait depuis longtemps un point d'honneur d'aider la réunification des citoyens canadiens ou des résidents permanents avec les membres de leur famille vivant à l'étranger lorsque des catastrophes naturelles se produisent", a conclu le ministre.

Renseignements