Agriculture et Agroalimentaire Canada

Agriculture et Agroalimentaire Canada

10 juil. 2009 13h47 HE

Les ministres fédéraux, provinciaux et territoriaux de l'agriculture prennent des mesures pour renforcer le secteur

NIAGARA-ON-THE-LAKE, ONTARIO--(Marketwire - 10 juillet 2009) -

Note aux rédacteurs : Une photo accompagne ce communiqué de presse sur le site de Marketwire.

Les ministres fédéraux, provinciaux et territoriaux de l'Agriculture ont tenu leur réunion annuelle à Niagara-on-the-Lake cette semaine pour discuter de questions qui touchent le secteur agricole et de leur soutien continu aux agriculteurs et à l'ensemble du secteur agricole et agroalimentaire au Canada.

Les ministres ont discuté des développements dans le domaine de la politique agricole et des défis économiques mondiaux, de même que des facteurs domestiques comme les conditions climatiques défavorables, et de la façon dont ils affectent la durabilité et la rentabilité des exploitations agricoles. Ils ont souligné l'importance de collaborer sur une base continue pour s'assurer que les politiques et les programmes agricoles continuent de répondre à la situation et de soutenir le secteur afin de relever les défis et de saisir les occasions qui se présentent.

Les ministres ont discuté de la situation de l'industrie du porc et de la capacité des programmes à répondre aux besoins. Ils ont aussi examiné les propositions du Conseil canadien du porc et travaillent de concert avec le secteur pour relever ses défis actuels et favoriser sa durabilité et sa rentabilité.

Les programmes de Cultivons l'avenir ont été mis en oeuvre dans l'ensemble des provinces et des territoires pour répondre aux besoins locaux et aux réalités régionales tout en contribuant à la réalisation de nos objectifs nationaux. Ces programmes aideront le secteur dans le contexte économique actuel difficile et favoriseront sa rentabilité ainsi que l'innovation. Le gouvernement du Canada et les gouvernements provinciaux et territoriaux financent des programmes d'aide aux agriculteurs et au secteur agricole à l'échelle du pays pour une somme de 1,3 milliard de dollars, selon un partage des coûts de 60-40. Le gouvernement fédéral accorde également une somme de 1,05 milliard de dollars à des initiatives d'innovation, d'amélioration de la compétitivité, de protection de l'environnement et de salubrité des aliments.

Les ministres ont discuté des mesures prises par les gouvernements pour renforcer le système canadien de salubrité des aliments de façon à protéger et à améliorer la santé publique, à maintenir la confiance des consommateurs au pays et à assurer la compétitivité internationale. Les ministres ont convenu d'adopter une approche nationale de la salubrité des aliments fondée sur la science et ils ont mandaté leurs fonctionnaires pour l'avancement du dossier dans trois domaines clés : le renforcement de la surveillance, la réduction de l'incidence d'organismes pathogènes dans la viande et la volaille et l'adoption de normes communes en matière d'hygiène de la viande. Ces actions seront développées sur la base des progrès accomplis par les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux dans la mise à niveau et l'amélioration de leurs systèmes. Les ministres vont prendre connaissance des progrès accomplis lors de leur prochaine réunion.

(i) Les ministres se sont engagés à faire progresser l'établissement d'un système national de traçabilité complet pour le bétail et la volaille, lequel est un instrument clé pour la gestion des questions de santé des animaux et de salubrité des aliments, de même que pour l'élargissement de l'accès aux marchés et l'amélioration de l'efficacité. Les ministres s'entendent pour qu'un système national complet et obligatoire soit en place d'ici 2011 pour le bétail et que sa mise en oeuvre fasse l'objet d'un financement et d'un cadre de réglementation nationaux. Par ailleurs, ils se sont engagés à consulter les principaux groupes de producteurs au sujet du calendrier de mise en oeuvre pour chaque espèce. Le cadre stratégique Cultivons l'avenir et le Fonds Agri-flexibilité fourniront le soutien nécessaire aux éléments clés du système national. Les ministres ont discuté également de la nécessité d'instaurer la traçabilité pour tous les secteurs.

Les ministres reconnaissent les mesures positives qui ont été prises à l'égard de nos partenaires commerciaux concernant les principaux problèmes d'accès aux marchés auxquels font face les secteurs de l'élevage, du boeuf, du porc et d'autres secteurs agricoles.

Les ministres ont exprimé leur appui au Secrétariat de l'accès aux marchés, une initiative clé qui intègre l'engagement et la collaboration à l'échelle fédérale-provinciale sur les priorités de l'accès aux marchés. Les ministres ont convenu de travailler ensemble et de collaborer étroitement avec le secteur pour identifier les occasions d'accès aux marchés et en tirer pleinement profit, de même que pour faire face à certains enjeux commerciaux bilatéraux ou multilatéraux, notamment les restrictions commerciales liées au H1N1, à la règle américaine de la mention du pays d'origine sur l'étiquette et au traitement par la Corée du Sud des exportations de boeuf canadien. Les ministres ont aussi réaffirmé leur appui de la défense des intérêts commerciaux du Canada dans les pourparlers de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) et les négociations bilatérales de libre-échange, notamment avec l'Union européenne, afin que tout le secteur agricole du Canada, y compris les industries exportatrices et celles soumises à la gestion de l'offre, puisse en bénéficier.

Les ministres ont discuté de l'examen stratégique des programmes de gestion des risques de l'entreprise (GRE) qui a été entrepris pour évaluer les objectifs et les programmes. Ils ont mandaté leurs fonctionnaires pour l'identification des objectifs et des principes des futurs programmes de GRE, des rôles et responsabilités du secteur et des gouvernements dans la gestion des risques, et de l'éventail d'options pour l'élaboration de programmes. Ils prévoient examiner ces questions au début de 2010 et prendre les décisions qui s'imposent. Les ministres ont aussi demandé qu'une stratégie pour impliquer le secteur soit élaborée et soumise à leur considération dans les meilleurs délais.

Les ministres ont discuté également de la question touchant le régime d'assurance du bétail et mandaté leurs fonctionnaires pour l'élaboration d'approches respectant les capacités financières et permettant de faire avancer le dossier pour fins de discussions à leur prochaine réunion.

Les ministres ont discuté de la mise en oeuvre du Fonds Agri-flexibilité de 500 millions de dollars qui a été annoncé dans le Plan d'action économique de 2009 du gouvernement du Canada. Ce Fonds vise à appuyer la collaboration avec les provinces, les territoires et le secteur dans le cadre de mesures non liées à la GRE qui permettront de réduire les coûts de production, d'améliorer la durabilité de l'environnement, de promouvoir l'innovation et de relever les défis des marchés. Le ministre fédéral a fourni une mise à jour à ses homologues provinciaux et territoriaux et discuté de programmes éventuels. Les ministres provinciaux et territoriaux sont disposés à travailler avec le gouvernement fédéral dans le cadre de cette initiative.

Les ministres de l'Agriculture tiendront leur prochaine réunion annuelle à Saskatoon (Saskatchewan) en juillet 2010.

(i) A l'exception de la Saskatchewan.

Renseignements

  • Agriculture et Agroalimentaire Canada
    Ottawa, Ontario
    Relations avec les médias
    613-759-7972
    1-866-345-7972