Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

09 janv. 2009 23h59 HE

Les mises en chantier d'habitations ont affiché une forte croissance en décembre dans la région de St. John's

ST. JOHN'S, le 9 janv. - Selon des données provisoires(1) diffusées
aujourd'hui par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), le
rythme de la construction résidentielle en milieu urbain s'est accéléré en
décembre. En tout, il s'est commencé 202 habitations dans la région de la
capitale provinciale pendant le mois, ce qui représente une progression de 55
% par rapport aux 130 mises en chantier enregistrées un an plus tôt. Dans les
autres centres urbains de la province, les constructeurs ont coulé les
fondations de 24 habitations, portant ainsi à 226 le total provincial des
mises en chantier du mois. Ce chiffre correspond à une augmentation de 44 %
d'une année à l'autre. Le cumul annuel des mises en chantier en milieu urbain
s'est établi à 2 229 dans l'ensemble de la province et a devancé de 22 % celui
de l'année 2007. Dans la région de St. John's, le total annuel s'est accru de
26 %, passant de 1 480 en 2007, à 1 863 en 2008. Il s'agit du résultat le plus
élevé qui ait été enregistré depuis 33 ans.

"Le nombre d'habitations mises en chantier en milieu urbain a connu une
croissance phénoménale en 2008, et il cadre avec les prévisions de la SCHL
pour l'année", a affirmé Chris Janes, analyste principal de marché à la SCHL
pour Terre-Neuve-et-Labrador. "Le secteur de la construction résidentielle a
été très actif en 2008 dans l'agglomération de St. John's, marquant un sommet
qui n'avait pas été atteint depuis 33 ans. L'excellente conjoncture économique
et démographique a engendré tout au long de l'année une demande de la part des
acheteurs et une croissance des prix comme il ne s'en était jamais vu", a
ajouté M. Janes.

Dans les centres urbains du Canada, les mises en chantier de logements
ont diminué de 6 % en glissement annuel, leur nombre passant de 11 157 en
décembre 2007, à 10 487 douze mois plus tard. Il y a eu une baisse de 29 %
dans le segment des maisons individuelles et une augmentation de 22 % dans
celui des logements collectifs, les mises en chantier se chiffrant
respectivement à 4 335 et à 6 152. Au Canada atlantique, on a entamé la
construction de 574 habitations en milieu urbain, par rapport à 651 au même
mois en 2007, soit 12 % de moins.

Mettant à contribution plus de 60 ans d'expérience à titre d'organisme
national responsable de l'habitation au Canada, la SCHL aide les Canadiens à
accéder à un éventail de logements durables, abordables et de qualité,
favorisant ainsi la création de collectivités et de villes dynamiques et
saines partout au pays.



(1) Les données du mois dernier sont des données provisoires; elles
peuvent être révisées pour tenir compte de corrections ou de mises à
jour liées à l'enquête trimestrielle ou aux résultats de
l'échantillonnage.

Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site www.schl.ca ou
composer le 1 800 668 2642.

(Also available in English)

-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
SOMMAIRE DES DONNEES TRIMESTRIELLES PROVISOIRES SUR LES MISES EN
CHANTIER DANS LES CENTRES URBAINS DE TERRE-NEUVE-ET-LABRADOR
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
2008 2007 CUMUL ANNUEL
----------- Var. en % ------------ Var. en %
T4 T4 2008 2007
-------------------------------------------------------------------------
CENTRES URBAINS D'AU MOINS 10 000 HABITANTS
-------------------------------------------------------------------------
RMR DE ST. JOHN'S
Logements individuels 456 360 26,7 % 1 485 1 174 26,5 %
Logements collectifs 119 74 60,8 % 378 306 23,5 %
TOUS LOG. CONFONDUS 575 434 32,5 % 1 863 1 480 25,9 %
-------------------------------------------------------------------------
AR DE BAY ROBERTS
Logements individuels 22 7 (xx) 77 37 (xx)
Logements collectifs 0 2 (xx) 0 2 (xx)
TOUS LOG. CONFONDUS 22 9 (xx) 77 39 97,4 %
-------------------------------------------------------------------------
AR DE CORNER BROOK
Logements individuels 18 21 -14,3 % 69 64 7,8 %
Logements collectifs 0 0 - 4 8 -50,0 %
TOUS LOG. CONFONDUS 18 21 -14,3 % 73 72 1,4 %
-------------------------------------------------------------------------
AR DE GANDER
Logements individuels 22 8 (xx) 89 62 43,5 %
Logements collectifs 0 4 (xx) 12 14 -14,3 %
TOUS LOG. CONFONDUS 22 12 83,3 % 101 76 32,9 %
-------------------------------------------------------------------------
AR DE GRAND
FALLS/ WINDSOR
Logements individuels 12 15 -20,0 % 61 58 5,2 %
Logements collectifs 0 22 (xx) 54 45 20,0 %
TOUS LOG. CONFONDUS 12 37 -67,6 % 115 103 11,7 %
-------------------------------------------------------------------------
AR DE LABRADOR
Logements individuels 0 21 (xx) 0 55 (xx)
Logements collectifs 0 0 - 0 0 -
TOUS LOG. CONFONDUS 0 21 (xx) 0 55 (xx)
-------------------------------------------------------------------------
TOUS LES CENTRES(*)
Logements individuels 530 432 22,7 % 1 781 1 450 22,8 %
Logements collectifs 119 102 16,7 % 448 375 19,5 %
TOUS LOG. CONFONDUS 649 534 21,5 % 2 229 1 825 22,1 %
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Les données du mois le plus récent sont provisoires; elles peuvent être
révisées pour tenir compte de corrections ou de mises à jour liées à
l'enquête trimestrielle ou aux résultats de l'échantillonnage.

(*) Tous les centres urbains d'au moins 10 000 habitants (RMR de
St. John's, AR de Corner Brook, AR de Gander, AR de Grand
Falls/Windsor, AR de Bay Roberts et AR de Labrador City).

(xx) Variation en pourcentage supérieure à 100 %. Les variations
supérieures à 100 % ne sont pas signalées à cause de l'instabilité
résultant de petits nombres absolus.

-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
SOMMAIRE DES DONNEES MENSUELLES PROVISOIRES SUR LES MISES EN
CHANTIER DANS LES CENTRES URBAINS DE TERRE-NEUVE-ET-LABRADOR
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
2008 2007 CUMUL ANNUEL
----------- Var. en % ------------ Var. en %
DEC. DEC. 2008 2007
-------------------------------------------------------------------------
CENTRES URBAINS D'AU MOINS 50 000 HABITANTS
-------------------------------------------------------------------------
RMR DE ST. JOHN'S
Logements individuels 150 118 27,1 % 1 485 1 174 26,5 %
Logements collectifs 52 12 (xx) 378 306 23,5 %
TOUS LOG. CONFONDUS 202 130 55,4 % 1 863 1 480 25,9 %
-------------------------------------------------------------------------
CENTRES URBAINS D'AU MOINS 10 000 HABITANTS
-------------------------------------------------------------------------
TOUS LES CENTRES(*)
Logements individuels 174 141 23,4 % 1 781 1 450 22,8 %
Logements collectifs 52 16 (xx) 448 375 19,5 %
TOUS LOG. CONFONDUS 226 157 43,9 % 2 229 1 825 22,1 %
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Les données du mois le plus récent sont provisoires; elles peuvent être
révisées pour tenir compte de corrections ou de mises à jour liées à
l'enquête trimestrielle ou aux résultats de l'échantillonnage.

(*) Tous les centres urbains d'au moins 10 000 habitants (RMR de
St. John's, AR de Corner Brook, AR de Gander, AR de Grand
Falls/Windsor, AR de Bay Roberts et AR de Labrador City).

(xx) Variation en pourcentage supérieure à 100 %. Les variations
supérieures à 100 % ne sont pas signalées à cause de l'instabilité
résultant de petits nombres absolus.

Renseignements

  • Chris Janes, Analyste principal de marché,
    Terre-Neuve-et-Labrador, (709) 772-2403, Cellulaire: (709) 743-4636,
    cjanes@schl.ca