Le Conseil international du Canada

Le Conseil international du Canada

12 août 2008 17h17 HE

Les nouvelles technologies peuvent colmater les brèches d'une frontière canado-américaine "non militarisée", soutient une nouvelle étude

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 12 août 2008) - L'informatique et les techniques de télédétection permettraient au Canada et aux Etats-Unis de mieux se protéger contre les intrusions criminelles à une frontière en grande partie non surveillée, affirme Margaret Kalacska dans une étude publiée aujourd'hui par le Conseil international du Canada (CIC).

"Les techniques de télédétection ont acquis ces dernières années une importance décisive, observe l'auteure et boursière du premier programme de bourses de recherche du CIC. Et dans le cadre d'une collaboration intensive entre nos deux pays, ces techniques combinées à l'imagerie aérienne et spatiale pourraient aujourd'hui servir à combattre le crime organisé, le blanchiment d'argent et le trafic des stupéfiants, des armes et des personnes. Les postes frontaliers traditionnels ont certes resserré leur surveillance depuis le 11 septembre 2001, mais les criminels cherchent sans cesse de nouveaux d'autres points d'accès pour circuler d'un pays à l'autre."

Cet appel à l'action ne relève aucunement d'une paranoïa antiterroriste alimentée par Washington et l'administration Bush, précise l'auteure. Simplement, "le Canada et les Etats-Unis ont tous deux établi que ces activités criminelles représentent une menace à leur sécurité respective".

Margaret Kalacska figure parmi les huit boursiers choisis en début d'année par le CIC pour enrichir le débat et le dialogue sur des enjeux clés de la politique étrangère canadienne. Les champs d'intérêt du premier programme 2008-2009 englobent ces thèmes : Chine, Questions frontalières, Souveraineté et sécurité dans l'Arctique, Energie.

Pour de plus amples renseignements sur le CIC et les boursiers retenus, prière de visiter le www.canadianinternationalcouncil.org

Le Conseil international du Canada (CIC) est un organisme national et non partisan créé en vue de renforcer le rôle du Canada dans les affaires internationales. Il vise à favoriser la recherche et le dialogue sur les enjeux mondiaux en appuyant un réseau d'étude de la politique étrangère canadienne qui traverse les disciplines, les orientations politiques et les secteurs économiques. Le CIC a créé un programme de bourses de financé par le secteur privé et soutenu par un réseau de groupes de travail spécialisés. Rigoureusement sélectionnés, ses membres se consacrent à d'importantes questions de politique étrangère en lien avec des universités et des établissements de recherche de tout le pays.

Renseignements