THE ARTHRITIS SOCIETY

THE ARTHRITIS SOCIETY

01 sept. 2009 10h02 HE

Les personnes arthritiques craignent que l'exercice leur soit néfast

C’est ce que révèle une récente enquête Ipsos Reid

Attention: Affectateur, Rédacteur de la santé, Rédacteur à la vie moderne, Directeur général et de l'information TORONTO, ONTARIO, COMMUNIQUE DE PRESSE--(Marketwire - 1 sept. 2009) - Près des deux tiers des personnes atteintes d'arthrite au Canada croient que l'activité physique peut aggraver leurs symptômes, révèle une enquête récente commandée par la Société de l'arthrite. Ce rapport est plus élevé que dans l'ensemble de la population, où il se chiffre à 46 pour cent, indique l'étude Ipsos Reid.

« Tant que cette idée fausse persistera, de nombreux Canadiens atteints d'arthrite hésiterons à inclure l'activité physique dans leur programme de traitement, affirme Steven McNair, président et chef de la direction de la Société de l'arthrite. Septembre est le Mois de l'arthrite, et à cette occasion, nous tenons à faire savoir aux personnes arthritiques que l'activité physique est non seulement sans danger pour la plupart d'entre elles, mais également nécessaire à leur bonne santé à long terme. »

L'arthrite est une des principales causes d'invalidité au Canada, touchant près de 4,5 millions de personnes de tous âges et de toutes origines ethniques. Il existe deux grandes catégories d'arthrite : l'une se caractérise par une inflammation des articulations et l'autre, par une dégénérescence articulaire. Les personnes arthritiques voient souvent les effets de la maladie limiter leur capacité à accomplir leurs tâches quotidiennes. Dans bien des cas, elles deviennent moins actives, espérant ainsi atténuer leurs douleurs articulaires. Or, l'inactivité peut entraîner une perte de force musculaire et de souplesse ainsi qu'une augmentation de la douleur. Bien qu'il n'existe encore aucun moyen pour guérir l'arthrite, on sait que l'exercice joue un rôle important dans le traitement de cette maladie et qu'il réduit les lésions articulaires au minimum.

« Les bienfaits de l'activité physique pour les personnes arthritiques sont remarquables », souligne la Dre Joanne Homik, présidente du comité consultatif médical de la Société de l'arthrite. « L'exercice protège les articulations en renforçant les muscles qui les entourent. Des muscles et des tissus forts offrent un meilleur support aux articulations affaiblies et endommagées par l'arthrite. Un programme d'activité physique bien conçu atténue les douleurs articulaires et la fatigue, améliore la mobilité et la condition physique générale et soulage la dépression. Je dis toujours aux personnes arthritiques qu'en bout de ligne, le fait de demeurer physiquement actif aide à mener une vie plus productive et agréable. »

La recherche a montré qu'un nombre disproportionné de personnes atteintes d'arthrose, forme la plus courante d'arthrite au Canada, ont du poids en trop ou sont obèses. Or, selon l'Institut canadien d'information sur la santé, les personnes obèses ont trois fois plus de chances de devoir subir un remplacement de la hanche ou du genou que celles qui ont un poids acceptable. Quant aux personnes qui ont du poids en trop, elles ont deux fois plus de chances de devoir subir un remplacement articulaire. Plus de 90 pour cent des arthroplasties pratiquées chaque année au Canada visent à corriger des lésions articulaires caractéristiques des derniers stades de l'arthrose.

Le mode de vie a une grande incidence sur l'évolution de l'arthrite, et changer ses habitudes n'est pas aussi difficile qu'on le suppose généralement. Un résident d'Ottawa, Vincent Richer, croyait devoir passer le reste de sa vie en fauteuil roulant lorsqu'il a reçu un diagnostic d'arthrose il y a quelques années. Il avait du poids en trop et était inactif, mais il a décidé d'agir pour atténuer ses douleurs : il a assaini son alimentation et s'est mis à la nage. « Je me suis rendu compte que les obstacles qui m'empêchaient d'améliorer mon état étaient d'ordre mental tout autant que physique, raconte-t-il. Je craignais que même un très faible niveau d'activité physique dépasse mes capacités. Mais quand j'ai lu les témoignages présentés sur le site Web de la Société de l'arthrite et que j'ai compris la nécessité de l'activité physique, je me suis décidé à passer à l'action. »

Les résultats ont été des plus salutaires. « Je n'ai presque plus de douleurs et je peux bouger sans difficulté, poursuit Vincent Richer. Ma plus grande surprise a été de voir qu'un changement très modeste de mes habitudes de vie m'a permis de maîtriser mon arthrose. Aujourd'hui, j'envisage l'avenir avec optimisme et aborde chaque nouveau jour sans redouter la douleur. »

Pour aider les Canadiens atteints d'arthrite à intégrer l'activité physique dans leur emploi du temps quotidien, la Société de l'arthrite vient de publier une nouvelle brochure intitulée Activité physique et arthrite. Ce document offert gratuitement sur papier et en ligne présente de précieux conseils et une liste détaillée d'activités physiques et d'exercices recommandés aux personnes atteintes d'arthrite ou affichant des douleurs articulaires. Pour en savoir plus sur cette brochure ou les programmes, services et initiatives de recherche de la Société de l'arthrite, téléphonez à la Ligne d'information sur l'arthrite, au 1.800.321.1433, ou rendez-vous à l'adresse www.arthrite.ca. Avant d'entreprendre un nouveau programme d'exercice, consultez votre professionnel de la santé afin de vous assurer que les activités choisies sont adaptées à votre condition physique.

À propos de la Société de l'arthrite
La Société de l'arthrite est le principal organisme de bienfaisance du domaine de la santé au Canada qui encourage les quelque 4,5 millions de personnes atteintes d'arthrite au pays à profiter pleinement de la vie en combattant les limites que cette maladie impose au quotidien. En 60 ans, la Société a investi plus de 165 millions de dollars dans la recherche sur l'arthrite dans le but de favoriser l'élaboration de meilleurs traitements et la découverte future de remèdes définitifs.

À propos de l'enquête
L'étude Activité physique et arthrite 2009 a été menée auprès de 1 000 canadiens de 18 ans ou plus à l'aide du service en ligne d'enquêtes omnibus nationales. La marge d'erreur des résultats est de ± 3,1 pour cent, 19 fois sur 20. Le sondage en ligne a été réalisé entre le 6 et le 13 juillet 2009. Pour en connaître les résultats complets, rendez-vous à l'adresse http://www.ipsos-na.com/news/.

i Institut canadien d'information sur la santé http://secure.cihi.ca/cihiweb/dispPage.jsp?cw_page=media_17aug2005_f
ii Institut canadien d'information sur la santé http://secure.cihi.ca/cihiweb/dispPage.jsp?cw_page=media_17aug2005_f
/Renseignements: / IN: SANTÉ

Renseignements

  • Gabrielle Collu
    Numéro de téléphone: 514-844-7338
    Numéro de téléphone secondaire: 514-943-6557
    Courriel: collug@videotron.ca