Chambre immobilière du Grand Montréal

Chambre immobilière du Grand Montréal

10 févr. 2010 08h30 HE

Les ventes de copropriétés bondissent dans la région de Montréal en janvier 2010

Statistiques résidentielles MLS® de la région métropolitaine de Montréal

ILE-DES-SOEURS, QUEBEC--(Marketwire - 10 fév. 2010) - Selon les données du système MLS®, la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) indique que c'est la copropriété qui a le plus bénéficié de la reprise économique, enregistrant une hausse des ventes de 98 % dans la région métropolitaine de Montréal en janvier 2010 comparativement à janvier 2009, le pire mois de la dernière récession, et dépassant de 20 % le sommet historique de janvier 2007.

Au total, 2 784 ventes ont été conclues dans la région de Montréal en janvier 2010, une croissance de 70 % par rapport à janvier 2009 et une progression de 7 % en comparaison avec janvier 2008.

«Le marché a été très actif en janvier 2010, la copropriété menant le bal avec des nouveaux records de ventes dans les cinq grands secteurs de la région de Montréal», indique Michel Beauséjour, FCA, chef de la direction de la CIGM. «Ces nouveaux sommets pour la copropriété sont principalement dus à la présence des premiers acheteurs sur le marché, comme en témoigne notre plus récent sondage. Les résultats révèlent que 43 % des ménages considérant l'achat d'une propriété au cours des 12 prochains mois sont actuellement locataires.»

Statistiques résidentielles MLS® Région métropolitaine de Montréal
Janvier 2010 versus janvier 2009
 
    Variation  
Inscriptions en vigueur 20 774   -19  %
Nouvelles inscriptions 6 901   +1  %
Ventes totales 2 784   +70  %
  Maisons unifamiliales 1 638   +60  %
  Copropriétés 866   +98  %
  Plex (2 à 5 logements) 277   +57  %
Volume des ventes 764 699 027  $ +85  %
Prix médian        
  Maisons unifamiliales 235 000  $ +4  %
  Copropriétés 201 500  $ +12  %
  Plex (2 à 5 logements) 365 000  $ +7  %
Source : Chambre immobilière du Grand Montréal par Centris®  

Sans établir de nouveaux records de ventes, la maison unifamiliale et les plex ont aussi connu de bonnes performances en janvier 2010. Le nombre d'unifamiliales vendues dans la région de Montréal a augmenté de 60 % par rapport à janvier 2009 et de 1 % par rapport à janvier 2008. Les plex ont quant à eux enregistré une hausse des ventes de 57 % comparativement à janvier 2009 et de 3 % par rapport à la même période en 2008.

Au chapitre des prix, la copropriété s'est encore démarquée. En janvier 2010, le prix médian d'une copropriété a augmenté de 12 % dans la région de Montréal comparativement à janvier 2009, pour s'établir à 201 500 $. La maison unifamiliale a quant à elle vu son prix médian passer de 225 000 $ en janvier 2009 à 235 000 $ en janvier 2010, une croissance de 4 %. Finalement, le prix médian des plex a progressé de 7 %, pour se fixer à 365 000 $.

«Il n'y a jamais eu de baisse de prix dans la région de Montréal pendant la dernière récession. Cette hausse constante des prix démontre que l'immobilier demeure un bon investissement», précise Michel Beauséjour.

Sur le plan géographique, la Rive-Sud s'est démarquée, avec un mois de janvier record en termes de ventes. Le nombre de transactions conclues dans ce secteur en janvier 2010 a augmenté de 74 % par rapport à janvier 2009, de 11 % par rapport à janvier 2008 et a dépassé de 2 % le sommet de janvier 2007.

L'Île de Montréal a aussi connu une bonne performance en janvier 2010, enregistrant une hausse des ventes de 63 % par rapport au même mois l'an dernier, de 7 % en comparaison avec janvier 2008 et seulement 3 ventes de moins que le record de janvier 2007. Laval, qui avait été le secteur le plus touché par la récession en janvier 2009, a enregistré la plus forte croissance en ce début d'année (+96 %). Les 320 transactions conclues dans ce secteur sont revenues au même niveau que janvier 2008 et n'accusent qu'un léger retard de 9 ventes sur janvier 2007, le record pour un mois de janvier.

Finalement, les secteurs de Vaudreuil-Soulanges et de la Rive-Nord ont vu leurs ventes augmenter de respectivement 75 % et 66 % par rapport à janvier 2009, mais affichent un recul de respectivement 5 % et 2 % comparativement à la même période en 2008.

Au 31 janvier 2010, le nombre d'inscriptions en vigueur était en baisse de 19 % par rapport à la même date l'an dernier.

Les premiers acheteurs seront toujours au rendez-vous en 2010, selon un sondage

Selon un récent sondage effectué pour le compte de la CIGM sur les intentions d'achat et de vente des consommateurs, 6,7 % des ménages sondés dans la région de Montréal considèrent l'achat d'une propriété au cours des 12 prochains mois, un résultat similaire à celui de l'an dernier.

«Ces sondages se sont révélés assez fiables au fil des ans, ce qui est de bon augure pour le marché immobilier montréalais en 2010», précise M. Beauséjour. « De plus, les résultats de cette année nous laissent croire que les premiers acheteurs continueront à être actifs sur le marché au cours des prochains mois, comme le démontrent les ventes de copropriétés en janvier. »

Selon les résultats du sondage, 43 % des ménages considérant l'achat d'une propriété au cours des 12 prochains mois sont actuellement locataires. Ces premiers acheteurs sont majoritairement en couple avec ou sans enfant (52 %) et sont âgés de moins de 40 ans (63 %). Près de 18 % d'entre eux pensent se tourner vers la copropriété.

En ce qui a trait aux intentions de vente, elles sont également similaires à celles de l'an dernier. Près de 17 % des répondants de la région métropolitaine de Montréal ont indiqué qu'il est très ou assez probable qu'ils vendent leur résidence d'ici les cinq prochaines années.

Ce sondage annuel a été réalisé par le Groupe Multi Réso pour le compte de la CIGM. Un sondage électronique a été mené du 2 au 19 octobre 2009 auprès de 2 089 répondants de la région de Montréal. La marge d'erreur est de 2,1 % 19 fois sur 20.

À propos de la Chambre immobilière du Grand Montréal

La Chambre immobilière du Grand Montréal est une association à but non lucratif qui compte plus de 10 000 membres; agents et courtiers immobiliers. Deuxième plus grande chambre au Canada, sa mission est de promouvoir et protéger activement les intérêts professionnels et d'affaires de ses membres afin qu'ils accomplissent avec succès leurs objectifs d'affaires et qu'ils conservent leur prédominance dans l'industrie immobilière.

Pour accéder à tous les tableaux de statistiques de janvier 2010, cliquez ici (http://services.centris.ca/upl/MT/tableau_communiques/20100208/Tableaux%20Communiques%20CIGM%202010M1.pdf).

Note importante

La Chambre immobilière du Grand Montréal publie ses statistiques de ventes MLS® selon le territoire de la région métropolitaine de Montréal, tel que défini par Statistique Canada lors du dernier recensement. On peut consulter la liste des municipalités qu'elle regroupe sur le site www.statcan.ca.

Aussi, la Chambre immobilière du Grand Montréal utilise le prix médian pour mesurer l'évolution du prix des propriétés. Le prix médian est celui qui est au milieu, c'est-à-dire que la moitié des transactions ont eu lieu à un prix inférieur et l'autre moitié à un prix supérieur.

Renseignements

  • Chambre immobilière du Grand Montréal
    Chantal de Repentigny, Directrice adjointe, Communications,
    relations avec l'industrie et affaires légales
    514-762-2440, poste 130
    chantal.derepentigny@cigm.qc.ca