l'AIMTA

02 mars 2010 23h24 HE

L'impact des mises à pied d'Air Canada se fera sentir

d’un bout à l’autre du pays

Attention: Affectateur, Rédacteur financier , Directeur général et de l'information, Rédacteur au tourisme, Rédacteur au transport TORONTO, ONT MEDIA ADVISORY--(Marketwire - 2 mars 2010) - et réparer leurs avions au Canada. À publier immédiatement

Toronto, ON - L'impact initial des mises à pied annoncées par Air Canada le mois prochain ne se fera pas sentir uniquement à Vancouver, à Winnipeg et à Montréal, mais dans toutes les stations exploitées par Air Canada au pays.

« L'impact le plus difficile à quantifier est celui subi par les familles des membres mis à pied, explique Tony Didoshak, président général pour le district 140 de l'AIMTA. C'est l'entretien lourd à Winnipeg qui sera le plus durement touché, car la charge de travail de la base sera réduite de 80 %. Nous perdrons 83 mécaniciens d'aéronefs de façon permanente en avril et 216 autres seront mis à pied temporairement. Une deuxième vague de mises à pied temporaires suivra en juin et touchera 45 membres. Ils ne pourront espérer être rappelés au travail avant novembre 2010 ou janvier 2011 au plus tôt. »

Ce qui fait sortir de leurs gonds Didoshak et d'autres Machinistes est le fait qu'Air Canada aurait pu atténuer le coup pour nombre des membres touchés en acceptant de participer au programme de travail partagé financé par le régime d'a.-e. du gouvernement. Air Canada refusait cependant d'administrer le programme.

Pour continuer de travailler, nombre de membres de l'AIMTA devront exercer leur droit de supplantation prévu dans leur convention collective et se réinstaller dans une autre ville. « Ainsi, des familles devront se déraciner, vendre leur maison alors que les marchés immobiliers sont incertains et passer de longues périodes loin de leurs proches durant cette période de transition, ajoute Didoshak. Le moment n'est jamais bon pour perdre son emploi, mais la situation actuelle au Canada est très peu encourageante et, s'il y a possibilité qu'Air Canada vous rappelle au travail, les autres employeurs ne voudront pas vous embaucher. »

À la lumière des mises à pied, du triste état de l'industrie canadienne de l'aviation et de l'intention d'Air Canada de faire entretenir et réparer un plus grand nombre de ses avions à l'étranger, le NPD fédéral exhorte le gouvernement conservateur à adopter une loi pour obliger les compagnies aériennes canadiennes à faire entretenir

Représentant plus de 11 000 travailleurs, l'Association internationale des machinistes et des travailleurs et travailleuses de l'aérospatiale est le plus important syndicat négociant avec Air Canada.

-30-
/Renseignements: Renseignements :
Chuck Atkinson, président-directeur général, district 140 de l’AIMTA
905-671-3192, poste 224 ou 416-833-8140
Fred Hospes, président-directeur général adjoint, district 140 de l’AIMTA
604-448-0721 ou 778-829-8140
George Bujold, président général, région Est, district 140 de l’AIMTA
514-336-3031 ou 514-962-8140
Tony Didoshak, président général, région Ouest, district 140 de l’AIMTA
204-987-9254 ou 204-951-8140
Bill Trbovich, directeur des communications de l’AIMTA
416-386-1789, poste 6331 ou 416-735-9765
/ IN: ÉCONOMIE, FINANCE, TRAVAIL, TRANSPORT, TOURISME

Renseignements

  • Bill Trbovich, Communications Director, l’AIMTA
    Numéro de téléphone: 416-386-1789 poste 6331
    Numéro de téléphone secondaire: 416-735-9765
    Courriel: btrbovich@iamaw.org