MDN Inc.
TSX : MDN

MDN Inc.

21 oct. 2009 14h24 HE

MDN présente une mise à jour du projet Anita

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 21 oct. 2009) - MDN Inc. (TSX:MDN)

Faits saillants :

- Une équipe d'experts et de partenaires a été sélectionnée afin de mener à bien le projet Anita jusqu'à l'étape de production et de commercialisation de métaux stratégiques de premier rang.

- La direction explore une alternative qui permettrait d'exploiter le projet uniquement à partir d'une fosse à ciel ouvert sur une période de plus de 18 ans.

- Roskill Consulting Group, une firme indépendante, confirme que les conditions de marché devraient être favorables à l'arrivée du projet Anita comme nouveau producteur d'oxyde de niobium et d'oxyde de tantale.

- Un programme de forage vient d'être complété en vue d'améliorer la qualité de la ressource existante de 25,75 millions de tonnes.

- Un échantillonnage d'environ 70 tonnes de minerai est en cours d'exécution afin de mieux documenter les coûts de traitement et de raffinage du niobium et du tantale.

MDN inc. ("MDN") annonce une mise à jour des analyses de marché et des progrès techniques réalisés sur le projet Anita, un projet avancé de métaux stratégiques situé dans la région du Lac Saint-Jean, au Québec, et détenu à 100% par Les Minéraux Crevier inc. ("MCI").

MDN détient à ce jour 28,75 % de MCI et s'est engagée à investir jusqu'à 13,5 millions $, incluant 7,5 M$ pour l'étude de faisabilité au cours des trois prochaines années et 6 M$ afin d'en augmenter sa participation à hauteur de 75 %.

Le niobium et le tantale, qui se trouvent en quantités restreintes sur la planète, sont qualifiés de métaux stratégiques par l'administration américaine. Leurs propriétés exceptionnelles en font des métaux essentiels à la vie moderne parce qu'ils entrent dans la composition de bon nombre de composantes électroniques, aéronautiques et aérospatiales ainsi que dans des systèmes de communication et dans de l'équipement lié à la Défense nationale.

Depuis l'annonce du projet en avril 2009, une somme de plus de 2,4 M$ a été investie par MDN. La firme d'ingénierie Met-Chem Canada a été mandatée pour effectuer une étude d'opportunité ("scoping study"). Se sont également jointes à l'étude et au développement du projet Anita, les firmes suivantes : SGS Geostat pour qualifier la ressource, Roskill Consulting Group pour l'étude de marché, Hatch et COREM pour la métallurgie et l'évaluation du procédé de traitement, Golder pour l'évaluation environnementale et Roche pour la localisation préliminaire des infrastructures minières, en conformité avec les lois environnementales.

S'ajoutent également Forages Mario Rouillier pour le programme de définition de la ressource, ACTLAB pour l'analyse des échantillons, MIR Télédétection pour la production de cartes topographiques à partir d'images satellites et IOS Services Géoscientifiques pour la coordination du projet sur le terrain.

Les aspects économiques du projet

A ce jour, la direction de MDN évalue la possibilité d'exploiter la ressource à ciel ouvert sur une période de plus de 18 ans au lieu du plan de travail original qui prévoyait une opération de six ans à ciel ouvert et 12 ans en souterrain (communiqué de presse du 14 avril 2009).

Roskill Consulting Group (R.-U.), une société d'experts-conseils en métaux de renommée mondiale, s'est vu confier le mandat de mener une étude de marché sur le niobium et le tantale. La portée du mandat incluait l'évaluation des tendances de l'heure, l'établissement des prix et la consommation par différents secteurs d'activités. Les prévisions de Roskill quant aux prix amènent la direction à croire que nous pouvons nous attendre à un marché plus favorable et à de meilleurs prix en 2012-2013 lorsque le coup d'envoi de la production commerciale du projet aura été donné.

La production annuelle proposée pour l'instant sera d'environ 1,2 million de kg d'oxyde de niobium (Nb2O5) et 115 000 kg d'oxyde de tantale / sel de tantale (Ta2O5 / TaK2F7). Les prix estimés s'établissent à 45 $US par kg de Nb2O5 et à 150 $US par kg de Ta2O5 / TaK2F7.

A l'issue de leur étude, Roskill a émis le commentaire suivant : Le projet possède de nombreux avantages évidents... Il renferme d'importantes ressources indiquées à une bonne teneur en niobium et en tantale. Le gisement est localisé dans une région possédant d'excellentes infrastructures pour son développement. Le projet dispose du financement requis, en plus d'être géré par une équipe de gestionnaires chevronnés dans les domaines de la production et de la commercialisation du niobium. Son entrée en production se fera dans des délais brefs et produira du tantale et du niobium au moment où les besoins du marché seront les plus manifestes. De l'avis de Roskill, avis qui a été confirmé pendant les entrevues de recherche, les chances de réussite du projet Anita sont très élevées."

Les aspects techniques du projet

Un programme de forage au diamant totalisant 5 500 m a été réalisé afin d'amener une partie de la ressource de 25,75 millions de tonnes, de la catégorie indiquée à la catégorie mesurée. D'autres forages poursuivront l'exploration et viendront confirmer les intersections à teneurs élevées localisées au nord du gisement principal et qui avaient été recoupées par SOQUEM lors de la découverte du gisement au cours des années 1980. Geostat sera mandatée pour procéder à la mise à jour de la ressource, en conformité avec la norme 43-101.

Quinze nouveaux claims miniers ont été ajoutés à la propriété afin de fournir l'espace requis pour la construction des infrastructures nécessaires à la mise en production du projet.

Des diagrammes préliminaires de production, particulièrement au niveau des procédés de flottation et de lixiviation, ont été réalisés et des évaluations métallurgiques additionnelles sont en cours d'exécution. Les devis des coûts d'exploitation et de dépenses en capital, dont les coûts d'exploitation liés au traitement, ceux liés au traitement des résidus, et ceux de l'eau, des routes et de l'électricité, sont en voie d'être complétés.

"Nous progressons rapidement en vue d'assurer le succès de ce projet et présenter au marché un nouveau producteur de métaux stratégiques de premier rang. Notre équipe d'experts et de partenaires est déterminée à mettre le projet sur la voie rapide afin de tirer pleinement parti des tendances prometteuses du marché mondial de l'offre et de la demande, ainsi que d'une hausse des prix ", affirme Paul-A. Girard, président et chef de la direction de MDN.

Accord d'exploitation avec IAMGOLD

Un accord préliminaire a été conclu avec IAMGOLD, le 3e plus important producteur de ferro-niobium à l'échelle mondiale, par le truchement de la mine Niobec, située à 190 km au sud-est du projet Anita. L'ensemble de la production d'oxyde de niobium pourrait, au besoin, être achetée par IAMGOLD pendant toute la durée de vie de la mine pour la production de ferro-niobium. IAMGOLD détient actuellement 37,5% de MCI.

Rareté de l'information

MDN et MCI font face à une rareté d'information concernant les coûts de traitement et de raffinage pour le niobium et le tantale. Il est donc impératif d'augmenter la précision des estimations des coûts de traitement et de raffinage par des tests plus volumétriques et détaillés afin de supporter lesdites estimations. Des essais métallurgiques de plus grands volumes sont présentement en cours d'exécution.

Les designs préliminaires de la fosse à ciel ouvert, de l'usine de flottation, du parc à résidus miniers et l'ensemble des infrastructures sont complétés. Seule l'évaluation des coûts du procédé de traitement du minerai ainsi que la ligne de transmission de 161 Kv restent à définir.

Etapes suivantes

Une étude de préfaisabilité doit commencer au cours de l'année 2010 pour permettre de compléter l'évaluation de tous les paramètres économiques du projet. L'étude de préfaisabilité peut ne pas donner les mêmes résultats mais, si les conclusions s'avèrent positives, la direction ciblera le début de la phase de construction en 2011, avec une production prévue en 2012-2013.

A propos de MDN

MDN est une société d'exploration et de développement minier qui disposent des ressources financières adéquates pour développer ses projets fort prometteurs au Québec et en Tanzanie et qui demeure active dans la recherche de nouvelles opportunités d'affaires pouvant augmenter la valeur de l'avoir des actionnaires. En addition à sa participation de 30% dans le projet Tulawaka, MDN est opérateur et détenteur d'un intérêt majoritaire dans 35 permis d'exploration totalisant 621 km2 autour de Tulawaka et détient une participation de 28,75% d'une ressource de niobium et de tantale, conforme aux dispositions du Règlement 43-101, localisée au Lac St-Jean (Québec).

A propos de MCI et la ressource de niobium et de tantale

MCI est une entreprise privée dont les principaux actionnaires sont IAMGOLD Corporation (37,5%) et MDN (28,75%). Les actionnaires fondateurs et gestionnaires actifs sont Messieurs Serge Bureau, Jacques Bonneau et Claude Dufresne. La zone minéralisée a été découverte par SOQUEM en 1975, qui a procédé à plusieurs phases d'exploration, entre 1975 et 1986. Au cours de ces années, SOQUEM a effectué six campagnes de forage, pour un total de 72 trous. La propriété a été transférée par la suite à Cambior dans le cadre de la privatisation des avoirs de production de SOQUEM. La propriété est demeurée essentiellement inactive jusqu'en 2002 lorsque Cambior a procédé au forage de 33 trous, totalisant plus de 6 000 mètres. En 2006, Cambior a été acquise par IAMGOLD qui en est devenu le propriétaire à part entière. En avril 2008, MCI a acquis 100 % de la propriété d'IAMGOLD.

Toute l'information technique du présent communiqué de presse a été révisée par Marc Boisvert, ingénieur-géologue et vice-président, Exploration, de MDN qui agit à titre de personne qualifiée selon la définition du Règlement 43-101.

Enoncés prospectifs

Certains énoncés du présent communiqué expriment l'avis de la haute direction relativement au rendement futur de MDN et, en cette qualité, constituent des " énoncés prospectifs " quant aux événements futurs ou aux résultats ou rendement futur de MDN. Tous les énoncés qui ne sont pas des faits historiques sont des énoncés prospectifs. Ces énoncés impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats ou événements réels pourraient différer sensiblement des résultats prévus dans de tels énoncés prospectifs. Ces facteurs de risque sont abordés plus en détail dans la notice annuelle de MDN présentée sur SEDAR.

Renseignements