Matamec Explorations inc.
TSX CROISSANCE : MAT

Matamec Explorations inc.

16 juil. 2009 15h11 HE

Matamec annonce le dépôt du rapport technique IN 43-101 sur sa propriété de Terres Rares, Yttrium et Zirconium de Zeus contenant le gîte de Kipawa

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 16 juillet 2009) - Matamec Explorations Inc. ("Matamec") (TSX CROISSANCE:MAT) a le plaisir d'annoncer qu'elle a reçue le rapport technique IN 43-101 intitulé "Technical Report on the Rare Earth Elements-Yttrium-Zirconium Zeus Property, Kipawa Alkaline Complex, Temiscamingue, Quebec for Matamec Explorations Inc." d'Alex Knox, Leslie Heymann et Frédéric Fleury, disponible sur SEDAR et sur le site de Matamec (www.matamec.com/Properties/Zeus).

Ce rapport IN 43-101 indépendant, ajouté au ré-échantillonage indépendant effectué par SGS Geostat Ltd sur quatre des treize tranchées historiques ouvertes par Unocal Canada Ltd. en 1990 (voir le communiqué de presse du 30 juin 2009), prépare le terrain pour un futur calcul de ressources sur le gîte de Kipawa, calcul conforme aux normes IN 43-101. La prochaine étape vers ce but consiste en une campagne de forage de 2000 mètres en calibre HQ qui établira des ressources pour les éléments des terres rares (ETR) et confirmera/augmentera la quantité et la qualité des ressources historiques existante en Y et en Zr. Matamec sera alors probablement en mesure de commencer une étude de préfaisabilité. Cette étude poursuivra les études de minéralogie et de métallurgie commencées en 1990, avec comme objectif principal la vérification de la viabilité d'un concentré d'ETR combinés, ou, si économiquement possible, la production de concentrés d'ETR individuels. Notons que, dû à sa localisation favorable, une méthode d'extraction à ciel ouvert était considérée en 1990.

Il est important de noter que les utilisateurs de terres rares et certains experts comme Dudley J. Kingsnorth projettent que l'offre mondiale en terres rares lourdes, en particulier pour ce qui est du Terbium (Tb), du Dysprosium (Dy) et de l'Yttrium (Y), soit insuffisante pour satisfaire la demande à partir de 2014 ("The Rare Earths Market: Can Supply Meet Demand in 2014? ", PDAC, mars 2009). Ron Mandel rapporte les propos D.J Kingsnorth dans l'article "Rare earth metals: on the cusp of a rally?" (Northern Miner, June 22, 2009) à l'effet que le temps nécessaire pour amener un projet de terres rares jusqu'à l'étape de la production se situe entre quatre et huit ans. Etant donné la distribution favorable, i.e. enrichie en terres rares lourdes, du gîte de Kipawa (voir Tableau 2), et en tenant compte à la fois des travaux effectués à ce jour par Unocal et Molycorp ainsi que les travaux d'exploration effectués par Matamec depuis 2007, Matamec croit qu'une date d'ouverture circa 2014 est plausible.

Résumé du rapport technique NI 43-101

Auteurs

Le premier auteur, Alex Knox (M.Sc., P. Geo) était responsable des campagnes d'exploration d'Unocal sur la propriété de 1986 à 1990 et était un des géologues responsable durant la campagne de forage de 1988. Le deuxième auteur, Leslie Heymann (P. Eng.), a une expertise dans le domaine de l'ingénierie chimique et des procédés d'extraction des terres rares. Le dernier auteur, Frédéric Fleury (B.Sc., Geo stag), est chargé de projet et responsable des campagnes d'exploration de Matamec sur la propriété Zeus en 2007 et 2008. Son équipe a découvert les quatre nouveaux indices d'ETR-Y-Zr.

Localisation

La propriété Zeus est située dans le Témiscamingue québécois, 140km au sud de Rouyn-Noranda, 50km à l'ouest du village de Temiscaming et 90km au nord-est de North Bay, Ontario (voir la Figure 1). La propriété couvre une superficie de 15 244ha et comprend une partie du complexe alcalin de Kipawa. De plus, la propriété contient le gîte partiellement foré de Kipawa, site d'un calcul historique de ressources pour l'Y et le Zr par Unocal en 1990. Matamec Explorations Inc. détient 100% des droits d'exploration de cette propriété.

Figure 1. Carte de localisation : http://media3.marketwire.com/docs/fig1-fre.JPG

Logistique

La topographie de cette région est caractérisée par de petites collines avec un dénivelé total d'une centaine de mètres tandis que la végétation est constituée d'une forêt tempérée partiellement exploitée par l'industrie forestière. Partout, le socle rocheux est recouvert d'une quantité raisonnable de mort-terrain (0-30m). L'accès à la propriété se fait le long de chemins forestiers via Témiscaming, Béarn ou Val d'Or. Ces trois agglomérations sont à leur tour reliées entres-elles par des routes pavées maintenues à l'année longue. De plus, le ville de Témiskaming est relié à North Bay et Sudbury, Ontario, via un système de chemin de fer géré par la Ottawa Valley Railway Company.

Géologie

La propriété Zeus couvre la majorité du Complexe Alcalin de Kipawa (CAK), une séquence rocheuse concordante composée de syénite et de granites faiblement peralcalin ayant moins de 200m d'épaisseur (Figure 2). Le CAK est entièrement intercalé dans un encaissant de gneiss précambrien de la province du Grenville, entre une séquence de paragneiss au sommet et une séquence de gneiss quartzo-feldspathique à la base. Le CAK est divisé en deux unités principales dans sa section minéralisée, soit une unité de granite peralcalin et une unité de gneiss syénitique (incluant des intercalations de roches calco-alcalines). Les nombreux indices d'ETR-Y-Zr et zones minéralisées de la propriété sont concentrés aux environs ainsi qu'à l'intérieur de ces syénites.

Figure 2. Géologie régionale et localisation des indices : http://media3.marketwire.com/docs/fig2-fre.JPG

Historique du projet

La découverte de minéralisations d'or-uranium à Hunter's Point en 1957 par Hollinger Quebec Exploration Co. Ltd (meilleures valeurs de 0.97% U et 10 g/t Au sur 22,5m de rainures) précipita la première vague d'exploration dans la région. L'historique des vagues subséquentes, incluant la reconnaissance de l'existence du CAK, peut être sub-divisée en trois périodes.

Avant 1985, la majorité des travaux d'exploration est centrée sur l'uranium et se concentre aux environs du lac Sheffield. Bien que seulement des valeurs dispersées d'U aient été découvertes durant cette période, notamment sur la zone Valdez-Nuspar (0,07% U sur 2 mètres), des minéraux des terres rares sont identifiés dans le secteur à l'est du lac Sheffield par Hollinger, Imperial Oil et Sturdy Mines, ainsi que sur la zone Valdez-Nuspar au sud du lac Sheffield par Valdez Resources et Nuspar Resources.

De 1985 à 1992, l'exploration se concentre essentiellement sur les minéraux des terres rares. Cette vague d'exploration a été déclenchée par une étude écrite par le docteur Mariano sur la présence d'yttrium dans différentes eudialytes provenant d'environnements variés de part le monde. Cet intérêt pour l'eudialyte provient à son tour de la récente découverte d'Y et de terres rares adsorbées à la surface des argiles du sud de la Chine. Cette découverte a en effet un profond impact sur les sources ainsi que sur le prix de vente de ces éléments. L'hypothèse de l'époque voulait que l'Y et les ETR contenus dans l'eudialyte, facilement soluble dans un acide léger, soient une source pouvant compétitionner avec les argiles chinois. Unocal et sa filiale Molycorp, propriétaire du gisement de terres rares de Mountain Pass en Californie (EU), étaient les seuls opérateurs et propriétaires de cette période.

Les travaux d'exploration conduits par Unocal permettent de délimiter trois zones minéralisées sur la propriété, soit la Main Zone (identifié dans ce communiqué comme la zone Sheffield), la zone PB-PS ainsi que la zone KR (identifié dans ce communiqué comme la zone Valdez-Nuspar). L'objectif principal d'Unocal était d'évaluer le potentiel pour l'Y et le Zr de la propriété, ainsi que de faire une évaluation générale du potentiel des lanthanides. Les travaux d'exploration incluaient :

- Cartographie géologique, échantillonnage par éclats, levés radiométrique-magnétique-VLF aéroportés sur le CAK et les métasédiments proximaux, radiométrie et levés magnétiques au sol, levé géochimique de sol;

- Ouverture de treize tranchées de 100m chacune sur le gîte de Kipawa en 1990 ainsi que leur rainurage (666,5m échantillonnés);

- Forages aux diamants, principalement sur la zone Sheffield (1988: 12 sondages totalisant 980m et 1990: 27 sondages totalisant 1 531m pour un total de 2 511m; ainsi que 5 sondages sur la zone PB totalisant 464 m);

- Une étude minéralogique des minéraux porteurs d'yttrium par le docteur Mariano;

- Six échantillons en vrac de 300 à 800lbs et quatre échantillons en vrac de 50lbs ont aussi été récoltés dans les tranchés. Quatre de ces échantillons ont été envoyés au laboratoire Mountain States R&D International Inc. pour une étude métallurgique préliminaire;

- Ces sondages, rainurages et échantillons en vrac ont permis à Unocal de réaliser un premier calcul de ressources sur la gîte de Kipawa.

Durant la période allant de 2001 à 2009, les travaux d'explorations ont couvert les diamants, l'uranium, les minéralisations d'uranium-or, l'or, et les ETR-Y-Zr. Présentement, les principaux intervenants dans le CAK sont Mines Aurizon Ltd (Aurizon) et Matamec. Depuis 2005, Aurizon a annoncé qu'elle avait défini quatre trains de dispersion glaciaire (le till montant jusqu'à 16,9 et 100 g/t Au) et découvert les indices d'ETR d'Eagle et de Snake. Aurizon a de plus effectué une campagne de forage durant l'été 2008, ciblant principalement l'or, l'uranium et les terres rares. Des quatre sondages situés sur l'indice Snake, la meilleure intersection rapporté par Aurizon est de 0,074% ETR+Y sur 38,1m. Depuis 2007, Matamec a continué les travaux d'exploration commencés par les prédécesseurs, principalement sur la zone Sheffield, et a découvert quatre nouveaux indices d'ETR-Y-Zr, soit les indices Couleuvre, Falaises, TH et Surprise sur la propriété.

Zones minéralisées

Sept zones et indices minéralisés en ETR-Y-Zr se retrouvent sur la propriété: la zone Sheffield, PB-PS, l'extension probable de la zone Valdez-Nuspar (600m) et les indices Couleuvre, Falaises, TH et Surprise (Figure 2).

Zone Sheffield (aussi connu sous le nom de gîte de Kipawa)

La zone Sheffield est la mieux minéralisée des zones connues de la propriété et est définie sur une longueur de 1300m et une largeur variant de 10 à 80m. Cette zone est caractérisée par trois types de minéralisation. Partant de la syénite sommitale en allant jusqu'à la portion basale dominée par des roches d'affinité calco-alcaline (Figure 3), nous retrouvons en premier une zone dominée par l'eudialyte (minéral contenant jusqu'à 10% d'oxyde de terres-rares (OTR)), puis une zone dominée par la mosandrite et l'yttro-titanite (jusqu'à 65% OTR) et finalement une zone calco-alcaline dominée par la britholite (jusqu'à 62% OTR). Le Zr a généralement une distribution plus uniforme que l'Y sur la zone Sheffield et se présente en horizons indépendants de l'Y et des ETR. La minéralisation en ETR est quant-à-elle enrichie à la fois en terres rares lourdes et en terres rares légères et se présente en grains bien cristallisés de granulométrie moyenne qui sont aisément séparable physiquement et solubilisables.

Figure 3. Zone Sheffield - Coupe schématique : http://media3.marketwire.com/docs/fig3-fre.JPG

Un calcul de ressource historique existe sur la zone Sheffield pour l'Y et le Zr, soit 2,27 Mt à 0,11% Y et 0,78% Zr (voir la prochaine section pour les détails). Notons cependant que les ETR non pas étés systématiquement analysés en forage à cette époque puisque l'élément principal sous étude était l'yttrium. La minéralisation en ETR du gîte Sheffield est donc connue principalement par les échantillons en vracs. Quatre de ces échantillons ont étés analysés pour l'Y, le Zr et le Ce, tandis que trois ont été analysés pour l'Y, le Zr et l'ensemble des terres rares comme le montre les tableaux suivant :



Tableau 1: Résumé des échantillons en vrac d'Unocal (%)
-----------------------------------------------------------------
Localisation Echantillon Poids en kg Y% Ce% ETR% Zr%
-----------------------------------------------------------------
Zone Ouest 88-K-1 20 0,53 - 0,86 -
-----------------------------------------------------------------
90KBS-1 350 0,53 0,33 - 1,2
-----------------------------------------------------------------
88-K-3 20 0,51 - 1,41 -
-----------------------------------------------------------------
Zone Centrale 90KBS-3 350 0,25 1,01 - 0,32
-----------------------------------------------------------------
90KBS-5 350 0,41 1,01 - 0,95
-----------------------------------------------------------------
Zone Est 88-K-4 20 0,23 - 1,75 -
-----------------------------------------------------------------
90KBS-2 350 0,24 0,62 - 0,42
-----------------------------------------------------------------



Tableau 2: Distribution des ETR pour trois échantillons en vrac
d'Unocal (ppm)

------------------------------------------------------------
Elément des terres 88-K-1 88-K-3 88-K-4
rares (ppm) (ppm) (ppm)
------------------------------------------------------------
Tranchée # 1 2c 3
------------------------------------------------------------
Zone Minéralisée Eudialyte Mosandrite/ Britholite
Yttro-titanite
------------------------------------------------------------
Y: Yttrium 5 300 5 120 2 280
------------------------------------------------------------
La: Lanthane 1 280 2 130 4 600
------------------------------------------------------------
Ce: Cérium 2 280 4 640 7 820
------------------------------------------------------------
Pr: Praeseodymium 330 660 830
------------------------------------------------------------
Nd: Néodyme 1 200 2 490 2 490
------------------------------------------------------------
Sm: Samarium 340 690 430
------------------------------------------------------------
Eu: Europium 50 85 45
------------------------------------------------------------
Gd: Gadolinium 430 690 260
------------------------------------------------------------
Tb: Terbium 85 170 70
------------------------------------------------------------
Dy: Dysprosium 870 1 050 350
------------------------------------------------------------
Ho: Holmium 175 260 85
------------------------------------------------------------
Er: Erbium 700 700 260
------------------------------------------------------------
Tm: Thulium 90 90 35
------------------------------------------------------------
Yb: Ytterbium 700 440 180
------------------------------------------------------------
Lu: Lutetium 90 55 25
------------------------------------------------------------
Th: Thorium 60 530 1 760
------------------------------------------------------------


De plus, Matamec a reçu le 16 juin 2009 de SGS Geostat le rapport indépendant portant sur le ré-échantillonage de quatre des treize tranchées historiques d'Unocal (voir le communiqué de presse du 30 juin 2009). Ces quatre rainures ont été reproduites par Matamec dans le but (1) de vérifier les résultats historiques et (2) d'étendre les éléments analysés à l'ensemble des ETR. Deux de ces tranchées ont testé la pleine largeur de la zone Sheffield Ouest (tranchées T-1 et T-3), une tranché a testé la zone Sheffield Est (tranchée T-8) et la dernière (tranchée T-11) a testé la zone centrale entre les deux. Cette zone centrale ne faisait pas partie du calcul de ressource historique de 1990. Il est important de noter que les tranchées T-8 et T-11 comprend des sites de collecte d'échantillons en vrac historiques (échantillons KBS-2, KBS-3 et KBS-5). Ces sites n'ont pu être ré-échantillonnés en 2008, dû à une surface d'échantillonnage trop irrégulière (5m non ré-échantillonné sur T-8, 20m sur T-11, voir le tableau 1 pour ces intersections). Les résultats sont présentés au tableau 3. Pour les procédures de contrôle de qualité de l'échantillonnage et la sélection des méthodes d'analyse les plus appropriées, voir le rapport de SGS inclus en annexe III du rapport technique IN 43-101.

Tableau 3: Résumé des résultats des rainures de 2008 (%), moyennes par tranchées

Le tableau 3 est disponible à l'adresse suivante : http://media3.marketwire.com/docs/tab3-fre.pdf

Ressources historiques en Y et Zr sur la zone Sheffield

En termes de ressources historiques, la zone Sheffield est composée de la Zone Principale Ouest (1,26 Mt @ 0,15% Y2O3 et 0,96% ZrO2), de la Zone Centrale où aucune ressource n'a été calculée, et finalement, de la Zone Principale Est (1,009 Mt @ 0,14% Y2O3 et 1.17% ZrO2). Aucune personne qualifiée n'ayant fait les travaux nécessaires pour classifier ces ressources historiques en ressources minérales reconnues, Matamec ne considère pas cette estimation historique comme des ressources minérales calculées selon la norme 43-101 et cet estimé ne peut donc être utilisé hors contexte.

Les sondages d'Unocal furent conçus pour être courts : seulement un petit nombre d'entre eux pénétrèrent jusqu'à l'unité calco-silicaté marquant la base du complexe (12 sondages sur un total de 34). Aucun ne teste l'extension en profondeur du gîte, i.e. vers le sud-ouest.

La zone centrale, d'une longueur de 620m., a été échantillonnée par tranchées en 1990 et par sondages 1988, mais seulement à très grand intervalle et n'a donc pas de calcul de ressources associé. Il faut noter cependant que tous les sondages et toutes les tranchées dans cette zone contiennent de la minéralisation montrant une teneur et une épaisseur potentiellement économique.

Pour le calcul de ressource de 1990, J.F.Allan, le géologue engagé par Unocal et Molycorp, a utilisé la méthode des blocs homogènes basé sur les analyses provenant à la fois des tranchées et des sondages. Chaque bloc homogène est donc basé sur les analyses d'une tranchée et de deux ou trois trous de forage sous-jacent avec un espacement allant de 50 à 75 mètres. Dû à sa localisation favorable, une exploitation à ciel ouvert était considérée pour ce gîte en 1990.

Le gîte de Kipawa est présentement considéré comme ouvert à la fois latéralement et en profondeur.

Conclusion métallurgique sur la zone Sheffield

Selon Leslie Heymann, expert en procédés de traitement des ETR, le gîte de Kipawa est une source potentielle de terres rares lourdes. Il sera en compétition avec les argiles du sud de la Chine et la dissolution du Xenotime pour la tranche supérieure du marché des terres rares mondial. Si l'étape de la séparation liquide/solide peut être résolue, il est prévisible que le coût de production par kilogramme d'oxyde de terres rares se situera quelque part entre les coûts des deux procédés identifiés ci-haut.

Six autres zones et indices d'ETR-Y-Zr découverts à ce jour

En plus de la zone Sheffield, six autres zones minéralisées en ETR-Y-Zr se retrouvent sur la propriété : PB-PS, l'extension probable de la zone Valdez-Nuspar, et les indices Couleuvre, Falaises, TH et Surprise (Figure 2). Les travaux d'exploration d'Unocal ont permis de délimiter deux de ces zones minéralisées en Y et Zr, soit les zones PB-PS et Valdez-Nuspar. La zone PB-PS repose à la base du CAK tandis que la zone Valdez-Nuspar est probablement un filon-couche (sill) injecté dans les gneiss métasédimentaire formant le toit du complexe. Ces deux zones sont concordantes avec la foliation de leur encaissant.

La zone PB est située 2,5km au sud-est de la zone Sheffield et correspond à une anomalie radioactive causée par un champ d'erratiques et par la fraction fine du till contenant de la britholite enrichie en thorium. Deux des cinq sondages de 1990 ont intersecté une minéralisation en Y et Zr non-négligable contenue dans un horizon calco-silicaté de bonne épaisseur. Pour ce qui est de la zone PS, elle est située au nord de la rivière Kipawa, en face de la zone PB. Cette zone correspond aussi à un champ d'erratique, bien qu'ici la minéralogie soit de nature plus syénitique.

La zone Valdez-Nuspar consiste en une série de filons-couches d'orientation est-ouest située sur la rive sud de la rivière Kipawa, à 2km au sud-est de la zone PB-PS. L'extension présumée de ces filons-couches, telle que définie par un levé au radon historique effectué par Nuspar Resources, s'étend jusqu'à l'intérieur des claims de la propriété Zeus.

Les quatre autres indices de la propriété ont été découverts récemment par Matamec. L'indice TH (Y-Zr-ETR) est situé au nord de la propriété, dans le même secteur que l'indice Eagle d'Aurizon. Cet indice est au centre d'une anomalie de sol de 200m est-ouest par plus de 700m nord-sud, et est constitué de quatre affleurements sur la face est d'une petite colline d'orientation nord-sud. Cet indice montre des valeurs intéressantes d'ETR, Y et Zr (7.19% ETR, 2,16% Y et 2,9% Zr). La distribution des affleurements combinée à la taille de l'anomalie de sol indiquent la possibilité d'une extension économique pour cet indice. L'indice Surprise (Y-Zr-ETR-Nb) est quant-à-lui situé à l'extrême est de la propriété et est constitué de roches riches en biotite et en amphibole grossière, montrant une grande quantité de grenat. Il est intéressant de noter que ce nouveau type de minéralisation montre un plus grand enrichissement en terres rares lourdes que la minéralisation classique de la zone Sheffield. Ceci en fait une cible d'intérêt pour de futures campagnes d'exploration.

De moindre importance, mais pouvant possiblement mener à des minéralisations plus volumineuses, les indices Couleuvre (Y-Zr-ETR) et Falaises (Zr-ETR) sont situés au centre de la propriété et sont respectivement associés à un filon-couche intermédiaire et à des marbres.

Des échantillons de ces quatre nouveaux indices ont été envoyés à l'université Laval à Québec pour identification des minéraux porteurs d'Y-ETR-Zr. Les résultats de ces travaux seront connus plus tard cet été.

Conclusions

Les minéralisations en ETR de la propriété sont spatialement et génétiquement associées au CAK. Bien que des minéralisations en ETR soit communes sur toute l'étendue du CAK, les meilleures concentrations découvertes à ce jour sont associées avec deux horizons bien définis: la base du CAK et un horizon de filons-couches injectés dans les gneiss métasédimentaires formant le toit du complexe. La vaste majorité des occurrences d'ETR, à la fois en place et dans des erratiques, a reçu très peu de travaux d'exploration à date et demande des travaux de suivi complémentaires. Etant donné l'étendue de la minéralisation présente dans le CAK et la couverture extensive de mort-terrain le recouvrant, l'auteur principal conclu qu'il existe un très bon potentiel pour la découverte de nouveaux dépôts d'ETR dans le CAK. Finalement, la propriété Zeus contient possiblement un potentiel pour des minéralisations en Au, Pt, Pd ainsi qu'en U, associé à des occurrences d'hydrothermalisme ou à des petits systèmes magmatiques restant encore non encore découverts.

Recommandations et budget

Les deux zones les plus importantes d'un point de vue économique (zones où les valeurs potentiellement économiques sont à la fois communes et concentrées) sont les zones Sheffield et PB-PS. Un programme d'exploration en deux phases est donc proposé, avec un budget total de 1,35 M$. Ce programme aura pour cible les minéralisations d'ETR, U et Th associés à l'Y et au Zr du CAK, avec comme cible secondaire les minéralisations en Au possibles de la propriété Zeus. La Phase I (974 800 $) consistera en une ré-évaluation systématique combinée à une consolidation des ressources sur la zone Sheffield. Elle inclura la compilation des données existantes, le creusage de tranchées (40 000 $), le rainurage (16 000 $), les forages de définition (2 000 mètres de forages HQ: 400 000 $, voir Figure 4 pour la localisation des 1 305m. de forages proposés sur la zone Sheffield), des analyses de laboratoire (156 000 $), et une étude de traitement de minerai (250,000 $). Bien que l'ensemble de la zone Sheffield sera couvert lors de cette phase, une emphase spéciale devra être placée sur les points suivants:

- La zone centrale, peu explorée. Un travail de corrélation effectué par l'auteur principal suggère que les zones minéralisées pourraient être semi-continues dans cette région;

- La partie basale de l'unité de syénite, peu exploré lors des campagnes de forages d'Unocal en 1988 et en 1990;

- Dédoublement ("twinning") de certains sondages dans la zone Ouest et dans la zone Est pour confirmer les résultats historiques et pour étendre la suite des éléments analysés à l'ensemble des ETR;

- L'excavation, la cartographie et le rainurage de nouvelles tranchées;

- Tests minéralogiques et métallurgiques avec considération spéciale du rapport entre le taux d'extraction des ETR et la minéralogie, a la fois pour ce qui est des minéraux porteurs et de la concentration de contaminant (U et Th).

Si possible, la Phase II ($377,000) devrait être conduite concurremment à la Phase I. Cette Phase couvrira l'ensemble de la propriété, avec emphase sur les cibles déjà définies.

Les données géologiques de ce communiqué ont été préparées par Aline Leclerc, géologue et vice-présidente Exploration de Matamec et personne qualifiée tel que défini par le Règlement 43-101.

Figure 4. Zone Sheffield Zone - Sondages proposés : http://media3.marketwire.com/docs/fig4-fre.JPG

A propos de Matamec

Matamec a une stratégie d'exploration axée sur la découverte de gisements aurifères dans le camp minier de Timmins en Ontario, dont les trois principales cibles sont les propriétés Matheson JV avec Goldcorp Canada Ltd./Goldcorp Inc., Montclerg et 2W. Au Québec, la Société explore surtout pour les métaux précieux et les métaux de base sur les propriétés Lespérance/Wachigabau avec Northern Superior Resources Inc., Sakami, Tansim, Valmont et Vulcain, et pour les métaux rares et l'uranium sur la propriété Tansim et pour les terres rares sur la propriété Zeus.

"La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué."

Renseignements