Ressources minières Radisson inc.
TSX CROISSANCE : RDS

Ressources minières Radisson inc.

23 févr. 2010 08h00 HE

Michel David est nommé président et chef de la direction de Radisson

ROUYN-NORANDA, QUEBEC--(Marketwire - 23 fév. 2010) - Ressources minières Radisson inc. (TSX CROISSANCE:RDS) (Radisson ou la Société) est heureuse d'annoncer la nomination de M. Michel David, B. Sc., au poste de président et de chef de la direction de la Société. M. David, qui a obtenu un B. Sc en géologie à l'Université McGill en 1975, a plus de 35 ans d'expérience en géologie et géophysique dans l'exploration et l'exploitation des métaux précieux et des métaux de base. Il a géré plusieurs projets dans le sud de l'Afrique, au Brésil, en Colombie, aux Philippines, en Corée et en Amérique du Nord, plus particulièrement dans le Nord-Ouest québécois, à l'intérieur de la Ceinture aurifère de l'Abitibi, où se trouvent les propriétés minières les plus prometteuses de Radisson, soit les propriétés O'Brien et Kewagama. Auparavant, M. David assumait la direction et la présidence d'une société d'exploration minière basée à Val-d'Or. Sous sa gouverne, cette société a fait plusieurs découvertes importantes d'or qu'elle explore et développe présentement sous terre.

M. Dale M. Hendrick a décidé de quitter ses fonctions d'administrateur et de président du conseil d'administration en raison de problèmes de santé qui l'empêche de se consacrer pleinement à son rôle au sein de la Société. Cette décision a pris effet le 14 février 2010. M. Hendrick et M. Ken Murton, ancien président et chef de la direction de Radisson, ont tous deux endossé le choix de Michel David en tant que président et chef de la direction de Radisson. M. Murton, qui assumera le poste de président du conseil d'administration, déclare : « Nous regrettons profondément le départ de Dale Hendrick de son poste de président du conseil, mais nous continuerons, dans la mesure du possible, de requérir ses précieux conseils. Le parcours de M. David de même que son important réseau de contacts internationaux prêts à financer des projets miniers prometteurs comme ceux de Radisson font de ce dernier le candidat idéal pour diriger la Société et l'aider à réaliser son potentiel. Nous, Radisson, avons été particulièrement impressionnés par les connaissances et l'intérêt de M. David pour les propriétés O'Brien et Kewagama. De plus, M. David est d'avis que Radisson doit conserver la totalité de ses droits (100 %) sur ces propriétés plutôt que d'en concéder une partie à un partenaire minier. »

À propos de Ressources minières Radisson : Radisson est une société d'exploration minière basée au Québec ayant des intérêts dans sept propriétés dans le Nord-Ouest québécois et dans une propriété dans le Nord-Ouest ontarien. Le principal actif de Radisson, les propriétés O'Brien et Kewagama, couvre 617,48 ha dans la partie ouest du canton de Cadillac (Québec), au cœur de la Ceinture aurifère de l'Abitibi. Ces propriétés comprennent l'ancienne mine O'Brien, reconnue pour ses teneurs élevées en or et considérée comme le principal producteur d'or dans le camp minier de Cadillac lorsqu'elle était en activité, soit du début des années trente jusqu'au milieu des années cinquante. Radisson se concentre actuellement sur la zone 36 Est, une nouvelle zone située à 2500 pieds à l'est de l'ancienne mine O'Brien dont les teneurs élevées en or sont comparables à celles de l'ancienne mine. En 2008, la Société a complété avec succès une campagne de forages sur les propriétés avoisinantes O'Brien et Kewagama. Le deuxième projet aurifère en importance de Radisson est la propriété Massicotte décrite dans le communiqué de presse du 2 septembre 2009 disponible sur le site Web de la Société.

Plusieurs sociétés minières produisent de l'or ou ont établi des réserves aurifères dans la zone de Cadillac, et ce, dans le même secteur du Nord-Ouest québécois que celui des propriétés O'Brien et Kewagama de Radisson. Il s'agit de Mines Agnico-Eagle ltée, de la Corporation minière Alexis, de Mines Aurizon ltée, de l'Entreprise minière Globex inc., d'Iamgold Corporation et de la Corporation minière Osisko.

Ni la Bourse de croissance TSX ou son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'accepte aucune responsabilité concernant l'authenticité ou l'exactitude des informations contenues dans ce communiqué de presse.

Renseignements