Mineraux Manicouagan Inc.
TSX CROISSANCE : MAM

Mineraux Manicouagan Inc.

02 oct. 2007 16h07 HE

Minéraux Manicouagan prolonge sur une distance de 130 mètres la minéralisation de l'indice Bob

LE TROU DE FORAGE MCH-07-17 CROISE SUR 2,04 METRES DES TENEURS ATTEIGNANT 1,78 % DE NICKEL, 0,49 % DE CUIVRE, 2,11 g/t DE PLATINE ET 6,47 g/t DE PALLADIUM, Y COMPRIS 3,82 % DE NICKEL, 1,47 % DE CUIVRE, 5,10 g/t DE PLATINE ET 18,29 g/t DE PALLADIUM SUR 0,57 METRE

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 2 oct. 2007) - Minéraux Manicouagan Inc. (TSX CROISSANCE:MAM) a annoncé aujourd'hui de nouveaux résultats de forage encourageants pour son projet Mouchalagane, dans le Nord du Québec.

Les rapports d'analyse significatifs pour le trou de forage MCH-07-17 sont présentés dans le tableau ci-dessous.



---------------------------------------------------------------------------
No de Lon-
Trou l'échan- De A gueur Au Pt Pd Ni Cu Co
tillon (m) (m) (m)(i) (g/t) (g/t) (g/t) % % %
---------------------------------------------------------------------------
MCH-07-17 151232 51,40 51,71 0,31 0,53 1,59 3,86 3,42 0,37 0,11
---------------------------------------------------------------------------
151233 51,71 52,28 0,57 0,03 0,03 0,07 0,10 0,01 0,01
---------------------------------------------------------------------------
151234 52,28 52,87 0,59 0,08 1,48 2,6 0,57 0,07 0,04
---------------------------------------------------------------------------
151235 52,87 53,44 0,57 0,22 5,10 18,29 3,82 1,47 0,21
---------------------------------------------------------------------------
(i)Largeur véritable inconnue


Le trou de forage au diamant MCH-07-17 a été prolongé d'environ 100 mètres à l'ouest de l'indice Bob et a testé un conducteur électromagnétique (" K ") sur le prolongement ouest qui pourrait représenter le prolongement de la subsurface de l'indice Bob (y compris Bob Est) où l'échantillonnage des saignées de surface de la minéralisation en sulfures du substratum rocheux en 2006 et les forages au diamant en 2007 ont donné des résultats de titrage exceptionnels en nickel et en cuivre, y compris en importantes concentrations de platine et de palladium (voir les communiqués de presse MAM du 19 septembre, 24 mai, du 13 février 2007 et du 7 décembre 2006).

Les résultats du forage du trou MCH-07-17 sont particulièrement encourageants puisque le trou prolonge la zone minéralisée sur une distance de forage totale de 130 mètres, selon les forages au diamant de cette année et les échantillonnages de surface de l'année dernière.

La minéralisation du trou de forage MCH-07-17 est conforme à la minéralisation interceptée dans les trous de forage MCH-07-03 à MCH-07-06, y compris des concentrations exceptionnelles de l'élément du groupe platine (EGP) (voir le communiqué de presse du 19 septembre 2007). La minéralisation en sulfure du trou de forage MCH-07-17 comprend une minéralisation en sulfure qui semble avoir été déposée par un mouvement tectonique, comme dans le cas des trous de forage MCH-07-03 à 06, inclusivement, et comme dans le cas des veinules des roches encaissantes volcaniques mafiques. Ces résultats, en tenant compte du style et de la nature de la minéralisation ainsi que de l'environnement géologique, suggèrent que la minéralisation pourrait être plus concentrée en profondeur. En conséquence, la Société a établi des quadrillages supplémentaires dans les environs de l'indice Bob dans le but de compléter des levés électromagnétiques de forage en grande boucle de type " pulse EM " au début de 2008, afin d'évaluer le potentiel des conducteurs en profondeur.

Comme il a été annoncé le 19 septembre 2007, les forages au diamant ont commencé à la fin de juillet 2007 et, jusqu'à maintenant, un total de 29 trous de forage au diamant peu profonds, soit au total 2 402 mètres, ont testé dix cibles électromagnétiques (EM) délimitées lors de levés géophysiques du sol effectués en 2006, après la découverte de l'indice Bob. Les résultats pour les trous MCH-07-01, 02, 7-16, et 18-29 sont en instance d'analyse. Lorsqu'ils seront connus, des échantillons sélectionnés seront analysés pour les éléments du groupe des platines qui, en plus du platine (Pt) et du palladium (Pd) comprend le rhodium (Rh), le ruthénium (Ru) l'osmium (Os) et l'iridium (Ir).

La Société a jalonné, sur une carte, les titres étant en instance d'enregistrement, 173 autres concessions (90 km2) contiguës à la propriété de Mouchalagane ou non loin de celle-ci, ainsi que 227 autres concessions (118 km2) dans une région située à 40 km au nord-est, dont le potentiel géologique apparaît semblable à celui de la propriété de Mouchalagane. Avec ces acquisitions récentes, les avoirs de Manicouagan dans la région totalisent 708 concessions ou environ 370 km2.

Un programme d'opérations hivernales sur le terrain, y compris un levé électromagnétique aérien détaillé et approfondi des considérables propriétés de la Société, ainsi que le forage continu des cibles EM au sol, est envisagé. En prévision du travail sur le terrain au début de 2008, le camp de base du projet est en voie d'être hivernisé.

Le lecteur peut consulter un croquis qui montre l'emplacement des trous de forage en accédant au lien suivant : http://www.ccnmatthews.com/docs/mame1001.pdf. Ce croquis ainsi que des cartes à jour de la propriété et des photos du projet Mouchalagane peuvent être également consultés sur le site Web de la Société à www.manicouaganminerals.com.

La propriété de nickel-cuivre-EPG de Mouchalagane est située à environ 350 kilomètres au nord de Baie-Comeau, au Québec. Les programmes d'exploration de la propriété de Mouchalagane sont menés sous la supervision directe de François Bissonnette, géologue diplômé et géologue principal du projet Mouchalagane.

Les concentrations d'or, de platine et de palladium sont déterminées par analyse pyrognostique au moyen d'une briquette de 30 grammes mélangée aux fondants d'analyse pyrognostique et réunis par fusion à une température de 1 100 degrés C pendant une heure. Après refroidissement, le culot de plomb est séparé des scories et coupellé à une température de 960 degrés C pour récupérer l'argent (pain d'affinage aurifère) ainsi que l'or, le platine et le palladium. Le pain d'affinage d'argent aurifère est ensuite digéré dans de l'acide nitrique et hydrochlorique chaud (95 degrés C). Après refroidissement pendant deux heures, on analyse la solution de dosage par spectroscopie d'émission à plasma inductif afin d'en déterminer la teneur en or, en platine et en palladium.

Les concentrations de nickel, de cuivre et de cobalt sont d'abord déterminées par spectrométrie d'absorption atomique au moyen d'un échantillon d'un gramme digéré dans de l'eau régale. Les échantillons où l'une des concentrations de nickel, de cuivre ou de cobalt telle que déterminée dépasse 5 000 parties par million (équivalant à 0,5 %) sont analysés pour la détermination de leur teneur en nickel, en cuivre et en cobalt, au moyen d'un échantillon de 0,5 gramme et une digestion acide avec acides fluorhydrique, nitrique, perchlorique et hydrochlorique. Les services analytiques sont fournis par TSL Laboratories de Saskatoon. Pour une description complète des procédures analytiques en laboratoire, consultez le site Web de la Société à www.tsllabs.com.

Les programmes d'exploration sont menés sous la supervision de Rod Thomas, vice-président - exploration de la Société et géologue diplômé. M. Thomas a passé en revue et vérifié les données techniques fournies dans le présent communiqué pour le compte de Minéraux Manicouagan et il est une " personne qualifiée " selon les dispositions de la norme canadienne 43-101.

Minéraux Manicouagan inc. est une société d'exploration établie au Canada qui possède un portefeuille d'actifs diversifié. La Société mène actuellement à bien quatre projets axés sur les métaux communs en Saskatchewan et au Québec, où des programmes d'exploration sont en cours.

Pour en savoir davantage sur Minéraux Manicouagan Inc. et sur ses projets d'exploration, consultez le site www.manicouaganminerals.com.

Hormis ceux qui portent sur des faits de nature historique, les énoncés du présent communiqué, y compris, sans s'y limiter, les déclarations concernant la minéralisation et les réserves potentielles, les résultats d'exploration ainsi que les objectifs et les plans futurs de la Société, constituent des énoncés prospectifs qui comportent des risques et des incertitudes. Il est impossible de garantir que ces énoncés prospectifs se révéleront ultérieurement exacts. Il se peut en outre que les résultats réels ainsi que les événements futurs diffèrent sensiblement de ceux prévus dans ces énoncés. Parmi les principaux facteurs pouvant faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des prévisions de la Société, mentionnons les risques liés à l'exploration décrits dans le présent communiqué et, périodiquement, dans les documents déposés par la Société auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières.

Le contenu de ce communiqué de presse n'a été ni approuvé, ni désapprouvé par la Bourse de croissance TSX et il n'a pas non plus été soumis à celle-ci et pour ces raisons, elle n'assume aucune responsabilité à cet égard.

Renseignements