Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

May 08, 2009 23:59 ET

Mises en chantier d'habitations de l'Ile-du-Prince-Edouard en avril

HALIFAX, le 8 mai - Selon les données provisoires(1) diffusées par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), 156 habitations ont été commencées en avril dans les centres urbains du Nouveau-Brunswick, contre 153 au même mois en 2008. "Dans les centres urbains de la province, le nombre total de logements mis en chantier en avril a légèrement augmenté cette année par rapport à l'an dernier grâce à la forte hausse d'activité enregistrée dans le segment des logements collectifs à Fredericton", a expliqué Claude Gautreau, analyste principal de marché à la SCHL pour le Nouveau-Brunswick. Dans les centres urbains de la province, 104 logements collectifs ont été commencés en avril, contre 69 un an plus tôt. CHARLOTTETOWN, le 8 mai /CNW/ - Selon les données provisoires diffusées aujourd'hui par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), la construction résidentielle a ralenti dans les centres urbains de la province en avril. Les données provisoires font état de 23 mises en chantier le mois dernier, contre 42 en avril 2008. "Le repli enregistré en avril est attribuable à une diminution des mises en chantier de maisons individuelles dans la région de Charlottetown et à une baisse généralisée de la cadence à Summerside", a déclaré Jason Beaton, analyste de marché de la SCHL au Centre d'affaires de l'Atlantique. Dans le segment des maisons individuelles, le nombre de mises en chantier en milieu urbain a chuté en avril, passant de 32 l'an dernier à 17 cette année. De même, seulement six logements collectifs ont été commencés le mois dernier, alors qu'il y en avait eu 10 en avril 2008. La construction résidentielle s'est encore affaiblie depuis le début de l'année à l'Ile-du-Prince-Edouard. Les constructeurs ont coulé les fondations de 37 maisons individuelles en milieu urbain pendant les quatre premiers mois de 2009, contre 58 au cours de la même période en 2008. Ils ont aussi ralenti leur cadence du côté des collectifs, car ils n'ont commencé que neuf logements cette année, en comparaison de 25 au cours des quatre premiers mois de 2008. "Le niveau des mises en chantier d'habitations est faible depuis le début de l'année, et on ne prévoit pas qu'il sera aussi élevé qu'en 2008", a ajouté M. Beaton. Dans les centres urbains du Canada, 8 063 habitations ont été mises en chantier le mois dernier, contre 17 209 en avril 2008, ce qui représente un recul de 53 %. Dans le segment des maisons individuelles, le nombre d'unités commencées a régressé de 49 % pour s'établir à 3 526; dans celui des logements collectifs, il a fléchi de 56 %, passant de 10 321 à 4 537. Dans la région de l'Atlantique, 369 logements ont été mis en chantier en avril 2009, comparativement à 533 un an plus tôt. Mettant à contribution plus de 60 ans d'expérience à titre d'organisme national responsable de l'habitation au Canada, la SCHL aide les Canadiens à accéder à un éventail de logements durables, abordables et de qualité, favorisant ainsi la création de collectivités et de villes dynamiques et saines partout au pays.


    ------------------------
    1. Les données du mois dernier sont des données provisoires; elles
       peuvent être révisées pour tenir compte de corrections ou de mises à
       jour résultant de l'enquête trimestrielle ou des résultats de
       l'échantillonnage.

    (Also available in English)


    -------------------------------------------------------------------------
        "SOMMAIRE DES DONNEES MENSUELLES PROVISOIRES SUR LES MISES EN
        CHANTIER DANS LES CENTRES URBAINS DE L'ILE-DU-PRINCE-EDOUARD"
    -------------------------------------------------------------------------
                            2009  2008               CUMUL ANNUEL
                            ----------  Var. en %    ------------  Var. en %
                             AVR.  AVR.              2009    2008
    -------------------------------------------------------------------------
                 CENTRES URBAINS D'AU MOINS 10 000 HABITANTS
    -------------------------------------------------------------------------
    AR DE CHARLOTTETOWN
    Logements individuels     14    23     -39.1%      31      47     -34.0%
    Logements collectifs       6     4      50.0%       9      19     -52.6%
    TOUS LOG. CONFONDUS       20    27     -25.9%      40      66     -39.4%
    -------------------------------------------------------------------------
    AR DE SUMMERSIDE
    Logements individuels      3     9     -66.7%       6      11     -45.5%
    Logements collectifs       0     6       (XX)       0       6       (XX)
    TOUS LOG. CONFONDUS        3    15     -80.0%       6      17     -64.7%
    -------------------------------------------------------------------------
    TOUS LES CENTRES(*)
    Logements individuels     17    32     -46.9%      37      58     -36.2%
    Logements collectifs       6    10     -40.0%       9      25     -64.0%
    TOUS LOG. CONFONDUS       23    42     -45.2%      46      83     -44.6%
    -------------------------------------------------------------------------
    (XX) Variation en pourcentage supérieure à 100 %. Les variations
         supérieures à 100 % ne sont pas signalées à cause de l'instabilité
         résultant de petits nombres absolus.

Dans le segment des maisons individuelles, le nombre de mises en chantier en milieu urbain a diminué de 38,1 % le mois dernier et s'est établi à 52 : c'est 32 unités de moins qu'en avril 2008. "Depuis le début de l'année, les mises en chantier de maisons individuelles sont moins nombreuses qu'en 2008. Elles sont restées peu élevées en avril, le repli de la demande ayant pesé sur la construction résidentielle", a ajouté M. Gautreau. Dans les centres urbains du Canada, le nombre de mises en chantier d'habitations a chuté de 53 %, passant de 17 209 en avril 2008 à 8 063 un an plus tard. Il a diminué de 49 % et s'est établi à 3 526 dans le segment des maisons individuelles, tandis qu'il a régressé de 56 % dans celui des logements collectifs, passant de 10 321 à 4 537. Dans la région de l'Atlantique, 369 habitations ont été commencées en avril, contre 533 à pareil mois en 2008. Mettant à contribution plus de 60 ans d'expérience à titre d'organisme national responsable de l'habitation au Canada, la SCHL aide les Canadiens à accéder à un éventail de logements durables, abordables et de qualité, favorisant ainsi la création de collectivités et de villes dynamiques et saines partout au pays.

    (1) Les données du mois dernier sont provisoires; elles peuvent être
        révisées pour tenir compte de corrections ou de mises à jour liées à
        l'enquête trimestrielle ou aux résultats de l'échantillonnage.


    -------------------------------------------------------------------------
    SOMMAIRE DES DONNEES MENSUELLES PROVISOIRES SUR LES MISES EN CHANTIER
                DANS LES CENTRES URBAINS DU NOUVEAU-BRUNSWICK
    -------------------------------------------------------------------------
                             2009     2008            CUMUL ANNUEL
                            -------------- Var. en % -------------- Var. en %
                            AVRIL    AVRIL            2009     2008
    -------------------------------------------------------------------------
                 CENTRES URBAINS D'AU MOINS 50 000 HABITANTS
    -------------------------------------------------------------------------
    RMR DE SAINT JOHN
    Logements individuels      23       35    -34.3%    63      107   -41.1%
    Logements collectifs        9       25    -64.0%   132      118    11.9%
    TOUS LOG. CONFONDUS        32       60    -46.7%   195      225   -13.3%
    -------------------------------------------------------------------------
    RMR DE MONCTON
    Logements individuels      10       25    -60.0%    32       59   -45.8%
    Logements collectifs       24       40    -40.0%    56       83   -32.5%
    TOUS LOG. CONFONDUS        34       65    -47.7%    88      142   -38.0%
    -------------------------------------------------------------------------
    AR DE FREDERICTON
    Logements individuels      11       15    -26.7%    41       70   -41.4%
    Logements collectifs       71        2      (XX)    73        6     (XX)
    TOUS LOG. CONFONDUS        82       17      (XX)   114       76    50.0%
    -------------------------------------------------------------------------
               CENTRES URBAINS D'AU MOINS 10 000 HABITANTS(*)
    -------------------------------------------------------------------------
    TOUS LES CENTRES
    Logements individuels      52       84    -38.1%   154      254   -39.4%
    Logements collectifs      104       69     50.7%   261      232    12.5%
    TOUS LOG. CONFONDUS       156      153      2.0%   415      486   -14.6%
    -------------------------------------------------------------------------
    Les données du mois le plus récent sont provisoires; elles peuvent être
    révisées pour tenir compte de corrections ou de mises à jour liées à
    l'enquête trimestrielle ou aux résultats de l'échantillonnage.

    (*)  Tous les centres urbains d'au moins 10 000 habitants (RMR de Saint
         John, RMR de Moncton, AR de Fredericton, AR de Bathurst, AR de
         Campbellton, AR d'Edmundston et ville de Miramichi).

    (XX) Variation en pourcentage supérieure à 100 %. Les variations
         supérieures à 100 % ne sont pas signalées à cause de l'instabilité
         résultant de petits nombres absolus.

Contact Information

  • sur le présent communiqué: Jason Beaton, Analyste de
    marché, Société canadienne d'hypothèques et de logement, (506) 851-6047,
    jbeaton@cmhc-schl.gc.ca; Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site
    www.schl.ca ou composer le 1-800-668-2642.