Corporation Minière Osisko
TSX : OSK
FRANKFURT : EWX

Corporation Minière Osisko

11 sept. 2009 12h14 HE

Osisko recoupe 1,20 g/t Au sur 86,9 mètres dans la Zone Jeffrey

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 11 sept. 2009) - Corporation Minière Osisko ("Osisko") (TSX:OSK)(FRANCFORT:EWX) a le plaisir d'annoncer les premiers résultats du programme de forage réalisé en 2008 ciblant la Zone Jeffrey sur la propriété Malartic CHL, présentement sous option auprès de Mines de la Vallée de l'Or Ltée (GZZ:TSX-V).

La Zone Jeffrey est un prospect aurifère situé à l'extrémité sud du porphyre CHL, environ 3,5 km à l'est du centre du gisement Canadian Malartic, présentement en développement par Osisko. La Zone Jeffrey a fait l'objet d'une série de dix-neuf (19) sondages (CHL08-2063 à CHL08-2090) totalisant 5 601 m, forés le long de sections de forage espacées de 50 mètres et couvrant un secteur de 400 x 100 mètres. Tous les sondages ciblant la Zone Jeffrey ont été implantés vers le nord ou le sud, soit perpendiculaires à la fabrique régionale de direction est-ouest, et étaient inclinés entre -45 et -78 degrés.

La plupart des sondages ont recoupé de la minéralisation aurifère sur chacune des sections de forage. Les meilleurs résultats de forage peu profond comprennent notamment un intervalle de 86,9 m à une teneur moyenne de 1,20 g/t Au (CHL08-2079), incluant 6,0 m à une teneur moyenne de 7,35 g/t Au. L'extension en profondeur de la Zone Jeffrey a également été confirmée par des intervalles de forage de 33,5 m à une teneur moyenne de 0,78 g/t Au (CHL08-2088) et 12,6 m à une teneur moyenne de 1,14 g/t Au (CHL08-2090). Les principaux résultats d'analyse des dix-neuf nouveaux sondages sont résumés dans le tableau ci-dessous :



------------------------------------------------------------------------
Sondage Section De (m) A (m) Longueur (m) Au g/t

CHL08-2066 7150E 22,0 28,0 6,0 1,26

CHL08-2071 7165E 19,5 22,5 3,0 3,65

CHL08-2073 7215E 14,5 31,0 16,5 0,76
et 48,0 57,8 9,8 0,57

CHL08-2074 7215E 38,0 41,2 3,2 7,32
incluant 40,2 41,2 1,0 20,9

CHL08-2075 7250E 15,5 49,0 33,5 1,00
incluant 38,5 41,5 3,0 3,49

CHL08-2076 7250E 16,0 76,5 60,5 0,85
incluant 46,0 53,5 7,5 2,58

CHL08-2077 7250E 18,5 78,5 60,0 0,82
incluant 27,5 32,0 4,5 2,45

CHL08-2078 7300E 8,4 80,9 72,5 1,25
incluant 74,0 75,0 1,0 16,5

CHL08-2079 7300E 8,6 95,5 86,9 1,20
incluant 43,0 44,5 1,5 23,4

CHL08-2080 7350E 11,5 70,6 59,1 1,07
incluant 11,5 13,0 1,5 22,3

CHL08-2081 7350E 21,0 31,5 10,5 0,73
et 55,5 89,2 33,7 0,85
et 191,5 194,5 3,0 2,12
et 203,5 236,5 33,0 0,89

CHL08-2082 7350E 11,0 102,5 91,5 0,95

CHL08-2083 7400E 40,5 71,9 31,4 0,90

CHL08-2084 7400E 12,7 72,0 59,3 1,42
incluant 49,0 53,5 4,5 7,71

CHL08-2085 7450E 10,0 70,0 60,0 1,01
incluant 55,0 62,5 7,5 5,51

CHL08-2086 7450E 63,0 101,5 38,5 1,28
et 131,5 172,1 40,6 0,42

CHL08-2088 7500E 111,5 124,5 11,3 0,62
et 147,5 153,5 6,0 1,86
et 167,0 200,5 33,5 0,78

CHL08-2089 7500E 141,1 179,0 37,9 0,68

CHL08-2090 7550E 183,9 196,5 12,6 1,14
------------------------------------------------------------------------


La minéralisation dans la Zone Jeffrey se compose de pyrite et d'or disséminés dans des dykes de porphyre quartzo-feldspathique avec altération potassique, en contact avec une séquence largement dominée par les coulées ultramafiques, avec quelques unités gabbroïques et sédimentaires. Des zones aurifères plus étroites et à plus haute teneur sont encaissées dans des veines de quartz, des porphyres silicifiés ou des schistes ultramafiques talqueux.

Jusqu'à présent, la Zone Jeffrey a été suivie de façon continue par forage au diamant en surface sur une distance latérale de 400 mètres et jusqu'à une profondeur de 90 à 150 mètres. L'épaisseur réelle moyenne de la zone est évaluée à 42 mètres. Le système minéralisé demeure ouvert vers l'est et en profondeur, tel que le démontrent les résultats d'un programme de forage de 9 trous totalisant 2 400 mètres réalisé en 2007 (voir communiqué du 17 avril 2008), qui avait livré des intervalles très prometteurs situés jusqu'à 375 mètres plus à l'est. Parmi les résultats du programme de forage peu profond de 2007, citons notamment un intervalle de 53,9 m à une teneur moyenne de 1,25 g/t Au (CHL07-2022) et 40,5 m à une teneur moyenne de 1,39 g/t Au (CHL07-2021).

Les résultats des programmes de forage de 2007 et 2008 justifient des travaux de suivi, en l'occurrence un programme de forage de définition qui aura pour but, si les résultats le justifient, de préparer une estimation de ressources conforme au Règlement 43-101 pour publication. Compte tenu des conditions de terrain très humides dans le secteur de la Zone Jeffrey, le programme de forage de définition est prévu pour l'hiver 2009-2010.

Présentement, la description et l'échantillonnage des derniers sondages du programme 2008 sont en cours, et d'autres résultats seront communiqués dans les prochaines semaines, notamment pour les travaux de forage de reconnaissance effectués le long du contact favorable entre les volcanites et le porphyre CHL et dans la Zone Shaft.

Osisko a le droit d'acquérir un intérêt de 70 % sur la propriété Malartic CHL en contrepartie d'un paiement de 150 000 $ en argent comptant sur une période de quatre ans (le montant total a été payé à ce jour) et de l'exécution de travaux d'exploration d'une valeur minimale de 2 000 000 $ sur une période de quatre ans. A l'acquisition de l'intérêt de 70%, Les Mines de la Vallée de l'Or conserveront un intérêt passif de 30 % jusqu'à l'exploitation. Osisko, qui agit à titre d'opérateur du partenariat, a complété jusqu'à maintenant 19 746 mètres (101 sondages) sur la propriété en 2008 et 15 sondages totalisant 6 544 mètres en 2007.

Tous les résultats d'analyse de carottes NQ ou HQ présentés ci-dessus ont été obtenus par pyroanalyse standard sur des fractions de 50 g avec fini par absorption atomique ou fini gravimétrique, aux laboratoires d'ALS Chemex à Val-d'Or, Québec. Les moyennes pondérées présentées ont été calculées en utilisant une valeur minimale de 0,50 g/t Au sur des intervalles successifs d'au plus 20 mètres, sans appliquer de teneur de coupure supérieure pour les résultats individuels. Dans les intervalles minéralisés, les anciennes galeries recoupées et les carottes non récupérées ont été incorporées comme des intervalles stériles.

Corporation Minière Osisko développe présentement le gisement aurifère Canadian Malartic et évalue les secteurs adjacents en vue d'une exploitation minière d'envergure à ciel ouvert et à fort tonnage. Le gisement Canadian Malartic représente actuellement l'un des plus gros inventaires de réserves aurifères au Canada dans un seul gisement, et continue de croître par le forage en cours de nouvelles zones minéralisées. Les réserves sur la propriété Canadian Malartic sont présentement évaluées à 6,28 millions d'onces, en plus de (incluant le gîte Barnat) 3,65 millions d'onces en ressources mesurées et indiquées et de 0,84 million d'onces en ressources présumées. M. Robert Wares, géologue et vice-président directeur d'Osisko, est la personne qualifiée responsables des données techniques présentées dans ce communiqué, incluant la vérification des données divulguées, notamment les données d'échantillonnage, d'analyse et d'essais qui sous-tendent les données techniques.

Mise en garde concernant les estimations de ressources minérales

Dans le présent communiqué, les termes ressources mesurées, indiquées et présumées sont utilisés comme des mesures relatives du niveau de confiance dans l'estimation des ressources. Le lecteur est avisé que les ressources minérales ne sont pas des réserves minérales économiques et que la viabilité économique de ressources qui ne sont pas des réserves minérales n'a pas été démontrée. De plus, les ressources présumées sont considérées trop spéculatives d'un point de vue géologique pour y appliquer des considérations économiques. On ne doit pas supposer que des ressources minérales présumées seront éventuellement converties, en tout ou en partie, à une catégorie supérieure. Selon la réglementation canadienne, les estimations de ressources minérales présumées ne peuvent servir de base pour les études de faisabilité ou de préfaisabilité ou les études économiques, à l'exception des études d'évaluation préliminaire tel que défini par le Règlement 43-101. Le lecteur est avisé qu'on ne doit pas supposer que des travaux ultérieurs sur les ressources citées se solderont par des réserves minérales pouvant être exploitées de façon économique.

Enoncés prospectifs

Certains énoncés compris dans ce communiqué peuvent être considérés comme des "énoncés prospectifs". Tous les énoncés dans ce communiqué qui ne sont pas des faits historiques et qui font référence à des événements ou des développements que la Société prévoit sont des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont des énoncés qui ne sont pas des faits historiques et qui peuvent généralement être identifiés par l'emploi de mots comme "prévoit", "planifie", "anticipe", "croit", "a l'intention", "estime", "projette", "potentiel" et d'autres expressions semblables, ou que des événements ou des conditions "se produiront", "pourraient" ou "devraient" se produire. Bien que la Société est d'avis que les attentes exprimées dans ces énoncés prospectifs se fondent sur des hypothèses raisonnables, incluant sans s'y limiter, que toutes les conditions techniques, économiques et financières seront rencontrées de façon à ce que le projet Canadian Malartic atteigne le stade de production commerciale, ces énoncés ne garantissent pas les résultats futurs, et les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats prévus dans les énoncés prospectifs.
Parmi les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats prévus dans les énoncés prospectifs, citons notamment le prix de l'or, l'accès à des consultants et du personnel qualifiés dans les secteurs du développement minier et du traitement du minerai, les résultats découlant des activités d'exploration et de mise en valeur, l'expérience limitée de la Société en matière d'exploitation et de mise en valeur de propriétés minières, les risques non assurés, l'évolution de la réglementation, les vices de titres, la disponibilité de la main-d'oeuvre, du matériel et de l'équipement, les délais d'obtention des approbations gouvernementales, le rendement réel des installations, de l'équipement et des procédés par rapport aux spécifications et aux attentes, les impacts environnementaux imprévus sur les activités minières, les prix des substances, l'accès soutenu à des capitaux et du financement, et la conjoncture économique en général. Ces facteurs sont plus amplement décrits dans la plus récente Notice annuelle de la Société déposée sur SEDAR, laquelle fournit également d'autres hypothèses générales en lien avec ces énoncés. La Société met en garde le lecteur à l'effet que la liste de facteurs importants ci-dessus n'est pas exhaustive. Les investisseurs et les autres lecteurs qui se fondent sur les énoncés prospectifs de la Société devraient porter une attention particulière aux facteurs mentionnés ci-dessus, ainsi qu'aux incertitudes qu'ils sous-tendent et aux risques qu'ils comportent. La Société est d'avis que les attentes reflétées dans ces énoncés prospectifs sont raisonnables, mais il n'y a aucune garantie que ces attentes s'avéreront exactes et par conséquent, l'on ne devrait pas se fier indûment aux énoncés prospectifs compris dans ce communiqué. Ces énoncés sont établis en date du présent communiqué de presse.

Renseignements

  • Corporation Minière Osisko
    John Burzynski
    Vice-président Développement corporatif
    514-735-7131
    ou
    Corporation Minière Osisko
    Sylvie Prud'homme
    Relations avec les investisseurs
    514-735-7131
    Sans frais : 1-888-674-7563
    www.osisko.com