Patrimoine canadien

Patrimoine canadien

21 janv. 2008 14h45 HE

Patrimoine canadien : Coquitlam est désignée Capitale culturelle du Canada de 2009

COQUITLAM, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwire - 21 jan. 2008) - Au nom de l'honorable Josée Verner, ministre du Patrimoine canadien, de la Condition féminine et des Langues officielles, James Moore, député de Port Moody-Westwood-Port Coquitlam, a participé aujourd'hui, en compagnie de la mairesse de Coquitlam, Maxine Wilson, à une célébration soulignant la désignation de Coquitlam à titre de Capitale culturelle du Canada de 2009.

"La Ville de Coquitlam reconnaît le rôle que jouent les arts et la culture dans l'amélioration de la qualité de vie de ses citoyens et le développement économique, a déclaré la ministre Verner. Coquitlam s'est dotée d'une vision et d'objectifs clairs, qui lui donnent les moyens d'offrir à ses citoyens des expériences culturelles enrichissantes et stimulantes."

"Je suis ravi que ce prix prestigieux soit accordé à la Ville de Coquitlam, a ajouté M. Moore. Le gouvernement du Canada est fier d'appuyer des municipalités qui, comme Coquitlam, misent sur les arts et la culture pour accroître la qualité de vie au sein de leur communauté."

"Se voir récompensé d'un prix dans le cadre des Capitales culturelles donne un formidable élan à notre communauté, bien sûr en raison du financement précieux qui viendra appuyer nos célébrations culturelles, mais aussi parce que ce prix vient reconnaître le caractère multiculturel de notre communauté, une communauté qui met en valeur la culture et les traditions riches de ses résidants, a déclaré la mairesse Maxine Wilson. Nous sommes très fiers des nombreux organismes culturels qui travaillent avec nous pour mettre en lumière nos atouts culturels. Nous avons hâte de réaliser de nouveaux projets et de saisir toutes les occasions d'accroître l'ampleur des festivals et des programmes offerts à Coquitlam."

Les prix des Capitales culturelles du Canada sont accordés au mérite, selon la qualité du projet proposé et les réalisations antérieures des communautés candidates qui démontrent un engagement soutenu envers les arts et la culture.

Un comité consultatif indépendant a évalué les candidatures reçues et a présenté ses recommandations à la ministre Verner. Ce comité était composé de spécialistes du domaine des arts et de la culture, de même que des maires des Capitales culturelles de 2007.

Le financement attribué contribue à la tenue de projets spéciaux célébrant les arts et la culture, et varie selon la taille des municipalités.

Dans le cas de Coquitlam, une ville de 50 000 à 125 000 habitants, la contribution maximale est de 750 000 dollars. Grâce à cet appui financier, Coquitlam lancera son projet Intercultural Celebrations - Past, Present and Future. Ce projet permettra notamment de mettre sur pied La plus grande fête de quartier au monde, une célébration d'envergure organisée dans le cadre de la fête du Canada.

En 2009, les autres Capitales culturelles sont Trois-Rivières (Québec), dans la catégorie de plus de 125 000 habitants, ainsi que Fredericton et Caraquet (Nouveau-Brunswick) et Whistler (Colombie-Britannique), dans la catégorie de moins de 50 000 habitants.

Pour obtenir plus de renseignements sur les projets soumis par les Capitales culturelles de 2009, l'appui financier qu'elles obtiendront et les autres municipalités qui ont posé leur candidature, consultez la fiche d'information ci-jointe.

Vous trouverez également le nom des Capitales culturelles des années précédentes dans le site Web du ministère du Patrimoine canadien, au www.pch.gc.ca/progs/ccc/index_f.cfm.

FICHE D'INFORMATION

CAPITALES CULTURELLES DE 2009

Trois-Rivières (Québec)

Catégorie : plus de 125 000 habitants

Contribution maximale de 2 millions de dollars

A l'occasion de son 375e anniversaire, la Ville de Trois-Rivières propose un programme ambitieux, qui comporte diverses festivités et activités axées sur la culture. A l'image de la politique culturelle adoptée par la Ville, le projet Trois-Rivières, ville d'histoire et de culture 1634-2009 reconnaît le rôle que joue la culture dans l'affirmation identitaire et la qualité de vie des citoyens, ainsi que dans le développement économique de cette municipalité. Le projet démontre aussi que l'accès à la culture constitue un droit fondamental des Trifluviens. La programmation proposée favorisera une participation accrue des citoyens par l'entremise d'activités telles que des fêtes de quartier, un spectacle commémoratif et le projet Accès scène et musée. Des artistes professionnels et de la relève participeront à ces activités. Enfin, le projet permettra d'établir des partenariats avec divers groupes, dont les Premières nations et les communautés culturelles. Ces partenariats s'inscrivent dans l'engagement de la Ville à favoriser l'inclusion culturelle.


Coquitlam (Colombie-Britannique)

Catégorie : de 50 000 à 125 000 habitants

Contribution maximale de 750 000 dollars

Fidèle à une longue tradition de collaboration avec les organismes culturels, la Ville de Coquitlam propose un projet issu d'un important engagement de la communauté. La Ville a tissé de solides liens avec les organismes artistiques et culturels et se distingue nettement en raison du soutien et de la reconnaissance qu'elle accorde à son patrimoine francophone et à ses communautés culturelles diversifiées. Son projet Intercultural Celebrations - Past, Present and Future mise sur des consultations populaires et sur un partenariat avec la Première nation locale. Ce projet illustre à merveille le rôle que peut jouer une municipalité afin de stimuler le développement culturel et le sentiment d'inclusion de tous les citoyens à la vie municipale.

Coquitlam reconnaît l'importance de la culture sur les plans de l'identité communautaire, de la qualité de vie et du développement économique. Sa stratégie culturelle appuie les organismes culturels communautaires, tout en intégrant la culture au sein de la planification municipale et du développement de la communauté, de l'économie et du tourisme. En tant que Capitale culturelle, Coquitlam sera en mesure de se rapprocher de son objectif qui consiste à planifier et à favoriser l'émergence d'une culture vivante au sein de sa communauté, à renforcer son partenariat avec les organismes culturels en place, ainsi qu'à réaffirmer son rôle à titre de centre d'activités culturelles.


Whistler (Colombie-Britannique)

Catégorie : moins de 50 000 habitants

Contribution maximale de 500 000 dollars

Whistler propose un projet qui démontre son engagement à l'égard de la culture et appuie un large éventail d'activités artistiques et culturelles. Tout en faisant une grande place aux Premières nations, à la communauté francophone et à la génération montante, le projet proposé prévoit aussi la participation d'artistes professionnels, de créateurs en herbe et de la population aux divers ateliers, célébrations et activités prévus.

A la fois ambitieux et original, le projet Celebration 2020: A Natural Step towards Cultural Sustainability bénéficie de l'appui indéfectible de nombreux intervenants. Il importe également de souligner l'intégration des thèmes de l'écologie et de l'environnement au projet, tout comme l'utilisation de lieux non traditionnels pour la tenue de festivals. En intégrant au programme certaines activités déjà en place, Whistler permet de constituer des legs qui profiteront à la communauté et favoriseront notamment l'essor des arts et de la culture, la sensibilisation interculturelle, la participation d'artistes ayant une déficience, l'établissement de liens durables et l'essor du tourisme.


Fredericton (Nouveau-Brunswick)

Catégorie : moins de 50 000 habitants

Contribution maximale de 500 000 dollars

La politique culturelle mise en place par la Ville de Fredericton met en valeur ses trois cultures fondatrices et reconnaît le rôle que joue la culture dans l'affirmation de l'identité communautaire, la cohésion sociale et le développement économique. En lien avec sa politique culturelle, Fredericton propose une programmation des plus variées proposant pas moins de 16 activités différentes. Son projet Exposing our Culture mise sur les particularités historiques et les traditions artistiques de la communauté et prévoit la participation de plusieurs partenaires culturels. Les programmes d'art public et d'artistes en résidence ainsi que les activités de célébration favoriseront une présence accrue de l'art dans l'espace public et une plus grande participation des citoyens. La proposition accorde une attention particulière aux jeunes ainsi qu'aux membres des Premières nations et aux francophones.

Le projet de Fredericton créera un legs durable en favorisant l'essor culturel de la communauté et en mobilisant les groupes culturels. Il encouragera également la participation des francophones et des membres des Premières nations afin de promouvoir des échanges dynamiques.


Caraquet (Nouveau-Brunswick)

Catégorie : moins de 50 000 habitants

Contribution maximale de 500 000 dollars

La proposition mise de l'avant par la Ville de Caraquet est ambitieuse et propose une programmation susceptible de joindre un vaste public, soit un bon nombre des collectivités de la péninsule acadienne. Tout en mettant l'accent sur son patrimoine acadien, Caraquet appuie diverses disciplines artistiques, dont la poésie, les arts de la scène et les arts visuels, ainsi que le cinéma et le théâtre. Son projet Caraquet, ville lumière 2009 témoigne d'un engagement impressionnant envers la culture et d'un appui financier accru accordé au secteur des arts et de la culture. Ce soutien est d'ailleurs bien au-delà de la moyenne par habitant dans cette catégorie.

Caraquet a entrepris l'élaboration et la mise en oeuvre de politiques qui conjuguent essor économique et tourisme culturel. Ces politiques sont pour la population source d'épanouissement et de fierté. Il s'agit de la deuxième désignation pour Caraquet en tant que Capitale culturelle du Canada. Elle a reçu ce titre en 2003.


FICHE D'INFORMATION

Communautés ayant posé leur candidature aux prix des Capitales culturelles de 2009


Catégorie plus de 125 000 habitants

Kitchener (Ontario)

Saguenay (Québec)

Trois-Rivières (Québec)


Catégorie de 50 000 à 125 000 habitants

Coquitlam (Colombie-Britannique)

Guelph (Ontario)

Lethbridge (Alberta)

Red Deer (Alberta)

Saint-Jean-Sur-Richelieu (Québec)


Catégorie moins de 50 000 habitants

Caraquet (Nouveau-Brunswick)

Comté de Victoria (Nouvelle-Ecosse)

Fredericton (Nouveau-Brunswick)

Summerside (Ile-du-Prince-Edouard)

Whistler (Colombie-Britannique)

Ce communiqué se trouve également dans Internet au www.patrimoinecanadien.gc.ca sous Salle de presse.

Renseignements

  • Cabinet de la ministre du Patrimoine canadien, de la
    Condition féminine et des Langues officielles
    Dominic Gosselin
    Attaché de presse
    819-997-7788
    ou
    Patrimoine canadien
    Donald Boulanger
    Chef p.i., Relations avec les médias
    819-994-9101