Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

07 oct. 2009 14h00 HE

Pêches et Océans Canada: Un guide americain de peche sportive recoit une amende pour peche illegale de sebastes

DUNCAN, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwire - 7 oct. 2009) - A la cour provinciale de Duncan, le 8 septembre 2009, un guide américain de pêche sportive ayant le statut de résident canadien permanent a plaidé coupable à six chefs d'accusation de pêche illégale aux termes de la Loi sur les pêches et du Règlement de pêche sportive de la Colombie-Britannique et a reçu une amende de 3 000 $.

A la suite d'une opération d'infiltration commune menée par des agents des pêches du ministère de Pêches et océans (MPO) et des agents de chasse et pêche des Etats-Unis, Ben Trainer a été accusé et reconnu coupable d'avoir tué et gaspillé de nombreux sébastes que lui et ses clients ont pris, de conserver des poissons pris même si le quota quotidien était atteint et de remettre à l'eau des sébastes vivants d'une manière qui leur est nuisible.

La cour provinciale de la Colombie-Britannique a ordonné à M. Trainer de verser une amende de 500 $ et une pénalité supplémentaire de 2 500 $. Le juge Adrian Brooks a ordonné que ces montants soient remis à la Canadian Groundfish Research and Conservation Society et qu'on rende à M. Trainer son bateau, ses cannes et ses autres équipements de pêche qui ont été saisis au moment de l'arrestation.

Les agents des pêches du MPO et des Etats-Unis ont collaboré dans le cadre d'une opération d'infiltration visant à enquêter sur M. Trainer, l'exploitant de Step Outside Guide Services à Blaine (Washington). La pêche récréative du sébaste est limitée à un seul poisson par jour pour aider à préserver et à rétablir les stocks. Selon les estimations, de 60 à 80 poissons ont été pêchés durant l'opération d'infiltration d'une durée de deux jours.

De récentes activités de surveillance et des programmes de recherche ont révélé que les stocks de sébaste dans la zone côtière, et tout particulièrement dans le détroit de Georgia, sont bas. Sédentaires et affichant un faible taux de croissance, les sébastes peuvent vivre bien au-delà de 100 ans, et beaucoup ne se reproduiront pas avant l'âge de 10 ou 15 ans. Les sébastes se reproduisent lentement. De plus, ils ne peuvent pas s'adapter aux changements barométriques soudains et survivent rarement après avoir été pêchés et relâchés. Comme mesure de conservation, le MPO a établi 164 aires de conservation des sébastes (ACS) le long de la côte de la Colombie-Britannique dans lesquelles il est interdit de pêcher cette espèce. Un grand nombre de ces ACS sont situées dans le détroit de Georgia.

Le MPO a pour mandat de réprimer les activités illégales de pêche et invite le public à l'aider dans cette mission en signalant toute activité ou tout agissement qui contrevient à la Loi sur les pêches et à son règlement d'application. On peut composer sans frais le 1-800-465-4336 pour joindre la ligne de signalement des infractions.

Renseignements

  • Pêches et Océans Canada, Région du Pacifique
    Leri Davies
    Conseillère en relations stratégiques avec les médias
    (604) 666-8675
    Website: http://www-comm.pac.dfo-mpo.gc.ca