Petro-Canada
NYSE : PCZ
TSX : PCA

Petro-Canada

03 oct. 2007 12h54 HE

Petro-Canada recherche une solution de compromis relativement aux recommandations concernant les redevances

CALGARY, ALBERTA--(Marketwire - 3 oct. 2007) - Dans un esprit visant à essayer d'en arriver à une solution de compromis dans le débat sur les redevances, Petro-Canada a fait parvenir hier au gouvernement de l'Alberta une lettre dans laquelle elle commente l'analyse du rapport sur les redevances et fait des recommandations sur les aspects clés d'une structure de redevances exploitable. La Société reconnaît que les Albertains, à juste titre, devraient pouvoir s'attendre à un accroissement du revenu des redevances que récolte la province à mesure que les prix du pétrole et du gaz augmentent. Toutefois, un équilibre doit être établi entre l'augmentation des redevances et la création d'emplois dans l'industrie pour maintenir la prospérité dont les tous les Albertains désirent profiter.

Les recommandations du rapport sur les redevances ne permettront pas d'atteindre cet équilibre. Leur mise en oeuvre éventuelle compromettrait sérieusement les investissements dans la province. L'analyse sur laquelle s'appuient les recommandations du rapport présente des failles à plusieurs égards.

  • Contrairement à l'assertion du rapport, le revenu des redevances que récolte la province a, dans les faits, suivi le rythme de l'augmentation des prix du pétrole et du gaz au cours des dernières années. En outre, le calcul du revenu pour le gouvernement dans le rapport n'a pas tenu compte du revenu provenant de l'adjudication des concessions, revenu qui s'est élevé pour 2006 seulement à 3,5 milliards $.
  • La compétitivité de l'industrie pétrolière et gazière albertaine ne se juge pas en fonction des taux de redevances, comme le précise le rapport, mais en fonction du rendement des investissements. C'est sur ce rendement que se répercutent les coûts plus élevés, les découvertes de gisements moins importants et les niveaux plus faibles de production des puits dans l'Ouest du Canada qui arrivent à maturité. En tenant compte de ces facteurs dans le groupe de comparaison des régimes de redevances, celui du Canada est considéré comme le moins intéressant.
  • La conclusion du rapport selon laquelle les taux de redevances de 82 % des puits de gaz naturel diminueront est trompeuse. Aux prix actuels, presque tous les puits permettront de récolter des redevances plus élevées. Des taux de redevances plus élevés ne feraient qu'amplifier la diminution de plus de 30 % des activités de forage et les pertes d'emplois correspondantes que nous avons connues cette année.
  • Les projets de sables pétrolifères sont à forte intensité capitalistique et complexes à réaliser. L'ajout d'une taxe de séparation non déductible pour les projets de sables pétrolifères équivaudrait à ajouter un taux de redevances de base de 2 à 15 %, ce qui rendrait les nouveaux projets in situ non rentables (80 % des ressources des sables pétrolifères de l'Alberta sont récupérables uniquement en faisant appel à des technologies in situ). Le prix du pétrole devrait être de plus de 100 $ le baril pour justifier des investissements dans les projets in situ.

Les ressources de l'Alberta sont trop précieuses pour ne pas être mises en valeur. Si une structure de redevances raisonnable n'est pas créée pour protéger l'environnement des investissements, de nombreux projets seront annulés ou remis à plus tard, jusqu'à ce que le climat économique devienne plus favorable. Au lieu de profiter aux Albertains, les recommandations pourraient se traduire par une diminution de l'activité économique dans la province et une réduction du revenu total pour l'Alberta.

"Nous réinvestissons une bonne partie de l'argent que nous faisons dans des projets en Alberta - plus de 2 milliards $ cette année, a déclaré Ron Brenneman, président et chef de la direction. Ces investissements créent des emplois et des retombées dans les grands centres comme Calgary et Edmonton, ainsi que dans les régions rurales de la province. Nous désirons continuer à investir ici, il est donc important de trouver une solution qui convienne à tous."

Petro-Canada recommande qu'une nouvelle structure de redevances tienne compte des points clés suivants :

  • les taux de redevances devraient augmenter seulement lorsque les prix du pétrole et du gaz seront au-delà des prix actuels;
  • les aspects exclusifs des gisements parvenus à maturité en Alberta, en particulier dans le secteur gazier classique, et les rendements qui s'ensuivent pour les investisseurs doivent être pris en compte;
  • la structure de redevances sur les profits nets des projets de sables pétrolifères devrait être maintenue; et,
  • les changements en matière de redevances devraient être apportés graduellement, de manière à donner le temps aux investisseurs et aux producteurs de s'adapter.

Grâce à cette approche, un équilibre peut être établi, qui accroîtra le côté positif pour les Albertains tout en maintenant l'avantage concurrentiel de la province.

Renseignements détaillés sur notre point de vue dans la lettre (http://www.petro-canada.ca/fr/media/54.aspx) ci-jointe qui a été envoyée au gouvernement de l'Alberta hier.

Petro-Canada est l'une des plus importantes sociétés pétrolières et gazières du Canada, exerçant des activités à la fois dans les secteurs d'amont et d'aval de l'industrie au Canada et à l'échelle internationale. Nous créons de la valeur en exploitant de façon responsable les ressources énergétiques et en offrant des produits et des services pétroliers de calibre international. Petro-Canada est fière d'être partenaire national des Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de 2010 à Vancouver. Nos actions ordinaires se négocient à la Bourse de Toronto sous le symbole PCA et à la Bourse de New York sous le symbole PCZ.

Renseignements

  • Demandes des médias et du public :
    Michelle Harries, Communications de la Société
    Petro-Canada (Calgary)
    (403) 296-3648
    ou
    Demandes des investisseurs et des analystes :
    Ken Hall, Relations avec les investisseurs
    Petro-Canada (Calgary)
    (403) 296-7859
    Site Internet: www.petro-canada.ca