Petrolympic Ltee
TSX CROISSANCE : PCQ

Petrolympic Ltee

25 nov. 2008 09h35 HE

Petrolympic annonce que Susan R. Eaton se joint à la société en tant que conseillère senior et présente les dernières informations sur ses programmes de forage

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 25 nov. 2008) - Petrolympic Ltd. ("Petrolympic" ou la "Société") (TSX CROISSANCE:PCQ) a le plaisir d'annoncer que Susan R. Eaton, P. géol., P. géoph., qui exerce à Calgary, a rejoint la Société en tant que conseillère senior et qu'elle va travailler étroitement avec la direction ainsi que M. Paul Laroche (géologue en chef de Petrolympic). Mme Eaton conseillera Petrolympic, aux côtés de M. Laroche, sur des questions techniques et stratégiques concernant le portefeuille d'exploration de la Société au Québec.

Susan R. Eaton

Formée en géologie, géophysique et journalisme, Mme Eaton possède une forte expérience des affaires et de la finance. Elle a aiguisé son savoir-faire au poste de vice-présidente de l'exploration dans trois sociétés pétrolières et gazières mineures. Au cours de sa carrière de 26 ans, Mme Eaton a travaillé pour Suncor Energy, Husky Oil, Imperial Oil, plusieurs sociétés pétrolières et gazières mineures, des sociétés indépendantes de conseil et le Ministère canadien de l'Energie à Ottawa.

Son expérience technique et commerciale s'étend de l'Ouest canadien au Québec, en passant par Terre-Neuve, les Frontières canadiennes (au large de la côte est et dans les Territoires du Nord-Ouest), la mer du Nord, l'Europe de l'Est, la Russie et l'Amérique centrale et du Sud. Elle a conseillé de nombreuses compagnies d'énergie canadiennes, britanniques et américaines sur la diligence requise et sur les évaluations financières, stratégiques, environnementales et techniques.

Mme Eaton a de l'expérience dans la gestion et la direction de l'intégralité du processus d'exploration et de production pétrolières et gazières, notamment la gestion du risque et la conformité à la réglementation en ce qui concerne les questions de santé, de sécurité et d'environnement.

Mme Eaton a beaucoup écrit sur les technologies émergentes dans le secteur énergétique, notamment les énergies renouvelables. Elle contribue fréquemment aux magazines New Technology et Alberta Oil de Calgary. En tant que correspondante canadienne du magazine Explorer, publié à Tulsa (Oklahoma) par l'Association américaine des géologues pétroliers, elle rédige des articles sur les tendances et les chefs de files de l'exploration gazière et pétrolière au Canada.

Mme Eaton maîtrise l'anglais, le français, l'espagnol et l'allemand à l'oral comme l'écrit. Elle détient un B.J. (journalisme) spécialisé de l'université de Carleton, un B.Sc. (biologie et géologie) spécialisé de l'université Dalhousie et un M.Sc. (géologie et géophysique) de l'Imperial College, université de Londres (Angleterre).

"Nous sommes heureux et honorés que Mme Eaton viennent rejoindre Petrolympic", a indiqué Mendel Ekstein, président et chef de la direction de la Société. "C'est formidable que notre jeune société soit parvenue à attirer une personne d'un si grand calibre, si compétente et jouissant d'une telle expérience. Nous avons pour objectif de mettre en place une équipe de professionnels qui reflète le fort potentiel de nos propriétés ainsi que de nos ambitions. Nous pouvons d'ores et déjà compter sur le savoir-faire et le grand professionnalisme de l'un des meilleurs géologues de la région, M. Paul Laroche, et nous accueillons désormais Mme Eaton, une nouvelle et importante composante de base de notre équipe."

Programme d'exploration sur les propriétés de la coentreprise

Comme publié par le passé (voir communiqué de presse du 31 juillet 2008), Petrolympic a annoncé que l'opérateur de coentreprise Squatex avait décerné un contrat majeur à GPR International Inc. et à Kinetex Inc. portant sur l'acquisition sur le terrain de 200 kilomètres de nouveaux profils sismiques réflexion. Courant août et septembre, 125 kilomètres de lignes sismiques ont été enregistrés pour détailler deux structures d'" étendue d'Utica " près de Chambly et près de Sainte-Hélène sur les propriétés du bassin des basses-terres du Saint-Laurent. 75 kilomètres de lignes régionales ont également été enregistrées sur les propriétés des régions Bas-Saint-Laurent et Gaspésie afin de mieux comprendre la complexité structurelle de la section du Silurien inférieur et de voir sa relation avec les roches mères du shale de l'Ordovicien.

A l'heure actuelle, Squatex termine sur les permis du Bas-Saint-Laurent, par le biais d'un contrat décerné à INRS-ETE, l'étude isotopique des roches sur 1650 kilomètres, la collecte de 350 échantillons de sol pour une analyse géochimique et de près de 100 échantillons de roche pour une analyse de maturité et de TOC sur des transversales sélectionnées.

Comme Petrolympic n'est pas l'opérateur de ces projets, nous n'avons pour l'instant pas le droit de divulguer les résultats. Toutefois, les obligations financières de Petrolympic ont été remplies en ce qui concerne ces propriétés, étant donné que Petrolympic a dépensé plus de 2 000 000 dollars pour les propriétés de Squatex.

"J'ai déclaré par le passé combien il est important pour Petrolympic de posséder d'importants avoirs sur les formations Utica, Lorraine et Trenton-Black River. Remplir nos obligations financières pour nous assurer ces participations était donc une priorité ", a précisé Mendel Ekstein, président et chef de la direction de la Société. " La bonne relation que nous entretenons avec notre partenaire de coentreprise bénéficie énormément aux deux parties. Nous ne sommes pas en mesure de communiquer tous les détails de ces opérations, mais nous pensons avoir ajouté des propriétés de la plus grande importance grâce à cette coentreprise."

Programme de forage de Petrolympic sur les propriétés à 100 % de participation

Le 31 juillet 2008, Petrolympic a annoncé qu'elle a mandaté Bissett Resource Consultants de Calgary pour l'exécution de son premier projet de forage sur la propriété de la Matapédia dans la région de la Gaspésie. Plus de 200 000 dollars ont d'ores et déjà été dépensés pour le travail de préparation de ce programme de forage. Le site de forage a été identifié après interprétation sismique sur une grande fermeture structurelle au sein d'une zone fortement fracturée et les autorisations de toutes les autorités compétentes ont été obtenues. Le site de forage a été préparé et il est prêt pour les opérations de forage. Le site se situe à moins de trois kilomètres à l'ouest du puits nº1 Barthec Lac Matapédia C-125 qui a obtenu du pétrole brut léger dans les lignes de fracture.

Bien que ce projet soit prometteur, Petrolympic a pris la décision de retarder le forage sur ce site jusqu'à ce que le Société juge l'industrie et les conditions du marché actuelles plus favorables et réceptives à une telle activité.

"Après considération de nombreux facteurs, y compris la tourmente financière mondiale, nous avons conclu que nous devrions concentrer la plupart de nos efforts sur nos propriétés des basses-terres étant donné qu'elles semblent présenter l'opportunité la plus immédiate. Durant cette période d'agitation financière mondiale, les ressources de Petrolympic doivent être allouées stratégiquement afin d'assurer le meilleur rendement financier à court terme", a indiqué Mendel Ekstein, président et chef de la direction de la Société.

Nouveau site Web et état actuel

Dans un effort continuel pour mieux informer ses actionnaires actuels et potentiels, Petrolympic est fière d'annoncer le lancement de son nouveau site Web : www.petrolympic.com

"Nous travaillons très dur pour faire de cette Société un très important acteur sur le marché pétrolier et gazier, tant au niveau national qu'au niveau international. Nous savons que notre image et la façon dont nous communiquons avec la communauté financière sont cruciales à notre succès et nous nous engageons à améliorer continuellement nos outils de communication. Un de nos objectifs est de devenir un acteur de référence dans le secteur en raison de notre efficacité et de nos méthodes de divulgation", a précisé Mendel Ekstein, président et chef de la direction de la Société.

Petrolympic sera également présente au salon "Québec Exploration 2008" du 24 au 27 novembre. Les représentants de Squatex viendront partager le stand de Petrolympic et discuteront de l'état actuel de l'exploration. Cet événement devrait rassembler environ 2000 participants des domaines de la finance et des ressources qui évalueront et discuteront des opportunités dans la province de Québec.

"Comme la crise financière affecte l'économie mondiale et réduit sévèrement les prix de l'énergie, Petrolympic a choisi d'être très prudente avec son capital afin de surmonter cette tempête. Mais il est très important de comprendre que nous avons répondu à toutes nos obligations financières et opérationnelles pour 2008, y compris nos allocations de transfert. La Société a de très faibles coûts d'exploitation et dispose de suffisamment de liquidités (de plus amples détails seront présentés dans notre prochain rapport trimestriel). Nous sommes certains que nos propriétés ont un grand potentiel et nous continuerons de gérer la Société prudemment tout en veillant à profiter de chaque occasion qui s'offrira à nous dans ces temps difficiles afin de créer le plus de valeur possible pour nos actionnaires", a déclaré Mendel Ekstein, président et chef de la direction de la Société.

A PROPOS DE PETROLYMPIC LTD.

Petrolympic détient un intérêt dans 1 903 098 acres (786 344 hectares) de permis d'exploitation pétrolière et gazière dans le bassin des Appalaches du Québec, notamment des avoirs dans les basses-terres du Saint-Laurent et en Gaspésie. Les avoirs de la Société dans les basses-terres du Saint-Laurent comprennent une participation de 30 % dans 673 021 acres (272 362 hectares) par le biais d'une coentreprise avec Ressource & Energie Squatex inc ("Squatex") permettant à Petrolympic de très bien se positionner par rapport aux formations Utica Shale, Lorraine et Trenton-Black River ainsi qu'une participation à 100 % dans 180 439 acres (73 021 hectares) situés sur le rivage sud du Saint-Laurent, à moins de 30 kilomètres au sud-ouest de Montréal. Les avoirs en Gaspésie comprennent une participation de 30 % dans 988 609 acres (400 076 hectares) au travers d'une coentreprise avec Squatex et une participation à 100 % dans un bloc de permis d'exploration d'un total de 101 029 acres (40 885 hectares) situé entre Rimouski et Matane, où nous prospectons du pétrole brut léger dans de la dolomite hydrothermale.

ENONCES PROSPECTIFS

Le présent communiqué comprend des " informations prospectives " au sens de la Loi sur les valeurs mobilières de l'Ontario, y compris, mais sans s'y limiter, des énoncés sur le calendrier et l'étendue des programmes d'exploration et la disponibilité des résultats d'exploration. A ce titre, les informations prospectives dépendent d'événements et de conditions futurs et comportent certains risques et incertitudes, qui figurent à la rubrique "Facteurs de risque" et ailleurs dans les documents que Petrolympic dépose de temps à autre auprès de la Commission des valeurs mobilières de l'Ontario et d'autres autorités de réglementation. Les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats prévus en raison, notamment, de conditions climatiques défavorables, de modifications de la réglementation, de retards dans l'obtention des permis, d'accidents et de retards dans l'exercice des activités d'exploration, ces facteurs pouvant être hors du contrôle de Petrolympic. Les informations prospectives figurant dans la présente constituent l'estimation raisonnable actuelle de Petrolympic quant aux événements et aux conditions futurs. Cependant, Petrolympic ne garantit d'aucune façon que de tels événements ou conditions se réaliseront.

TSX Venture Exchange Inc. n'a examiné ni la justesse ni l'exactitude de ce communiqué de presse et décline donc toute responsabilité à ce titre.

Renseignements