Agriculture et Agroalimentaire Canada

Agriculture et Agroalimentaire Canada

24 févr. 2010 12h31 HE

Plus de temps pour présenter une demande au programme de prêts à l'industrie porcine

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 24 fév. 2010) - Les producteurs de porcs du Canada disposent maintenant de plus de temps pour présenter une demande de prêts à long terme, garantis par le gouvernement. La date limite des demandes au Programme de réserve pour pertes sur prêts dans l'industrie porcine (PRPPIP) a été reculée du 1er au 26 mars 2010.

« Les producteurs m'ont dit qu'ils ont besoin de plus de temps pour élaborer leurs plans d'entreprise, rencontrer les prêteurs et négocier les meilleurs modalités et taux pour leurs exploitations, et nous avons accédé à leur demande », a déclaré le ministre de l'Agriculture, Gerry Ritz.

« Nous pensons d'abord aux agriculteurs au moment de concevoir nos programmes, et le fait d'être plus souples quant au délai est une façon simple de rendre le programme mieux adapté aux besoins des producteurs », a déclaré Jean-Pierre Blackburn, Ministre des Anciens Combattants et ministre d'État (Agriculture).

Le gouvernement fédéral a collaboré activement avec le Conseil canadien du porc à mettre au point le Programme de réserve pour pertes sur prêts dans l'industrie porcine afin d'aider cette dernière à faire face aux contraintes à court terme en matière de liquidités. Le programme vise à accroître l'accès au crédit des producteurs admissibles qui élèvent actuellement des porcs au Canada. Les producteurs admissibles doivent présenter un plan d'entreprise montrant que leur exploitation est, ou peut être, viable et qu'ils ont des possibilités raisonnables de rembourser le prêt. Le gouvernement fédéral partagera les risques pour les agriculteurs qui choisissent cette option. Le programme n'a pas pour but d'alourdir la dette d'une exploitation, mais plutôt d'aider les producteurs à échelonner leurs paiements à court terme sur une plus longue période et de se garder ainsi plus de liquidités dans l'immédiat.

En plus de la prolongation de la date limite pour faire une demande dans le cadre du Programme de réserve pour pertes sur prêts dans l'industrie porcine, le gouvernement augmente également sa part des risques jusqu'à 90 p. cent des prêts servant à rembourser les avances reçues au titre du Programme de paiements anticipés. Ce changement se traduira par une augmentation de la réserve allouée à chaque institution financière visant à couvrir des pertes potentielles attribuables à des prêts.

Le gouvernement du Canada et le Conseil canadien du porc se sont aussi associés pour verser 75 millions de dollars, par le canal du Programme de transition pour les exploitations porcines, aux producteurs qui décident de quitter le secteur. Par ce programme, les producteurs peuvent présenter des offres sur le montant des fonds dont ils auront besoin pour quitter l'industrie et cesser l'élevage de porcs pendant au moins trois ans. En plus de ces programmes, le gouvernement investit 17 millions de dollars dans le Fonds de commercialisation du porc à l'échelle internationale afin de financer des études de marché, des activités de promotion et autres qui améliorent la commercialisation internationale des produits du porc canadien.

Pour plus de renseignements sur ces programmes, consultez le site www.agr.gc.ca/PRPPIP ou appelez le 1-877-842-5601.

Renseignements

  • Agriculture et Agroalimentaire Canada
    Ottawa (Ontario)
    Relations avec les médias
    613-773-7972
    1-866-345-7972
    ou
    Cabinet de l'honorable Jean-Pierre Blackburn
    Sophie Doucet
    Attachée de presse
    613-608-3252
    ou
    Cabinet de l'honorable Gerry Ritz
    Meagan Murdoch
    Attachée de presse
    613-773-1059