POSTES CANADA

POSTES CANADA

05 oct. 2007 14h40 HE

Postes Canada : Des timbres qui ne manqueront pas de piquer votre curiosité

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 5 oct. 2007) - Qu'il s'agisse d'une libellule posée sur un matelas pneumatique près d'un chalet ou des coccinelles qui chatouillent les champs agricoles, les insectes utiles à l'environnement se trouvent en tous lieux, voire sur le jeu de cinq timbres courants de faible valeur nominale qu'émettra Postes Canada le 12 octobre prochain.

"Je me suis littéralement inspirée de ma propre cour arrière pour cette émission philatélique", explique l'archiviste Angelique Dawson, du groupe Timbres et services connexes de Postes Canada.

De nombreux jardiniers canadiens seront heureux de voir les insectes utiles orner des timbres. Le motif des nouvelles vignettes de faible valeur nominale (1 cents, 2 cents, 5 cents, 10 cents et 25 cents) traduira la beauté singulière de cinq insectes répandus : la coccinelle (coccinelle convergente), la chrysope (chrysope aux yeux d'or), le bourdon (bourdon polaire), la libellule (aeschne du Canada) et le papillon nocturne (saturnie cécropia).

Pour les agriculteurs comme les jardiniers, les insectes constituent une solution de rechange aux pesticides. La chrysope s'insère particulièrement bien dans un programme de lutte antiparasitaire intégrée, utilisé dans l'horticulture et la grande production végétale. Le bourdon polaire contribue à la pollinisation des fleurs de l'Arctique, tandis que la coccinelle peut à elle seule dévorer jusqu'à 60 aphidés (ou pucerons) par jour. Pour sa part, la libellule se délecte de moustiques; elle peut atteindre une vitesse de vol de 54 kilomètres à l'heure. Enfin, la saturnie cécropia est réputée pour la finesse mais aussi la durabilité des fils de soie qu'elle produit.

Le concepteur Keith Martin a privilégié une démarche ludique pour illustrer le thème de l'émission. Il a disposé le motif du timbre de telle sorte que son principal objet - l'insecte - puisse être lu dans toutes les directions. Les riches couleurs saturées qui rehaussent ce jeu de cinq timbres courants semblent illuminer chacun des insectes en imitant l'éclairage d'un studio de photographie. Le concepteur a réussi à illustrer le trait distinctif des cinq créatures tout en les réunissant en un jeu. "En assombrissant et en fondant les bords des figurines, j'ai créé une marge unie, de sorte que les timbres paraissent ne faire qu'un", a-t-il expliqué.

La Compagnie canadienne des billets de banque a imprimé ces timbres courants de faible valeur nominale au moyen d'un procédé lithographique en cinq couleurs sur du papier Tullis Russell. Les vignettes sont enduites d'une gomme de type APV, et chacune d'elles est offerte en feuille de 50 timbres. Le bloc-feuillet qui réunit les cinq figurines a été tiré à 350 000 exemplaires, tandis que 2 500 planches non coupées ont été imprimées. L'oblitération du pli Premier Jour officiel porte la mention "BEETON ON".

On peut obtenir plus de renseignements sur ces timbres courants de faible valeur nominale en consultant la section Salle de presse du site Web de Postes Canada, ainsi que des photos des vignettes au Centre de photos de la Salle de presse. On pourra se procurer la feuille de timbres et le pli Premier Jour officiel dans les bureaux de poste participants, en les commandant en ligne à l'aide des liens sur le site Web de Postes Canada (www.postescanada.ca) ou par la poste, auprès du Centre national de philatélie. Du Canada et des Etats-Unis, composez sans frais le 1 800 565-4362; d'un autre pays, le 902 863-6550.

Renseignements