ProSep Inc.
TSX : PRP

ProSep Inc.

11 mars 2010 07h00 HE

ProSep dévoile ses résultats financiers de 2009

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 11 mars 2010) -

ProSep inc. (TSX:PRP), qui se consacre à fournir des solutions de traitement à l'industrie pétrolière et gazière, a annoncé aujourd'hui ses résultats financiers pour le trimestre et l'exercice terminés le 31 décembre 2009. Tous les montants indiqués sont exprimés en dollars canadiens, à moins d'indication contraire.

Principaux faits saillants de l'exercice et événements postérieurs :

Finances :

  • Produits de 41,4 M$ pour l'exercice terminé le 31 décembre 2009, comparativement à des produits de 51,6 M$ pour l'exercice terminé le 31 décembre 2008.
  • Deuxième BAIIA annuel positif consécutif, à hauteur de 0,14 M$, pour l'exercice terminé le 31 décembre 2009, comparativement à 3 M$ en 2008.
  • En considération d'éléments sans effets sur la trésorerie, la Société a dégagé une perte nette de 13,9 M$, comparativement à une perte nette de 1,6 M$ en 2008. En excluant la dépréciation de l'écart d'acquisition et la conversion et le règlement de la dette, hors trésorerie, la perte de 2009 aurait été de 5,3 M$. La différence s'explique par un niveau de ventes inférieur.
  • Renforcement de la situation financière et déblocage de liquidités supplémentaires grâce à la conversion d'une dette d'un capital de 8 M$ en actions, suivie d'un placement de droits de 5 M$ auprès des actionnaires.
  • Carnet de commandes de 12,5 M$ à la fin de l'exercice, porté à 16,6 M$ à la fin de janvier 2010.

Exploitation :

  • Mise en service réussie d'une nouvelle usine d'assemblage d'environ 5 100 mètres carrés à Houston, qui doublera la capacité de la Société.
  • Intensification des activités en Asie du Sud-Est, obtention d'une part impressionnante du marché du traitement du gaz en mer de Malaisie et lancement de la gamme de produits de traitement de l'eau de production, ce qui s'est traduit par une croissance de 225 % des produits en 2009.
  • Présence accrue sur le marché du traitement du gaz d'Amérique du Sud grâce à la vente du plus gros système de traitement du gaz jamais commercialisé par la Société.

Percées commerciales et technologiques :

  • Lancement d'une nouvelle gamme complémentaire de produits de traitement de l'eau de production.
  • Nombreux éloges reçus de l'industrie pour la technologie ProSalt, système compact et efficace de dessalement du brut.
  • Obtention de 1,4 M$ de la part de Total, Statoil et ConocoPhillips pour la phase finale de développement d'une nouvelle technologie de déshydratation du gaz présentant un potentiel d'application sous-marine.
  • Résultats prometteurs des essais pratiques du Sorbloc, floculant biodégradable révolutionnaire servant à traiter l'eau de production et capable d'éliminer une gamme complète d'éléments nocifs, y compris les métaux lourds.
  • Poursuite du processus d'homologation de plusieurs nouvelles technologies au Moyen-Orient offrant un bon potentiel de débouchés commerciaux à court terme.
  • Classée première au Canada (douzième en Amérique du Nord) au palmarès des sociétés technologiques affichant la croissance la plus rapide publié par Deloitte et lauréate des prestigieux prix Leadership et prix Technologie 15 sociétés vertes.

«Malgré une conjoncture commerciale éprouvée par la récession, ProSep a franchi plusieurs étapes en 2009. Nous avons mené à bien une restructuration radicale de notre bilan, ce qui a fourni à la Société le fonds de roulement nécessaire à sa croissance. Après un début d'année difficile, notre carnet de commandes a renoué avec la croissance au cours du deuxième semestre 2009. Enfin, nous avons fait beaucoup de progrès dans la mise au point de plusieurs de nos technologies brevetées, préparant ainsi le terrain à la commercialisation en 2010 de deux solutions prometteuses de traitement de l'eau de production et de déshydratation du gaz», déclare Jacques L. Drouin, président et chef de la direction de ProSep inc.

«Nous commençons l'année d'un meilleur pied. Les fondements à long terme de notre secteur demeurent robustes et les programmes de dépenses en équipement sont en cours de relance, poursuit M. Drouin. L'activité de soumission s'accélère et nos clients investissent davantage dans le matériel de production en amont. De plus, ProSep est de plus en plus invitée à soumissionner des projets plus ambitieux, signe que notre capacité à fournir des solutions efficientes de qualité est de plus en plus reconnue. À l'heure où s'amorce un nouveau cycle économique, ProSep doit affronter et gérer une concurrence intense et une pression croissante sur ses marges brutes. Notre défi en 2010 consistera à maintenir la Société sur le chemin de la rentabilité tout en se dotant des ressources nécessaires afin de tirer parti d'un potentiel de marché en croissance.»

Principaux points saillants financiers

En milliers de dollars Trimestres terminés les 31 décembre     Douze mois terminés les 31 décembre    
  2009     2008     2009     2008    
Produits 9 730   $   14 799   $   41 419    $ 51 604    $
Marge brute 3 726   $   5 452   $   13 321    $ 15 870    $
Marge brute en % des ventes 38  %   37  %   32  %   31  %  
BAIIA* 447   $   770   $   140    $ 3 020    $
BAIIA en % des ventes 4,6  %   5,2  %   0,3  %   5,9  %  
Bénéfice (perte) net(te) ajusté(e) excluant la dépréciation de l'écart d'acquisition et la perte sur règlement de dettes (mesure non conforme aux PCGR) (1 306  ) $   27   $   (5 306  ) $ (1 625  ) $
Bénéfice (perte) net(te) (1 306  ) $   27   $     (13 878  $ (1 625  ) $
Bénéfice (perte) de base et dilué(e) par action (0,01 )   0,00     (0,13 )   (0,03 )  
Nombre moyen pondéré d'actions (de base et dilué) 163 255     63 828     106 085     62 877    
Aux : 31 décembre 2009     31 décembre 2008    
Fonds de roulement** 2 338   $   (6 256  ) $
Total de l'actif 53 395   $   69 496    $
Passif à long terme 13 846   $   13 495    $
Capitaux propres 19 962   $   19 531    $

* Le BAIIA est une mesure non conforme aux PCGR que la Société définit comme le bénéfice ou la perte liés à l'exploitation, exclusion faite de l'amortissement, des charges financières et des impôts sur les bénéfices. Veuillez vous reporter à la rubrique intitulée Mesures financières hors PCGR du rapport de gestion.
** Le fonds de roulement s'entend de l'actif à court terme moins le passif à court terme.

Résultats financiers

Pour l'exercice terminé le 31 décembre 2009, ProSep a déclaré des produits de 41 418 738 $, en baisse de 20 % par rapport aux produits de 51 604 379 $ enregistrés en 2008. La récession mondiale n'a pas eu la même incidence sur les programmes de dépenses d'exploration et de production d'une région à l'autre. La forte croissance des activités de la Société en Asie du Sud-Est a été contrebalancée par l'affaiblissement de ses marchés aux États-Unis, en Europe et au Moyen-Orient. Les activités aux États-Unis ont généré des produits de 26 798 060 $ durant cette période, soit un recul de 38 % par rapport aux 43 171 145 $ déclarés en 2008. Le taux de change favorable du dollar US a compensé en partie le tassement des ventes en faisant grimper les produits de 2,8 millions de dollars. Les produits tirés des activités en Europe et au Moyen-Orient ont atteint 3 872 797 $, soit 36 % de moins que les produits de 6 056 158 $ déclarés en 2008. Les activités en Asie-Pacifique ont progressé à un rythme record en 2009, les produits ayant bondi de 225 % pour atteindre 10 002 756 $, contre 3 078 442 $ l'année précédente. Les programmes de dépenses en immobilisations sont restés plus dynamiques dans la région, et la Société a continué de développer la réputation de son unité locale en matière d'exécution de projets, ce qui a valu à celle-ci d'être invitée à soumissionner des projets de plus grande ampleur. Créée en 2007, l'unité d'Asie-Pacifique représente aujourd'hui 24 % des produits consolidés de la Société. Enfin, les activités de développement de produits ont généré des produits de 1 160 041 $, en hausse de 105 % par rapport aux 565 653 $ dégagés en 2008. Cette poussée témoigne du désir de la Société de rechercher de nouvelles applications commerciales à son portefeuille de technologies brevetées en unissant ses forces à celles de partenaires tels que Total, Statoil et ConocoPhillips.

Pour le trimestre terminé le 31 décembre 2009, ProSep a déclaré des produits de 9 729 635 $, en baisse de 34 % par rapport aux produits de 14 798 665 $ réalisés en 2008. Affectées par la faiblesse persistante des programmes de dépenses en immobilisations en amont, les activités de la Société aux États-Unis, en Europe et au Moyen-Orient ont affiché une croissance négative de leurs produits au cours du trimestre, laquelle a contrebalancé les bons résultats des activités en Asie-Pacifique. Les produits tirés des activités aux États-Unis ont diminué de 50 % du quatrième trimestre 2008 au quatrième trimestre 2009, passant de 11 449 540 $ à 5 739 919 $. Le taux de change défavorable du dollar US a amputé les produits du quatrième trimestre 2009 de 0,8 million de dollars. Les produits tirés des activités en Europe et au Moyen-Orient sont tombés de 1 988 453 $ au quatrième trimestre 2008 à 781 008 $ au quatrième trimestre 2009, soit un recul de 61 %. Les produits tirés des activités en Asie du Sud-Est se sont au contraire inscrits en forte croissance, étant ressortis à 2 771 869 $ au quatrième trimestre, en hausse de 93 % par rapport aux produits de 1 437 288 $ enregistrés au quatrième trimestre 2008. Les activités de développement de produits ont généré des produits de 436 839 $, soit un bond de presque 240 % par rapport aux 129 413 $ du quatrième trimestre 2008. La hausse des produits attribuable à ce secteur s'explique principalement par la poursuite des activités de développement et d'essai de ProDry, système compact de traitement «en ligne» du gaz.

Pour l'exercice terminé le 31 décembre 2009, la marge brute s'est chiffrée à 13 321 072 $ ou 32 % des produits, comparativement à 15 870 143 $ ou 31 % des produits en 2008. En 2008, une provision pour garantie de 2,5 millions de dollars liée à la livraison d'un important système de traitement de l'eau de production à Kuwait Oil Company a été reprise, ce qui a influé positivement sur la marge brute. Abstraction faite de cette reprise, la marge aurait été de 13 308 302 $ ou 26 % des produits en 2008. L'amélioration de la marge brute en 2009 reflète les économies non récurrentes découlant de la mise en service et de l'achèvement de projets au deuxième semestre, et de la composante main-d'oeuvre accrue dans la composition des contrats durant la période.

Pour le trimestre terminé le 31 décembre 2009, la marge brute s'est chiffrée à 3 725 548 $ ou 38 % des produits, comparativement à 5 452 058 % ou 37 % des produits pour le trimestre terminé le 31 décembre 2008. En excluant l'effet positif de la reprise d'une provision de 1,3 million de dollars intervenue au quatrième trimestre 2008, la marge brute aurait été de 27 % (la moitié de la provision pour garantie de 2,5 millions de dollars mentionnée au paragraphe précédent a été reprise au cours du quatrième trimestre 2008).

L'attention particulière accordée à l'exécution de projets et à l'approvisionnement a permis de réduire considérablement le coût des marchandises vendues. Grâce en outre à des activités de développement de produits rentables et à un suivi serré des charges, la Société a pu dégager un BAIIA* positif malgré une conjoncture de marché difficile. Le BAIIA s'est établi à 140 379 $ en 2009, comparativement à 3 019 902 $ en 2008. L'écart de 2 879 523 $ s'explique principalement par la reprise de provision pour garantie de 2 561 841 $ intervenue en 2008 et mentionnée ci-dessus.

Les charges totales ont peu varié en 2009, ayant atteint 13 180 693 $ contre 12 850 241 $ l'année précédente. Les frais de vente et de commercialisation se sont chiffrés à 2 170 875 $, ou 5 % des produits, comparativement à 1 854 230 $, ou 4 % des produits, un an auparavant, ce qui s'explique par la commercialisation d'une nouvelle gamme de solutions classiques de traitement de l'eau de production et par la mobilisation de ressources supplémentaires pour soutenir l'augmentation du nombre de soumissions. Les frais généraux et administratifs ont été de 10 879 418 $ en 2009, contre 9 840 399 $ l'année précédente. L'augmentation de 1 039 019 $ résulte des charges supplémentaires liées à la nouvelle usine de fabrication et d'assemblage de 55 000 pieds carrés (environ 5 100 mètres carrés), des ressources supplémentaires mobilisées pour soutenir l'intensification des activités en Asie et du coût moindre des ressources humaines entrant dans la composition des contrats en Europe. Les frais de recherche et développement se sont établis à 130 400 $ pour l'exercice terminé le 31 décembre 2009, comparativement à 1 155 612 $ en 2008. La moitié de cet écart s'explique par le fait qu'une part croissante des ressources en recherche et développement est affectée aux coûts directs des projets réalisés en collaboration avec des partenaires du secteur et payés par ces derniers. Le reste découle de la capitalisation des frais engagés durant l'exercice au titre des activités de développement de ProDry, dont les récents essais ont produit des résultats très concluants.

Pour l'exercice terminé le 31 décembre 2009, la Société a déclaré une perte nette de 13 878 383 $ ou 0,13 $ par action, comparativement à une perte nette de 1 625 057 $ ou 0,03 $ par action pour l'exercice 2008. L'augmentation de la perte nette est principalement attribuable aux éléments sans effet sur la trésorerie liés à l'opération de restructuration du bilan qui ont été comptabilisés aux deuxième et troisième trimestres de 2009 (soit, respectivement, une dépréciation de 6,5 millions de dollars de l'écart d'acquisition et une perte de 2,1 millions de dollars liée au règlement de la dette), ainsi qu'à l'effet de la conversion des bilans des activités aux États-Unis, en Europe et au Moyen-Orient, qui représente environ 3,7 millions de dollars de l'écart.

La perte de base et diluée par action a été calculée d'après le nombre moyen pondéré d'actions ordinaires en circulation pendant la période, soit 106 085 384 actions (62 877 078 actions en 2008). Au 31 décembre 2009, les liquidités de ProSep s'élevaient à 7 689 695 $, contre 7 615 119 $ au 31 décembre 2008.

Effet de la restructuration du bilan sur les résultats financiers

À la lumière de la restructuration du bilan, une charge de dépréciation initiale de 6,5 millions de dollars a été comptabilisée au deuxième trimestre 2009. Au cours du troisième trimestre 2009, une perte sans effet sur la trésorerie de 2,1 millions de dollars a également été comptabilisée dans le cadre de l'opération de restructuration du bilan au titre de la conversion provoquée et du règlement de la dette. Aucune réduction de valeur supplémentaire n'a du être prise.

Déclarations réglementaires

ProSep a déposé ses états financiers annuels consolidés pour les douze mois terminés le 31 décembre 2009, ainsi que le rapport de gestion connexe, auprès des autorités de réglementation des valeurs mobilières. Ces documents seront disponibles auprès de SEDAR sur le site www.sedar.com et sur le site Web de la Société, www.prosepinc.com.

Informations concernant la conférence téléphonique et la conférence diffusée en direct sur le Web

ProSep tiendra une conférence téléphonique le jeudi 11 mars 2010 à 8 h 30 (HE) afin de présenter les résultats financiers du quatrième trimestre et de l'exercice 2009. Pour accéder par téléphone à la conférence téléphonique, composez le 1-416-981-9000 ou le 1-800-941-1366. Une diffusion en direct sur le Web, en version audio, de la conférence téléphonique sera disponible au www.prosepinc.com sous le calendrier des événements dans le centre des actualités et des investisseurs et sur le site www.marketwire.com. Pour écouter la conférence en différé, composez le 1-416-626-4100 ou le 1-800-558-5253 et entrez le code de réservation 21442532.

À propos de ProSep inc.

Les activités de ProSep inc. consistent à fournir des solutions de traitement à l'industrie pétrolière et gazière. ProSep conçoit, met au point, fabrique et commercialise des technologies pour séparer les hydrocarbures, l'eau et le gaz issus de la production pétrolière et gazière. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le site www.prosepinc.com.

Énoncés prospectifs
Le présent communiqué de presse peut contenir des énoncés prospectifs concernant notamment les activités et la performance financière prévue de ProSep inc.
Ces énoncés se fondent entre autres sur les hypothèses, attentes, estimations, objectifs, plans et intentions actuels de la Société concernant les produits et les charges, sur les contextes économique et sectoriel dans lesquels la Société exerce ses activités ou qui pourraient avoir une incidence sur celles-ci, sur la capacité de la Société à attirer de nouveaux clients et consommateurs, ainsi que sur ses frais d'exploitation, ses matières premières et ses approvisionnements en énergie, lesquels sont tributaires d'un certain nombre de risques et d'incertitudes. Les énoncés prospectifs se caractérisent habituellement par l'emploi du conditionnel, de mots tels que «croire», «projeter», «s'attendre à», «avoir l'intention de», «prévoir», «estimer», «avoir pour objectif» ou «continuer», ainsi que par l'emploi de ces mots à la forme négative et de mots ou d'expressions semblables. Les résultats réels pourraient différer sensiblement des conclusions, prévisions ou projections énoncées dans de telles informations prospectives. Les prévisions faites dans ces énoncés sont tributaires d'un certain nombre de risques et d'incertitudes qui pourraient faire en sorte qu'elles diffèrent sensiblement des résultats réels. Les facteurs susceptibles de provoquer de tels écarts comprennent notamment la capacité de la Société à mettre au point, fabriquer et commercialiser avec succès de l'équipement et des services à valeur ajoutée, la disponibilité des fonds et des ressources nécessaires à la poursuite de ses activités et de ses projets, les changements apportés aux lois et aux règlements, la concurrence, les avancées technologiques, les modifications apportées aux politiques gouvernementales et économiques, l'inflation et le contexte économique général des secteurs géographiques dans lesquels ProSep inc. exerce ses activités. Ces facteurs, ainsi que d'autres, requièrent un examen attentif; il serait donc inapproprié de se fier indûment aux énoncés prospectifs.

Renseignements

  • ProSep inc.
    Patrice Daignault
    Chef de la direction financière
    514-522-5550, poste 235
    pdaignault@prosepinc.com
    ou
    Investisseurs et les médias :
    ProSep inc.
    Danielle Ste-Marie
    Directrice marketing et communications
    514-522-5550, poste 238
    dste-marie@prosepinc.com