Ordre des comptables en management accrédités du Québec

Ordre des comptables en management accrédités du Québec

23 sept. 2009 13h00 HE

Projets de Loi 38 et 44 : L'expertise des CMA au service de la collectivité

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 23 sept. 2009) - L'Ordre des comptables en management accrédités du Québec accueille favorablement l'initiative gouvernementale qui permettra aux établissements d'enseignement québécois de se doter de véritables conseils d'administration. Selon monsieur François Renauld, FCMA, président-directeur général de l'Ordre des CMA, "cette démarche ne pourra qu'améliorer la gouvernance des établissements d'enseignement québécois et, en fin de compte, augmenter leur indépendance et leur imputabilité".

Une représentativité adéquate au sein d'un conseil d'administration est essentielle au bon fonctionnement d'une organisation. C'est pourquoi l'Ordre des CMA appuie d'emblée les nouvelles règles. "Pour l'Ordre, la présence majoritaire de membres indépendants apparaît indispensable car ces derniers pourront prendre des décisions à la fois stratégiques et éclairées, tout en réduisant les risques de conflits d'intérêts", a enchaîné François Renauld.

La compétence devra être le critère primordial qui guidera le choix des administrateurs. M. Renauld a ajouté : "En jumelant la nomination de membres provenant du milieu dans lequel évolue un établissement d'enseignement à l'obligation de compter au moins 60 % de membres indépendants, les conseils d'administration seront ainsi enrichis d'expertises et de compétences variées. Par ailleurs, l'Ordre des CMA est d'avis que l'ajout de membres complémentaires va contribuer de manière tangible aux processus décisionnels en mettant à profit leur riche expérience dans de nombreux champs de compétence".

De plus, l'Ordre est favorable à la création obligatoire de comités de gouvernance et d'éthique, de vérification et de ressources humaines, comme on en retrouve normalement dans les conseils d'administration qui s'inspirent des meilleures pratiques en matière de gouvernance. Pour l'Ordre, "il est fondamental de compter au moins un membre détenant une expertise comptable ou financière à l'intérieur d'un comité de vérification. Cette exigence est d'autant plus valable pour les conseils d'administration des universités qui peuvent avoir à assurer la vérification d'états financiers et de documents connexes reliés à des budgets d'exploitation et d'immobilisation de l'ordre de centaines de millions de dollars", a également déclaré François Renauld.

François Renauld a aussi tenu à rappeler que, de par leur rôle, les CMA sont bien placés pour comprendre et analyser les enjeux auxquels doivent faire face les conseils d'administration. Ils sont en grande majorité associés à des organisations privées ou publiques plutôt qu'à des cabinets conseils. Ils sont donc moins susceptibles d'entretenir des liens professionnels client/employeur avec les établissements d'enseignement. Ils représentent par conséquent un important bassin d'administrateurs indépendants.

"L'Ordre des CMA est convaincu que la mise en place des mesures décrites dans les projets de loi 38 et 44 bénéficiera à tous les acteurs en présence. Nous saluons encore une fois la détermination du gouvernement à instaurer de telles mesures" a conclu M. Renauld.

A propos de l'Ordre des CMA du Québec

L'Ordre des comptables en management accrédités du Québec, qui regroupe plus de 9 000 membres et candidats à la profession, assure le leadership de la profession par le maintien de standards élevés visant à accroître la performance des organisations. Les CMA créent de la valeur au sein des organisations grâce à une approche intégrée et systémique de la gestion stratégique et financière.

Hyperlien au mémoire :

http://media3.marketwire.com/docs/ordre_fr.pdf

Renseignements

  • Ordre des comptables en management accredites du Quebec
    Julie Desjardins
    Coordonnatrice, Marketing et relations médias
    514 849-1155, poste 239
    j.desjardins@cma-quebec.org