Agence spatiale canadienne

Agence spatiale canadienne

10 sept. 2009 07h00 HE

RAPPEL : Renforcer la collaboration canado-américaine dans l'espace

WASHINGTON, DISTRICT DE COLUMBIA--(Marketwire - 10 sept. 2009) - Aujourd'hui, Steve MacLean, président de l'Agence spatiale canadienne, et Charles Bolden, administrateur de la NASA, en présence de Michael Wilson, ambassadeur du Canada aux Etats-Unis, ont signé une entente-cadre générale sur la coopération dans l'espace, réaffirmant par le fait même près de 50 ans de collaboration entre ces deux pays dans l'utilisation et l'exploitation pacifiques de l'espace pour en faire profiter leur citoyens et l'humanité toute entière.

"Les Etats-Unis sont un partenaire essentiel pour le Canada depuis le lancement d'Alouette en 1962. Depuis lors, nous avons collaboré afin de forger une alliance spatiale devenue un catalyseur qui a fait progresser pour plusieurs générations l'expertise, l'innovation et l'excellence scientifiques et technologiques dans le domaine spatial, grâce à notre participation à des projets spatiaux qui continuent à servir l'intérêt de nos deux pays", a déclaré Steve MacLean, président de l'Agence spatiale canadienne.

"La NASA est fière de la relation exceptionnelle qu'elle entretient de longue date avec le Canada, une relation qu'on a encouragée et stimulée au cours des quatre dernières décennies d'une collaboration croissante à un vaste éventail d'activités d'exploration et d'études scientifiques dans l'espace", a affirmé l'administrateur de la NASA Charles Bolden. "A mesure que nous poussons plus loin l'observation scientifique de notre planète et système solaire, nous faisons appel à nos partenaires internationaux, comme le Canada, et leur demandons de jouer un rôle clé dans nos plans futurs d'exploration dans l'espace."

L'entente-cadre réaffirme l'engagement du Canada à coopérer avec les Etats-Unis dans l'utilisation et l'exploration de l'espace à des fins pacifiques et elle contient tous les éléments juridiques qu'exige le droit international pour le déroulement de projets de coopération spatiale. Par exemple, l'entente-cadre contient des dispositions relatives au transfert de données et de biens, aux droits de propriété intellectuelle et à la renonciation mutuelle à recours en matière de responsabilité. L'entente-cadre favorise et facilite la collaboration entre les instances gouvernementales, les scientifiques et le secteur industriel en permettant la préparation et la mise en oeuvre des aspects plus techniques des projets de coopération à l'aide d'accords d'exécution parallèles.

Traditionnellement, la coopération de l'ASC avec la NASA s'est avérée bénéfique pour les milieux scientifiques et industriels, ainsi que pour les ministères canadiens, en rendant possibles l'accès à des données scientifiques, le partage de données ou le développement conjoint d'applications dans le cadre de la collaboration. Grâce à la mise en oeuvre de l'entente-cadre, on devrait pouvoir réduire les délais d'exécution nécessaires pour que la NASA et l'ASC puissent conclure des accords de mise en oeuvre propres à des projets particuliers, tout en augmentant la participation de l'expertise scientifique et industrielle canadienne à des propositions de projets avec leurs homologues de la NASA et les entrepreneurs avec lesquels elle fait affaire.

Renseignements