Noranda Inc.

Noranda Inc.
Falconbridge Limitee

04 mars 2005 09h50 HE

Rapport technique sur l'état d'avancement des travaux d'exploration de Noranda Inc. et Falconbridge Limitée


COMMUNIQUE TRANSMIS PAR CCNMatthews

POUR: NORANDA INC.

Symbole TSX, NYSE: NRD

ET FALCONBRIDGE LIMITEE

Symbole TSX: FL

LE 4 MARS 2005 - 09:50 ET

Rapport technique sur l'état d'avancement des travaux
d'exploration de Noranda Inc. et Falconbridge Limitée

TORONTO, ONTARIO--(CCNMatthews - 4 mars 2005) - Noranda Inc.
(TSX:NRD)(NYSE:NRD) ("Noranda") et Falconbridge Limitée (TSX:FL)
("Falconbridge") sont heureuses de publier la mise à jour suivante
concernant leurs plus importants projets d'exploration, que ce soit pour
leurs installations existantes ou pour leurs nouvelles installations.

"Noranda et Falconbridge possèdent une excellente filière de nouveaux
projets qui les placent en bonne position pour l'avenir, déclare Paul
Severin, premier vice-président, Exploration de Noranda et de
Falconbridge. En intégrant la stratégie des groupes d'exploration et des
groupes responsables des fusions et des acquisitions, Noranda et
Falconbridge peuvent se concentrer sur la découverte ou l'acquisition de
nouveaux gisements de nickel et de cuivre, qui représentent, à notre
avis, le plus grand potentiel de croissance pour nos deux sociétés. Nos
projets d'exploration partout dans le monde ont également fait de nous
des partenaires estimés et recherchés au sein de l'industrie et nous
continuons à rechercher de nouvelles possibilités de coentreprises."
Noranda et Falconbridge sont actuellement engagées dans des partenariats
avec 55 sociétés d'exploitation et d'exploration minière.



Le présent rapport fournit un court résumé des projets suivants :

------------------------------------------------------------------------
Emplacement Projet Résultats Catégorie
------------------------------------------------------------------------
FL - Sudbury, Fraser Morgan Nouvelle découverte Mines
Canada de nickel existantes
------------------------------------------------------------------------
FL - Espedalen, Espedalen - Coentr. Nouvelle découverte Nouvelles
Norvège de nickel installations
------------------------------------------------------------------------
NRD - Matagami, Renaissance Nouvelle découverte Mines
Canada de zinc existantes
------------------------------------------------------------------------
NRD - Argentine El Pachón Mise à jour de Nouvelles
faisabilité installations
------------------------------------------------------------------------
NRD - Chili West Wall - Poursuite de la Nouvelles
Coentr. découverte de 2001 installations
------------------------------------------------------------------------
NRD - Chili El Morro - Poursuite de la Nouvelles
Coentr. découverte de 2001 installations
------------------------------------------------------------------------
NRD - Papouasie- Frieda River - Résultats de forage Nouvelles
Nouvelle- Coentr. à Nena installations
Guinée
------------------------------------------------------------------------



Page
Projet Fraser Morgan - nickel, Sudbury (Ontario), Canada 3
Coentreprise Espedalen - nickel, Norvège 5
Projet Renaissance - zinc et cuivre, Matagami (Québec) 11
El Pachón, Argentine 13
Projet de cuivre porphyrique West Wall, Chili 15
Projet de cuivre porphyrique El Morro, Chili 17
Projet de cuivre porphyrique Frieda River, Papouasie-Nouvelle-Guinée 19


Projet Fraser Morgan - nickel, Sudbury (Ontario), Canada

Le forage en surface dans la zone Fraser Morgan à Sudbury, en Ontario, a
permis de recouper de nouvelles minéralisations (zone 11) dans un
secteur d'environ 350 mètres au nord-est des ressources actuelles dans
les zones 8 et 9. D'autres minéralisations ont été recoupées à l'ouest
des ressources découvertes antérieurement dans la zone 10 et de
nouvelles intersections résultant des forages en surface confirment la
présence de minéralisation à teneur élevée dans cette zone. Pour
visualiser l'emplacement précis des trous, veuillez consulter les cartes
affichées dans le site Web, à www.falconbridge.com.

Falconbridge détient la propriété exclusive de la zone du projet Fraser
Morgan, où des programmes d'exploration souterraine et en surface ont
été exécutés depuis la découverte du gisement en 1995. Situé dans le
secteur nord du complexe de roches ignées de Sudbury, à environ 2 km au
sud-est de la mine Fraser, le projet Fraser Morgan comprend actuellement
4 zones minéralisées dans un rayon de 2,5 km. Le tableau ci-après
indique les ressources actuelles au 31 décembre 2004.



------------------------------------------------------------------------
Zone Démarcation Catégorie Tonnes % Ni % Cu % Co
(EqNi) métriques
------------------------------------------------------------------------
9 1,00 mesurées 3,33 1,85 0,61 0,06
------------------------------------------------------------------------
8 1,30 indiquées 1,55 1,69 0,46 0,06
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------
Sous-total 4,88 1,80 0,56 0,06
------------------------------------------------------------------------

------------------------------------------------------------------------
8 1,30 présumées 0,1 1,8 0,5 0,1
------------------------------------------------------------------------
10 1,00 présumées 0,9 1,5 0,4 0,1
------------------------------------------------------------------------
11 1,00 présumées 1,1 2,1 0,7 0,1
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------
Sous-total 2,1 1,8 0,5 0,1
------------------------------------------------------------------------


Zone 11

La zone 11, découverte en juillet 2004, représente une nouvelle zone de
gîtes contacts cupro-nickélifères, de 1000 à 1150 m environ sous la
surface. Des forages en surface et des recherches géophysiques y ont été
effectués afin d'évaluer la nature et l'étendue de la minéralisation. Le
tableau ci-après inclut les intersections minéralisées produites depuis
le communiqué du 28 octobre. Trois foreuses au diamant sont actuellement
à l'oeuvre en surface dans la zone 11 et les forages se poursuivront
pendant les six premiers mois de 2005. Un programme souterrain de forage
au diamant de 4 trous est en cours; un programme de forage en surface
suivra la direction géologique générale au nord-est.



------------------------------------------------------------------------
Résultats du forage en surface dans la zone 11
------------------------------------------------------------------------
Trou De (m) A (m) Longueur (m) % Ni % Cu
------------------------------------------------------------------------
NRD-063A 1199,50 1227,65 28,15 2,06 0,54
------------------------------------------------------------------------
NRD-069 1216,70 1252,30 35,60 1,84 0,72
------------------------------------------------------------------------
NRD-069A 1196,05 1203,90 7,85 1,67 0,54
------------------------------------------------------------------------
NRD-076 1257,30 1293,90 36,60 2,33 0,71
------------------------------------------------------------------------
NRD-076B 1200,90 1207,65 6,75 2,28 0,72
------------------------------------------------------------------------
NRD-076C 1230,75 1235,45 4,70 1,81 0,42
------------------------------------------------------------------------
et 1250,05 1264,85 14,80 2,54 0,86
------------------------------------------------------------------------
NRD-081 1125,10 1142,25 17,15 1,79 0,54
------------------------------------------------------------------------
et 1205,75 1222,85 17,10 2,77 1,09
------------------------------------------------------------------------
NRD-081A 1129,05 1141,55 12,50 2,02 0,72
NRD-081B 1207,10 1252,80 45,70 2,20 0,58
------------------------------------------------------------------------
Résultats pondérés en fonction de la densité et de la longueur.
------------------------------------------------------------------------


Zone 10

Un forage souterrain effectué en 2002 a mené à la découverte dans la
zone 10. Toutefois, l'accès difficile ne permet pas d'obtenir un bon
angle pour l'extraction des carottes servant à la classification des
ressources. Le programme de forage en surface dans la zone 10 a porté
sur l'évaluation de la nature de la minéralisation des ressources. Les
trous NRD-072 et l'entaille NRD-072A étaient destinés à analyser la
minéralisation des ressources existantes avec un meilleur angle
d'intersection. Les trous NRD-021B, NRD-079 et 079A servent à analyser
la zone à l'extérieur des ressources existantes en direction du
sud-ouest. D'importantes minéralisations ont été recoupées jusqu'à 240
mètres au sud-ouest de la zone 10. Le tableau ci-après décrit les
intersections effectuées jusqu'à maintenant. Trois foreuses procèdent
actuellement aux prélèvements dans cette zone et les travaux doivent se
poursuivre pendant les six premiers mois de 2005.



------------------------------------------------------------------------
Résultats du forage en surface dans la zone 10
------------------------------------------------------------------------
Trou De (m) A (m) Longueur (m) % Ni % Cu
------------------------------------------------------------------------
NRD-021B 1573,60 1581,00 7,40 2,80 0,16
------------------------------------------------------------------------
NRD-072 1554,90 1585,35 30,45 1,74 0,52
------------------------------------------------------------------------
NRD-072A 1537,50 1598,60 61,10 2,38 0,36
------------------------------------------------------------------------
NRD-079 1560,00 1577,20 17,20 1,45 0,46
------------------------------------------------------------------------
et 1582,70 1585,70 3,00 1,93 0,43
------------------------------------------------------------------------
NRD-079A 1550,00 1555,50 5,50 2,03 0,10
------------------------------------------------------------------------
et 1584,5 1586,70 2,20 2,27 0,33
------------------------------------------------------------------------
Résultats pondérés en fonction de la densité et de la longueur.
------------------------------------------------------------------------


Les résultats de ces travaux d'exploration sont encourageants et ils
seront évalués dans le cadre de l'étude de préfaisabilité de
Falconbridge en cours d'achèvement.

Mesures de contrôle de la qualité

Le géologue principal de projet, Michael Sweeny, personne qualifiée au
sens de la norme canadienne 43-101, supervise les opérations de forage
du projet Fraser Morgan. Les échantillons proviennent de moitiés de
carottes sciées (de calibre NQ) retirées au cours du forage en surface;
la moitié des échantillons est envoyée à un laboratoire d'analyse
commercial, les autres sont conservés pour usage ultérieur. Le protocole
d'assurance et de contrôle de la qualité, rigoureusement suivi, comprend
l'insertion d'échantillons standard, stériles et dédoublés pour chaque
groupe d'échantillons. Les résultats de contrôle des analyses sont
envoyés à un deuxième laboratoire indépendant. Les analyses ont été
effectuées aux laboratoires de Lakefield Research, à Garson et
Lakefield, en Ontario.

Coentreprise Espedalen - nickel, Norvège

La filiale en propriété exclusive de Falconbridge A/S Sulfidmalm
("Sulfidmalm") et Blackstone Ventures Inc. ("Blackstone") (TSXV : BLV)
ont conclu, le 15 août 2003, une convention d'option et de coentreprise
visant les activités d'exploration au projet de nickel d'Espedalen,
situé à environ 180 km au nord-nord-ouest d'Oslo, en Norvège. Blackstone
peut détenir une participation de 60 % en finançant d'ici le 30
septembre 2007 des dépenses d'exploration de 2,25 millions de dollars.
Sulfidmalm détient une option lui permettant d'accroître progressivement
sa participation jusqu'à 75 %. Elle peut atteindre une participation de
60 % en assumant 220 % des dépenses de Blackstone, une participation
supplémentaire de 10 % en achevant une étude de faisabilité et une autre
participation supplémentaire de 5 % en fournissant des garanties
d'emprunt pour le financement de la production. Sulfidmalm a convenu de
souscrire dans Blackstone un montant égal à 25 % du budget d'exploration
pour la première année du programme, 20 % pour la deuxième année, 15 %
pour la troisième année et 10 % au cours de la quatrième année du
programme. Sulfidmalm est l'exploitant du projet.

Points saillants du programme d'exploration à Espedalen en 2004 :

- Interception par forage d'une importante minéralisation de nickel à la
découverte Stormyra, où 2 trous de forage espacés de 200 mètres ont
recoupé 6,91 % de nickel sur 1,9 mètre dans un recoupement de 14,6
mètres titrant 1,73 % en nickel et 2,07 % de nickel sur 2,7 mètres. 2
trous seulement ont été forés dans cette zone, ouverte dans toutes les
directions.

- Continuité du conducteur associé à Stormyra vers le sud, indiquant que
le conducteur s'étend sur 1 100 mètres.

- 15 trous ont été forés sur l'ensemble du terrain, des essais ont été
effectués sur 11 conducteurs; 13 forages ont entrecoupé une
minéralisation sulfurée à teneur de nickel.

- 12 nouveaux conducteurs géophysiques ont été détectés en octobre 2004
par les levés aériens.

- On propose d'exécuter, de janvier à la fin d'avril 2005, un programme
géophysique et des forages d'hiver évalués à 1,045 million de dollars,
qui, une fois achevés, permettraient à Blackstone d'acquérir un droit de
propriété.

Historique

La zone Espedalen est une région minière qui a historiquement produit du
cuivre, de 1666 à 1750, ainsi que du nickel, de 1848 à 1878. On pourrait
certes affirmer que c'est dans la zone du projet Espedalen qu'a commencé
l'extraction de sulfure de nickel. Les mines ont cessé leurs activités
lorsque les prix des métaux ont chuté par suite de la mise en valeur des
gisements de latérite nickélifère en Nouvelle-Calédonie à la fin des
années 1800. Le terrain renferme toujours de faibles stocks de ce
minerai (minerai brut et à faible teneur).

La minéralisation se produit dans une partie détachée du complexe de la
nappe Jotun, une large nappe (100 x 200 km) à dominante précambrienne
surmontant les gneiss non détachés et les roches du paléozoïque
inférieur. Elle se compose de syénites, de norites, d'anorthosites, de
gabbros, de pyroxénites et de péridotites métamorphisés. L'insinuation
des transverses semble indiquer de multiples périodes d'intrusion, de
1698 Ma pour les plus anciennes syénites à 1250 Ma pour les gabbros les
plus récemment formés. La nappe s'est implantée dans son emplacement
actuel au cours de l'orogénèse calédonienne du mésozoïque. On estime que
sa position originale se situait à l'ouest de la ligne de côte
norvégienne actuelle. Les reconstitutions situent cette position près de
la côte est du Labrador. La similitude des types et de l'âge des roches
soutient une telle hypothèse.

La zone Espedalen repose sur plusieurs séries intrusives basiques et
ultrabasiques. La minéralisation est associée à de petites intrusions
différenciées (jusqu'à 1 km de longueur) composées de péridotite, de
pyroxénite et de norite. Les intrusions sont habituellement mises en
place près du contact entre l'anorthosite et le gabbro d'un complexe
ancien. La minéralisation de type bréchique se produit près de la base
des intrusions, mais les périodites sus-jacentes sont généralement
stériles. La pyroxénite et la norite au-dessus de la péridotite renferme
des sulfures disséminés.

Historique des travaux

L'historique des opérations minières et des tout premiers travaux n'est
pas très bien documenté. Au milieu des années 1960, Sulfidmalm a
effectué certains travaux de reconnaissance et de prospection
géophysique dans la zone Espedalen. Des unités Slingram ont détecté des
anomalies électromagnétiques à Andreasberg et Stangruva, mais aucun
forage n'a été entrepris.

En 1970, un hélicoptère de Norsk Hydro a produit des levés magnétiques
TBF de la zone. La société a alors percé 4 trous dans une anomalie à
Jorstad, mais les résultats ont été décevants.

En 1973, Norks Hydro et Sulfidmalm créent une coentreprise; de 1974 à
1978, des quadrillages de certaines anciennes galeries détenues en vertu
d'une concession à l'est et à l'ouest d'Espedalsvandet sont établis. Le
quadrillage exclut de nombreuses mines à l'est d'Espedalsvandet. Les
travaux sont concentrés du côté ouest d'Espedalsvandet : 4 trous sont
d'abord forés à Melgard et Megrundstjern. Tous les résultats indiquent
alors la présence de sulfures disséminés à faible teneur, les
concentrations les plus élevées étant situées dans la grille
Megrundstjern (27,4 mètres, 0,60 % de nickel, 0,16 % de cuivre). De 1975
à 1977, on perce 38 trous totalisant 3 186 mètres (moyenne de 84 mètres)
afin de vérifier les anomalies géophysiques des gisements. De larges
zones de minéralisation disséminée sont recoupées, mais la meilleure
intersection, comprenant 3,18 % de nickel sur 1 mètre, titre 1,01 % en
nickel et 0,32 % en cuivre sur 29 mètres. Les résultats des essais
métallurgiques préliminaires de la matière indiquent des concentrations
de 15,0 % en nickel et de 5,27 % en cuivre et des taux de récupération
de 70,3 % pour le nickel et de 76,8 % pour le cuivre.

Travaux d'exploration courants

A la fin de 2002, Sulfidmalm décide de retourner dans la région, se
fondant sur les intéressantes caractéristiques géologiques qu'elle
présente, l'abondance des venues de sulfure de nickel connues, un
nouveau modèle tectonique liant la zone à la région de Voisey's Bay
ainsi qu'une stratégie d'application de méthodes géophysiques modernes
(p. ex. : UTM).

En janvier 2003, Sulfidmalm acquiert d'abord préalablement 150
concessions totalisant 45 km(2) dans la zone Espedalen. Elle ajoute
ultérieurement 158 autres concessions, totalisant 43,45 km(2), portant
le nombre de concessions qu'elle exploite actuellement à 308, d'une
superficie totale de 88,45 km(2).

Au début de 2003, un programme UTM de 28 km a été achevé sur une partie
de la section sud-ouest du terrain où Sulfidmalm avait effectué la
plupart des travaux antérieurs. Les résultats indiquaient notamment la
présence de deux conducteurs de bonne à excellente qualité qui pouvaient
faire l'objet de forages d'essai.

Au début de l'été 2003, certains échantillons de matière minérale
prélevés au hasard dans les anciennes galeries et dans les stocks ont
confirmé l'existence des teneurs historiques suivantes :



------------------------------------------------------------------------
Ni Cu Co S Pt Pd Au
------------------------------------------------------------------------
EMPLACEMENT DESCRIPTION % % % % ppm ppm ppm
------------------------------------------------------------------------
Sulfures
Andreasberg semi-massifs 6,74 1,09 0,26 18,60 0,03 0,24 0,02
------------------------------------------------------------------------
Mine Sulfures à
Andreasberg texture
réticulée 3,26 0,31 0,13 15,20 0,00 0,11 0,01
------------------------------------------------------------------------
Haveuse /
Andreasberg 0,06 0,09 0,03 12,00 0,00 0,02 0,00
------------------------------------------------------------------------
Haveuse /
Andreasberg 0,02 0,02 0,01 9,29 0,00 0,00 0,00
------------------------------------------------------------------------
Sulfures
Mine Jorstad massifs 0,84 0,08 0,13 18,00 0,02 0,00 0,03
------------------------------------------------------------------------
Sulfures
Mine Jorstad semi-massifs 0,98 0,13 0,08 14,50 0,00 0,00 0,09
------------------------------------------------------------------------
Sulfures
Mine Jorstad semi-massifs 0,87 0,02 0,11 17,30 0,00 0,02 0,02
------------------------------------------------------------------------
Ultramafique
Megrund minéralisé 0,84 0,20 0,03 5,43 0,03 0,04 0,03
------------------------------------------------------------------------
Norite
Megrund minéralisée 0,70 0,21 0,02 3,10 0,02 0,03 0,01
------------------------------------------------------------------------
Nouvelle
venue entre
Jorstad
et Grahoa 0,36 0,16 0,06 8,95 0,05 0,03 0,02
------------------------------------------------------------------------
Sulfures
Rodhaugen semi-massifs 0,65 0,94 0,06 15,90 0,02 0,04 0,03
------------------------------------------------------------------------
Rodhaugen / Norite
Grahoa minéralisée 0,33 0,21 0,02 2,75 0,00 0,00 0,02
------------------------------------------------------------------------
Sulfures
Mine Evans semi-massifs 0,57 0,06 0,03 5,55 0,00 0,02 0,00
------------------------------------------------------------------------
Mine Sulfures
Stangruva semi-massifs 1,02 1,29 0,07 12,60 0,02 0,04 0,03
------------------------------------------------------------------------
Brèche de
Mine sulfures
Storgruva massifs 3,08 0,19 0,17 28,60 0,03 0,02 0,04
------------------------------------------------------------------------
Sulfures
semi-massifs
dans la roche
Mine Vesle ultramafique 0,95 0,75 0,05 9,89 0,04 0,03 0,06
------------------------------------------------------------------------


Après la signature de l'entente Sulfidmalm-Blackstone, un Hummingbird a
effectué en octobre 2003 un levé électromagnétique aérien de 932
kilomètres linéaires. On estime la profondeur de pénétration de ce
système à environ 50 mètres. L'étude a repéré 9 conducteurs hautement
prioritaires et 8 conducteurs secondaires; les levés magnétiques
démontrent, quant à eux, que les unités ultramafiques sont plus
importantes que ce qu'on avait supposé.

De février à mars 2004, on a achevé un levé UTM de 123 km sur ces
conducteurs récemment repérés et sur les chantiers miniers historiques
dans la partie nord-est du terrain. 29 conducteurs intéressants ont
ainsi été repérés, dont 8 sont hautement prioritaires. Des contrôles
magnétiques des conducteurs ont été effectués au sol et des cartes
partielles ont été établies au cours de l'été.

Un programme de forage au diamant de 1 842 mètres dans 18 trous (3
forages ont été abandonnés en raison de problèmes d'équipement) destiné
à analyser 11 des 29 conducteurs électromagnétiques prometteurs a été
exécuté de juillet à septembre 2004. Tous les forages complétés, sauf
deux, ont recoupé une minéralisation sulfurée à teneur de nickel, ce qui
prouve l'efficacité des méthodes géophysiques employées. Pour connaître
l'emplacement des trous de forage, veuillez vous reporter aux cartes
affichées dans le site Web, à www.falconbridge.com.

La découverte de la minéralisation de nickel de Stormyra dans le
conducteur P2-P2a (6,91 % de nickel sur 1,9 m) constitue un résultat
probant du programme. La découverte se situe dans une zone marécageuse
où le substratum est très peu exposé, dans la partie sud-ouest du
terrain. Elle se trouve à la limite méridionale du levé
électromagnétique aérien de 2003 et d'autres levés ont été effectués
dans le secteur en octobre 2004. Les résultats combinés de ces levés
indiquent que le conducteur associé à Stormyra présente une direction de
1,2 km. Le nouveau levé géophysique a également repéré 12 autres
conducteurs dans les zones est et sud du terrain où il faudra poursuivre
le travail.

Le conducteur de Stormyra a été modélisé comme une plaque faiblement
inclinée approximativement parallèle à la foliation et aux contacts
lithologiques, d'après les observations provenant des trous de forage
et, par conséquent, on pourrait considérer que l'épaisseur des
interceptions minéralisées se rapproche de l'épaisseur réelle. La
minéralisation de Stormyra est ouverte dans toutes les directions.

Trois des autres conducteurs percés font partie des priorités établies
pour la poursuite des travaux. Mentionnons la zone Dalen (conducteur
P4), où le forage a entrecoupé 34,4 mètres titrant 0,45 % de nickel sur
la face nord d'un conducteur UTM. Le conducteur UTM est associé à une
importante caractéristique magnétique qui se dirige vers le sud-est sous
le lac Espedalen et il n'a pas été entièrement couvert par le
quadrillage UTM.



Les résultats des forages effectués en 2004 sont résumés ci-après :

------------------------------------------------------------------------
Trou Cible De (m) A (m) Largeur (m) % Ni % Cu % Co
------------------------------------------------------------------------
ES04-01(i) P6 Toutes valeurs de nickel plus petit que 0,05 %
------------------------------------------------------------------------
ES04-02a(i) P7 35,19 36,27 1,08 0,17 0,05 0,04
------------------------------------------------------------------------
ES04-05(i) P4 9,60 40,00 34,40 0,45 0,20 0,03
------------------------------------------------------------------------
ES04-06(i) P4 39,00 40,00 1,00 0,36 0,19 0,03
------------------------------------------------------------------------
plus
petit
que
ES04-07(i) P4 34,00 35,00 1,00 0,19 0,06 0,02
------------------------------------------------------------------------
ES04-08(i) P2 56,30 59,00 2,70 2,07 1,20 0,07
------------------------------------------------------------------------
ES04-09(i) P2a 80,40 95,00 14,60 1,73 0,77 0,06
------------------------------------------------------------------------
Incl. P2a 80,40 87,50 7,10 1,68 1,03 0,06
------------------------------------------------------------------------
Incl. P2a 93,10 95,00 1,90 6,91 2,05 0,21
------------------------------------------------------------------------
ES04-10(i) P5 65,00 66,00 1,00 0,52 0,12 0,02
------------------------------------------------------------------------
ES04-11(i) P9 53,10 53,75 0,65 0,62 0,40 0,03
------------------------------------------------------------------------
ES04-12 P12 51,00 52,00 1,00 0,32 0,13 0,04
------------------------------------------------------------------------
ES04-13(i) P13 Toutes valeurs de nickel plus petit que 0,01 %
------------------------------------------------------------------------
ES04-14 P8 79,60 81,60 2,00 0,57 0,26 0,05
------------------------------------------------------------------------
ES04-15 P8a 49,85 54,80 4,95 0,44 0,22 0,04
------------------------------------------------------------------------
ES04-16 P3 127,80 128,80 1,00 0,43 0,14 0,08
------------------------------------------------------------------------
ES04-17 P1 59,65 59,95 0,30 0,68 0,30 0,08
------------------------------------------------------------------------
Les trous ES04-02, ES04-03 et ES04-04 ont été abandonnés.
------------------------------------------------------------------------


Le programme d'exploration prévu pour la période de janvier à avril 2005
comprend un levé géophysique UTM de 90 kilomètres linéaires, suivi d'un
forage au diamant de 2 000 mètres, dans 17 trous, à Stormyra. Les levés
UTM doivent s'effectuer dans un quadrillage de 5 km de longueur au
nord-ouest de Stormyra, un quadrillage de 1 km de longueur au sud-est de
Stormyra, un quadrillage de 2 km de longueur au sud-est de la cible
Dalen (P4), ainsi que dans un certain nombre de quadrillages couvrant
les nouveaux conducteurs aériens. Selon le programme proposé, des
forages doivent être exécutés dans 10 sections espacées de 100 mètres
dans l'axe de Stormyra, en perçant 2 trous par section. Le programme
peut être modifié d'après les résultats obtenus dans cette zone ou dans
les autres secteurs faisant l'objet d'analyses.

A l'achèvement des travaux prévus au programme, Blackstone aura financé
pour 2,25 millions de dollars de dépenses d'exploration à Espedalen, ce
qui lui permettrait alors de détenir une participation de 60 % dans le
projet (soit 2 ans avant ce qui était prévu). A/S Sulfidmalm disposerait
ensuite d'un délai de 90 jours pour décider d'exercer ou non ses droits
d'acquisition.

Mesures de contrôle de la qualité

Des carottes ont été analysées et des intervalles minéralisés ont été
fractionnés sur place en Norvège au moyen d'une scie à diamant; les
échantillons ont été expédiés au laboratoire SGS Lakefield Research en
Ontario. Les échantillons mesuraient de 0,3 à 1,0 mètre de longueur. Ils
ont été broyés à 10 mesh, puis pulvérisés à 150 mesh. Le nickel, le
cuivre et le cobalt ont été analysés au pyrosulfate par fluorescence X,
le soufre au four LECO, l'or, le platine et le palladium par essai
pyrognostique et spectrographie ICP. La pulpe de vingt échantillons
minéralisés a été envoyée à ALS Chemex Labs à North Vancouver pour une
analyse de contrôle.

Le programme d'exploration a été exécuté sous la direction de Patti
Tirschmann, géologue principale de Falconbridge et de Peter Manojlovic,
géologue de Falconbridge et directeur de l'exploration en Norvège, tous
deux considérés comme personnes qualifiées, au sens de la norme
canadienne 43-101. Les renseignements contenus dans le présent rapport
ont été compilés sous la direction d'une autre personne qualifiée au
sens de la norme canadienne 43-101,Ted Barnett, géologue de Falconbridge
et directeur des activités d'exploration du nickel et des métaux du
groupe des platines à l'échelle internationale.

Projet Renaissance - zinc et cuivre, Matagami (Québec)

Dans le rapport qu'elle publiait le 26 octobre 2004, Noranda annonçait
que l'un de ses programmes de forage d'exploration dans le nord du
Québec avait entrecoupé à moyenne profondeur une nouvelle zone de
sulfures massifs dans l'une de ses propriétés exclusives près de
Matagami, au Québec. La venue Renaissance est située dans le flanc sud
de la stratigraphie du camp minier de Matagami, à environ 7 km au
sud-est de l'infrastructure minière de Noranda à Matagami. Le présent
rapport fournit une mise à jour des opérations d'exploration du projet
Renaissance, au camp de Matagami. Il est possible de consulter le plan
et les emplacements de forage, ainsi que les détails des analyses
d'intervalles dans le site Web de Noranda, au www.noranda.com.

La zone de sulfure détectée dans le trou MC-04-07 produisait des résultats
pondérés en longueur de 14,81 % de zinc, 1,65 % de cuivre, 0.68 g/t d'or et
36,4 g/t d'or sur des carottes de 9,5 mètres, du mètre 527,25 au mètre 536,75.
La largeur réelle estimée de cette intersection est d'environ 7,3 mètres,
le point médian se situant à une profondeur verticale d'environ 465 mètres.
Les intersections de sulfures massifs et semi-massifs sont suivies d'une
formation d'exhalite minéralisée, ainsi que de veinules et de minéralisation
submassive à une profondeur de 541,30 mètres. Une interception étendue à la
limite de cette minéralisation a produit des résultats pondérés en longueur
de 11,15 % de zinc, 2,04 % de cuivre, 41,9 g/t d'or et 0,61 g/d'or sur 14,05
mètres. La largeur totale réelle estimée est d'environ 10,8 mètres.

Depuis la découverte, on a foré un total de six nouveaux trous (MC-04-08
à MC-04-13) dans la venue Renaissance. Ces forages devaient surtout
servir à délimiter rapidement par des points largement espacés l'étendue
probable de la zone minéralisée. Le résumé ci-après décrit les activités
de forage. On peut consulter des diagrammes illustrant des vues en plan
et longitudinales du programme de forage Renaissance dans le site Web de
Noranda (www.noranda.com).

MC-04-08 a été foré 100 mètres au-dessous de l'interception découverte
de MC-04-07 et a recoupé une éponte inférieure continue bien développée,
une minéralisation de type conduit produisant des résultats pondérés en
longueur de 1,14 % de zinc, 2,38 % de cuivre, 5,09 g/t d'or, 0,25 g/t
d'or sur des carottes de 13,2 mètres, ou de largeur réelle estimée de
9,2 mètres. La cheminée d'aération est alignée avec le panache
d'altération de l'éponte supérieure observé dans les anciens trous
MC-04-01 et MC-04-02 et les intersections relevées dans les trous
MC-04-04 et MC-04-07. On en déduit une bonne continuité entre ce trou et
l'intersection de la principale interface tuffite exhalite au trou
MC-04-07.

MC-04-09 a percé l'horizon stratigraphique cible à quelque 150 mètres à
l'est et à l'aval pendage de l'interception MC-04-07. Des sulfures
semi-massifs ont été entrecoupés du mètre 581.95 au mètre 582.45, dans
15,7 mètres de la tuffite principale. Cet intervalle contenait 12,65 %
de zinc, 1,39 % de cuivre, 19,3 g/t d'or et 0,57 g/t d'or dans des
carottes de 0,5 mètre. Suivaient 36,5 mètres de rhyolite de Watson Lake
silicifiée à divers degrés, ainsi que 22 mètres de rhyolite chloritisée
et une cheminée d'altération feuilletée indiquant la persistance de la
cheminée d'altération de Renaissance à l'est du trou de découverte.

MC-04-10 a été ciblé à environ 50 mètres en amont, pendage de
l'interception MC-04-07 dans la section 13375E et le forage s'est arrêté
à une profondeur totale de 571 mètres. Le forage n'a pas recoupé de
minéralisation importante à l'interface principale tuffite exhalite et
la rhyolite de Watson Lake sous-jacente n'a pas été extensivement
altérée.

MC-04-11 a été ciblé à environ 100 mètres à l'est de l'interception
MC-04-07 et le forage s'est arrêté à une profondeur totale de 609
mètres. Le trou a été ciblé à la suite des résultats des impulsions
électromagnétiques du trou MC-04-9 et de l'intersection projetée avec la
cheminée d'altération de Renaissance. Le forage n'a pas recoupé de
minéralisation importante à l'interface principale tuffite et l'éponte
inférieure de rhyolite de Watson Lake, rhyolite sous-jacente, n'a pas
été extensivement altérée.

MC-04-12 ciblait l'extension ouest de la structure volcanogène de
Renaissance dans la section 13175E, à une profondeur verticale de 525
mètres, environ 100 mètres à l'ouest du point de perforation KT de
MC-04-04, en dehors du rayon d'influence des impulsions
électromagnétiques. L'interface principale de tuffite a été recoupée
entre le mètre 583.60 et le mètre 588.30 et ne renferme pas de
minéralisation importante. La rhyolite de Watson Lake sous-jacente est
faiblement à modérément chloritisée et renferme des veinules de minéraux
sulfurés.

MC-04-13 ciblait un secteur d'environ 100 mètres à l'ouest et à
l'amont-pendage de l'interception MC-04-07, dans la section 13325E,
d'après les résultats des impulsions électromagnétiques et la
modélisation de plaque conductrice de Maxwell. Un intervalle de 0,55
mètre de tuffite principale repose sur de la rhyolite de Watson Lake
chloritisée à divers degrés et renferme plusieurs filonnets encaissés de
phyrrotine massive et des veinules de phyrrotine et de chalcopyrite.
Cela explique probablement les vecteurs électromagnétiques des trous de
forage MC-04-10 et 7. Les résultats de ce forage délimitent l'étendue
vers l'ouest et le potentiel de tonnage de la venue Renaissance.



Tableau récapitulatif des interceptions importantes de Renaissance

------------------------------------------------------------------------
LONGUEUR DES
TROU CAROTTES (M) % ZN % CU AG(G/T) AU(G/T) Commentaires
------------------------------------------------------------------------
MC-04-04 13,30 3,66 0,28 7,2 Oblique DDH
------------------------------------------------------------------------
ou 80,65 1,24 0,18 4,7 Oblique DDH
------------------------------------------------------------------------
MC-04-07 9,50 14,81 1,65 36,4 0,68 Découverte
------------------------------------------------------------------------
ou 14,05 11,15 2,04 41,9 0,61 Découverte
------------------------------------------------------------------------
Cheminée
MC-04-08 13,20 1,14 2,38 5,1 0,25 sulfures
------------------------------------------------------------------------
tuffite
MC-04-09 0,50 12,65 1,39 19,3 0,57 principale
------------------------------------------------------------------------
MC-04-12 1,10 0,03 2,06 23,6 0,12 KT et alt.
------------------------------------------------------------------------
ou 7,40 0,21 0,55 7,6 0,07 KT et alt.
------------------------------------------------------------------------


Bien que les résultats du programme de forage de 2004 aient permis de
délimiter la superficie et le potentiel de tonnage de la venue
Renaissance, il faudrait souligner que tous les gisements de Matagami
sont caractérisés par des lentilles satellites. Les futurs travaux
porteront sur des forages d'extension très espacée ciblant la structure
favorable de la faille volcanogène encaissant la venue Renaissance ainsi
que les secteurs n'ayant pas antérieurement fait l'objet d'analyses par
forage au diamant.

Mesures de contrôle de la qualité

Grant Arnold (chef géologue de Noranda), personne qualifiée au sens de
la norme canadienne 43-101, supervise les programmes de forage à
Matagami. Les carottes de calibre NQ size sont sciées en moitiés, une
moitié des échantillons est envoyée à un laboratoire d'analyse
commercial, les autres échantillons sont conservés dans la caisse à
carottes pour usage ultérieur. Le protocole d'assurance et de contrôle
de la qualité, rigoureusement suivi, comprend l'insertion d'échantillons
commerciaux disponibles, ainsi que des échantillons standard préparés à
l'interne et des échantillons stériles pour chaque groupe
d'échantillons. Les analyses ont été effectuées par un laboratoire
certifié ISO 9001 :2000, ALS pendage, de Val-d'Or, au Québec.

El Pachón, Argentine

L'acquisition par Noranda du projet El Pachón de Cambior et Comsur a été
complétée en septembre 2001, en contrepartie d'une somme totale de 30
millions de dollars US, desquels 2 millions ont été reportés et sont dus
le ou avant le 28 septembre 2005.

La propriété est située dans la province de San Juan, en Argentine, à
une altitude allant de 3 600 m à 4 100 m, à environ 3 km de la frontière
chilienne et à 7 km de la mine Los Pelambres. En empruntant les routes,
elle se trouve à une distance de 145 km de la petite ville de Barreal,
qui se trouve elle-même à 170 km à l'ouest de la ville de San Juan.

Géologie et ressources :

Le gisement de cuivre porphyrique et de molybdène El Pachón couvre une
région de 2 km sur 2 km. La minéralisation s'est produite principalement
dans des roches intrusives et bréchiques, mais également dans l'andésite
volcanique et les unités tufacées. Certaines intrusions de stade avancé
(porphyrique de quartz-biotite-feldspath et brèches tourmalines) sont
stériles et croisent les unités minéralisées.

Le forage au diamant, le levé de cartographie géologique, les levés
géophysiques et la réinterprétation du modèle de ressource ont été
complétés en 2003, dans le but d'identifier des ressources à teneur plus
élevée au sein de la ressource connue et de tester des cibles
d'exploration.

Noranda a complété une nouvelle évaluation de la ressource du gisement
El Pachón entre les mois de mai et novembre 2003. L'évaluation de la
ressource est fondée sur les résultats de forage de 46 237 m dans 247
trous et 662 m de travaux souterrains dans deux fendues, complétés au
cours de diverses campagnes entre 1969 et 2003, incluant les nouveaux
travaux de forage effectués par Noranda en 2003. Un programme élaboré de
nouveaux enregistrements et de nouvelles analyses des carottes a été
effectué en 2003 afin d'améliorer la fiabilité des bases de données
géologiques et de titrage.



Voici les résultats de l'évaluation des richesses minérales :

Richesses minérales à une teneur de coupure de 0,4 % Cu
Classification Tonnage (Mt) Cuivre (%) Molybdène (%) Argent (g/t)

Mesuré 37 1,15 0,033 4,0
Indiqué 687 0,62 0,014 2,5
Sous-total 724 0,65 0,015 2,6
Présumé 560 0,52 0 014 2,6


Les travaux effectués en 2004 comprenaient une revue externe de
l'évaluation de la ressource ainsi que des efforts pour mettre à jour
l'étude de faisabilité préparée par Cambior en 1997. La mise à jour de
l'étude de faisabilité se poursuit en 2005.

Contrôle de la qualité

La société ALS-Chemex de Mendoza, en Argentine, s'est occupé de la
préparation des échantillons, et la division de Coquimbo, au Chili,
s'est occupé de l'analyse. Ces deux entreprises ont effectué pour
Noranda tout le travail d'analyse concernant ce projet jusqu'à ce jour.
ALS Chemex utilise des matériaux de référence homologués. Le laboratoire
secondaire était ACME, de Santiago (Chili). La méthode analytique
utilisée était la digestion par acide et le titrage par absorption
atomique pour le cuivre et le molybdène. Les protocoles de forage et
d'analyse de Noranda, une procédure de protocoles stricte élaborée à
l'interne pour tous les programmes de forage avancés, ont été utilisés
durant tout le programme de forage pour garantir l'assurance et le
contrôle de la qualité. Le protocole d'échantillonnage précise que les
essais de titrage doivent être tirés de carottes de sondage (de calibre
NQ) sciées en deux moitiés, qu'une moitié doit être expédiée à un
laboratoire commercial et que l'autre doit être conservée pour référence
ultérieure. De plus, durant toutes les activités du projet, trois
étalons spécifiques au projet et des échantillons témoins ont été
utilisés.

Les résultats d'analyse des échantillons recueillis par Noranda ont été
trouvés conformes aux normes requises par les protocoles de Noranda,
bien que les résultats pour le molybdène aient été moins précis que pour
le cuivre, l'une des raisons étant que les teneurs en molybdène se
trouvaient fréquemment près des limites de détection. Toutefois, comme
il y avait eu considérablement de travaux de forage avant la
participation de Noranda, il s'avère important pour l'évaluation de la
ressource de préciser que les procédures d'assurance et de contrôle de
la qualité suivies lors du titrage étaient variables avant la
participation de Noranda dans le projet (trous préalables au trou
P-237). Un programme majeur de reprise des titrages a été entrepris (sur
les pulpes, les rejets de carottes restantes, selon les matériaux
disponibles) en respectant les procédés d'assurance et de contrôle de la
qualité, afin de comparer les résultats de titrage précédents avec ceux
des dernières campagnes. Il en est donc résulté une légère augmentation
de la quantité de métaux totale dans la ressource, mais sans que la
teneur moyenne ne change, probablement en raison de l'effet
d'adoucissement du krigeage. La reprise du titrage du molybdène n'a
révélé aucun écart systématique dans les ensembles de données en raison
d'essais de titrage hautement variables, mais cet exercice a fourni au
moins une meilleure évaluation de la distribution du molybdène dans le
gisement. La personne compétente responsable de la conception, de
l'exécution et de l'analyse des travaux d'échantillonnage est M. Charles
Beaudry, G.P. et directeur de la géochimie de Noranda. M. Stanley Gordon
Clemmer, G.P., est la personne compétente en vertu des lignes
directrices 43-101 élaborées par National Instrument pour l'estimation
de la ressource. M. Clemmer est un géologue principal de Noranda.

Projet de cuivre porphyrique West Wall, Chili

En novembre 2000, Noranda Chile Limitada ("Noranda Chile") a conclu une
entente de coentreprise avec Minera Anglo American Chile Limitada
("MAAC") en vue d'explorer le projet West Wall situé dans la région V du
Chili. La zone du projet se situe à environ 150 km au nord-nord-est de
la capitale Santiago, au sein de la ceinture porphyrique du Miocène du
Chili central. C'est dans cette ceinture du Miocène que reposent
d'importants gisements porphyriques et mines, notamment Los Pelambres,
El Teniente et le complexe Andina-Los Bronces. La propriété a été
explorée auparavant et a fait l'objet d'un programme de forage en vertu
d'une entente de coentreprise entre MAAC et Cominco, en 1992 et 1993. Le
forage RC entrepris par Noranda Chile en 2001 et un programme de forage
subséquent en 2002 ont permis d'identifier une minéralisation de cuivre
porphyrique importante dans les terres de la coentreprise.

L'ensemble des propriétés de la coentreprise couvre 11 208 hectares.
MMAC détient les concessions minières sur 7 869 hectares et le reste des
terres est sujet aux conditions d'une convention d'option entre Noranda
Chile et BHP Chile inc. ("BHPC"), selon laquelle Noranda Chile a
l'option d'acquérir une participation de 100 % dans la propriété si elle
satisfait ses engagements relativement aux travaux décrits avant
décembre 2005. Dans l'éventualité où Noranda Chile exercerait son
option, BHPC conserverait un NSR de 1 % pour un maximum de 5 millions de
dollars US. Cette entente d'option est sujette aux conditions de
l'entente de coentreprise liant Noranda Chile et MAAC. En vertu de
l'entente en coentreprise Noranda Chile - MAAC, Noranda Chile peut
acquérir une participation de 50 % dans l'entreprise commune si elle
engage des dépenses d'exploration de 3,3 millions de dollars US sur une
période de 5 ans se terminant en novembre 2005. A la suite de
l'acquisition, Noranda Chile dispose d'une option unique d'acquérir une
participation additionnelle de 10 % dans la propriété, pour un total de
60 %, en versant un paiement d'un million de dollars à MAAC et en
complétant, avant novembre 2009, la tâche parmi les suivantes pouvant
être terminée le plus tôt, soit : a) engager des frais d'exploration et
de développement globaux de l'ordre de 30 millions de dollars, ou b)
effectuer une étude de faisabilité apte à bénéficier d'un concours
bancaire.

La minéralisation de cuivre repose au sein d'une zone d'enrichissement
supergène dont le sous-sol est composé par une minéralisation primaire.
Dans la zone hypogène, la minéralisation est disséminée dans un réseau
irrégulier de veines de chalcopyrite et de bornite (en moindre
quantité), dans plusieurs phases intrusives porphyriques. La zone
d'enrichissement de chalcocite-covelline est bien développée et se
trouve sous un épais remblai de lixiviation, dans les trous forés
jusqu'à maintenant. La zone principale d'intérêt demeure ouverte dans
les deux directions et à la profondeur.

Prière de se reporter aux tableaux des résultats et à la carte
d'emplacement des trous de forage, disponibles sur le site
www.noranda.com.

Un programme de forage au diamant est en oeuvre, ayant pour but
d'explorer le système porphyrique connu et les cibles non testées au
sein de la zone du projet. Le programme prévu de 8 400 m devrait être
complété en avril ou mai, vers la fin de la saison estivale andine. Des
cibles porphyriques additionnelles ont été identifiées sur la propriété;
elles seront testées au cours du programme de forage actuel.

Contrôle de la qualité

Le contrôle de la qualité et l'assurance de la qualité sur la propriété
sont sous la supervision de M. Charles Beaudry, G.P., directeur de la
géochimie et personne compétente en vertu du règlement 43-101 élaboré
par National Instrument. ALS Bondar-Clegg Laboratory de Santiago (Chili)
a effectué tout le travail d'analyse du projet pour Noranda jusqu'à ce
jour, en utilisant des étalons Gannet homologués. La méthode analytique
utilisée est l'analyse géochimique pour le cuivre. Les protocoles
d'échantillonnage et d'analyse des carottes de Noranda, une procédure de
protocoles stricte élaborée à l'interne pour tous les programmes de
forage avancés, ont été utilisés durant tout le programme de forage pour
garantir l'assurance et le contrôle de la qualité. Le protocole
d'échantillonnage précise que les essais de titrage doivent être tirés
de carottes de sondage (de calibre HQ ou NQ) sciées en deux moitiés,
qu'une moitié doit être expédiée à un laboratoire commercial et que
l'autre doit être conservée pour référence ultérieure. L'usage d'étalons
spécifiques au projet et d'échantillons témoins est une partie
essentielle du protocole d'assurance et de contrôle de la qualité de
Noranda. Le protocole et les procédés d'échantillonnage pour tous les
trous historiques dont la numérotation commence par "WWDD-" sont
inconnus.

Projet de cuivre porphyrique El Morro, Chili

Le gisement La Fortuna est situé dans la cordillère des Andes de la
Région III du Chili, à environ 650 km au nord de Santiago et 20 km à
l'ouest de la frontière internationale du Chili avec l'Argentine.
Noranda Chile Limitada a conclu l'entente de coentreprise El Morro avec
Metallica Resources Limited (TSE : MR; AMEX : MRB) ("Metallica") en 1999
et a entrepris de nombreux travaux sur la propriété depuis cette date.
Le gisement se trouve dans la ceinture porphyrique de l'Eocène-Oligocène
et a été découvert en 2001 dans le cadre d'un programme d'exploration de
surface sur la propriété. Une évaluation de la ressource présumée de 466
Mt d'une teneur de 0,61 % Cu et de 0,50 g/t Au a été déterminée en se
fondant sur le forage au diamant de quarante et un trous, pour un total
de 19 009 m, tel que décrit dans le tableau ci-après. Le dépôt a été
testé par forage au diamant sur environ 200 m entraxe et demeure ouvert
à la profondeur. Prière de se reporter aux tableaux des résultats et à
la carte d'emplacement des trous de forage, disponibles sur le site
www.noranda.com.

La propriété est sujette à une entente de coentreprise entre Noranda
Chile et Metallica, établie en septembre 2000. Noranda Chile a obtenu un
droit lui permettant d'acquérir une participation de 70 % dans la
propriété de 16 400 hectares sur une période de six ans, si elle
effectue des paiements comptants cumulatifs de 300 000 $US, des travaux
d'une valeur de 10 millions de dollars, une souscription pour un
placement privé de 1 million de dollars et un paiement comptant de 10
millions de dollars, dû le 15 septembre 2005. Les obligations dévolues
restantes comprennent le paiement de septembre 2005. Par cette
acquisition, Noranda Chile doit, par obligation contractuelle, faire des
efforts commerciaux raisonnables pour compléter une étude de
faisabilité, à ses frais exclusifs, pour ou avant le 15 septembre 2007.
Advenant le cas où la propriété serait développée, Metallica peut
exercer une option de faire financer 70 % de sa portion de 30 % des
coûts de développement par Noranda Chile pour démarrer la production de
la propriété. Noranda Chile est l'opérateur actuel.

Les évaluations de ressource présumée des types primaires et supergènes
de minéralisation à différentes teneurs limites de cuivre sont montrées
dans le tableau ci-après. L'évaluation de la ressource est classifiée
comme une ressource présumée, conformément aux définitions CIM
référencées dans le règlement NI 43-101.



--------------------------------------------------------------------
Teneur de coupure Teneur de coupure Teneur de coupure
de 0,3 Cu de 0,4 Cu de 0,5 Cu
--------------------------------------------------------------------

------------------------------------------------------------------------
Mégatonnes Cuivre Or Mégatonnes Cuivre Or Mégatonnes Cuivre Or
------------------------------------------------------------------------
(%)(g/t) (%)(g/t) (%)(g/t)
------------------------------------------------------------------------
Mixte 18,0 0,60 0,29 14,0 0,67 0,31 10,0 0,75 0,33
------------------------------------------------------------------------
Supergène 104,0 0,67 0,33 89,0 0,72 0,36 75,0 0,77 0,38
------------------------------------------------------------------------
Primaire 468,0 0,53 0,50 363,0 0,58 0,54 255,0 0,64 0,56
------------------------------------------------------------------------
Total 590,0 0,56 0,46 466,0 0,61 0,50 340,0 0,67 0,52
------------------------------------------------------------------------


La minéralisation cupro-aurifère est concentrée sur un stock porphyrique
composé de multiples phases, presque vertical, allant du quartz
monzonitique au diorite, s'insérant dans des roches volcaniques
sédimentaires et andésitiques de l'ère mésozoïque et cénozoïque. Le
corps porphyrique est d'environ 600 m sur 800 m dans la vue en plan, en
allongement nord-sud. La minéralisation hypogène de style porphyrique se
produit sous forme de chalcopyrite et de bornite, en moindre quantité,
dans un réseau irrégulier de veines et disséminations; le trou de forage
DDHF-39 indique que la minéralisation s'étend jusqu'à une profondeur
d'au moins 970 m. Le remblai de lixiviation est partiellement exposé
sous du gravier de l'Atacama et un enrichissement secondaire important
est préservé dans un manteau supergène de chalcocite-covelline
discontinu. Une altération riche en potasse accompagne le stage
principal de minéralisation et est surimposée localement par des
assemblages phylliteux et des assemblages argileux intermédiaires et
avancés.

Un programme de forage au diamant de 8 000 m est en progression dans la
zone La Fortuna. Le forage intercalaire a été entrepris pour explorer
l'étendue et la distribution de la minéralisation supergène à forte
teneur en cuivre, ainsi que la distribution et les contrôles géologiques
de zones potentiellement riches en or. Des résultats positifs
permettraient de dépeindre un modèle plus précis de ces zones dans
l'évaluation de la ressource. On ne prévoit aucun autre forage ailleurs
sur la propriété.

Contrôle de la qualité

ALS Bondar-Clegg, de Coquimbo (Chili), a effectué tout le travail
d'analyse du projet pour Noranda jusqu'à ce jour, en utilisant des
étalons Gannet homologués. La méthode analytique utilisée est
géochimique pour le cuivre et pyrognostique avec absorption atomique
pour les métaux aurifères. Les protocoles d'échantillonnage et d'analyse
des carottes de Noranda, une procédure de protocoles stricte élaborée à
l'interne pour tous les programmes de forage avancés, ont été utilisés
durant tout le programme de forage pour garantir l'assurance et le
contrôle de la qualité. Le protocole d'échantillonnage précise que les
essais de titrage doivent être tirés de carottes de sondage (de calibre
HQ ou NQ) sciées en deux moitiés, qu'une moitié doit être expédiée à un
laboratoire commercial et que l'autre doit être conservée pour référence
ultérieure. De plus, dans toutes les activités liées au projet, des
étalons spécifiques au projet et des échantillons témoins ont été
utilisés. Les protocoles et procédés d'échantillonnage pour tous les
trous historiques n'ayant pas été forés par Noranda sont inconnus. La
personne compétente responsable de la conception et de l'exécution des
travaux effectués est M. Stanley Gordon Clemmer, G.P. et personne
compétente en vertu des lignes directrices 43-101 élaborées par National
Instrument. M. Clemmer est un géologue principal de Noranda.

Projet de cuivre porphyrique Frieda River, Papouasie-Nouvelle-Guinée

En 2002, Highlands Pacific Limited a accordé à Noranda Highlands inc.,
une filiale à part entière de Noranda, l'option d'acquérir une
participation de 72 % dans le projet Frieda River si la filiale y
engageait des travaux totalisant 5 millions de dollars US sur une
période de 5 ans. Noranda dispose également de l'option d'acquérir une
participation de 72 % dans le gisement Nena si elle paie une somme
additionnelle de 10,8 millions de dollars US à Highlands Pacific.
Noranda peut exercer cette option en s'engageant à compléter une étude
de faisabilité et à financer la portion des dépenses liées aux travaux
de Highlands Pacific durant les cinq années subséquentes. Le projet
découle du permis d'exploration minière (EL 58), propriété exclusive de
Highlands Frieda Pty. Ltd., une filiale à part entière de Highlands
Pacific Ltd., pour le bénéfice de la coentreprise Frieda River. Le
projet Frieda est une coentreprise entre Highlands Frieda (88 %) et OMRD
Frieda Co. Ltd (12 %). OMRD est un consortium japonais dirigé par
Sumitomo Metal Mining.

Highlands Pacific gère actuellement le projet et mène les opérations sur
le terrain au nom de la coentreprise. M. Steve Windle, Ph.D. (MAusImm,
MAIG, F.GeolSoc, F.Min.Soc, MAEG), est la personne compétente du projet
pour Highlands Pacific Limited. Il s'occupe du projet Frieda River
depuis près d'une décennie et possède une grande expérience des milieux
porphyriques et à haute teneur en sulfures du sud-ouest du Pacifique.
Noranda a acquis le droit de devenir l'opérateur en tout temps.

Des résultats d'exploration encourageants ont été obtenus au projet
cupro-aurifère Frieda River par suite du programme de travaux continus
menés en 2004. La zone du projet est située dans la province Sandaun,
près de la frontière de East Sepik de Papouasie-Nouvelle-Guinée
occidentale, à environ 90 km au nord de la mine Ok Tedi et 175 km à
l'ouest de Porgera.

Des résultats de titrage significatifs ont été obtenus à ce jour dans le
trou de forage 015NOR04, qui a rapporté une teneur de 2,2 % Cu sur 214
m, et le trou de forage NOR01904, qui a rapporté une teneur de 9,7 % Cu
sur 46 m. Ces résultats proviennent du forage de trous d'essais pour le
gisement cupro-aurifère Nena. Tous les résultats de titrage ont été
reçus, à l'exception de résultats partiels pour un trou foré en 2004.
Prière de se reporter aux cartes d'emplacement des trous de forage,
disponibles sur le site www.noranda.com.

Historique

Le projet Frieda River se situe le long de la bordure nordique d'une
ceinture tectonique active de subduction et d'obduction dans la zone
sud-ouest du Pacifique. Il s'agit d'une ceinture susceptible de contenir
des gisements cupro-aurifères de style porphyrique et des gisements
skarnifères et cupro-aurifères épithermaux connexes comme ceux des
gigantesques dépôts cupro-aurifères de Grasberg et de Ok Tedi et du
dépôt aurifère Porgera.

La minéralisation cupro-aurifère de la propriété Frieda River a été
découverte vers la fin des années 1960 et est intimement associée avec
les gîtes intrusifs de diorite calco-alcalins du Complexe intrusif
Frieda River (FRIC). Ce complexe représente les lambeaux érodés d'un
gros stratovolcan andésitique ayant fait éruption au milieu du Miocène
(il y a de 13 à 17 millions d'années).

Le FRIC couvre une région de 15 km sur 20 km et la surface d'érosion
actuelle est découverte et expose les intrusions dans la partie sud-est
de la propriété, alors qu'une séquence épaisse de roches sédimentaires
volcaniques extrusives dominées par des roches pyroclastiques
andésitiques surmontent les intrusions au nord-ouest.

Les intrusions exposées contiennent au moins sept systèmes porphyriques
minéralisés identifiés. L'altération dominante est constituée d'une zone
proximale et surimposée de façon complexe de biotite-magnétite, de zones
potassiques de feldspath-K-quartz-anhydrite et d'une altération de style
phylliteuse de séricite-chlorite-argile.

Au nord-ouest, les roches pyroclastiques volcaniques sus-jacentes
montrent une altération épithermale étendue et prononcée sur environ 10
km dans la direction du filon. L'altération est dominée par des zones
bréchiformes intenses de silice-alunite-pyrite et de silice vacuolaire,
associées avec le dépôt cupro-aurifère Nena.

Le gisement Horse-Ivaal-Trukai, le système porphyrique le plus important
à ce jour, est encaissé par une intrusion à tendance nord-ouest formée
de biotite, de diorite à hornblende et de diorite quartzique, appelée
Horse Microdiorite (microdiorite Cheval). La partie supérieure du
gisement a été oxydée, ce qui a eu pour effet de développer une zone
d'enrichissement/zone oxydée mince ( plus petit que 50 m) mais
persistante, surplombant la majeure partie du gisement. La
minéralisation est constituée de malachite-chalcocite disséminée ou
enrobant une fracture.

La minéralisation primaire se situe sous la zone oxydée/zone
d'enrichissement et englobe la plus grande partie de la minéralisation
du dépôt. Elle consiste en des fines disséminées et en un réseau
irrégulier de petites veines et de veines de chalcopyrite ainsi que de
bornite, molybdénite et or fin, en moindres quantités. La pyrite est le
minéral de gangue sulfuré dominant.

En plus de la minéralisation de style porphyrique, la propriété abrite
également un gisement cupro-aurifère épithermal important à haute teneur
en sulfures, appelé Nena. Ce gisement est situé à quelque 5 km au
nord-ouest du dépôt Horse-Ivaal-Trukai et est encaissé dans les roches
volcaniques sus-jacentes aux roches intrusives du FRIC. Les parties
supérieures du gisement sont très oxydées et produisent un remblai de
lixiviation riche en or, dont le sous-sol est composé par un manteau
d'enrichissement secondaire bien développé d'une épaisseur pouvant
atteindre 70 m. La minéralisation dans le manteau d'enrichissement est
dominée de chalcocite fuligineuse ainsi que de digénite et de covelline
en moindre quantité. La zone d'enrichissement est caractérisée par une
teneur élevée en cuivre.

Sous le manteau d'enrichissement se trouve une zone de minéralisation
primaire étendue contenue dans une altération constituée en grande
partie de silice-alunite, puis de silice vacuolaire résiduelle et de
zones bréchiformes associées. Les zones étendues de fines disséminées et
de pyrite semi-massive sont normalement associées, et on observe des
soufres natifs adjacents au dépôt. La minéralisation de cuivre est
constituée de remplissages disséminés, remplissages de fracture et
remplissages bréchiformes de chalcocite-énargite avec covelline-luzonite
en moindre quantité. La surimposition par du chalcocite secondaire peut
être étendue localement, ce qui donne une plus grande teneur en cuivre.

La minéralisation du gisement Horse-Ivaal-Trukai est une minéralisation
sulfurée de cuivre porphyrique conventionnelle et il est prévu qu'elle
pourrait faire l'objet d'un procédé conventionnel de flottation. La
minéralisation du gisement Nena, par contre, est d'une minéralogie
complexe, comme indiqué ci-dessus, et comporte une teneur élevée en
certains éléments délétères comme l'arsenic et l'antimoine. On s'attend
à ce que le minerai Nena présente plus de difficultés en termes de
traitement.

En 2002 et en 2003, Noranda a exploré et délimité des extensions du
gisement cupro-aurifère porphyrique Horse-Ivaal-Trukai et a complété une
évaluation révisée de ses richesses minérales. L'évaluation impliquait
la réalisation d'un modèle de blocs géostatistique par Snowden Mining
Industry Consultants. L'évaluation fut contrainte par un modèle de
domaine de teneur élaboré par Noranda, qui modélisait un manteau oxydé
près de la surface et deux domaines de teneur (teneurs de coupure de 0,2
et 0,5 % Cu) au sein de la minéralisation primaire. Elle a été préparée
par M. Warwick Board, géologue principal de Snowden, et révisée par M.
Stefan Mujdrica, géologue-conseil principal de Snowden.



Les résultats sont résumés dans le tableau ci-après.

Richesses minérales en oxyde et minéralisation primaire du gisement
cupro-aurifère Horse-Ivaal-Trukai (en utilisant une teneur limite
de 0,5 % Cu).

------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------
Type de minerai Classification Mégatonnes Cu (%) Au (g/t)
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------
Oxyde Indiqué 9,7 0,83 0,28
------------------------------------------------------------------------
Hypogène Indiqué 64,9 0,60 0,38
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------
Total Indiqué 74,6 0,63 0,37
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------
Oxyde Présumé 36,0 0,7 0,3
------------------------------------------------------------------------
Hypogène Présumé 324,0 0,6 0,4
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------
Total Présumé 360,0 0,6 0,4
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------


Le tableau ci-après résume l'évaluation des richesses minérales
historiques préparée par le maître du projet Highlands Pacific pour le
gisement Nena.

Richesses minérales du remblai de lixiviation aurifère oxydé et du
gisement cupro-aurifère Nena (en utilisant une teneur limite de 0,6 g/t
Au pour le remblai de lixiviation et de 0,5 % Cu pour le gisement Nena)



------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------
Matériau Catégorie Mt Cu (%) Au (g/t)
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------
Remblai de lixiviation oxydé Mesuré 13,8 0,1 1,4
------------------------------------------------------------------------
Remblai de lixiviation oxydé Mesuré et 3,4 0,1 1,4
Indiqué
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------
Remblai de lixiviation oxydé indiqué 17,2 0,1 1,4
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------
Remblai de lixiviation oxydé Présumé 0,8 0,1 1,5
------------------------------------------------------------------------
Cuivre Nena Mesuré 42,2 2,3 0,6
------------------------------------------------------------------------
Cuivre Nena Indiqué 7,6 1,7 0,6
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------
Mesuré et
Cuivre Nena indiqué 49,8 2,2 0,6
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------
Cuivre Nena Présumé 1,2 1,8 0,4
------------------------------------------------------------------------


Résultats d'exploration

En 2004, Noranda s'est engagée à augmenter son niveau d'activités, ce
qui comprenait un programme de forage de 3 millions de dollars US
concentré sur la recherche d'autres minéralisations à forte teneur en
cuivre semblables à celle de Nena. Les travaux d'exploration
consistaient en un programme de forage au diamant de 6 500 m et en des
études conceptuelles techniques ayant pour but d'examiner le processus
conceptuel, des scénarios d'exploitation minière potentiels et la
conception de l'infrastructure. Au total, 32 trous ont été forés en date
du 17 décembre 2004, dans quatre zones cibles à Nena Nord, Nena Ouest,
Nena Sud et Debom Nord. Le forage à Nena Ouest et Nena Sud cible des
élargissements possibles à la ressource établie de Nena. Dans ces deux
cibles, les trous de forage ont croisé des filons secondaires à forte
teneur en cuivre enrichi.

A ce jour, tous les essais de titrage ont été reçus, à l'exception de
résultats partiels pour le trou 044NOR04. Les résultats significatifs
sont résumés dans le tableau ci-après. Lorsque le numéro d'un trou n'est
pas indiqué, cela signifie qu'aucun intervalle minéralisé significatif
n'a été croisé dans ce trou.



Résumé des essais de titrage reçus à ce jour du programme de forage 2004

------------------------------------------------------------------------
N degrés DE TROU DE A LONGUEUR Cu (%) Au (g/t) As (%)
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------
013NOR04 108 - 128 20 0,60 0,400 0,011
------------------------------------------------------------------------
015NOR04 12 - 226 214 2,23 0,113 0,032
Comprend 98 - 158 60 4,47 0,190 0,021
Comprend 194 - 212 18 3,22 0,126 0,009
------------------------------------------------------------------------
017NOR04 88 - 96 8 2,58 0,020 0,076
017NOR04 116 - 122 6 4,73 0,537 0,164
017NOR04 156 - 178 22 5,59 0,028 0,009
Comprend 156 - 158 2 4,53 0,080 0,008
Comprend 162 - 168 6 19,00 0,020 0,003
Comprend 172 - 178 6 9,46 0,043 0,012
------------------------------------------------------------------------
019NOR04 106 - 152 46 9,69 0,020 0,021
------------------------------------------------------------------------
021NOR04 110 - 128 18 0,79 0,240 0,060
021NOR04 156 - 160 4 4,39 0,450 0,034
------------------------------------------------------------------------
022NOR04 136 - 144 8 0,37 0,118 0,003
022NOR04 152 - 160 8 0,48 0,168 0,038
------------------------------------------------------------------------
023NOR04 22 - 30 8 1,68 0,080 0,100
------------------------------------------------------------------------
024NOR04 10,3 - 28 17,7 0,07 0,107 0,303
024NOR04 198 - 206 8 1,82 0,058 0,027
------------------------------------------------------------------------
026NOR04 20 - 34 14 4,13 0,063 0,020
------------------------------------------------------------------------
027NOR04 18 - 50 32 1,22 0,054 0,007
027NOR04 18 - 24 6 2,65 0,073 0,004
027NOR04 44 - 50 6 2,30 0,043 0,004
------------------------------------------------------------------------
028NOR04 56 - 78 22 1,79 0,117 0,137
028NOR04 78 - 102 24 0,38 0,065 0,010
------------------------------------------------------------------------
030NOR04 32 - 60 28 1,01 0,225 0,005
------------------------------------------------------------------------
031NOR04 36 - 58 22 0,26 0,054 0,000
031NOR04 140 - 228 87,75 0,23 0,040 0,001
031NOR04 160 - 182 22 0,35 0,033 0,000
------------------------------------------------------------------------
033NOR04 10 - 28 18 1,13 1,171 0,341
Comprend 18 - 26 8 2,23 0,920 0,264
033NOR04 46 - 52 6 3,33 0,020 0,097
033NOR04 68 - 94 26 0,05 0,048 0,316
------------------------------------------------------------------------
034NOR04 34 - 64 30 0,60 0,061 0,004
------------------------------------------------------------------------
035NOR04 86 - 100 14 1,60 0,10 En attente
------------------------------------------------------------------------
040NOR04 72 - 206 134 2,38 0,02 En attente
Comprend 72 - 136 64 3,46 0,05 En attente
Comprend 164 - 172 8 5,12 0,00 En attente
Comprend 194 - 206 12 2,87 0,02 En attente
043NOR04 196 - 199,6 13,6 1,37 0,02 En attente
Trou abandonné dans la minéralisation
------------------------------------------------------------------------


Le forage a permis de confirmer des extensions importantes à la
minéralisation à forte teneur en cuivre de Nena, qui demeure ouverte au
sud et, dans certains secteurs, ouverte à l'ouest. Une minéralisation de
style Nena a également été découverte 1,5 km au sud de Debom Nord, dans
le trou de forage 027NOR04, qui a croisé des teneurs de 1,22 % Cu sur 32
m, incluant des intervalles de 2,65 % Cu sur 6 m et 2,30 % Cu sur 6 m.
Les essais de titrage sont en attente pour le deuxième trou croisant la
zone minéralisée.

Une fois le programme actuel de forage complété, les résultats seront
consolidés dans une compilation continue de l'information géologique
historique, qui sera utilisée comme fondement pour une nouvelle
interprétation de la géologie du gisement, en attendant une évaluation
révisée de la ressource prévue pour la première moitié de 2005.

Les recommandations pour travaux futurs comprennent un programme de
forage de 9 900 m en 2005, qui inclura :

- un forage de 5 400 m dans le but de :

- délimiter le gisement Nena,

- examiner les extensions du gisement Debom Nord, et

- tester la crête Hiro, cible de brèche minéralisée;

- un forage de 3 000 m de la cible à haute teneur en sulfures Ekwai
Debom et des cibles porphyriques; et

- un forage PQ de 1 500 m pour l'échantillonnage métallurgique.

Une fois que le gisement Nena aura été complètement défini, une révision
de l'évaluation de la ressource sera entreprise qui inclura tous les
résultats du programme de forage de2004.

Un programme d'échantillonnage métallurgique regroupant environ 1 500 m
de forage PQ sera entrepris au gisement Nena pour étudier la métallurgie
prédictive de ce type de minéralisation, pour laquelle les études
antécédentes ont indiqué une métallurgie complexe.

La reprise du programme de forage au diamant est prévue à la mi-février
2005.

Contrôle de la qualité

Les procédures d'assurance de la qualité ont été adoptées pour assurer
que des données de qualité ont été recueillies pour toutes les mesures
prises. Toutes les masses-tiges ont été examinées par un
arpenteur-géomètre qualifié. L'orientation de fond de trou (inclinaison
et nord magnétique) a été mesurée à l'aide d'un système photographique à
un coup (inclinomètre à orientation). Le programme de forage est opéré
par Highlands Pacific, le partenaire de Noranda à Frieda River, et est
supervisé par un directeur de projet de Noranda inc./Falconbridge Ltd,
M. Charles Beaudry, G.P. et personne compétente en vertu des lignes
directrices 43-101 élaborées par National Instrument. M. Beaudry a passé
un total de 12 semaines sur le site du projet durant le programme de
forage de 2004.

Toutes les carottes sont acheminées quotidiennement à une installation
d'enregistrement des mesures et de préparation des échantillons établie
sur le site du projet. Des carottes de sondage représentatives sont
testées dans le but de déterminer leur densité à l'aide de la méthode
d'immersion après cirage. Les données géologiques et géotechniques des
carottes sont consignées par un géologue, puis photographiées. Les
intervalles minéralisés sont subdivisés par un géologue en échantillons
composés de 2,0 m et sciés en deux moitiés, une moitié étant conservée
et l'autre expédiée à une installation de préparation d'échantillons. En
raison de la nature réactive de la minéralisation dans le climat chaud
et humide, des précautions particulières sont prises pour éviter
l'oxydation :

- traitement rapide des échantillons sur une base quotidienne;

- nitratation de tous les échantillons avant expédition; et

- nitratation des rejets.

Les moitiés de carotte sont titrées en suivant un schéma de circulation
conçu spécialement pour le projet. La moitié de carotte est d'abord
séchée (à une température de 90 degrésC à 110 degrésC) et concassée en
fragments d'un diamètre inférieur à 6 mm dans un concasseur à mâchoires.
Ces fragments passent ensuite dans un concasseur à cône (PSA plus grand
ou égal à 80 % passant une maille de -10) qui les réduit à une taille
inférieure à 2 mm avant séparation. Puis, environ 3 à 5 kg du matériel
est ensuite broyé dans un broyeur à anneaux LM5 à une taille de -40
(plus grand ou égal à 90 % passant une maille de -40). Un minimum de 200
g de pulpe sont tirés de la cuvette du LM5 et ce matériel est envoyé au
laboratoire d'analyse/de titrage.

Le concassage et le broyage sont contrôlés par des essais de criblage (5
%) et avec des duplicatas de 10 %. Des blancs constitués de verre
concassé (de bouteilles de boisson gazeuse) sont insérés dans 5 % des
échantillons, particulièrement après l'exécution d'un lot de matériel à
teneur élevée.

Les échantillons de pulpe sont envoyés à ALS, à Townsville, pour une
analyse pyrognostique aurifère (50 g - Au-AA26), ICP-AES (ME-ICP41s et
ME-MS42) pour 36 éléments, dont Cu, As, Sb, Hg, Te et pour les matériaux
sulfurés S par différence (S-CAL07). Tous les échantillons ayant une
teneur en cuivre supérieure à la limite de détection de 1 % Cu sont
envoyés à ALS Brisbane pour un essai de titrage du cuivre par digestion
d'un acide fort et analyse d'absorption atomique (Cu-OG46).

Des étalons sont insérés dans les lots à chaque 20e échantillon.
Initialement, un étalon de projet interne (Sierita) était utilisé, mais
lorsque des teneurs élevées ont été rencontrées dans le forage Nena, la
société a fait l'acquisition de trois étalons commerciaux additionnels
pour améliorer la surveillance du rendement analytique, tant pour le
cuivre que pour l'or (GBM304-11 et 16 et G301-8). Les étalons font
l'objet d'une rotation et sont sélectionnés pour le type de
minéralisation rencontrée dans la carotte.

Les résultats pour les étalons et les échantillons témoins sont
consignés sur des diagrammes de contrôle immédiatement après réception
des lots. Les valeurs des étalons pour le cuivre et l'or qui dépassent
la moyenne de plus ou moins 3 lignes d'écart type (et dans certains cas,
plus ou moins 2 lignes d'écart type) sont rejetées et les lots sont
testés à nouveau. Pour les échantillons témoins, une ligne
d'avertissement de 200 ppm Cu a été utilisée pour surveiller la
préparation des échantillons. L'étalon Sierita s'est très bien comporté
pour les échantillons à faible teneur ( plus petit que 1,0 % Cu), mais
n'a pas servi pour les titrages à haute teneur en cuivre avant
l'acquisition d'étalons additionnels. Le résultat est que les titrages à
haute teneur en cuivre dans la première moitié du programme de forage
ont été principalement surveillés à partir des résultats élaborés
d'assurance et de contrôle de la qualité publiés par ALS avec les
rapports d'analyse. Ces données ont été révisées et jugées acceptables.
A l'exception d'une courte période de temps au début du programme, les
échantillons témoins se sont très bien comportés.

Au moins 10 % des échantillons de pulpe ont été soumis à Genalysis, un
second laboratoire, pour une analyse de vérification de la teneur en
cuivre et en or. Un léger écart de 5 % en faveur de ALS a été observé
dans les essais de titrage entre 1 % et 4 % Cu. Les résultats des essais
à faible et forte teneur n'ont montré aucun écart.

-30-

Renseignements

  • POUR PLUS D'INFORMATIONS, COMMUNIQUER AVEC:
    Noranda inc./Falconbridge Limited
    Denis Couture
    Vice-président, Affaires publiques et communications
    (416) 982-7020
    ou
    Noranda inc./Falconbridge Limited
    Bill Mercer
    Directeur, Géologie et Géochimie
    (416) 982-7269