Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

20 août 2010 15h22 HE

Récolte de mollusques: prudence!

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITTANIQE--(Marketwire - 20 août 2010) - Pêches et Océans Canada (MPO) avise fortement les cueilleurs de coquillages en Colombie-Britannique qu'ils doivent vérifier si les secteurs coquilliers sont ouverts et si les coquillages sont propres à la consommation avant de les récolter.

« Les fermetures peuvent se produire rapidement durant la saison. C'est pourquoi il est essentiel pour la santé publique et la sécurité que les cueilleurs de mollusques bivalves vérifient toujours, avant la récolte, si les secteurs coquilliers sont ouverts et si la récolte y est autorisée », indique Elysha Gordon de l'équipe de Gestion des ressources du MPO.

Les mollusques bivalves, dotés d'une coquille divisée en deux segments joints par une charnière (p. ex. les huîtres, les myes, les pétoncles, les moules et les coques), peuvent être contaminés par la phycotoxine paralysante (aussi appelée eaux rouges) ou par les eaux usées. La consommation de coquillages contaminés par la phycotoxine paralysante peut rendre gravement malade ou entraîner la mort. La cuisson des coquillages avant leur consommation ne détruit pas la toxine et n'élimine pas le risque. Même si la phycotoxine paralysante n'est généralement présente que dans les mollusques bivalves, lorsque sa teneur est trop élevée, l'hépatopancréas des crabes peut aussi devenir toxique.

Les mollusques bivalves récoltés dans des secteurs ouverts et manipulés correctement devraient être propres à la consommation. Quant aux coquillages achetés, ils devraient aussi être propres à la consommation si on les achète chez des détaillants qui peuvent confirmer la source d'approvisionnement et affirmer qu'ils ont été récoltés dans un secteur ouvert. En général, les coquillages qui sont récoltés légalement à des fins commerciales sont propres à la consommation.

Les cueilleurs et les consommateurs de mollusques bivalves doivent aussi être sensibilisés à la présence de la bactérie Vibrio parahaemolyticus (Vp), qui peut provoquer des symptômes comme la diarrhée, des crampes, la nausée et des vomissements si les coquillages sont mal conservés ou insuffisamment cuits avant leur consommation. La concentration des bactéries Vp, qui sont présentes à l'état naturel dans les eaux côtières du Pacifique, augmente durant l'été, et les bactéries peuvent se concentrer dans les mollusques bivalves. Congeler ou réfrigérer les mollusques bivalves immédiatement après leur récolte pour ensuite les cuire peut constituer un moyen généralement efficace de prévenir les maladies causées par la bactérie Vibrio.

Afin de réduire les risques de maladies causées par la bactérie Vp, ne récoltez les mollusques bivalves qu'au bord de l'eau et lorsque la marée se retire. Réfrigérerez-les immédiatement. Conservez-les au congélateur à –18 °C, ou au réfrigérateur à 4 °C. Faites-les cuire durant cinq minutes à 60 °C avant de les consommer. Lavez-vous les mains après avoir manipulé les coquillages non traités; n'utilisez que de l'eau traitée pour rincer les coquillages prêts à consommer.

Les cueilleurs doivent respecter la réglementation concernant la cueillette de coquillages, telle que la fermeture des secteurs. Il est illégal de cueillir des coquillages dans un secteur fermé. Un permis de pêche en eaux à marées est requis pour récolter toute espèce de coquillages à des fins récréatives.

Les renseignements sur les fermetures dues à la présence de la phycotoxine paralysante sont mis à jour fréquemment et peuvent être obtenus par les moyens suivants :

Les renseignements sur les fermetures pour des raisons sanitaires peuvent être obtenus en visitant la page Web suivante :

Renseignements

  • Pêches et Océans Canada
    Elysha Gordon
    Gestion des ressources, Secteur de la côte sud
    (250) 756-7192
    ou
    Pêches et Océans Canada
    Michelle Imbeau
    Conseillère en communications, Région du Pacifique
    (604) 666-2872