Ressources minières Radisson inc.
TSX CROISSANCE : RDS

Ressources minières Radisson inc.

18 janv. 2008 08h24 HE

Ressources Minières Radisson obtient encore de fortes teneurs en or sur O'Brien..

...des teneurs élevées en nickel et cuivre sur sa propriété RM Nickel et du molybdène dans les premiers échantillons provenant de La Reine

ROUYN-NORANDA, QUEBEC--(Marketwire - 18 jan. 2008) - Ressources minières Radisson (TSX CROISSANCE:RDS) est heureuse d'annoncer les résultats de trois de ses propriétés : O'Brien-Kewagama, RM Nickel et La Reine.

Propriété aurifère O'Brien-Kewagama : Le 13 janvier 2008, 16 forages (OB07-120 à OB07-134 et OB08-135) étaient complétés, soit un total de 2274,5 m (7462 pi) sur les 7000 mètres de forage prévus lors de cette campagne. Rappelons que la propriété O'Brien-Kewagama est située le long de la route 117, à un mile au nord de la municipalité de Cadillac et à approximativement 35 miles à l'est de Rouyn-Noranda, au Québec. Les résultats d'analyses des premiers forages ont été annoncés dans le communiqué de presse de la Société du 20 décembre 2007.

Plutôt que des forages de définition sous terre et de l'échantillonnage en vrac, les forages en surface permettront de déterminer des blocs de ressources, de la surface jusqu'à 500 pieds de profondeur, pour les veines identifiées dans le rapport 43-101 sur les ressources de la zone 36 Est (Luke Evans, Scott Wilson RPA, mai 2007). La zone 36 Est est située à environ 2500 pieds à l'est de l'ancienne mine O'Brien. Lorsqu'elle était en activité, la mine O'Brien était reconnue pour ses teneurs élevées en or et considérée comme le principal producteur d'or dans le camp minier de Cadillac. Comme il est mentionné dans le rapport 43-101, le minerai aurifère à forte teneur recoupé par Radisson dans la zone 36 Est est similaire à celui de l'ancienne mine.

Les ressources indiquées estimées pour la zone 36 Est dans le rapport 43-101 sont de 270 000 tonnes à une teneur non coupée de 0,56 oz/t ou à une teneur coupée de 0,36 oz/t, ce qui équivaut à 97 200 onces d'or. Les ressources inférées sont estimées à 182 000 t à une teneur non coupée de 0,37 g/t ou à une teneur coupée de 0,29 oz/t, soit un contenu en or de 53 700 onces. Le tableau ci-dessous présente les principaux résultats d'analyses obtenus à ce jour pour 16 des 45 forages prévus lors de cette campagne de 7000 m. Les premiers forages de la campagne en cours ont recoupé des minéralisations aurifères et confirment le caractère à forte teneur des minéralisations aurifères.

Un tableau est disponible à l'adresse suivante: http://www.ccnmatthews.com/docs/radisson_fr.pdf

Travaux sous terre à O'Brien-Kewagama : Il est important de se référer à la description de la zone 36 Est donnée dans le rapport 43-101 : "Les principales structures minéralisées (veines) sont généralement minces, variant de quelques pouces jusqu'à 22 pieds en épaisseur vraie, mais sont très continues, autant horizontalement que verticalement". Dale M. Hendrick, ingénieur, président du conseil et conseiller technique pour Radisson mentionne qu'"En se basant sur la connaissance du camp de l'Abitibi, les intersections à forte teneur aurifère sus-jacentes sont très encourageantes et justifient un accès souterrain ainsi qu'un échantillonnage à partir d'une rampe." Ces travaux sous terre permettraient le contrôle de la minéralisation par forages souterrains rapprochés, lequel est de loin supérieur à celui par forages en surface.

M. Hendrick signale que le sondage OB07-120 comprend une section de 67 pieds de longueur (entre 177,8 et 245,0 pieds) dont le contenu moyen en or est de 1150 parties par milliard (ppb), soit une valeur cinq fois supérieure au seuil de 200 ppb pour un prospect aurifère type. Il cite aussi le sondage OB07-124 où deux veines à forte teneur en or ont été recoupées à l'intérieur de ce halo aurifère anormal.

En bref, M. Hendrick souligne que la zone 36 Est de la propriété O'Brien est très anormale et se situe dans un environnement imprégné de minéralisations aurifères. Il conclut que la propriété O'Brien-Kewagama est parmi les quelques projets aurifères avancés au Canada.

Propriété de nickel et cuivre RM Nickel : Dans son communiqué de presse du 13 décembre 2007, Radisson annonçait les premiers résultats d'analyse pour 12 des 16 forages effectués sur la propriété RM Nickel. Située à environ 20 km à l'ouest de Rouyn-Noranda, cette propriété est constituée de 48 claims miniers couvrant une superficie de 1304,5 ha dans le canton de Beauchastel, au Québec. Dale Hendrick déclare alors que les premiers résultats en nickel et en cuivre provenant des sondages réalisés sur la zone à forte teneur sont "extrêmement positif ".

Le 10 janvier 2008, tous les résultats d'analyses en nickel et en cuivre étaient reçus. La teneur moyenne du minerai provenant des neuf sondages et qui a été envoyé pour des essais métallurgiques au laboratoire SGS à Lakefield, en Ontario, est de 2,88 % de nickel et de 2,61 % de cuivre. Le poids total des échantillons envoyés pour les essais métallurgiques est de 226 kg. Les résultats pour le platine et le palladium ont été reçus pour 6 des 9 sondages, les teneurs moyennes étant respectivement de 0,94 g/t Pt (0,027 oz/t) et 4,26 g/t Pd (0,12 oz/t).

La campagne de forages fait partie de la vérification diligente en cours sur la propriété RM Nickel afin de vérifier les zones minéralisées à forte et à faible teneur dans un secteur ayant globalement 125 pieds en direction nord-sud et 50 pieds en direction est-ouest.

En 1980, Falconbridge Copper avait estimé les ressources du gisement RM Nickel à 131 352 tonnes métriques titrant 0,46 % Ni et 0,79 % Cu. Ce calcul était basé sur les résultats de plus de 100 forages effectués par la société RM Nickel à la fin des années cinquante.

En août 2000, une étude de faisabilité effectuée par Ressources Dasserat indique une ressource exploitable à ciel ouvert de 6 366 tonnes métriques à 2,180 % Ni et 2,353 % Cu, avec 1,310 g/t Pt et 3,571 g/t Pd. Cette ressource est considérée comme une ressource historique. Aucune personne qualifiée n'a exécuté les travaux requis pour classer ces ressources estimées comme des ressources minérales conformes aux standards actuels. De même, Radisson ne considère pas ces données antérieures comme des ressources minérales conformes aux standards actuels, l'estimation de ces ressources historiques n'étant pas jugée fiable. Les travaux en cours cherchent à établir les ressources minérales en place et valables.

Ci-joint une carte du projet RM Nickel montrant les zones à forte et à faible teneur explorées lors des récents sondages de Radisson. (http://www.ccnmatthews.com/docs/radisson_map_fr.pdf)

Propriété d'or et de molybdène La Reine :

La propriété d'or et de molybdène La Reine est située à 65 km au nord de Rouyn-Noranda, au Québec. Les premiers travaux d'échantillonnage réalisés sur la propriété ont été effectués en octobre 2007. L'objectif premier était de localiser les vieux puits et les anciennes tranchées creusés dans les années trente. La majorité de ceux-ci ont été retrouvés mais sont remplis de mort-terrain.

Toutefois, les échantillons par éclats et ponctuels prélevés dans les vieux puits et tranchées présents sur la propriété ont donné des valeurs encourageantes en molybdène. Des 101 échantillons analysés, vingt ont des valeurs supérieures à 0,01 % Mo. Pour huit de ceux-ci, les valeurs varient entre 0,13 % et 0,23 % Mo. De ces vingt échantillons, quinze proviennent des veines de quartz et cinq, des épontes des veines.

Ces résultats justifient la poursuite des travaux sur le terrain dès la fonte de neiges afin de planifier adéquatement la prochaine campagne d'exploration sur cette propriété.

En se référant au communiqué de presse du 17 juillet 2007, la propriété de molybdène et or La Reine correspond à un groupe de 27 claims couvrant approximativement 1150 hectares. Selon le rapport de R. Sholto Douglas, A.R.S.M., B. Sc., au conseil d'administration de La Reine Gold Mines Ltd et daté du 9 juin 1937, des échantillons en rainure de la veine principale provenant de 5 tranchées ont titré en moyenne 4,07 % Mo sur 0,76 m d'épaisseur et sur une longueur connue de 183 m. Même si ces résultats proviennent d'échantillonnage en surface, il est intéressant de noter que la plupart des gisements de molybdène en veines ont une teneur inférieure à 0,5 % Mo. En plus du molybdène, des teneurs en or allant jusqu'à 70,5 g/t Au sur 0,30 m ont été obtenues en forage.

La propriété La Reine est située dans une ceinture de roches archéennes métamorphisées orientées grossièrement nord-ouest comprenant des roches volcaniques felsiques et mafiques injectées par des roches intrusives ultramafiques à granitiques. La propriété couvre la partie nord-est du pluton granitique de La Reine ainsi que les roches volcaniques adjacentes. En surface, la molybdénite est observée dans de nombreuses veines de quartz fortement minéralisées orientées est-ouest ou nord-est-sud-ouest. Ces veines semblent associées au pluton granitique de La Reine. Certaines veines de quartz ont jusqu'à 50 m de longueur et 1,3 m de largeur en surface. En 1937, la veine principale a été décapée et suivie sur plus de 900 m en tranchée. En plus de la molybdénite, souvent massive à semi massive, les veines contiennent de la galène, de la chalcopyrite, de l'or et, en plus faible quantité, de l'argent.

Les travaux d'exploration, incluant plusieurs courts forages au diamant, ont surtout été réalisés dans l'entourage immédiat de deux anciens chevalements d'une profondeur de 50 et 100 pieds sur une petite zone d'affleurements au centre de la propriété. Le creusage de 185 pieds de galeries a été réalisé au niveau 100 (100 pieds). Il n'existe aucun rapport concernant la production.

Les forages ont recoupé les veines de quartz à différentes profondeurs, la plus profonde intersection étant à 90 m, avec des valeurs allant jusqu'à 2,8 % de molybdène et 70,5 g/t Au. Les travaux les plus récents d'exploration ont été réalisés en 1980-1982 par Eastern Mines Ltd, soit un levé EM (VLF) d'une superficie d'environ 3 km2 (le quart de l'actuelle propriété). Dans son rapport de 1980, Eastern Mine mentionne que "le levé a défini plusieurs zones relativement conductrices, dont deux qui sont probablement à l'intérieur du pluton granitique. La présence de veines contenant de la molybdénite et de l'or à proximité indique que ces conducteurs peuvent correspondre aux zones de cisaillement aurifères". Sept forages au diamant totalisant 695 m ont été réalisés par la suite afin de vérifier quelques anomalies VLF. Le forage E-3 a recoupé la veine principale avec une teneur de 1,66 % Mo sur 0,4 m. Le forage E-6, situé 175 m au sud de E-3, a recoupé une veine de quartz contenant de la molybdénite massive titrant 1,66 % Mo sur 0,4 m. Les extensions de ces veines sont ouvertes latéralement et en profondeur.

Il y a peu d'affleurements sur la propriété. Cette dernière est couverte en grande partie par le mort terrain d'origine glaciaire, demeurant ainsi relativement inexploré. Il existe donc une forte possibilité pour que les méthodes d'exploration modernes, comme des levés électromagnétiques à forte pénétration, révèlent de nouvelles minéralisations. En raison des teneurs en molybdène connues pour cette propriété, l'exploitation souterraine peut être considérée, pourvu qu'un tonnage suffisant soit défini. Radisson va explorer la propriété avec l'idée qu'en profondeur, le pluton de La Reine couvre en grande partie la propriété et qu'il est la source des fluides responsables des minéralisations associées à des veines ou à d'autres structures, que ce soit à l'intérieur des roches volcaniques ou dans le pluton.

Experts : Les campagnes d'exploration de Radisson sont planifiées et supervisées conjointement par Dale M. Hendrick, ingénieur, président du conseil d'administration et conseiller technique pour Radisson et par Raynald Vincent, ingénieur (Québec), consultant et personne qualifiée au sens de la Norme canadienne 43-101.

A PROPOS DE RESSOURCES MINIERES RADISSON : Radisson est une société d'exploration minière basée au Québec ayant un bureau à Toronto, en Ontario, qui est impliquée dans la découverte de gisements d'or, de molybdène, de nickel et de métaux de base. La Société a des intérêts dans treize propriétés dans le Nord-Ouest québécois et dans deux propriétés dans le Nord-Ouest ontarien. Le principal actif de Radisson, la propriété O'Brien-Kewagama, comprend l'ancienne mine O'Brien, reconnue pour ses teneurs élevées en or et considérée comme le principal producteur d'or dans le camp minier de Cadillac, du début des années trente jusqu'au milieu des années cinquante, soit lorsqu'elle était en activité. Radisson se concentre actuellement sur une nouvelle zone, la zone 36 Est, située à 2500 pieds à l'est de l'ancienne mine O'Brien et dont les teneurs élevées en or sont comparables à celles de l'ancienne mine. La Société a entrepris récemment des travaux d'exploration avancée sur cette propriété. Dans le rapport 43-101, Scott Wilson RPA conclut qu'"il existe un fort potentiel pour augmenter les ressources de la zone 36 Est au dessus du niveau 2000 et d'en découvrir de nouvelles en profondeur et latéralement, vers l'est". Radisson s'implique aussi dans un projet de nickel et cuivre à fortes teneurs sur sa propriété RM Nickel ainsi que dans un projet d'or et de molybdène prometteur sur la propriété La Reine, toutes deux situées dans le Nord-Ouest québécois.

La Bourse de croissance TSX n'accepte aucune responsabilité concernant l'authenticité ou l'exactitude des informations contenues dans ce communiqué de presse.

Renseignements