Corporation minière Rocmec inc.
TSX CROISSANCE : RMI
FRANKFURT : D5O

Corporation minière Rocmec inc.

24 févr. 2010 10h17 HE

Rocmec 1 : La première propriété aurifère "thermique" et "verte"

VAUDREUIL-DORION, QUÉBEC--(Marketwire - 24 fév. 2010) - Corporation minière Rocmec inc. (la « compagnie ») (TSX CROISSANCE:RMI) (FRANCFORT:D5O) est heureuse de transmettre à ses actionnaires et aux investisseurs des informations concernant sa propriété aurifère Rocmec 1 situé à Rouyn-Noranda, Québec. Afin que les lecteurs aient une vue complète et une meilleure compréhension des processus impliqués dans le développement de la première propriété aurifère « thermique » au monde, le contenu du présent communiqué a été divisé en 4 principales rubriques; Rocmec 1, les campagnes de forage au diamant, les structures aurifères et les résultats de forage, la fragmentation thermique méthode d'extraction.

Rocmec 1 : Le projet minier Rocmec 1 est situé dans le canton Dasserat, province de Québec, sur les rives du lac Labyrinthe. Il est à environ 35 kilomètres à l'ouest de la ville de Rouyn-Noranda et est facilement accessible par la route 117, puis une route secondaire sur la frontière séparant le Québec et l'Ontario et un chemin de gravier jusqu'au site (cliquez pour voir la carte, la géologie et la minéralisation). La propriété a été acquise en octobre 2005, le dénoyage et la réhabilitation de la mine a commencé en janvier 2006. À ce jour, Rocmec a investi un total d'environ 23 000 000 $ dans la réhabilitation de la propriété, les infrastructures de surface et souterraines, le forage au diamant, l'équipement, les galeries et l'acquisition et l'installation d'une usine de traitement de minerai souterraine de 75 tpj. La propriété comprend un puits de 100m de profondeur à deux compartiments, une rampe de 844 mètres donnant accès à cinq niveaux (50, 70, 90,110 et 130 mètres). Sur ces niveaux, un total de 1700 mètres de galeries et travers-bancs ont été foncés. Les structures minéralisées de Rocmec 1 sont bien définies par des trous de forage au diamant (cliquez pour voir agencement de la mine).

Campagnes de forage au diamant : Rocmec a mené plusieurs campagnes de forage au diamant sur la propriété Rocmec 1 au cours des dernières années, dont deux ont été effectuées par des sous-traitants et les autres par des employés Rocmec. Toutes les campagnes de forage au diamant ont été planifiées et réalisées suivant le raisonnement suivant : « forer pour la structure et foncer des galeries pour la teneur ». Un rapport technique conforme à la norme NI43-101 a été préparé Système Géostat International, de Blainville (Québec) et rendu publique en mars 2007. Les ressources minérales ont atteint 86 550 onces d'or dans les catégories mesurées et indiquées et 456 900 onces additionnelles dans la catégorie inférée. Les ressources minérales ont été estimées sur des blocs réguliers de sections longitudinales avec la méthode de l'inverse de la distance. Les zones aurifères sont Front West, McDowell, Talus, Shaft, Boucher et Boucher 2. Les épaisseurs vraies moyennes des zones aurifères varient de 0,61 mètres à 2,32 mètres. La minéralisation connue se situe de la surface jusqu'à une profondeur verticale de 400 mètres et elle a été délimitée sur une distance latérale d'environ 1,66 kilomètre.

La plus récente campagne de forage au diamant a été complétée à la fin de 2009 et toutes les structures mentionnées ci-dessus ont été recoupées dans la plupart des trous de forage. La mise à jour du rapport technique conforme à la norme NI43-101 sur le calcul des ressources et une étude économique sommaire sont actuellement en préparation et ils seront rendus publics dès leur réception.

Structures et résultats : De façon générale la plupart des zones se ressemblent en terme de structure et de minéralisation, tandis que d'autres se différencient légèrement par leur quantité de quartz, pyrite, séricite et chlorite, mais pour l'instant elles sont censées être toutes reliées au même système géologique. Le long des ouvertures souterraines des zones de rétrécissement et d'élargissement ont été observées le long du plan de cisaillement principal, la zone est toujours là, avec des variations d'épaisseur et de teneur. La description des structures les plus connues sont énumérées ci-dessous.

Front west

Cette zone minéralisée identifiée par des trous de forage au diamant est près de la surface à l'ouest du puits existant, aucun nom particulier ne lui a été donné, dû au fait qu'elle se situe en face de la McDowell sur son éponte supérieure. La longueur réelle connue de la zone se situe à partir de 5950Me et 6080mE près de la surface à 110m de profondeur. Les teneurs varient de trace Au à 67.87 gr/t Au sur des largeurs variant de 0.15m à 1.53 m. La meilleure intersection rencontrée est de 67.87 gr/t Au sur 1.44 mètres.

McDowell

La veine McDowell est la plus longue structure aurifère sur la propriété. Cette structure principale disloquée comprend les veines McDowell Ouest, McDowell, Claude Ouest, Russian Kid et Beaudoin sur une structure minéralisée continue. Les structures ont été suivies dans le développement souterrain ou interceptées par des trous de forage au diamant sur une distance de 1 660 mètres Est-Ouest avec une largeur moyenne de près d'un (1) mètre. La pyrite associée à la veine est présente dans des veinules millimétriques dans une masse de quartz et de préférence au contact de la veine et des épontes. Les épontes supérieure et inférieure contiennent toutes deux de la pyrite grossière. L'éponte inférieure de la veine se caractérise par de la pyrite fine et est diffusée sur plus de trois mètres. La minéralisation aurifère se retrouve jusqu'à une profondeur verticale de 400 mètres. Cette veine a été identifiée et suivie avec les niveaux souterrains 150, 300 et 425 (pieds) maintenant niveau 45, 90 et 130 mètres. Les teneurs varient de 0.03 gr/t Au à 120.00 gr/t Au sur des largeurs variant de 0.07m à 5.00 m. La meilleure intersection rencontrée est de 74.65 gr/t Au sur 2.34m.

Talus

La veine Talus est probablement une sous-structure d'une branche secondaire parallèle à la veine McDowell, dont le point de jonction est situé à proximité de la section 6445mE. La veine Talus s'étend à l'ouest à partir de ce point de jonction et est suivie et identifiée jusqu'à la coordonnée 6000mE. Certains échantillons de la veine ont été prélevés dans la galerie au niveau 90m. L'extension actuellement connue en profondeur est à 400m. Les teneurs varient de 0.03 gr/t Au à 37.02 gr/t Au sur des largeurs variant de 0.05m à 3.04 m. La meilleure intersection rencontrée est de 37.02 gr/t Au sur 1.22 m.

Shaft

Située à proximité du puits de la mine, la veine a été traversée au niveau 45 mètres. La minéralisation aurifère portante apparaît dans une zone bréchique large composée d'une alternance de bandes de diorite silicifié, pyritisé et séricitisée et minces bandes de quartz laiteux. La distribution du contenu en or est erratique, bien que les valeurs d'or augmente en profondeur. Les résultats de l'échantillonnage des galeries faites par les Mines du Nord Bordulac montrent qu'il y aurait plus d'une structure aurifère près du puits comme les veines satellites au Nord et au Sud dans ce secteur, qui ne sont pas pris en compte actuellement dans l'estimation des ressources. Les teneurs varient de 0.01 gr/t Au à 28.01 gr/t Au sur des largeurs variant de 0.12m à 2.41 m. La meilleure intersection rencontrée est de 18.15 gr/t Au sur 1.53 m.

Boucher

Au cours d'une visite sur place en Novembre 2006, une carotte d'un nouveau trou de forage au diamant de Rocmec le RS-06-01 a été examinée et des instructions ont été données afin que soit échantillonnée une zone minéralisée spectaculaire avec la présence d'or visible associée à la nervure de carbonate de quartz. La zone est située à 165m du mur nord de la zone McDowell. La zone est très impressionnante et elle se distingue nettement par la quantité de quartz et la largeur de la structure minéralisée. De l'or visible a été observé et des procédures spéciales d'échantillonnage ont été prises afin d'obtenir une teneur d'échantillonnage représentative. Les teneurs varient de 0.01 gr/t Au à 29.94 gr/t Au sur des largeurs variant de 0.43m à 2.74 m. La meilleure intersection rencontrée est de 20.06 gr/t Au sur 1.45 m. (cliquez pour voir des échantillons de carottes).

Boucher 2

La zone Boucher 2 est similaire à la Boucher, mais elle est située à 25 m en arrière au nord de l'éponte inférieure de la Boucher, ce qui la situe à près de 190m de la McDowell. Aucun autre trou de forage au diamant n'a atteint une telle distance de la McDowell sur son côté nord. Elle indique également que la minéralisation n'est pas limitée au corridor actuellement connu, mais qu'elle s'étend au nord des secteurs déjà connus. Les teneurs varient de 0.01 gr/t Au à 29.76 gr/t Au sur des largeurs variant de 0.16m à 3.77 m. La meilleure intersection rencontrée est de 27.91 gr/t Au sur 1.77 m.

« Nous sommes très heureux des résultats obtenus à ce jour car ils confirment la continuité des structures et des différentes teneurs rencontrées. Dès la réception du nouveau rapport technique NI 43-101 contenant un calcul de ressources et de l'étude économique sommaire, la prochaine étape sera d'analyser les différents scénarios de développement qui sont actuellement sur la table : le fonçage d'une nouvelle rampe d'exploration à partir de la surface; des galeries d'exploration souterraines en continuité du développement déjà existant; etc. En outre, l'acquisition récente de 99 claims qui entourent la propriété Rocmec 1 fera l'objet d'une évaluation avec une approche innovatrice. » déclare Donald Brisebois, président et chef de la direction de Corporation minière Rocmec inc.

Vue d'ensemble de la méthode d'extraction par fragmentation thermique :

Utilisant un puissant brûleur alimenté par du carburant diesel, la chaleur intense créée à l'intérieur de la veine fait fragmenter en petits morceaux la roche contenant les teneurs en métaux précieux. Le minerai est ainsi extrait directement de la veine, ce qui réduit considérablement le facteur de dilution et les inefficacités liées aux méthodes de minage traditionnelles qui extraient de grandes quantités de roches stériles.

  • Avec cette méthode, il est désormais possible d'extraire un corridor minéralisé étroit ayant des largeurs de 30 cm à 1 mètre;
  • Un trou pilote de 3 à 6 trous est foré directement dans la veine avec une foreuse conventionnelle;
  • La foreuse thermique (fonctionnement du brûleur à 1 800°C) est insérée et fragmente la roche en augmentant rapidement le diamètre du trou de 30 à 90 cm;
  • Extraction de minerai en fragments de 0-13 mm;
  • Récupération du minerai restant entre les trous fragmentés.

Jusqu'à tout récemment, l'utilisation d'explosifs chimiques était le seul moyen efficace de briser la roche dure. Maintenant une approche novatrice consistant en la fragmentation thermique, est en opération. La technologie utilise la chaleur produite par un puissant brûleur, alimenté par du carburant diesel et de l'air comprimée, pour créer un stress thermique et briser la roche. La réaction thermique permet l'élargissement du trou de 15 cm à 1 mètre en brisant la roche dans un effet de crépitement. Cette technologie a été utilisée en Russie pendant plus de 40 ans dans les grandes mines à ciel ouvert afin d'agrandir les patrons de dynamitage. L'utilisation de cette technologie d'extraction du minerai sélective est définitivement un atout pour des propriétés de métaux précieux qui ne seraient autrement pas rentable en utilisant des méthodes d'extraction existantes.

La nouvelle approche de fragmentation thermique consiste en l'élargissement d'un trou pilote de 15 cm préalablement foré avec une foreuse long trou. Un puissant brûleur, alimenté par du carburant diesel et de l'air comprimé, est inséré dans le trou, abaissé vers le bas puis remonté. La chaleur générée élève la température dans le trou jusqu'à 1 800°C. Cela crée des stress thermiques qui fragmentent la roche. En termes simples, le crépitement est considéré comme une forme de décrépitation causée par une expansion inégale des cristaux de roche qui défait la cohésion des molécules. La roche cassée produite au cours du processus a la taille de grains fins aillant jusqu'à 4 cm.

Chaque chantier est organisé avec deux galeries superposés, à environ 20 mètres l'une de l'autre. En fonçant les galeries directement dans le minerai, on minimise les résidus miniers et les coûts de développement. Une fois, la fragmentation complétée, le minerai restant entre les trous fragmentés est ensuite récupéré en dynamitant avec des charges explosives légères. Grâce à l'utilisation de charges explosives légères, les épontes inférieure et supérieur sont laissées intactes et seul le corridor minéralisé est extrait (cliquez pour voir croquis de mise en page et brûleur).

Usine de traitement du minerai

Une usine de traitement de minerai de 75 tpj est installée sous terre sur le niveau 130 mètres, une première dans l'industrie minière canadienne, selon une étude de Rocmec (cliquez pour voir usine de traitement). Le procédé de traitement par flottation est un moyen écologique d'extraire les métaux précieux étant donné qu'il n'utilise pas de cyanure. Après avoir passé par un circuit de gravité, les agents de savonnage sont utilisés pour récupérer l'or avec le cuivre et la pyrite présents dans les roches minéralisées. Les résidus de matériel stériles sont ensuite utilisés comme remblai, donc pas besoin de parc à résidu de stérile. Le succès dans le contrôle de la dilution et la réduction des coûts d'exploitation en utilisant la méthode d'extraction par fragmentation thermique permettra à Rocmec d'extraire et de traiter le minerai à haute teneur contenu in-situ dans les structures minéralisées.

Environnement

Il y a une nécessité croissante de développer des méthodes d'exploitation minière durables qui permettent de minimiser les empreintes écologiques laissées par les opérations minières. Dans tous les coins du monde, les populations locales ont exprimé leurs préoccupations, concernant les opérations minières exploitant à proximité de leur habitat, en faisant connaître les effets négatifs que propagent les activités industrielles. Tout en développant la méthode d'extraction par fragmentation thermique, des efforts importants ont été déployés pour réduire les effets environnementaux de l'exploitation minière sur les zones environnantes. Par l'utilisation de la méthode, le développement de la mine est effectué directement dans le minerai résultant en l'extraction de moins de stérile et de moins de parc à résidus miniers en surface. En extrayant uniquement la zone minéralisée, 4 fois moins roche a besoin d'être extraites pour un contenu minéral équivalent. Compte tenu que moins de roche doit être extraite, moins de tonnes doivent être traitées à l'usine pour y extraire les métaux précieux. La quantité d'agents chimiques nécessaires au processus est ainsi considérablement réduite. En outre, la quantité d'énergie nécessaire pour traiter le minerai est également considérablement diminuée puisque moins de minerai est envoyé à l'usine. La quantité réduite d'énergie pour le transport et le traitement des résidus de minerai diminue ainsi les émissions de gaz à effet dans l'atmosphère. Les résidus miniers qui restent, une fois que la teneur en métaux précieux est retirée, sont 4 fois moins abondant, ce qui signifie que de plus petits parcs à stérile doivent être construits, entretenus et réhabilités une fois que les opérations minières ont cessées. L'espace nécessaire pour accueillir les sites miniers est grandement réduite, les modifications du paysage sont nettement diminuées, et il en résulte une approche plus propre et plus responsable à l'exploitation des mines. En diminuant les effets que cause le minage conventionnel à l'environnement, Rocmec, avec son procédé breveté de fragmentation thermique, se targue d'être un bon citoyen « vert ».

« La fragmentation thermique – extraire de onces non des TONNES »

Un vidéo démontrant la méthode d'extraction par fragmentation thermique de Rocmec est maintenant disponible sur son site web ou en cliquant sur le lien suivant : http://www.rocmecmines.com/video_fra.asp

Corporation minière Rocmec inc. est une compagnie canadienne junior d'exploration, inscrite à la Bourse de croissance TSX, sous le symbole RMI et à la Bourse de Frankfurt sous le symbole D5O. L'objectif premier de la compagnie est d'acquérir, d'explorer et de développer des propriétés aurifères. Le fait d'utiliser sa licence exclusive du procédé d'extraction par fragmentation thermique combiné à sa stratégie de croissance permet à Rocmec d'être un partenaire de choix dans le développement de gisements filoniens.

Ce communiqué de presse inclut certains énoncés qui peuvent être considérés comme des « énoncés prospectifs ». Tous les énoncés de ce communiqué, autre que des énoncés relatant des faits historiques, qu'il s'adresse au futur forage d'exploration, activités d'exploration et les événements ou les développements que la société s'attend, sont des énoncés prospectifs. Bien que la société croit que les projections exprimées dans de tels énoncés prospectifs sont fondées sur des hypothèses raisonnables, ces énoncés ne sont pas des garanties d'exécution dans le futur et les résultats réels ou les développements peuvent différer matériellement de ceux des énoncés prospectifs. Les facteurs qui pourraient faire différer les résultats réels matériellement de ceux inclus dans des énoncés prospectifs incluent les prix du marché, les succès de l'exploitation et de l'exploration, la disponibilité en continue du capital et du financement, l'économie en général, le marché ou les conjonctures économiques.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué.

Visitez notre site : http://rocmecmines.com

Renseignements

  • Corporation minière Rocmec inc.
    Donald Brisebois
    Président et chef de la direction
    450-510-4442
    450-510-9901 (FAX)
    dbrisebois@rocmecmines.com
    ou
    Corporation minière Rocmec inc.
    John Stella
    Directeur des relations avec les investisseurs
    450-510-4442 poste 204 / Cellulaire : 514-718-7976
    450-510-9901 (FAX)
    jstella@rocmecmines.com
    www.rocmecmines.com