Rogers Sugar Income Fund
TSX : RSI.UN

Rogers Sugar Income Fund

02 févr. 2010 13h30 HE

Rogers Sugar Income Fund : Rapport intermédiaire sur les résultats du premier trimestre de 2010

Hausse du niveau de la marge brute ajustée de 18,32 $ par tonne métrique par rapport à celui du trimestre correspondant de l'exercice précédent. Augmentation du bénéfice net et des liquidités distribuables ajustés comparativement à ceux d'il y a un an.

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 2 fév. 2010) - Rogers Sugar Income Fund (TSX:RSI.UN)

Message aux porteurs de parts : Au nom du conseil des fiduciaires, c'est avec plaisir que je vous présente les résultats financiers consolidés non vérifiés de Rogers Sugar Income Fund (le "Fonds") pour le trimestre terminé le 31 décembre 2009.

Le volume du premier trimestre s'est établi à 156 413 tonnes métriques, contre 185 732 tonnes métriques pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent, accusant une baisse d'environ 29 300 tonnes métriques. Le volume des ventes à l'exportation s'est contracté d'environ 12 500 tonnes métriques, le Fonds ayant tiré parti, au cours de l'exercice 2009, d'expéditions de plus de 18 000 tonnes métriques à destination des Etats-Unis aux termes de contingents spéciaux sur le sucre établis en août 2008. Le volume des ventes de produits liquides enregistré pour le trimestre a diminué d'environ 8 000 tonnes métriques étant donné que l'un des principaux comptes de succédanés à base de sirop de maïs à haute teneur en fructose ("SMHTF") a été perdu plus tôt au cours de l'année civile. Le volume des ventes industrielles a reculé de 6 300 tonnes métriques en raison essentiellement d'une réduction de la production de produits contenant du sucre au Canada et du calendrier des livraisons. Le volume des ventes à la consommation a diminué de 2 500 tonnes métriques en raison d'activités concurrentielles sur les marchés au début de l'année civile 2009.

Du fait de l'adoption de nouvelles conventions comptables, le 1er octobre 2006, à l'égard des instruments financiers dérivés, les résultats d'exploitation du Fonds pourraient désormais faire l'objet d'importantes fluctuations. Ces fluctuations sont attribuables à l'évaluation à la valeur de marché de tous les instruments financiers dérivés et des instruments dérivés incorporés dans les instruments non financiers à la fin de la période considérée. Ce résultat comptable ne donne pas une représentation complète des facteurs et des tendances qui affectent l'industrie. Le Fonds a par conséquent établi une marge brute ajustée et un résultat ajusté afin de refléter le rendement qu'il dégage au cours de la période considérée. Ces résultats ajustés sont comparables aux résultats établis pour les périodes antérieures. Tous ces ajustements non conformes aux PCGR sont expliqués en détail dans le rapport de gestion du trimestre terminé le 31 décembre 2009. Par conséquent, dans le présent communiqué, et les communiqués à venir, le Fonds traitera des marges brutes ajustées, lesquelles reflètent le bénéfice d'exploitation sans tenir compte de l'incidence de l'évaluation à la valeur de marché des instruments financiers dérivés et des instruments dérivés incorporés dans des instruments non financiers. A la fin du premier trimestre, un gain lié à l'évaluation à la valeur de marché de 2,4 millions de dollars avant les impôts a été inscrit, augmentant ainsi du même montant le bénéfice avant les impôts. La plus grande partie de ce gain est attribuable au prix plus élevé du sucre brut actuellement en vigueur sur le marché. Ces charges liées à l'évaluation à la valeur de marché sont, pour la plupart, des montants hors trésorerie; elles n'ont donc qu'une faible incidence sur les liquidités distribuables.

Pour le trimestre à l'étude, la marge brute ajustée a régressé d'environ 1,6 million de dollars par rapport à celle du trimestre correspondant de l'exercice précédent. La marge brute ajustée par tonne métrique s'est établie à 169,26 $, contre 150,94 $ au trimestre correspondant de l'exercice précédent. La hausse de la marge brute ajustée est principalement attribuable à une composition favorable du chiffre d'affaires, à une diminution du volume des ventes de produits liquides à faible marge et aux prix plus élevés du sucre brut, ce qui est favorable aux ventes de sucre de betterave au Canada.

Le BAII ajusté de 19,7 millions de dollars a été de 0,5 million de dollars supérieur à celui du trimestre correspondant de l'exercice précédent. Le recul du bénéfice attribuable aux marges brutes ajustées, qui s'explique par la baisse des volumes, a été contrebalancé par la diminution des coûts de distribution. Des coûts de distribution additionnels d'environ 2,3 millions de dollars ont été engagés au cours du premier trimestre de l'exercice 2009 en raison d'importantes expéditions à destination des Etats-Unis aux termes des contingents spéciaux américains sur le sucre.

Pour le trimestre considéré, les liquidités distribuables ajustées se sont établies à 18,8 millions de dollars, contre 18,0 millions de dollars au cours de l'exercice 2009. Cette augmentation est attribuable à une rentabilité accrue des activités d'exploitation. Le Fonds a distribué 10,0 millions de dollars au cours du premier trimestre.

A Taber, la production de sucre de betterave sera moindre que prévu en raison d'un gel hâtif en octobre 2009. La récolte s'est poursuivie à un rythme ralenti jusqu'à la fin novembre, mais elle a été arrêtée en raison d'une détérioration importante des betteraves à sucre qui n'avaient pas encore été récoltées et qui, une fois récoltées, altéraient le processus de raffinage. Par conséquent, près de 25 % du total des betteraves n'ont pas été récoltées. Nous estimons désormais que la production totale de betterave à sucre atteindra 67 000 tonnes métriques, soit quelque 13 000 tonnes métriques de plus que l'an dernier, mais 30 000 de moins que prévu.

Le cours no 11 du marché mondial du sucre brut, actuellement en hausse, continuera d'être favorable à Lantic en ce qui concerne les ventes de sucre de betterave sur le marché canadien, lesquelles représentent environ 10 % du total de notre volume.

Le 25 janvier 2010 nous avons été avisés que notre offre d'achat des équipements d'usine et de bureaux de Sucor Limited avait été acceptée. Cette acceptation fait suite à une invitation qui avait été lancée à cette fin en décembre 2009 auprès de toutes parties intéressées, par le liquidateur au dossier de même que la direction de l'entreprise. L'acceptation est toutefois sujette à la réalisation par ces derniers, avant le 1er mars 2010, de certaines obligations inhérentes à l'offre en cause.

Nous sommes présentement à étudier des structures corporatives différentes de celle dans laquelle nous exerçons actuellement nos activités, la fiducie de revenu. Que cette étude aboutisse à une conversion de l'entreprise en une corporation, avec en conséquence des impôts que nous serions appelés à payer à titre de revenu d'entreprise, ou à une poursuite de nos activités au-delà de 2010 en tant que fiducie de revenu, avec en conséquence une imposition des distributions versées aux porteurs de parts, notre intention demeure de verser des dividendes ou des distributions qui procureront à nos porteurs de parts imposables au Canada, un revenu après impôt équivalent à celui dont ils profitent actuellement.

AU NOM DU CONSEIL DES FIDUCIAIRES,

(Signé)

Stuart Belkin, président

Toronto (Ontario), le 2 février 2010


RAPPORT DE GESTION

Le présent rapport de gestion doit être lu à la lumière des états financiers non vérifiés et des notes y afférentes contenus dans le présent rapport trimestriel. Les états financiers consolidés trimestriels et tous les montants indiqués dans le présent rapport de gestion n'ont pas été examinés ni vérifiés par nos vérificateurs externes.

Dans le cadre de l'analyse de nos résultats, en plus des mesures financières calculées et présentées conformément aux principes comptables généralement reconnus ("PCGR"), nous recourons également à un certain nombre de mesures financières non conformes aux PCGR. Par mesure financière non conforme aux PCGR, on entend une mesure numérique du rendement historique, de la situation financière ou des flux de trésorerie d'une entreprise qui exclut (inclut) des montants, ou fait l'objet d'ajustements ayant pour effet d'exclure (d'inclure) des montants, qui sont inclus dans la plupart des mesures directement comparables calculées et présentées conformément aux PCGR (ou en sont exclus). Les mesures financières non conformes aux PCGR ne faisant l'objet d'aucune définition normalisée, il pourrait s'avérer impossible de les comparer avec les mesures financières non conformes aux PCGR présentées par d'autres entreprises exerçant les mêmes activités, ou des activités similaires. Les investisseurs sont priés de lire intégralement nos états financiers consolidés ainsi que nos rapports mis à la disposition du public, et de ne pas se fier à une seule mesure financière.

Nous utilisons ces mesures financières non conformes aux PCGR à titre de complément de nos résultats présentés en vertu des PCGR. Elles permettent de présenter nos activités sous un angle différent et, conjuguées à nos résultats formulés en vertu des PCGR et aux rapprochements avec les mesures financières correspondantes conformes aux PCGR, font ressortir de manière plus nette les facteurs et tendances touchant notre entreprise.

Dans le présent rapport de gestion, nous traitons des mesures financières non conformes aux PCGR, en décrivant notamment les raisons pour lesquelles nous estimons que ces mesures fournissent des renseignements utiles sur notre situation financière, nos résultats d'exploitation et nos flux de trésorerie, le cas échéant, et, dans la mesure où cela est important, les autres fins visées par le recours à ces mesures. Les rapprochements des mesures financières non conformes aux PCGR et des mesures financières conformes aux PCGR les plus directement comparables sont présentés dans le rapport de gestion.

Le présent rapport de gestion contient certains énoncés prospectifs qui reflètent les attentes actuelles du Fonds et de Lantic Inc. (collectivement, la "société") à l'égard du rendement et d'événements futurs. L'utilisation de termes tels que "pouvoir", "devoir", "anticiper", "avoir l'intention de", "prévoir", "planifier", "croire" et d'autres expressions semblables vise à signaler des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne doivent pas être considérés comme une garantie du rendement ou des résultats futurs, et ils ne sont pas nécessairement une indication précise du rendement ou des résultats qui seront atteints, ni du moment où ils seront atteints. Les énoncés prospectifs se fondent sur l'information disponible au moment où ils sont rédigés, sur les hypothèses formulées par la direction et sur l'opinion émise de bonne foi par celle-ci à l'égard d'événements futurs, et ils sont soumis aux risques et incertitudes dont il est fait mention dans le présent rapport, lesquels pourraient faire en sorte que le rendement et les résultats réels diffèrent de façon importante de ceux qui sont indiqués dans les énoncés prospectifs, les résultats passés ou les prévisions courantes.

Des renseignements supplémentaires sur le Fonds et Lantic Inc., y compris la notice annuelle, les rapports trimestriels et annuels ainsi que d'autres informations, peuvent être obtenus sur le site Web de SEDAR, à l'adresse www.sedar.com.

Le présent rapport de gestion est daté du 2 février 2010.

Contrôles internes de communication de l'information

Conformément au Règlement 52-109 sur l'attestation de l'information présentée dans les documents intermédiaires des émetteurs, le chef de la direction et le chef des finances ont conçu, ou ont fait concevoir sous leur supervision, des contrôles et procédures de communication de l'information afin de donner l'assurance raisonnable i) que l'information que la société doit présenter dans ses documents trimestriels et autres rapports déposés ou transmis en vertu de la législation en valeurs mobilières applicable est enregistrée, traitée, condensée et présentée dans les délais prescrits et ii) que toute information d'importance concernant la société est accumulée puis communiquée à la direction de la société, y compris au chef de la direction et au chef des finances en temps opportun.

En outre, le chef de la direction et le chef des finances ont conçu, ou ont fait concevoir sous leur supervision, un processus de contrôle interne à l'égard de l'information financière ("CIIF") afin de fournir une assurance raisonnable à l'égard de la fiabilité de l'information financière et de l'établissement des états financiers à des fins de publication de l'information financière.

Le chef de la direction et le chef des finances ont évalué s'il y a eu, au cours du trimestre terminé le 31 décembre 2009, des modifications au processus de CIIF de la société et, dans l'affirmative, si elles ont eu, ou pourraient vraisemblablement avoir, des répercussions importantes sur le processus de CIIF de la société. Ils n'ont repéré aucun changement dans leur évaluation.



Résultats d'exploitation

-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Résultats consolidés Pour les trimestres
terminés les
31 décembre
-------------------------------------------------------------------------
(en milliers de dollars, sauf les
données sur le volume
et par part de fiducie) 2009 2008
(non vérifié) (non vérifié)
-------------------------------------------------------------------------

Volume (tonnes métriques) 156 413 185 732
-------------------------------------------------------------------------

Produits 143 456 $ 138 397 $
Marge brute 28 463 14 669
Frais de vente et d'administration 4 746 4 484
Distribution 1 867 4 194
Amortissement 143 100
-------------------------------------------------------------------------
Bénéfice avant les intérêts et les impôts
(BAII) 21 707 $ 5 891 $
Intérêts, déduction faite des intérêts
créditeurs et autres charges 2 779 8 800
Charge (recouvrement) d'impôts 2 376 (3 763)
-------------------------------------------------------------------------
Bénéfice net 16 552 $ 854 $
-------------------------------------------------------------------------
Bénéfice net par part de fiducie - de base 0,19 $ 0,01 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------


Dans le cours normal des activités, le Fonds a recours à des instruments financiers dérivés constitués de contrats à terme normalisés sur le sucre, de contrats de change à terme, de contrats à terme normalisés sur le gaz naturel et de swaps de taux d'intérêt. La société en exploitation du Fonds vend du sucre raffiné à quelques clients en dollars américains. Ces contrats de vente sont considérés comme comportant un dérivé incorporé si la monnaie de fonctionnement du client n'est pas le dollar américain, le dérivé incorporé étant la monnaie primaire de l'opération, le dollar américain. Les instruments financiers dérivés et les dérivés incorporés sont évalués à la valeur de marché à chaque date de clôture, le montant des gains ou des pertes non réalisés étant imputé à l'état consolidé des résultats et un montant correspondant étant porté au bilan.

La direction estime que les résultats financiers du Fonds sont plus utiles pour elle, les investisseurs, les analystes et les autres parties intéressées lorsqu'ils sont présentés après ajustement pour exclure les gains ou les pertes découlant des instruments financiers dérivés et des dérivés incorporés. Les résultats financiers ajustés font ressortir de manière plus nette les facteurs et tendances touchant notre entreprise. Cette mesure est non conforme aux PCGR.

La direction utilise les résultats ajustés non conformes aux PCGR de la société en exploitation pour mesurer et évaluer le rendement de l'entreprise au moyen de sa marge brute ajustée, de son BAII ajusté et de son bénéfice net ajusté. En outre, la direction estime que ces mesures sont importantes pour les investisseurs et parties qui évaluent notre rendement à la lumière de nos résultats antérieurs. La direction a également recours à la marge brute ajustée, au BAII ajusté et au bénéfice net ajusté lorsqu'elle discute des résultats avec le conseil d'administration, le conseil des fiduciaires du Fonds, les analystes, les investisseurs, les banques et d'autres parties intéressées.

Les résultats d'exploitation devront donc être ajustés en fonction de ce qui suit :



-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Gain (perte) Pour les trimestres
terminés les
31 décembre
(en milliers) 2009 2008
(non vérifié) (non vérifié)
-------------------------------------------------------------------------

Ajustement lié à l'évaluation à la valeur
de marché (sauf le swap de taux d'intérêt) 5 354 $ (11 979)$
Ecart découlant du moment de la constatation
du gain (de la perte) de liquidation au
titre des stocks de sucre, des contrats
d'achat et de vente, des swaps et options
sur le gaz naturel et des contrats de
change à terme normalisés (3 365) (1 387)
-------------------------------------------------------------------------
Total de l'ajustement du coût des ventes 1 989 $ (13 366)$
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------


Une part importante de l'ajustement lié à l'évaluation à la valeur de marché ci-dessus se rapporte aux fluctuations du prix du sucre brut, lequel a considérablement augmenté au cours du trimestre. De plus, le Fonds a inscrit un gain découlant de l'évaluation à la valeur de marché de 0,4 million de dollars pour le trimestre, comparativement à une perte de 5,5 millions de dollars pour l'exercice précédent, sur l'évaluation à la valeur de marché d'un swap de taux d'intérêt dans les intérêts débiteurs à court terme par suite d'une fluctuation, dans l'ensemble, des taux d'intérêt.

Par conséquent, l'ajustement total au bénéfice net avant les impôts et aux liquidités distribuables a donné lieu à un gain de 2,4 millions de dollars pour le trimestre.

Informations financières ajustées (rapprochement avec les mesures non conformes aux PCGR) :



-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Résultats consolidés Pour les trimestres
terminés les
31 décembre
2009 2008
(non vérifié) (non vérifié)
-------------------------------------------------------------------------

Marge brute selon les états financiers 28 463 $ 14 669 $
Ajustement selon le tableau précédent (1 989) 13 366
-------------------------------------------------------------------------
Marge brute ajustée 26 474 28 035
-------------------------------------------------------------------------
BAII selon les états financiers 21 707 5 891
Ajustement selon le tableau précédent (1 989) 13 366
-------------------------------------------------------------------------
BAII ajusté 19 718 19 257
-------------------------------------------------------------------------
Bénéfice net selon les états financiers 16 552 854

Ajustement selon le tableau précédent (1 989) 13 366
Ajustement au titre de l'évaluation à la
valeur de marché du swap de taux d'intérêt (397) 5 471
Impôts futurs sur les montants ci-dessus 710 (5 340)
-------------------------------------------------------------------------
Bénéfice net ajusté 14 876 $ 14 351 $
-------------------------------------------------------------------------
Bénéfice net par part de fiducie, de base,
selon les états financiers 0,19 $ 0,01 $
Ajustement lié aux éléments ci-dessus (0,02) 0,15
-------------------------------------------------------------------------
Bénéfice net ajusté par part de fiducie, de base 0,17 $ 0,16 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------


Le volume du premier trimestre a diminué d'environ 29 300 tonnes métriques par rapport au volume du trimestre correspondant de l'exercice 2009. Le volume des ventes de produits liquides a fléchi d'environ 8 000 tonnes métriques par suite de la perte d'un important compte de succédanés à base de SGHTF en mars 2009. Le volume des ventes à l'exportation a accusé une baisse d'environ 12 500 tonnes métriques en raison des augmentations spéciales du contingent américain sur le sucre raffiné au cours de l'exercice 2009, aux termes duquel 18 000 tonnes métriques ont été vendues au premier trimestre de l'exercice 2009. Les expéditions de l'exercice 2010 se font essentiellement aux termes du contingent spécifique ordinaire du Canada, qui s'établit à 10 300 tonnes métriques. Les volumes de ventes à l'industrie ont reculé de 6 300 tonnes métriques en raison d'une réduction générale des produits contenant du sucre fabriqués au Canada et du calendrier des livraisons. Le volume des ventes à la consommation s'est contracté d'environ 2 500 tonnes métriques en raison d'une baisse de volume par suite des activités concurrentielles menées au début de l'année civile 2009.

Bien que le volume des ventes soit moins important, les produits du trimestre ont été de 5,1 millions de dollars supérieurs à ceux du trimestre correspondant de l'exercice précédent, cette progression étant attribuable à la hausse du prix mondial du sucre brut au cours de l'exercice 2010 par rapport à celui du trimestre correspondant de l'exercice 2009. Le prix mondial du sucre brut a été supérieur à 20 cents la livre pour l'ensemble du trimestre, et il a atteint un sommet de 27,40 cents la livre en décembre 2009.

Comme il a été mentionné précédemment, la marge brute de 28,5 millions de dollars du trimestre ne reflète pas la marge du Fonds d'un point de vue économique, car elle inclut un gain de 2,0 millions de dollars au titre de l'évaluation à la valeur de marché des instruments financiers dérivés dont il a été question précédemment. C'est pourquoi notre analyse porte sur les résultats de la marge brute ajustée.

Pour le trimestre à l'étude, la marge brute ajustée a diminué de 1,6 million de dollars, comparativement à celle du trimestre correspondant de l'exercice précédent. La marge brute ajustée par tonne métrique s'est établie à 169,26 $ contre 150,94 $ pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent, soit une augmentation de 18,32 $ la tonne métrique. La composition favorable du chiffre d'affaires découlant de la contraction du volume de produits liquides et les prix plus élevés du sucre brut en ce qui concerne les ventes de sucre de betterave au Canada sont les principaux facteurs expliquant la hausse de la marge brute ajustée.

Les frais d'administration et de vente cadrent avec ceux du trimestre correspondant de l'exercice 2009. La baisse de 2,3 millions de dollars des frais de distribution à l'exercice 2010 s'explique principalement par le fort volume de sucre obtenu des contingents spéciaux des Etats-Unis qui a été expédié aux Etats-Unis au cours de l'exercice 2009.

Les intérêts débiteurs comprennent un gain découlant de l'évaluation à la valeur de marché de 0,4 million de dollars pour le trimestre, contre une perte de 5,5 millions de dollars à l'exercice 2009, relativement au swap de taux d'intérêt de 70,0 millions de dollars, d'une durée de cinq ans, conclu en juillet 2008. Sans cet ajustement lié à l'évaluation à la valeur de marché, les intérêts débiteurs du trimestre auraient été inférieurs d'environ 0,2 million de dollars en raison des emprunts moins importants effectués au cours du trimestre et de la baisse, dans l'ensemble, des taux d'intérêt à court terme.

Résultats trimestriels

Le tableau qui suit présente les principales informations financières tirées des états financiers consolidés et les mesures non conformes aux PCGR du Fonds pour les huit derniers trimestres.



-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
TRIMESTRES

(en milliers de
dollars, sauf les
données sur le
volume, le ratio de
la marge et les
renseignements
par part de 2010 2009
fiducie) (non vérifié) (non vérifié)
T1 T4 T3 T2 T1
-------------------------------------------------------------------------
Volume ™ 156 413 187 538 167 612 159 700 185 732
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Total des produits 143 456 154 596 128 478 121 849 138 397
Marge brute 28 463 40 559 28 236 9 329 14 669
BAII (perte) 21 707 32 434 20 447 (116) 5 891
Bénéfice net 16 552 24 004 16 952 727 854
Ratio de la marge brute
par TM 181,97 216,27 168,46 58,42 78,98

Par part de fiducie
Bénéfice net
De base 0,19 0,27 0,19 0,01 0,01
Dilué 0,17 0,23 0,17 0,01 0,01

Mesures non conformes
aux PCGR
Marge brute ajustée 26 474 33 208 24 320 15 985 28 035
BAII ajusté 19 718 25 083 16 531 6 540 19 257
Bénéfice net ajusté 14 876 18 638 12 578 5 732 14 351
Ratio de la marge brute
ajustée par TM 169,26 177,07 145,10 100,09 150,94

Bénéfice net ajusté par
part de fiducie
De base 0,17 0,21 0,14 0,07 0,16
Dilué 0,15 0,18 0,13 0,07 0,15
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------


-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
TRIMESTRES

(en milliers de dollars,
sauf les données sur
le volume, le ratio de
la marge et les
renseignements 2008
par part de fiducie) (non vérifié)
T4 T3 T2
-------------------------------------------------------------------------
Volume ™ 190 516 176 062 153 507
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Total des produits 130 472 115 686 101 834
Marge brute 19 672 21 649 20 355
BAII (perte) 11 494 13 433 12 044
Bénéfice net 10 743 9 614 9 235
Ratio de la marge brute par TM 103,26 122,96 132,60

Par part de fiducie
Bénéfice net
De base 0,12 0,11 0,11
Dilué 0,11 0,10 0,10

Mesures non conformes aux PCGR
Marge brute ajustée 25 748 20 994 19 132
BAII ajusté 17 570 12 778 10 821
Bénéfice net ajusté 15 857 9 236 8 424
Ratio de la marge brute ajustée par TM 135,15 119,24 124,63

Bénéfice net ajusté par part de fiducie
De base 0,18 0,11 0,10
Dilué 0,16 0,10 0,09
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------


Habituellement, le premier trimestre (soit la période d'octobre à décembre) de l'exercice est le meilleur trimestre pour les marges brutes ajustées et le bénéfice net ajusté en raison de la composition favorable des produits vendus. Cela est attribuable à la hausse des ventes de produits de boulangerie au cours de cette période de l'année. En même temps, le deuxième trimestre (soit la période de janvier à mars) est habituellement celui où le volume est le plus bas, ce qui donne lieu à des baisses des produits d'exploitation, des marges brutes ajustées et du bénéfice net ajusté.

Situation de trésorerie

Les liquidités distribuables générées par la société en exploitation, Lantic, sont versées au Fonds au moyen des dividendes et des remboursements de capital sur les actions ordinaires de Lantic et des intérêts versés sur les billets subordonnés de Lantic qui sont détenus par le Fonds, après la constitution d'une provision adéquate pour les dépenses en immobilisations et le fonds de roulement. Les liquidités reçues par le Fonds lui servent à verser des distributions à ses porteurs de parts.

Les liquidités distribuables normalisées, au sens qu'en a donné l'Institut Canadien des Comptables Agréés ("ICCA") dans son Interprétation publiée en juillet 2007, sont définies comme étant la mesure conforme aux PCGR des flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation, rajustés au titre des dépenses en immobilisations, des restrictions visant les distributions et découlant du respect des clauses restrictives de nature financière en vigueur à la date de préparation des états financiers ainsi que de la participation sans contrôle.

Les liquidités distribuables normalisées se présentent comme suit :



-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Montants cumulatifs
pour les cinq
Pour les trimestres derniers exercices
terminés les terminés le 30
31 décembre septembre
-------------------------------------------------------------------------
(en milliers de dollars) 2009 2008 2009
(non vérifié) (non vérifié) (non vérifié)
-------------------------------------------------------------------------

Flux de trésorerie liés aux
activités d'exploitation 659 $ (20 383)$ 248 094 $
Dépenses en immobilisations (1 312) (902) (37 366)
Restrictions liées au financement - - -
-------------------------------------------------------------------------
Liquidités distribuables
normalisées (653)$ (21 285)$ 210 728 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------


Pour les périodes présentées ci-dessus, il n'y a eu aucune restriction sur les distributions découlant du respect de clauses restrictives de nature financière.

Les flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation du premier trimestre de 2010 se sont établis à 0,7 million de dollars, contre un montant négatif de 20,4 millions de dollars au cours du trimestre correspondant de l'exercice 2009. Au premier trimestre de chaque exercice, Taber reçoit toutes les betteraves récoltées, faisant augmenter sensiblement la valeur des stocks à la fin du premier trimestre. Par ailleurs, le prix du sucre brut a clôturé à 26,95 cents à la fin du trimestre, ce qui s'est traduit par un accroissement de 29,7 millions de dollars de la valeur des stocks au premier trimestre de l'exercice 2009. Il s'agit de la principale raison qui explique les faibles flux négatifs de trésorerie liés aux activités d'exploitation la fin du trimestre. Les résultats de l'exercice précédent avaient subi l'incidence défavorable d'une perte de 18,8 millions de dollars découlant de l'évaluation à la valeur de marché, tandis que pour l'exercice à l'étude, le Fonds a enregistré un gain de 2,4 millions de dollars découlant de l'évaluation à la valeur de marché.

Au total, les dépenses en immobilisations ont été supérieures à celles de l'exercice précédent, en raison principalement du calendrier des projets comparativement à celui de l'exercice 2009.

Les liquidités distribuables normalisées ne constituent pas les liquidités qui sont disponibles à des fins de distribution en raison essentiellement de facteurs temporels liés à la variation des éléments hors caisse du fonds de roulement, à l'ajustement découlant du moment de l'évaluation à la valeur de marché des instruments dérivés, à des montants hors trésorerie liés aux instruments financiers ou à d'autres éléments de financement.

Afin de procurer des informations supplémentaires que les administrateurs du Fonds jugent appropriées pour déterminer l'ampleur des distributions en espèces, l'Interprétation permet également l'utilisation d'une mesure constituée d'autres éléments que ceux qui sont inclus dans les liquidités distribuables normalisées. Ces mesures supplémentaires peuvent avoir une incidence sur les distributions du Fonds et, par conséquent, elles doivent être prises en compte dans le calcul du montant réel des liquidités disponibles aux fins de distribution. Toutes ces mesures sont désignées et expliquées séparément et elles donnent lieu aux liquidités distribuables ajustées.

Les liquidités distribuables ajustées se présentent comme suit :



-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Montants cumulatifs
pour les cinq
Pour les trimestres derniers exercices
terminés les terminés le 30
31 décembre septembre
-------------------------------------------------------------------------
(en milliers de dollars) 2009 2008 2009
(non vérifié) (non vérifié) (non vérifié)
-------------------------------------------------------------------------

Liquidités distribuables
normalisées selon le
tableau qui précède (653)$ (21 285)$ 210 728 $
Ajustements au titre de
ce qui suit :
Variation des éléments
hors caisse du fonds
de roulement 21 198 27 099 56 786
Ajustements liés à
l'évaluation à la valeur
de marché des instruments
dérivés et au moment de
la constatation des
dérivés (2 386) 18 837 8 786
Montant hors trésorerie
lié aux instruments
financiers 656 (6 593) (18 156)
Dépenses en immobilisations - - 7 858
Rachat de parts de fiducie,
montant net - (105) (6 120)
Intérêts débiteurs sur la
composante capitaux propres
des débentures convertibles
non garanties - - (9 390)
Frais de financement reportés - - (8 191)
-------------------------------------------------------------------------
Liquidités distribuables
ajustées 18 815 $ 17 953 $ 242 301 $
-------------------------------------------------------------------------
Distributions déclarées 10 042 $ 10 065 $ 189 468 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------


Les liquidités distribuables ajustées se sont accrues de 0,8 million de dollars par rapport à celles du trimestre correspondant de l'exercice 2009, en raison essentiellement de la rentabilité accrue de l'exploitation.

La variation des éléments hors caisse du fonds de roulement lié à l'exploitation représente la variation d'un trimestre à l'autre des actifs à court terme tels que les débiteurs et les stocks et des passifs à court terme tels que les créditeurs. La variation de ces éléments est principalement attribuable au moment du recouvrement des débiteurs, de la réception du sucre brut et du paiement des passifs. Les variations à la hausse ou à la baisse des comptes, par conséquent, ne constituent pas des liquidités disponibles aux fins de distribution. Ces augmentations et diminutions sont financées à même les liquidités disponibles et les facilités de crédit d'un montant de 200,0 millions de dollars dont dispose la société. Les augmentations et les diminutions de la dette bancaire à court terme sont également attribuables au moment où surviennent les événements susmentionnés et, par conséquent, ne constituent pas des liquidités disponibles aux fins de distribution.

Les ajustements liés à l'évaluation à la valeur de marché et aux instruments financiers sont principalement attribuables aux gains et aux pertes non réalisés sur les instruments financiers dérivés et constituent par conséquent des montants hors trésorerie, sauf pour les appels de marges relatifs aux positions nettes sur le sucre et aux contrats sur le gaz naturel.

Au cours de l'exercice 2009, 25 100 parts de fiducie ont été rachetées et annulées lors du premier trimestre de l'exercice dans le cadre de l'offre publique de rachat dans le cours normal des activités alors en vigueur.

Excédent des flux de trésorerie et du bénéfice net sur les distributions versées

Les flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation comprennent la variation d'un exercice à l'autre des actifs à court terme tels que les débiteurs et les stocks et des passifs à court terme tels que les créditeurs. Les variations de ces éléments sont principalement attribuables au moment de leur survenance et, par conséquent, ne constituent pas des liquidités disponibles aux fins de distribution.

Le tableau qui suit présente l'excédent des flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation et du bénéfice net sur les distributions versées au cours des trois derniers exercices terminés le 30 septembre et au cours des premiers trimestres terminés les 31 décembre 2009 et 2008.



-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Pour les trimestres
terminés les Exercices terminés les
31 décembre 30 septembre
-------------------------------------------------------------------------
(en milliers de dollars) 2009 2008
(non (non 2009 2008 2007
vérifié) vérifié) (vérifié) (vérifié) (vérifié)
-------------------------------------------------------------------------

Flux de trésorerie
liés aux activités
d'exploitation 659 $ (20 383)$ 69 791 $ 23 372 $ 88 607 $
Bénéfice net 16 552 854 42 537 48 134 45 127
Distributions versées 10 042 10 065 40 206 40 082 37 728
(Insuffisance) excédent
des flux de trésorerie
liés aux activités
d'exploitation par
rapport aux
distributions en
espèces versées (9 383) (30 448) 29 585 (16 710) 50 879
Excédent (insuffisance)
du bénéfice net par
rapport aux
distributions en
espèces versées 6 510 $ (9 211)$ 2 331 $ 8 052 $ 7 399 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------


Au premier trimestre de l'exercice 2010, la valeur des stocks a augmenté de 29,7 millions de dollars en raison de la hausse du prix du sucre brut et de la récolte de betteraves de Taber. Le stock de chaque exercice sera appelé à s'accroître du fait que les betteraves de Taber sont récoltées au cours du premier trimestre, ce qui explique l'insuffisance des flux de trésorerie au premier trimestre de chacun des deux exercices. Cette insuffisance observée pour la période écoulée depuis le début de l'exercice a été financée grâce aux soldes d'encaisse disponibles et aux emprunts à court terme. De plus, une perte liée à l'évaluation à la valeur de marché de 18,8 millions de dollars avant les impôts a été inscrite au cours du premier trimestre de l'exercice 2009. Il s'agit d'un élément hors caisse.

Obligations contractuelles

Il n'y a aucun changement important par rapport au tableau des obligations contractuelles présenté dans le rapport de gestion figurant dans le rapport annuel du 30 septembre 2009.

Au 31 décembre 2009, les sociétés en exploitation avaient des engagements visant l'acquisition d'un total de 865 000 tonnes métriques de sucre brut. A la fin du trimestre, le prix d'aucune tonne métrique n'avait été fixé.

Sources de financement

Lantic dispose d'une marge de crédit autorisée de 200,0 millions de dollars pour financer son exploitation. A la fin du trimestre, une tranche de 82,0 millions de dollars avait été prélevée sur la facilité de crédit liée au fonds de roulement.

A la fin du trimestre, le niveau des stocks était élevé comparativement à celui de la période terminée le 30 septembre 2009, en raison de la réception par l'usine de Taber de la récolte de betteraves de Taber et de la hausse du prix du sucre brut.

Il est prévu que les liquidités nécessaires pour combler les besoins au chapitre du fonds de roulement et pour payer les autres dépenses en immobilisations seront tirées des sources de crédit disponible et des rentrées de fonds liées à l'exploitation.

Titres en circulation

Au cours du premier trimestre, une tranche de 15 000 $ des débentures convertibles subordonnées non garanties de deuxième série a été convertie en 2 830 parts de fiducie au prix de conversion de 5,30 $ par part de fiducie. Au 27 janvier 2010, il y avait 87 330 717 parts de fiducie en circulation.

Modifications de conventions comptables et principales estimations comptables

Nos conventions comptables et principales estimations comptables sont demeurées essentiellement les mêmes que celles qui ont été présentées dans le rapport de gestion figurant dans le rapport annuel du 30 septembre 2009.

Normes internationales d'information financière ( "IFRS")

En février 2008, l'ICCA a annoncé que les entreprises ayant une obligation publique de rendre des comptes devront passer des PCGR aux IFRS pour les exercices ouverts à compter du 1er janvier 2011. Les sociétés seront tenues de fournir de l'information comparative de l'exercice précédent conformément aux IFRS. Par conséquent, le passage des PCGR aux IFRS s'appliquera à l'information financière du premier trimestre de l'exercice 2012, les données de la période visée et les données comparatives étant toutes deux établies selon les IFRS.

Le Fonds a commencé à planifier le passage des PCGR du Canada actuels aux IFRS en dressant un plan et en mettant sur pied une équipe de projet. Cette équipe est chapeautée par des cadres dirigeants de ses services financiers, lesquels assurent la gouvernance, la gestion et le soutien du projet dans son ensemble. Cette équipe rend des comptes au Comité de vérification sur une base trimestrielle quant à l'état d'avancement du projet et analyse les principales constatations et les exigences comptables futures.

L'équipe de projet achève la phase de délimitation de la portée et d'évaluation de la conversion. Cette phase a permis d'identifier un certain nombre de sujets susceptibles d'avoir une incidence sur les résultats financiers du Fonds et sur les efforts nécessaires que ce dernier doit consentir pour passer aux IFRS. Elle se poursuit toujours, car le Fonds continue d'évaluer l'incidence des prises de position futures de l'International Accounting Standards Board. La prise en compte des incidences sur les éléments opérationnels tels que les technologies de l'information et les contrôles internes à l'égard de l'information financière fait partie intégrante de ce processus.

Bien que l'évaluation des incidences suive son cours conformément au plan établi, des progrès continus doivent être constatés pour que le Fonds puisse préciser, de manière prudente, la spécificité de l'information sur les différences entre les conventions comptables précédant et suivant l'adoption des IFRS.

Facteurs de risque

Les facteurs de risque afférents aux entreprises et aux activités du Fonds sont décrits dans le rapport de gestion figurant dans notre rapport annuel pour l'exercice terminé le 30 septembre 2009. Ce document peut être consulté sur le site Web de SEDAR, à l'adresse www.sedar.com, ou sur l'un de nos sites Web, aux adresses www.lantic.ca ou www.rogerssugar.com.

PERSPECTIVES

Le marché des édulcorants nutritifs a fléchi de près de 3 % pour l'ensemble du Canada au cours de l'exercice 2009, et une partie de ce fléchissement aura des répercussions sur le volume des ventes de Lantic dans l'ensemble du Canada. En outre, le prix élevé du sucre brut que l'on observe actuellement rendra encore plus difficile la reconduction de contrats de vente de substituts liquides du SMHTF au cours de l'exercice 2010, déjà que d'importants contrats ont été perdus plus tôt en 2009.

Au cours de l'exercice 2009, le Fonds a bénéficié de ventes supplémentaires à l'exportation vers les Etats-Unis à la suite de l'ouverture de contingents spéciaux en août et en octobre 2008. Aucun contingent spécial similaire n'est présentement disponible pour l'exercice 2010, mais les stocks totaux estimés aux Etats-Unis continuent de se situer à des creux historiques, ce qui engendre un contexte d'approvisionnement très serré pour les utilisateurs américains de sucre. Si l'approvisionnement en sucre raffiné devait demeurer serré, il est probable que l'USDA envisage d'ouvrir certains contingents spéciaux sur le sucre raffiné dans la seconde moitié de l'exercice 2010, une occasion dont Lantic pourrait encore une fois tirer profit.

Les mauvais résultats de récolte au Mexique permettront à Lantic de reprendre une partie de ses exportations vers le Mexique. A ce jour, nous avons déjà conclu des contrats pour un certain volume pour l'exercice 2010.
Les prix plus élevés du sucre brut que l'on observe actuellement sur le marché mondial du sucre brut auront des retombées positives sur la marge brute ajustée pour l'ensemble des ventes de sucre de betterave au Canada, lesquelles représentent environ 10 % du total de notre volume.

A Taber, la récolte de betteraves a été arrêtée à la fin novembre 2009 en raison d'une détérioration importante des betteraves à sucre qui n'avaient pas encore été récoltées. En effet, en octobre précédent, un gel sévère avait endommagé les betteraves à sucre toujours en terre. A la fin du mois, la récolte avait repris à un rythme ralenti, toutes les betteraves devant être transformées dans les jours suivant leur récolte. Le gel sévère ayant endommagé ces dernières, leur transformation était devenue problématique. Le taux de découpage quotidien s'en est par conséquent trouvé de beaucoup réduit. A la fin novembre, la récolte a donc pris fin et près de 25 % du total des betteraves ont été laissées en terre.

Nous prévoyons maintenant que la production totale de sucre de betterave devrait atteindre 67 000 tonnes métriques, soit 57 000 tonnes métriques de plus qu'à l'exercice 2009. La raffinerie de Vancouver expédiera donc du sucre raffiné dans les Prairies, afin de compenser l'insuffisance de la production de sucre de betterave de Taber.

Une partie importante des besoins en gaz naturel pour l'exercice 2010 a fait l'objet d'opérations de couverture à des prix moyens comparables à ceux de l'exercice précédent. Les volumes ne faisant pas l'objet d'opérations de couverture devraient tirer parti des prix actuellement bas du gaz naturel, ce qui devrait par conséquent avoir une incidence à la hausse sur le niveau de la marge brute ajustée. En outre, nous avons également pris d'importantes positions sur le marché à terme pour les exercices 2011 à 2013. Ces positions sont prises à des prix supérieurs à ceux qui sont pratiqués sur le marché à l'heure actuelle, mais à des prix identiques à ceux de l'exercice 2009 ou encore plus avantageux que ceux-ci. Nous continuerons de surveiller de près la dynamique du marché du gaz naturel en ayant comme objectif de réduire nos coûts de gaz naturel.

Dans le contexte financier actuellement instable, le rendement des actifs des régimes de retraite peut varier par rapport à leur rendement historique. Jumelé au taux d'actualisation utilisé pour évaluer les obligations des régimes, ce rendement peut avoir des répercussions sur les charges au titre des régimes de retraite au cours des exercices à venir. Une évaluation actuarielle est en cours pour l'un de nos régimes de retraite, les autres n'ayant pas à être complétées avant décembre 2010. Une fois obtenus les résultats de cette évaluation en cours, les cotisations du Fonds pourraient, au prochain trimestre, augmenter par rapport à leur niveau actuel.

La convention collective visant la raffinerie de Vancouver arrivera à échéance à la fin de février 2010. Des négociations seront entreprises bientôt et la direction prévoit renouveler cette convention à des taux concurrentiels sur le marché.

Nous sommes présentement à étudier des structures corporatives différentes de celle dans laquelle nous exerçons actuellement nos activités, la fiducie de revenu. Que cette étude aboutisse à une conversion de l'entreprise en une corporation, avec en conséquence des impôts que nous serions appelés à payer à titre de revenu d'entreprise, ou à une poursuite de nos activités au-delà de 2010 en tant que fiducie de revenu, avec en conséquence une imposition des distributions versées aux porteurs de parts, notre intention demeure de verser des dividendes ou des distributions qui procureront à nos porteurs de parts imposables au Canada, un revenu après impôt équivalent à celui dont ils profitent actuellement.



Rogers Sugar Income Fund
Bilans consolidés
31 décembre 2009 et 2008
(en milliers de dollars)

-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
31 décembre 30 septembre 31 décembre
2009 2009 2008
-------------------------------------------------------------------------

ACTIF
Actif à court terme
Trésorerie et équivalents
de trésorerie 6 672 $ 5 367 $ 2 302 $
Débiteurs 42 161 49 637 53 083
Stocks 104 807 75 136 97 403
Charges payées d'avance 2 046 2 333 2 310
Impôts futurs 1 668 3 570 2 802
Instruments financiers
dérivés (note 3) 1 276 1 302 7 511
-------------------------------------------------------------------------
158 630 137 345 165 411
Immobilisations 186 220 188 344 192 961
Actifs des régimes de retraite
à prestations déterminées 17 749 17 931 19 509
Instruments financiers dérivés
(note 3) 22 77 624
Autres actifs 676 722 1 149
Ecart d'acquisition 229 952 229 952 229 952
-------------------------------------------------------------------------
593 249 $ 574 371 $ 609 606 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
PASSIF ET CAPITAUX PROPRES
ATTRIBUABLES AUX PORTEURS
DE PARTS

Passif à court terme
Emprunts à court terme 82 000 $ 70 000 $ 121 000 $
Créditeurs et charges à
payer 38 560 37 953 39 692
Instruments financiers
dérivés (note 3) 10 108 10 547 1 673
Obligation à court terme
au titre du contrat de
location-acquisition
(note 4) 21 - -
-------------------------------------------------------------------------
130 689 118 500 162 365
Avantages sociaux futurs 29 014 29 073 31 213
Instruments financiers dérivés
(note 3) 8 690 8 988 12 790
Obligation à long terme au
titre du contrat de location-
acquisition (note 4) 106 - -
Débentures convertibles
subordonnées non garanties 131 592 131 387 130 724
Impôts futurs 19 702 19 495 16 549
-------------------------------------------------------------------------
319 793 307 443 353 641
CAPITAUX PROPRES ATTRIBUABLES
AUX PORTEURS DE PARTS
Parts de fiducie (note 5) 559 677 559 662 560 944
Surplus d'apport 4 715 4 712 4 009
Déficit (290 936) (297 446) (308 988)
-------------------------------------------------------------------------
273 456 266 928 255 965
-------------------------------------------------------------------------
593 249 $ 574 371 $ 609 606 $
-------------------------------------------------------------------------



Rogers Sugar Income Fund
Etats consolidés des résultats non vérifiés
Trimestres terminés les 31 décembre 2009 et 2008
(en milliers de dollars, sauf les montants par part de fiducie)

-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
2009 2008
-------------------------------------------------------------------------

Produits 143 456 $ 138 397 $
Coût des ventes 114 993 123 728
-------------------------------------------------------------------------
Marge brute 28 463 14 669

Charges
Frais de vente et d'administration 4 746 4 484
Distribution 1 867 4 194
Amortissement 143 100
6 756 8 778
-------------------------------------------------------------------------
Bénéfice avant les intérêts et la charge d'impôts 21 707 5 891
-------------------------------------------------------------------------

Intérêts sur la dette à long terme et les
débentures convertibles 1 993 1 993
Amortissement des frais de financement reportés 267 267
Intérêts liés à des éléments à court terme 519 6 540
-------------------------------------------------------------------------
2 779 8 800
-------------------------------------------------------------------------

Bénéfice avant la charge d'impôts 18 928 (2 909)

Charge (recouvrement) d'impôts
Exigibles 267 -
Futurs 2 109 (3 763)
-------------------------------------------------------------------------
2 376 (3 763)
-------------------------------------------------------------------------
Bénéfice net et autres éléments du résultat
étendu 16 552 $ 854 $
-------------------------------------------------------------------------

Bénéfice net par part de fiducie
De base 0,19 $ 0,01 $
Dilué 0,17 $ 0,01 $
-------------------------------------------------------------------------

Renseignements supplémentaires
Charge afférente aux avantages sociaux futurs 1 121 $ 836 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------



Rogers Sugar Income Fund
Etats consolidés des capitaux propres attribuables aux porteurs de parts
non vérifiés
Trimestres terminés les 31 décembre 2009 et 2008
(en milliers de dollars, sauf les montants par part de fiducie)

-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
(non vérifié) 2009
-------------------------------------------------------------------------
Nombre de
parts de Parts de Surplus
fiducie fiducie d'apport Déficit Total
-------------------------------------------------------------------------
Solde au début
de la période 87 327 887 559 662 $ 4 712 $ (297 446)$ 266 928 $
Distributions - - - (10 042) (10 042)
Rémunération à
base d'actions
(note 6) - - 3 - 3
Conversion de
débentures
convertibles
en parts de
fiducie
(note 5) 2 830 15 - - 15
Bénéfice net - - - 16 552 16 552
-------------------------------------------------------------------------
Solde à la fin
de la période 87 330 717 559 677 $ 4 715 $ (290 936)$ 273 456 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------


-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
(non vérifié) 2008
-------------------------------------------------------------------------
Nombre de
parts de Parts de Surplus
fiducie fiducie d'apport Déficit Total
-------------------------------------------------------------------------

Solde au début
de la période 87 552 987 561 105 $ 3 950 $ (299 777)$ 265 278 $

Distributions - - - (10 065) (10 065)
Rémunération à
base d'actions - - 3 - 3
Rachat de parts
de fiducie
(note 5) (25 100) (161) 56 - (105)
Bénéfice net - - - 854 854
-------------------------------------------------------------------------
Solde à la fin
de la période 87 527 887 560 944 $ 4 009 $ (308 988)$ 255 965 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------



Rogers Sugar Income Fund
Etats consolidés des flux de trésorerie non vérifiés
Trimestres terminés les 31 décembre 2009 et 2008
(en milliers de dollars)

-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Pour les trimestres
terminés les
31 décembre
-------------------------------------------------------------------------
2009 2008
(non vérifié) (non vérifié)
-------------------------------------------------------------------------

Flux de trésorerie liés aux activités
d'exploitation
Bénéfice net 16 552 $ 854 $
Ajustements pour tenir compte des éléments
suivants sans effet sur la trésorerie :
Amortissement 3 459 3 326
Amortissement des frais de financement reportés 267 267
Impôts futurs 2 109 (3 763)
Avantages sociaux futurs 123 (342)
Variation des instruments financiers dérivés (656) 6 593
Charge de rémunération à base d'actions 3 3
Gain sur la vente d'immobilisations - (278)
Autres - 56
-------------------------------------------------------------------------
21 857 6 716
-------------------------------------------------------------------------
Variation des éléments hors caisse du fonds
de roulement
Débiteurs 7 476 1 700
Stocks (29 671) (26 754)
Charges payées d'avance 287 (236)
Créditeurs et charges à payer 710 (1 809)
-------------------------------------------------------------------------
(21 198) (27 099)
-------------------------------------------------------------------------
659 (20 383)
Flux de trésorerie liés aux activités de
financement
Emprunts à court terme (remboursements sur la
dette à court terme) 12 000 28 000
Distributions aux porteurs de parts (10 042) (10 065)
Rachat de parts de fiducie - (105)
-------------------------------------------------------------------------
1 958 17 830
-------------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie liés aux activités
d'investissement
Acquisitions d'immobilisations (1 312) (902)
-------------------------------------------------------------------------

Variation nette de la trésorerie et des
équivalents de trésorerie 1 305 (3 455)

Trésorerie et équivalents de trésorerie au
début de la période 5 367 $ 5 757 $
-------------------------------------------------------------------------
Trésorerie et équivalents de trésorerie à
la fin de la période 6 672 $ 2 302 $
-------------------------------------------------------------------------

Renseignements supplémentaires
Intérêts versés sur la dette 4 850 4 997
Impôts sur le bénéfice payés 775 166
Immobilisations comprises dans les
créditeurs et charges à payer et obligation
au titre du contrat de location-acquisition 498 266
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------

Rogers Sugar Income Fund
Notes afférentes aux états financiers consolidés intermédiaires non
vérifiés
Trimestres terminés les 31 décembre 2009 et 2008
(en milliers de dollars, sauf indication contraire)


Rogers Sugar Income Fund (le "Fonds") est une fiducie à capital variable, à but restreint, qui a été créée en vertu des lois de l'Ontario par une déclaration de fiducie modifiée et mise à jour en date du 3 février 2005 (la "déclaration de fiducie"). Un nombre illimité de parts de fiducie peut être émis aux termes de la déclaration de fiducie.

Note 1 Règles de présentation

Les présents états financiers consolidés intermédiaires non vérifiés ont été dressés conformément aux principes comptables généralement reconnus du Canada ("PCGR"). Les présents états financiers consolidés intermédiaires non vérifiés ne comprennent pas tous les renseignements qu'exigent les PCGR du Canada; par conséquent, ils doivent être lus à la lumière des états financiers consolidés annuels et des notes y afférentes dressés pour l'exercice terminé le 30 septembre 2009. Les présents états financiers consolidés trimestriels n'ont pas fait l'objet d'un examen ni d'une vérification de la part des vérificateurs externes du Fonds.

Note 2 Conventions comptables

Les présents états financiers suivent les mêmes conventions comptables et méthodes d'application que les plus récents états financiers annuels du Fonds pour l'exercice terminé le 30 septembre 2009.

Note 3 Instruments financiers

Le détail des gains ou des pertes inscrits au cours du trimestre, dans le cadre de l'évaluation à la valeur de marché de tous les instruments financiers dérivés et instruments dérivés incorporés, est indiqué ci-dessous. Dans le cas des contrats à terme normalisés sur le sucre et le gaz naturel (instruments financiers dérivés), les montants notés ci-dessous sont retranchés des marges de variation payées aux courtiers ou reçues des courtiers à la fin de la période considérée. Les contrats à terme sur le gaz naturel et sur le sucre ont été évalués à la valeur de marché au moyen des valeurs à la cote publiées pour ces marchandises, alors que les contrats de change à terme ont été évalués à la valeur de marché au moyen des taux publiés par l'institution financière constituant la contrepartie à ces contrats. La juste valeur des contrats sur le gaz naturel et des contrats de change à terme ainsi que l'évaluation du swap de taux d'intérêt englobent au besoin un ajustement de crédit pour le risque de crédit lié au Fonds ou à la contrepartie.



-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Actifs au titre des Passifs au titre des
instruments financiers instruments financiers
-------------------------------------------------------------------------
EVALUATION A LA VALEUR Court Long Court Long
DE MARCHE terme terme terme terme
-------------------------------------------------------------------------

Contrats à terme
normalisés et options
sur le sucre 1 276 $ 22 $ - $ - $
Contrats à terme
normalisés sur le gaz
naturel - - 3 898 6 553
Contrats de change à
terme - - 2 820 7
Instruments dérivés
incorporés - - 1 112 -
Swap de taux d'intérêt - - 2 278 2 130
-------------------------------------------------------------------------
1 276 $ 22 $ 10 108 $ 8 690 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------


-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Gain (perte) Intérêts créditeurs
Coût des ventes (débiteurs)
-------------------------------------------------------------------------
EVALUATION A LA VALEUR Pour les trimestres terminés les 31 décembre
DE MARCHE 2009 2008 2009 2008
-------------------------------------------------------------------------
Contrats à terme
normalisés et options
sur le sucre 5 005 $ (5 971)$ - $ - $
Contrats à terme normalisés
sur le gaz naturel (47) (11 657) - -
Contrats de change à terme 321 4 371 - -
Instruments dérivés
incorporés 75 1 278 - -
Swap de taux d'intérêt - - 397 (5 471)
-------------------------------------------------------------------------
5 354 $ (11 979)$ 397 $ (5 471)$
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------


Note 4 Obligations au titre de contrats de location-acquisition

Au cours du trimestre, la société a conclu un contrat de location-acquisition visant du matériel mobile dans l'entrepôt, aux termes duquel contrat l'utilisation intégrale de ce matériel a été substantiellement transférée à la société.

Ce contrat prévoit un taux d'intérêt moyen de 5,0 %. Au 31 décembre 2009, les versements minimums futurs aux termes des contrats de location-acquisition étaient les suivants :



-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
2009 2008
-------------------------------------------------------------------------
2010 20 $ - $
2011 29 -
2012 29 -
2013 29 -
2014 et par la suite 36 -
-------------------------------------------------------------------------
143 -

Moins la tranche intérêts 16 -
-------------------------------------------------------------------------
127 -
Moins la tranche à court terme 21 -
-------------------------------------------------------------------------
106 $ - $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------


Pour le trimestre terminé le 31 décembre 2009, aucun intérêt n'avait été imputé aux intérêts débiteurs puisque le contrat a été conclu à la mi-décembre 2009.

Note 5 Parts de fiducie

Au cours du premier trimestre de 2010, des débentures convertibles subordonnées non garanties de deuxième série d'un capital de 15 000 $ ont été converties par leurs porteurs en un total de 2 830 parts de fiducie. Cette conversion est une opération hors caisse et elle n'est donc pas inscrite à l'état des flux de trésorerie. Au cours du premier trimestre de 2009, le Fonds a racheté à des fins d'annulation 25 100 parts de fiducie dans le cadre d'une offre publique de rachat dans le cours normal des activités au prix moyen de 4,1751 $ par part de fiducie. Au 31 décembre 2009, 87 330 717 parts de fiducie étaient émises et en circulation.

Le Fonds a obtenu de la Bourse de Toronto l'autorisation de procéder à une offre publique de rachat dans le cours normal des activités dans le but de racheter 6 345 898 parts de fiducie du Fonds, soit 10 % du flottant du Fonds, jusqu'à concurrence de 2,0 millions de dollars de capital de débentures convertibles subordonnées non garanties à 6,0 % de deuxième série du Fonds et jusqu'à 3,0 millions de dollars de capital de débentures convertibles subordonnées non garanties à 5,9 % de troisième série du Fonds. L'offre a débuté le 7 décembre 2009, et pourrait se poursuivre jusqu'au 6 décembre 2010.

Note 6 Régime de rémunération à base d'actions

Le 23 décembre 2009, 100 000 options ont été attribuées pour l'achat, au prix de 4,70 $ chacune, de parts de fiducie. Le tableau suivant présente des données sommaires sur le régime d'options d'achat de parts au 31 décembre 2009 :



----------------------------------------------------
----------------------------------------------------
Nombre
Nombre d'options
d'options Options en
Prix en cours attribuées cours
d'exercice au 30 au au 31
par septembre cours du décembre
option 2009 trimestre 2009
----------------------------------------------------
3,61 $ 280 000 - 280 000
4,33 120 000 - 120 000
4,70 - 100 000 100 000
----------------------------------------------------
----------------------------------------------------


----------------------------------------------------
----------------------------------------------------
Durée Nombre
de vie Prix d'options Prix
résiduelle d'exercice pouvant d'exercice
moyenne moyen être moyen
pondérée pondéré exercées pondéré
----------------------------------------------------
5,92 $ 3,61 $ 200 000 3,61 $
5,50 4,33 80 000 4,33
9,81 4,70 - 4,70
----------------------------------------------------
----------------------------------------------------



Note 7 Informations sectorielles

Les produits proviennent de clients situés dans les zones géographiques
suivantes :

-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Pour les trimestres
terminés les
31 décembre
2009 2008
-------------------------------------------------------------------------

Canada 137 732 $ 123 519 $
Etats-Unis et autres pays 5 724 14 878
-------------------------------------------------------------------------
143 456 $ 138 397 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------

Renseignements

  • Rogers Sugar Income Fund
    M. Dan Lafrance, premier vice-président,
    Finances, chef des finances et secrétaire
    514-940-4350
    514-527-1610 (FAX)
    www.lantic.ca