Rogers Sugar Income Fund
TSX : RSI.UN

Rogers Sugar Income Fund

21 nov. 2007 16h00 HE

Rogers Sugar Income Fund : Résultats du quatrième trimestre de 2007

Bénéfice record réalisé pour l'exercice 2007 Le trimestre comme l'exercice 2007 au complet sont marqués par une forte encaisse distribuable. Augmentation de 4,5 % de la distribution mensuelle, au 1er décembre 2007

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 21 nov. 2007) - Message aux porteurs de parts :

Au nom du conseil des fiduciaires, c'est avec plaisir que je vous présente les faits saillants des résultats financiers de Rogers Sugar Income Fund (le "Fonds")(TSX:RSI.UN) pour le trimestre et l'année se terminant le 30 septembre 2007.

Les résultats pour le quatrième trimestre et pour l'année se terminant le 30 septembre 2007 et 2006 sont comme suit :



-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Pour les trimestres Pour les années
terminés les terminées les
30 septembre 30 septembre
-------------------------------------------------------------------------
2007 2006 2007 2006
(non vérifié) (non vérifié) (non vérifié) (non vérifié)

Volume (en tonnes
métriques) 177 382 199 316 689 742 759 689
-------------------------------------------------------------------------
(en milliers de
dollars)

Marge brute 19 542 $ 38 458 $ 107 064 $ 110 837 $

Charges:

Frais de vente et
administration 5 305 6 421 19 355 21 524

Distribution 3 528 4 062 10 838 13 536
(Conversion
inverse)
provision pour
retrait /
rappel de produits (600) - (600) 2 000
-------------------------------------------------------------------------

Bénéfice avant les
intérêts,
la charge d'impôts
et l'amortissement
("BAIIA") 11 309 27 975 77 471 73 777

Dépréciation et
amortissement 3 182 3 021 12 606 12 211

Intérêts 3 784 4 194 15 402 15 985

Charge
(recouvrement)
d'impôts (3 225) 4 126 4 336 4 659
-------------------------------------------------------------------------
Bénéfice net 7 568 $ 16 634 $ 45 127 $ 40 922 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------



Le volume du quatrième trimestre a diminué de près de 21 900 tonnes métriques comparativement au trimestre correspondant de l'exercice 2006. Cette baisse est attribuable à une réduction du volume d'exportation d'environ 15 000 tonnes. Durant l'exercice 2006, les Etats-Unis avaient, de façon exceptionnelle, autorisé, durant l'année, des quotas additionnels de sucre raffiné en raison de l'insuffisance de sucre raffiné attribuable à l'ouragan Katrina. Rogers a donc pu, en 2006, bénéficier d'un volume d'exportation additionnel. Les volumes des produits liquides et du secteur industriel ont eux-aussi fléchi, de 3 300 et 3 500 tonnes métriques respectivement. La baisse dans le secteur industriel s'avère toutefois une question de temps puisqu'il y a lien entre les ventes et le moment où sont manufacturés les produits contenant du sucre.

Pour ce qui concerne l'année, on note une baisse de volume de l'ordre de 70 000 tonnes. Le volume d'exportation montre à lui seul une chute de 33 000 tonnes qui tient compte qu'en 2006, il y avait eu près de 48 000 tonnes métriques qui avait été expédiées contre les quotas spéciaux des Etats-Unis, ce qui a pu être contrebalancé partiellement par des expéditions en 2007 vers le Mexique. Le volume des liquides a quant à lui baissé de 23 600 tonnes métriques faute de contrats pendant l'année, touchant des comptes pour lesquels nos produits entrent en concurrence avec les succédanés à base de SMHTF.

Il n'y a eu aucune vente de jus concentré au cours de l'exercice 2007, contrairement aux 19 300 tonnes métriques qui avaient été vendues pendant l'exercice 2006. L'unique acheteur de jus concentré n'a pas renouvelé son contrat d'approvisionnement avec nous, compte tenu qu'il réduisait sa capacité de traitement du produit. Ces écarts défavorables du volume ont été partiellement contrebalancés par une hausse légère en 2007 des volumes des secteurs industriels et de la consommation.

Du fait de l'adoption des nouvelles conventions comptables, le 1er octobre 2006, à l'égard des instruments financiers dérivés, les résultats d'exploitation du Fonds subiront dorénavant des fluctuations importantes. Ces fluctuations sont attribuables à l'évaluation à la valeur de marché de tous les instruments financiers dérivés et des instruments dérivés intégrés dans les instruments non financiers ainsi qu'à la contrepassation des soldes transitoires à la fin de la période considérée. Ce bénéfice comptable ne reflète pas le rendement économique du Fonds. Le Fonds a par conséquent établi une marge brute ajustée et un résultat ajusté visant à refléter le rendement économique du Fonds au cours de la période considérée. Ce rendement économique peut être comparé au bénéfice établi pour les périodes intermédiaires antérieures. Dans le présent communiqué de presse, et les communiqués de presse à venir, le Fonds traitera des marges brutes ajustées, lesquelles reflètent le bénéfice d'exploitation sans tenir compte de l'incidence des résultats transitoires découlant de l'adoption de cette nouvelle convention comptable et de l'évaluation à la valeur de marché des instruments financiers dérivés et des instruments dérivés intégrés dans des instruments non financiers.




-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Pour les trimestres Pour les années
(Gain) Perte terminés les terminées les
(en milliers de dollars) 30 septembre 30 septembre
-------------------------------------------------------------------------
2007 2006 2007 2006
(non vérifié) (non vérifié) (non vérifié) (non vérifié)
Ajustement lié à
l'évaluation
à la valeur
du marché
incluant
amortissement
transitoire, 2 649 $ (6 367)$ (2 824)$ (6 367)$
Calendrier de la
comptabilisation
(du gain) de la
perte de
liquidation pour
l'approvisionnement
de sucre, les
contrats d'achat
et de vente,
les contrats à
terme normalisés
sur le gaz naturel
et les
contrats de change
à terme 6 217 - 3 600 -
-------------------------------------------------------------------------
Total 8 866 $ (6 367)$ 776 $ (6 367)$
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------

Information
financière
ajustée :
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Pour les trimestres Pour les années
terminés les terminées les
(en milliers de dollars) 30 septembre 30 septembre
-------------------------------------------------------------------------
2007 2006 2007 2006
(non vérifié) (non vérifié) (non vérifié) (non vérifié)
Marge brute selon
tableau précédent 19 542 $ 38 458 $ 107 064 $ 110 837 $
Ajustement selon
tableau précédent 8 866 (6 367) 776 (6 367)
-------------------------------------------------------------------------
Marge brute ajustée 28 408 32 091 107 840 104 470
-------------------------------------------------------------------------
BAIIA selon tableau 11 309 27 975 77 471 73 777
précédent

Ajustement selon
tableau précédent 8 866 (6 367) 776 (6 367)
-------------------------------------------------------------------------
BAIIA ajusté 20 175 21 608 78 247 67 410
-------------------------------------------------------------------------

Bénéfice net
ci-dessus 7 568 16 634 45 127 40 922
Ajustement
lié aux éléments
ci-dessus 8 866 (6 367) 776 (6 367)
Impôts reportés
sur le montant
ci-dessus (2 844) 2 075 (296) 2 075
-------------------------------------------------------------------------
Bénéfice net
ajustés 13 590 $ 12 342 $ 45 607 $ 36 630 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------


Pour le trimestre, la marge brute ajustée par tonne métrique s'est élevée à 160,15 $ comparativement à 161,00 $ pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. Les coûts d'exploitation ont été plus élevés, ce qui a réduit nos marges brutes pour le trimestre. Les dépenses d'entretien ont été de 1,3 millions de dollars supérieurs à ce qu'ils avaient été pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent, plusieurs projets d'entretien visant à augmenter la fiabilité de l'usine de Montréal étant venu à terme pendant le trimestre. Ces projets d'entretien ont été privilégiés à des investissements en immobilisation durant l'exercice 2007. Cela a été partiellement contrebalancé par des marges plus élevées que l'année précédente dû principalement à une composition plus favorable des ventes de même qu'à un bénéfice de 2,3 millions de dollars provenant de la liquidation de positions touchant 14 900 tonnes métriques ayant fait l'objet de pré-couverture à Taber.

Pour l'exercice 2007, la marge brute ajustée par tonne métrique s'est élevée à 156,35 $ comparativement à 137,52 $ pour l'exercice 2006. Les activités de pré-couverture à Taber ont contribué, en 2007, à hauteur de 6,6 millions de dollars, soit presque 9,60$ par tonne métrique. Une composition favorable des ventes due à des ventes plus basses de produits liquides et de jus concentré, conjuguée à des marges plus élevées ajoutent aux motifs expliquant la hausse du niveau de la marge brute.

Les coûts de distribution ont baissé de 0,5 millions de dollars au cours du trimestre comparativement au trimestre correspondant de l'exercice précédent à cause principalement de l'introduction, à Taber, de nouvelles pratiques en vertu desquelles les ventes s'effectuent sur une base franco bord (FOB) plutôt que sur une base livraison rendue, de même qu'à cause de transferts moins importants depuis Vancouver à destination du marché des Prairies. Ceci a été cependant partiellement contrebalancé par des coûts d'entreposage à l'externe plus élevés dû à la récolte plus volumineuse de l'exercice 2007.

Les dépenses d'administration ont été inférieures de 0,9 millions de dollars dû à des ajustements de fin d'exercice, touchant des dépenses reliées aux programmes d'intéressement et de retraite de même que certaines autres aussi importantes, sans oublier un crédit final de 0,4 millions de dollars se rattachant à la vente d'un siège à la Bourse de marchandise de New York.

Le 22 mars 2006 Lantic a annoncé un retrait et un rappel de produit en raison de la présence de petites particules métalliques qui s'étaient introduites, par inadvertance, dans son système de distribution pour certains produits expédiés aux marchés de l'Ontario et des Maritimes. Après avoir examiné l'incident avec l'Agence canadienne d'inspection des aliments, nous avons décidé de procéder au rappel de la totalité du sucre lié à cet événement, qu'il s'agisse du sucre lui-même ou de tous produits manufacturés avec ce sucre, pendant la période en cause.

Une provision initiale de 2,0 millions de dollars avait été comptabilisée en 2006 à l'égard des coûts qui pourraient être encourus par Lantic. A ce jour plus de 80 % des réclamations ont été réglées. En s'inspirant de différents règlements déjà complétés de même qu'à une évaluation tant de l'ampleur que de la complexité des réclamations pendantes, la provision a été réduite à un niveau approximatif de 0,6 millions de dollars en septembre 2007. 0,6 millions de dollars sont ainsi passés à titre de revenu au cours de l'exercice 2007.

Les intérêts débiteurs du trimestre ont diminué de 0,4 millions de dollars par rapport à ceux du trimestre correspondant de l'exercice 2006, principalement en raison des intérêts créditeurs gagnés sur les soldes de trésorerie à court terme.

Le Fonds mesure l'encaisse distribuable. L'encaisse distribuable ne se veut pas une indication des flux de trésorerie ni des résultats d'exploitation établis selon les PCGR du Canada et elle n'a pas de signification normalisée prescrite par les PCGR du Canada. Elle peut également ne pas être comparable à des mesures semblables qu'utilisent d'autres sociétés ou fiducies de revenu. Du point de vue des porteurs de parts, l'encaisse distribuable reflète la capacité du Fonds à verser des distributions qui sont fondées sur le rendement des opérations du Fonds et de ses filiales en exploitation pendant la période précisée. Elle ne correspond pas aux flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation qui sont présentés dans les états financiers.



-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Pour les trimestres Pour les années
terminés les terminées les
(en milliers de dollars) 30 septembre 30 septembre
-------------------------------------------------------------------------
2007 2006 2007 2006
(non vérifié) (non vérifié) (non vérifié) (non vérifié)
-------------------------------------------------------------------------
Activités
d'exploitation :
Flux de trésorerie
liés aux
activités
d'exploitation 28 188 $ 47 495 $ 88 607 $ 30 833 $
Variation des
éléments hors
caisse
du fonds de
roulement lié à
l'exploitation (26 553) (22 356) (24 669) 29 062
Ajustement lié à la
comptabilité
de couverture 8 866 (6 367) 776 (6 367)
Montant hors caisse
au titre des
instruments
financiers dérivés 5 724 - (1 460) -
-------------------------------------------------------------------------
16 225 18 772 63 254 53 528
-------------------------------------------------------------------------
Activités
d'investissement :
Total des dépenses
en immobilisations (2 188) (3 563) (6 945) (9 004)
Moins : dépenses en
immobilisations
investissements 206 738 929 2 839
-------------------------------------------------------------------------
Investissements de
maintien (1 982) (2 825) (6 016) (6 165)
-------------------------------------------------------------------------
Activités de
financement :
Rachat de parts de
fiducie -
offre publique
de rachat
dans le cours
normal des
activités (1 317) - (4 665) -
Autres activités de
financement - - - (6 844)
-------------------------------------------------------------------------
(1 317) - (4 665) (6 844)
-------------------------------------------------------------------------

Encaisse
distribuable 12 926 15 947 52 573 40 519

Distributions
déclarées aux
porteurs de parts (9 657) (9 181) (37 728) (35 869)
-------------------------------------------------------------------------
Encaisse disponible 3 269 $ 6 766 $ 14 845 $ 4 650 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------


L'encaisse distribuable du trimestre a été de 3,0 millions de dollars plus bas que celle du trimestre correspondant de 2006. Cette diminution est due aux résultats d'exploitation qui ont été plus bas, principalement à cause du volume de ventes inférieur et des dépenses d'entretien plus élevées.

Au cours de l'exercice 2007, le Fonds a distribué 37,7 millions de dollars, ou 0,4285 $ par part, comparativement à 35,9 millions de dollars ou 0,404 par part en 2006. Sur base consolidée, l'encaisse distribuable pour l'exercice 2007 s'est élevée à 52,6 millions de dollars comparativement à 40,5 millions de dollars en 2006. L'augmentation est due principalement aux meilleurs résultats d'exploitation de Lantic et de Rogers. Au cours de l'exercice 2007, le Fonds a distribué 71,8 % de l'encaisse distribuable, ce qui se compare au 88,5 % de l'exercice qui avait précédé.

Au cours du trimestre le Fonds a déboursé 1,3 millions de dollars pour un total de 305 600 parts qui ont été rachetées et annulées dans le cadre d'une offre publique de rachat effectuée dans le cours normal des activités. Pendant l'exercice au complet, le Fonds a racheté et annulé au total 1 205 600 parts, dans le cadre du même programme, pour une valeur totale de 4,7 millions de dollars. Le programme en cause prend fin le 23 novembre 2007. L'intention est de le renouveler pour l'an prochain. Dans la mesure où le prix du marché ne reflèterait pas, à son avis, la vraie valeur de ses parts, le Fonds pourrait s'en prévaloir.

Le 31 octobre 2007 Lantic a fait l'acquisition de capacités additionnelles de mélange à sec en plus d'un quota additionnel de 2 000 tonnes métriques de produits contenant du sucre destiné au marché des Etats-Unis. L'intention est de produire davantage de mélanges contenant du sucre et d'ainsi augmenter les revenus grâce à des activités à valeur ajoutée.

Le 21 novembre 2007 le conseil des fiduciaires ont approuvé une augmentation de 4,5 % du niveau courant de la distribution aux détenteurs de parts, et ceci en vigueur au 1 décembre 2007. Sur une base annualisée, ceci représente une augmentation de 2 cents par parts, pour une distribution annuelle totale de 46 cents par parts. Depuis août 2006, les distributions aux détenteurs de parts ont été augmentées de 15 %, pour un total de 6 cents par parts.

Même avec l'augmentation des distributions mentionnée ci-haut, les sociétés en exploitation du Fonds détiennent chacune un niveau important d'encaisse. Une partie de cette encaisse servira certes à Rogers, au cours du premier trimestre, pour le paiement des producteurs de betteraves de Taber. Toutefois un montant important d'encaisse restera encore disponible. Cela pourrait être utile pour tirer avantage, par exemple, d'occasions d'acquisitions, ce que la direction supérieure de l'exploitation continue de rechercher, ou pour investir dans des projets en immobilisation destinés à réduire nos coûts et à solidifier notre statut de producteur à bas coûts. L'encaisse pourrait également contribuer au paiement de notre dette à plus long terme qui vient à échéance en 2008.

Le 31 octobre 2006, le ministre des Finances du Canada a fait une annonce relativement à l'imposition des distributions des fiducies de revenu cotées en bourse. Le gouvernement devait d'abord édicter une loi en vue de prélever l'impôt proposé sur les fiducies de revenu. Cette loi a été édictée en juin 2007, et si aucun autre changement n'est apporté à cette loi au cours des trois prochaines années, l'imposition des distributions des fiducies de revenu cotées en bourse sera appliquée au cours de l'année civile 2011. Ceci pourrait avoir un effet négatif sur le niveau des distributions lorsque celles-ci seront imposées.

Pour l'instant nous ne prévoyons pas incorporer le Fonds. Cependant nous continuerons d'évaluer la situation et, avec une bonne planification fiscale, tenterons de mitiger l'impact de l'imposition des distributions sur nos porteurs d'unités.



AU NOM DU CONSEIL DES FIDUCIAIRES,

(Signé)

Edward Y. Baker
Vancouver (Colombie Britannique)
le 21 novembre 2007

Renseignements

  • Rogers Sugar Ltd.
    M. Dan Lafrance, Premier vice-président finances,
    chef des finances et secrétaire
    514-940-4350
    514-527-1610 (FAX)
    www.rogerssugar.com, www.Lantic.ca