Rogers Sugar Income Fund
TSX : RSI.UN

Rogers Sugar Income Fund

19 nov. 2009 16h00 HE

Rogers Sugar Income Fund: Résultats du quatrième trimestre de 2009

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 19 nov. 2009) - Rogers Sugar Income Fund (TSX:RSI.UN)

AUGMENTATION DU BAII AJUSTE ET DES LIQUIDITES DISTRIBUABLES AJUSTEES POUR LE TRIMESTRE. PERFORMANCE RECORD POUR L'EXERCICE 2009. RATIO DE DISTRIBUTION DE 66,9 % POUR L'EXERCICE.

Message aux porteurs de parts

Au nom du conseil des fiduciaires, c'est avec plaisir que je vous présente les faits saillants des résultats financiers de Rogers Sugar Income Fund (le "Fonds") pour le trimestre et l'exercice terminés le 30 septembre 2009.

Le tableau qui suit présente les résultats du quatrième trimestre ainsi que ceux des exercices terminés les 30 septembre 2009 et 2008.



------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------
Trimestres terminés Exercices terminés
les 30 septembre les 30 septembre
------------------------------------------------------------------------
2009 2008 2009 2008
(non (non (non (non
vérifié) vérifié) vérifié) vérifié)

(En tonnes métriques)
Volume 187 538 190 516 700 582 693 130
------------------------------------------------------------------------
(En milliers de dollars)

Marge brute 40 559 $ 19 672 $ 92 793 $ 95 050 $
Charges :
Frais de vente et
d'administration 5 244 5 162 20 044 20 107
Distribution 2 660 3 225 13 572 11 613
Amortissement 221 91 521 445
Reprise pour rappel et
retrait de produits - (300) - (300)
------------------------------------------------------------------------
Bénéfice avant les intérêts
et la charge d'impôts ("BAII") 32 434 11 494 58 656 63 185

Intérêts débiteurs 3 088 4 522 16 740 15 673

Charge (recouvrement) d'impôts 5 342 (3 771) (621) (622)
------------------------------------------------------------------------
Bénéfice net 24 004 $ 10 743 $ 42 537 $ 48 134 $
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------


Il convient de noter que le quatrième trimestre de l'exercice 2009 comportait quatorze semaines d'exploitation comparativement à treize semaines en 2008 et que l'exercice 2009 en comptait cinquante-trois comparativement à cinquante-deux pour 2008.

Même avec une semaine d'exploitation supplémentaire en 2009, le volume du quatrième trimestre a diminué de 3 000 tonnes métriques comparativement à celui du trimestre correspondant de 2008. Cette semaine supplémentaire représente environ 13 000 tonnes métriques. Cette réduction de volume est principalement attribuable aux diminutions des volumes de ventes à l'exportation et de produits liquides d'environ 6 000 et 4 300 tonnes métriques, respectivement. La diminution du volume des ventes à la consommation d'environ 500 tonnes métriques a été en partie contrebalancée par un accroissement d'environ 7 800 tonnes métriques du volume des ventes industrielles. La diminution du volume des produits liquides découle de la perte d'un client producteur de succédanés liquides à base de sirop de glucose à haute teneur en fructose ("SGHTF") plus tôt au cours de l'exercice. Le volume des ventes à l'exportation a diminué à cause des expéditions d'environ 9 700 tonnes métriques effectuées au dernier trimestre de l'exercice 2008 en rapport aux contingents spéciaux annoncés par le Département de l'Agriculture des Etats-Unis en août 2008. Cependant, aucun contingent spécial n'a été obtenu des Etats-Unis au cours du dernier trimestre de l'exercice 2009, et le volume des ventes à l'exportation était affecté à l'achèvement des livraisons des contingents spécifiques annuels au Canada obtenus des Etats-Unis. Le volume des ventes à la consommation a également baissé d'à peu près 500 tonnes métriques comparativement à celui du trimestre correspondant de 2008, principalement en raison des activités concurrentielles sur les marchés. Le volume des ventes industrielles s'est accru d'environ 7 800 tonnes métriques par rapport à celui du trimestre correspondant, en raison de la semaine d'exploitation supplémentaire en 2009.

Compte tenu de la semaine supplémentaire, le volume total au cours de l'exercice a augmenté d'environ 7 500 tonnes métriques, surtout en raison de l'accroissement des ventes industrielles, des ventes de produits liquides et des ventes à l'exportation, qui ont compté pour respectivement environ 6 000 , 4 700 et 4 100 tonnes métriques de l'augmentation, laquelle a été atténuée par une baisse de près de 7 300 tonnes métriques du volume des ventes à la consommation.

L'augmentation de 6 000 tonnes métriques du volume des ventes industrielles au cours de l'exercice 2009 est attribuable à la semaine supplémentaire d'expédition, de l'exercice 2009 comparativement à l'exercice 2008. Le volume des produits liquides pour l'exercice a augmenté de 4 700 tonnes métriques principalement par suite des expéditions effectuées à un important compte de succédanés à base de SGHTF au début de l'exercice. Au cours du printemps, ce contrat n'a pas renouvelé à cause de l'accroissement des prix mondiaux du sucre brut. Le volume des ventes à l'exportation s'est accru par suite des expéditions d'environ 34 000 tonnes métriques de contingents spéciaux aux Etats-Unis autorisés en 2008 comparativement aux 9 700 tonnes métriques au cours de l'exercice 2008 par rapport à ces nouveaux contingents. Cet accroissement a été en partie contrebalancé par le fait qu'aucune livraison n'a été effectuée à destination du Mexique en 2009, alors que 16 000 tonnes métriques environ y avaient été livrées en 2008. Aucune livraison n'a été effectuée à destination du Mexique en 2009, en raison de la faible quantité récoltée et traitée à Taber au cours de l'exercice.

Le volume des ventes à la consommation a diminué d'environ 7 300 tonnes métriques par suite de la perte de volume d'un compte important au début de l'exercice en raison des activités concurrentielles. A ce moment-là, des engagements avaient déjà été pris pour l'exercice 2009 à l'égard de la plus grande partie du volume des ventes à la consommation. La société ne pouvait regagner sa part de marché dans ce secteur qu'en concluant un contrat portant sur un volume supplémentaire auprès d'un compte important à compter de l'exercice 2010.

Du fait de l'adoption des nouvelles normes comptables sur les instruments financiers dérivés à compter du 1er octobre 2006, les résultats d'exploitation du Fonds pourraient fluctuer considérablement. Ces fluctuations découlent de l'évaluation à la valeur de marché de l'ensemble des instruments financiers dérivés et des instruments dérivés intégrés à des instruments non financiers à la fin de la période considérée. Ce bénéfice comptable ne donne pas une représentation complète des facteurs et des tendances qui influent sur l'industrie. Le Fonds a par conséquent établi une marge brute ajustée et un résultat ajusté visant à refléter le rendement qu'il dégage au cours de la période considérée, soit des mesures non conformes aux PCGR. Ce rendement ajusté peut être comparé au bénéfice établi pour les périodes intermédiaires antérieures. Dans le présent communiqué de presse, le Fonds traitera des marges brutes ajustées, lesquelles reflètent le bénéfice d'exploitation sans tenir compte de l'incidence de l'évaluation à la valeur de marché des instruments financiers dérivés et des instruments dérivés intégrés à des instruments non financiers.



------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------
Trimestres terminés Exercices terminés
Gain (perte) les 30 septembre les 30 septembre
------------------------------------------------------------------------
(En milliers de dollars) 2009 2008 2009 2008
(non (non (non (non
vérifié) vérifié) vérifié) vérifié)

Ajustement lié à l'évaluation
à la valeur de marché 9 782 $ (8 717)$ (9 777)$ (2 041)$
Ecart découlant de la
constatation (du gain) de
la perte de liquidation au
titre des stocks de sucre,
des contrats d'achat et de
vente, des contrats, des
swaps et options sur le gaz
naturel et des contrats de
change à terme normalisés (2 431) 2 641 1 022 1 225
------------------------------------------------------------------------
Total 7 351 $ (6 076)$ (8 755)$ (816)$
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------


Une part importante de l'ajustement lié à la valeur de marché ci-dessus se rapporte au sucre brut qui a été comptabilisé tout au long de l'exercice. Pour le trimestre, un gain de 12,1 millions de dollars a été comptabilisé pour le sucre brut, les prix du sucre brut ayant atteint des niveaux record alors que Lantic détenait une position acheteur nette portant sur un contrat à terme normalisé sur le sucre brut. Depuis le début de l'exercice, une perte de 10,9 millions de dollars découlant de l'évaluation à la valeur de marché a été comptabilisée sur les contrats de gaz naturel détenus pour les exercices 2010 à 2013, en raison de la baisse des prix du gaz naturel au cours de l'exercice.

De plus, le Fonds a inscrit un gain découlant de l'évaluation à la valeur de marché de 0,2 million de dollars pour le trimestre et une perte de 3,4 millions de dollars depuis le début de l'exercice sur l'évaluation à la valeur de marché d'un swap de taux d'intérêt dans les intérêts débiteurs à court terme par suite d'une fluctuation, dans l'ensemble, des taux d'intérêt.

Par conséquent, l'ajustement total au bénéfice net avant les impôts et aux liquidités distribuables a donné lieu à un gain de 7,6 millions de dollars pour le trimestre et à une perte de 12,2 millions de dollars depuis le début de l'exercice.

Informations financières ajustées :



------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------
Trimestres terminés Exercices terminés
les 30 septembre les 30 septembre
------------------------------------------------------------------------
(En milliers de dollars) 2009 2008 2009 2008
(non (non (non (non
vérifié) vérifié) vérifié) vérifié)

Marge brute selon les données
susmentionnées 40 559 $ 19 672 $ 92 793 $ 95 050 $
Ajustement selon les données
susmentionnées (7 351) 6 076 8 755 816
------------------------------------------------------------------------
Marge brute ajustée 33 208 25 748 101 548 95 866
------------------------------------------------------------------------
BAII selon les données
susmentionnées 32 434 11 494 58 656 63 185
Ajustement selon les données
susmentionnées (7 351) 6 076 8 755 816
------------------------------------------------------------------------
BAII ajusté 25 083 17 570 67 411 64 001
------------------------------------------------------------------------
Bénéfice net selon les données
susmentionnées 24 004 10 743 42 537 48 134
Ajustement du coût des ventes
selon les données
susmentionnées (7 351) 6 076 8 755 816
Ajustement du swap de taux
d'intérêt découlant de
l'évaluation à la valeur
de marché (237) 1 394 3 412 1 394
Impôts reportés sur ce qui
précède 2 222 (2 356) (3 405) (563)
------------------------------------------------------------------------
Bénéfice net ajusté 18 638 $ 15 857 $ 51 299 $ 49 781 $
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------


Pour le trimestre, la marge brute ajustée par tonne métrique s'est établie à 177,07 $, contre 135,15 $ au cours de l'exercice 2008. La hausse de 41,92 $ par tonne métrique découle essentiellement d'une composition des ventes plus favorable, de ventes moins élevées de succédanés liquides à base de SGHTF, de la croissance des marges de vente du sucre de betterave attribuable aux prix du sucre brut, de la diminution des coûts d'énergie, comparativement au quatrième trimestre de 2008 et de l'augmentation du stock de sucre raffiné global, laquelle a eu pour effet d'accroître la proportion des coûts d'exploitation imputés aux stocks.

Pour l'exercice 2009, la marge brute ajustée par tonne métrique s'est élevée à 144,95 $, contre 138,31 $ en 2008. Les marges de vente globales ont augmenté principalement en raison de la croissance des marges réalisées sur les ventes à l'exportation au cours de l'exercice 2009 comparativement à l'exercice 2008. Au cours de l'exercice 2008, les ventes à l'exportation vers le Mexique avaient généré des marges minimes, mais elles avaient permis de réduire les coûts d'entreposage externe attribuables à deux abondantes récoltes de betteraves consécutives en 2008 et en 2007. Les prix plus élevés du sucre brut ont permis d'augmenter les marges de vente du sucre de betterave vendu sur le marché canadien, et d'accroître ainsi les niveaux de marge. De plus, par suite de la baisse de la récolte de betteraves de Taber, les coûts d'exploitation ont diminué compte tenu des coûts de traitement plus élevés pour le sucre de betterave que pour le sucre de canne et les coûts énergétiques moindres qui ont été engagés, particulièrement sur la tranche non couverte des achats prévus de gaz naturel.

Les coûts de distribution ont baissé de 0,6 million de dollars par rapport au trimestre correspondant de 2008 en raison des expéditions à l'exportation effectuées au cours du dernier trimestre de l'exercice 2008. Pour l'exercice, les coûts ont augmenté de 2,0 millions de dollars, étant donné que davantage de produits ont dû être transférés de Vancouver à Taber en raison de la faible récolte de Taber au cours de l'exercice 2009 et des ventes supplémentaires à l'exportation en rapport aux contingents spéciaux obtenus des Etats-Unis.

Les frais d'administration sont comparables à ceux du trimestre correspondant de l'exercice précédent et le sont, depuis le début de l'exercice, avec ceux de la même période en 2008.

A la suite de la fusion de Sucre Lantic Limitée et de Rogers Sugar Ltd. en juin 2008 pour former Lantic Inc., la société a obtenu une nouvelle facilité de crédit renouvelable à terme de cinq ans auprès d'un syndicat bancaire d'un montant de 200,0 millions de dollars. Cette nouvelle facilité renouvelable et l'encaisse disponible ont servi à rembourser l'emprunt à terme en cours. Afin de fixer le taux d'intérêt pour une tranche importante des prélèvements prévus sur la nouvelle facilité de crédit, la société a conclu, le 7 juillet 2008, un swap de taux d'intérêt de cinq ans d'un montant de 70,0 millions de dollars à un taux de base de 4,0 %. Ce swap est évalué à la valeur de marché. Un gain de 0,2 million de dollars évalué à la valeur de marché a été comptabilisé pour le trimestre, comparativement à une charge de 1,4 million de dollars au cours du trimestre correspondant de l'exercice 2008. En excluant cette charge, les intérêts débiteurs auraient augmenté de 0,2 million de dollars au cours du trimestre, mais diminué de 0,8 million de dollars pour l'exercice. La diminution enregistrée au cours de l'exercice est attribuable à la baisse des taux d'intérêt et des emprunts nécessaires.

Le Fonds mesure ses liquidités distribuables. Celles-ci ne sont pas une indication des flux de trésorerie ni des résultats d'exploitation établis selon les PCGR. Elles peuvent également ne pas être comparables à des mesures semblables présentées par d'autres sociétés ou fiducies de revenu. Du point de vue des porteurs de parts, les liquidités distribuables reflètent la capacité du Fonds à verser des distributions fondées sur le rendement des activités du Fonds et de sa filiale en exploitation au cours de la période considérée.



------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------
Trimestres terminés Exercices terminés
(En milliers de dollars) les 30 septembre les 30 septembre
------------------------------------------------------------------------
2009 2008 2009 2008
(non (non (non (non
vérifié) vérifié) vérifié) vérifié)
Activités d'exploitation

Flux de trésorerie liés aux
activités d'exploitation 39 256 $ 9 371 $ 69 791 $ 23 372 $
Dépenses en immobilisations (2 130) (2 219) (6 285) (7 624)
------------------------------------------------------------------------
Liquidités distribuables
normalisées 37 126 7 152 63 506 15 748
Ajustements
Variation des éléments hors
caisse du fonds de roulement (5 161) 2 841 3 360 31 756
Ajustements liés à l'évaluation
à la valeur de marché et au
moment de la constatation
des instruments dérivés (7 588) 7 470 12 167 2 210
Montant hors caisse au titre
des instruments financiers (1 856) (4 071) (18 421) 1 725
Dépenses en immobilisations -
investissements 182 326 221 597
Rachat, déduction faite de
l'émission de parts de fiducie - (1 586) (690) (806)
Frais de financement reportés - (921) - (921)
------------------------------------------------------------------------
Liquidités distribuables
ajustées 22 703 $ 11 211 $ 60 143 $ 50 309 $
------------------------------------------------------------------------
Distributions déclarées 10 035 $ 10 096 $ 40 206 $ 40 082 $
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------


Les liquidités distribuables ajustées ont augmenté de 11,5 millions de dollars au cours du trimestre, comparativement au trimestre correspondant de 2008, essentiellement à cause de l'augmentation de 7,5 millions de dollars du BAII ajusté, de la diminution des cotisations au régime de retraite par rapport aux charges de retraite engagées et du paiement des frais de financement reportés au cours de l'exercice 2008.

Au cours de l'exercice 2009, le Fonds a distribué 40,2 millions de dollars, ou 0,46 $ par part, comparativement à 40,1 millions de dollars, ou 0,4567 $ par part, en 2008. Les liquidités distribuables ajustées se sont élevées à 60,1 millions de dollars au cours de l'exercice 2009, par rapport à 50,3 millions de dollars en 2008. La hausse de 9,8 millions de dollars découle essentiellement de l'augmentation de 3,4 millions de dollars du BAII ajusté, de la diminution de 2,5 millions de dollars des cotisations au régime de retraite par rapport aux charges de retraite, de la diminution de 1,0 million de dollars des dépenses en immobilisations, de la diminution de 0,8 million de dollars des frais d'intérêt ajustés et de l'absence de décaissements au titre des frais de financement au cours de l'exercice 2009. Le Fonds a distribué 66,9 % de ses liquidités distribuables au cours de l'exercice 2009, comparativement à 79,7 % en 2008.

Au cours de l'exercice, le Fonds a racheté et annulé 225 100 parts d'une valeur de 0,7 million de dollars aux termes d'une offre publique de rachat dans le cours normal des activités. Cette offre vient à échéance le 27 novembre 2009. Le Fonds a l'intention de procéder à une nouvelle offre au cours du prochain exercice. Il rachètera d'autres parts si le cours de celles-ci ne reflète pas, selon lui, leur juste valeur.

Les prix plus élevés du sucre brut actuellement en vigueur sur le marché mondial auront une incidence positive sur la marge brute ajustée pour l'ensemble des ventes de sucre de betterave au Canada, à l'exception des ventes de succédanés liquides à base de SGHTF. A Taber, la superficie de la plantation a été légèrement inférieure à 30 000 acres pour la récolte en cours. La récolte a commencé à la fin du mois de septembre, mais elle a été retardée en raison de gel prolongé en octobre dans le sud de l'Alberta. La récolte est toujours en cours, les betteraves récoltées sont davantage terreuses et présentent un surplus de feuilles (verts de betterave). Par conséquent, le traitement des betteraves est ralenti et est plus difficile. A la date du présent communiqué de presse, la production totale de sucre de betteraves devrait toujours être d'environ 100 000 tonnes métriques si toutes les betteraves sont récoltées avant l'hiver.

La reprise de la récolte de Taber au cours de l'exercice 2010 ainsi que les mauvais résultats de récolte au Mexique permettront à Lantic de poursuivre partiellement les activités d'exportation vers le Mexique. A ce jour, une partie du volume pour l'exercice 2010 fait déjà l'objet de contrats, ce qui permettra d'atténuer les effets de la baisse du volume des ventes à l'exportation aux Etats-Unis, en raison de l'absence actuelle de contingents spéciaux obtenus des Etats-Unis et de la diminution des ventes de succédanés liquides à base de SGHTF attribuable à la hausse des prix mondiaux du sucre brut.

Le 31 octobre 2006, le ministre des Finances du Canada a fait une annonce relativement à l'imposition des distributions des fiducies de revenu cotées en bourse. Une loi a été édictée à cet effet en juin 2007 et, si aucune autre modification n'est apportée à cette loi au cours du prochain exercice, l'imposition des distributions des fiducies de revenu cotées en bourse s'appliquera à compter de l'année civile 2011.

AU NOM DU CONSEIL DES FIDUCIAIRES,

(signé) Edward Y. Baker

Edward Y. Baker,

Montréal (Québec)

Le 19 novembre 2009

Renseignements

  • Rogers Sugar Ltd.
    M. Dan Lafrance, premier vice-président
    Finances, chef des finances et secrétaire
    514-940-4350
    514-527-1610 (FAX)
    www.lantic.ca.