Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement
Gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

23 juin 2010 08h15 HE

SCHL : Le taux d'inoccupation dans les résidences pour personnes âgées s'établit à 10,8 %

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 23 juin 2010) - Selon le Rapport sur les résidences pour personnes âgées : Faits saillants – Canada publié par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), le taux d'inoccupation dans les résidences pour personnes âgées visées par l'enquête nationale de la SCHL est monté de 9,2 % en 2009 à 10,8 % en 2010.

«Sur le marché des résidences pour personnes âgées, les taux d'inoccupation et les loyers sont plus élevés que sur le marché locatif traditionnel», a déclaré Bob Dugan, économiste en chef à la SCHL. «Les résidences pour personnes âgées offrent à leurs occupants un large éventail de services et de commodités, ce qui contribue au fait que les loyers y sont plus chers que dans les ensembles locatifs traditionnels. Ces loyers relativement chers et le taux de roulement plus important expliquent pourquoi le taux d'inoccupation est plus élevé dans les résidences pour personnes âgées.»

Le taux d'inoccupation national correspond à celui qui a été enregistré dans la catégorie des places standards. Ces places peuvent être situées dans l'un ou l'autre des types d'unité suivants :

  • chambres individuelles, studios et appartements de une ou de deux chambres, qui peuvent être occupés par une personne seule ou un couple (une place par unité);
  • chambres à deux lits (deux places par unité);
  • salles communes (au moins trois places par unité).

Le taux d'inoccupation est calculé pour l'ensemble des places standards, peu importe si les occupants utilisent le service de repas ou des services médiaux. Sont incluses dans le calcul de ce taux d'inoccupation seulement les places standards, c'est-à-dire les places louées par un résident qui reçoit moins d'une heure et demie de soins par jour.

Les taux d'inoccupation des places standards variaient beaucoup d'une région à l'autre du pays. Le plus bas (6,2 %) a été enregistré en Saskatchewan et au Nouveau-Brunswick et le plus haut (18,1 %), à Terre-Neuve-et-Labrador. La proportion de places standards vacantes dépassait la moyenne nationale (10,8 %) en Ontario (16,4 %), en Nouvelle-Écosse (15 %) et en Alberta (12,2 %), tandis qu'elle était inférieure à la moyenne en Colombie-Britannique (10,4 %), au Québec (8,4 %), au Manitoba (7,9 %) et à l'Île-du-Prince-Édouard (7,1 %).

Le loyer mensuel moyen des studios et des chambres individuelles incluant au moins un repas par jour s'élevait à 1 857 $ dans l'ensemble du pays. Le plus bas (1 329 $) a été enregistré au Québec et le plus haut (2 585 $), en Ontario.

Mettant à contribution plus de 60 ans d'expérience à titre d'organisme national responsable de l'habitation au Canada, la SCHL aide les Canadiens à accéder à un éventail de logements durables, abordables et de qualité élevée. Elle offre également des données, des analyses et des rapports fiables, impartiaux et actuels sur le marché de l'habitation pour aider les consommateurs et le secteur de l'habitation à prendre des décisions importantes.

Le présent communiqué est publié intégralement dans Internet, au http://www.cmhc-schl.gc.ca

(Also available in English)

Renseignements