SOURCE: SMW Gold

05 déc. 2009 01h43 HE

SMW Gold annonce les résultats d'essais des gisements aurifères en Égypte

CAEN, FRANCE--(Marketwire - December 5, 2009) - Petite compagnie d'exploration minière basée à Moscou, en Russie, SMW Gold a annoncé aujourd'hui les résultats de ses derniers résultats d'analyses sur des échantillons de ses territoires concédés, Fawakhir et Oum El Balad en Égypte. Les échantillons montrent une teneur de 251 grammes par tonne à Fawakhir, prélevés des tranchées, et de 232 grammes par tonne à Umm Balad, prélevés d'une ancienne mine. Parmi les 1 400 échantillons les plus récents, plus de 26 % indique une teneur aurifère de plus de 0,3 g par tonne.

En partenariat avec l'Autorité égyptienne des ressources minérales (EMRA), SMW Gold explore des zones aurifères en Égypte depuis 2007. Les territoires concédés à SMW Gold couvrent une superficie de 1 500 km2 dans les districts de Fawakhir, El Sid, Atalla, El Urf et plusieurs autres dans le désert de l'Est. Ces zones sont connues depuis longtemps pour renfermer la plus grande présence aurifère du pays. Les concessions ont été accordées en vertu de deux accords de partage de production portant sur l'exploration et l'exploitation minière pour les 30 prochaines années, qui ont été ratifiés par le Parlement égyptien à la fin de 2007.

Les territoires contiennent de nombreuses mines anciennes qui n'atteignent pas une profondeur de plus de 15 mètres. La technologie actuelle permet de forer des puits de plus de 1000 mètres.

Mark Lisnyansky, directeur général de SMW Gold, a déclaré : « Notre dernier rapport d'analyse indique des perspectives très encourageantes pour l'exploration de SMW Gold dans les zones Fawakhir et Oum El Balad. D'après ces résultats, notre équipe composée d'éminents géologues prévoit d'importantes découvertes de plusieurs gisements rentables dans nos propriétés égyptiennes en 2010. »

Les travaux d'exploiration de SMW Gold progressent à bon train en Égypte. La société a récemment retenu les services de Behre Dolbear pour réaliser une étude indépendante, dont les résultats sont attendus d'ici la mi-décembre 2009.

Les mines aurifères en Égypte

L'Égypte est revenue de manière décisive à l'exploitation minière aurifère après plusieurs dizaines d'années d'inactivité. Selon les prévisions officielles, la production en 2010 devrait dépasser la production totale du pays de tout le 20e siècle. Le gouvernement égyptien estime que la production nationale d'or en 2010 se monte à 300 000 onces, soit une hausse considérable d'au moins 1 000 onces exploitées en 2009.

Les mines pharaoniques du quartier Fawakhir du désert oriental égyptien apparaissent sur une carte de papyrus datant de 3,200 ans, la plus ancienne connue à ce jour. Ces gisements riches en minéraux, en grande partie négligés depuis deux millénaires, ont le potentiel de transformer l'économie égyptienne s'ils sont exploités dans les dizaines d'années à venir. Le président Nasser a fermé la dernière exploitation minière de la région dans les années 50. Dans les années 70, les travaux d'exploration réalisés par les géologues et les géophysiciens russes ont confirmé que les Pharaons avaient à peine gratté la surface des gisements aurifères de la région.

Le gouvernement égyptien et la Société financière internationale (SFI), filiale de la Banque mondiale ont signé un protocole d'entente et des travaux sont en cours pour remanier les lois visant à restructurer le secteur minier l'or pour le rendre plus attrayant au monde de l'investissement. Aujourd'hui, l'Égypte tire 1 % de son PIB à partir de ses ressources minières (phosphate, gypse, charbon, etc.), mais le secteur minier a le potentiel de représenter au moins 10 % à 12 % du PIB national.

On estime que les réserves d'or de l'Égypte s'élèvent à 70 millions d'onces, soit une hausse de 3 millions en 2005. Ces chiffres sont le résultat de campagnes d'exploration menées dans la région du désert oriental par plusieurs entreprises internationales, notamment Centamin Egypt et SMW Gold, et sont susceptibles d'augmenter à mesure que le travail se poursuit. À l'occasion d'une interview récente, M. Sameh Fahmi, ministre égyptien du Pétrole et des Ressources minérales, a déclaré « Nous avons d'énormes réserves. Nous invitons les entreprises internationales à nous rejoindre. »

À propos de SMW Gold :

SMW Gold est une petite compagnie d'exploration minière qui se consacre à l'exploration de gisements en Égypte dans le but d'exploiter de façon rentable ces gisements qui contiennent plusieurs millions d'onces. Situé à Moscou, SMW Gold est une division de SMW Engineering, dont la société mère est Magnesium.com. Pour en savoir plus sur SMW Gold, visitez le www.smwgold.com.

Renseignements