Sécurité publique Canada

Sécurité publique Canada

26 janv. 2007 14h00 HE

SPPCC : Le ministre Day annonce une nomination à la Commission nationale des libérations conditionnelles

OTTAWA, ONTARIO--(CCNMatthews - 26 jan. 2007) - L'honorable Stockwell Day, ministre de la Sécurité publique, a annoncé aujourd'hui que MM. Denis Couillard avait été nommé membre à plein temps pour la région du Québec de la Commission nationale des libérations conditionnelles (CNLC). Cette nomination entrera en vigueur le 19 février 2007.

"Il me fait plaisir d'annoncer la nomination de MM. Couillard à la Commission nationale des libérations conditionnelles, a déclaré le ministre Day. MM. Couillard possède une expérience importante en matière correctionnelle et il est largement habilité à assumer son nouveau rôle au sein de la Commission des libérations conditionnelles", a-t-il ajouté.

Denis Couillard, de Val-des-Monts (Québec), est actuellement directeur du Centre des cadres policiers de la Gendarmerie royale du Canada à Ottawa. Il possède une vaste expérience au sein du Service correctionnel du Canada, où il a occupé divers postes, notamment ceux de gestionnaire de la mesure du rendement, de directeur de programme du Centre d'apprentissage en gestion correctionnelle à Cornwall et de directeur intérimaire de la gestion du savoir et de la planification stratégique. En 1991-1992, il a été membre de la CNLC dans la région du Québec. Il a également été professeur à l'Université Bishop's et à l'Université d'Ottawa, où il a enseigné la criminologie, la sociologie et la justice sociale à des professionnels du système de justice pénale. Il détient une maîtrise en criminologie et un baccalauréat en psychologie et en sociologie de l'Université d'Ottawa.

La Commission nationale des libérations conditionnelles est un tribunal indépendant qui relève du ministère de la Sécurité publique et de la Protection civile et qui est chargé de déterminer le moment et les conditions de la mise en liberté des délinquants suivant divers régimes de libération conditionnelle. Elle contribue à la protection de la société en favorisant la réinsertion en temps opportun des délinquants comme citoyens respectueux des lois. La sécurité du public est l'objectif que vise d'abord et avant tout la CNLC dans son processus décisionnel.

Renseignements

  • Commission nationale des libérations conditionnelles
    John Vandoremalen
    613-954-5331
    ou
    Sécurité publique et Protection civile Canada
    Relations avec les médias
    613-991-0657
    ou
    Cabinet de l'honorable Stockwell Day
    Ministre de la Sécurité publique
    Mélisa Leclerc, Directrice des communications
    613-991-2863
    www.securitepublique.gc.ca