Santé Canada

Santé Canada

26 sept. 2007 11h57 HE

Santé Canada revoit l'usage des mises en garde sur la présence possible d'allergènes de type " peu contenir... " apposées sur les étiquettes des aliments

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 26 sept. 2007) - Santé Canada revoit sa politique concernant les mises en garde sur la présence possible d'allergènes, telles que " peu contenir... " et autres messages semblables dans le but de mieux renseigner le consommateur. L'industrie utilise ces mises en garde pour indiquer la possibilité que des allergènes se soient ajoutés aux aliments durant le processus de fabrication.

Quelque 1,2 million de Canadiens souffriraient d'allergies alimentaires et une personne sur 133 souffrirait de la maladie coliaque. La mise en garde peut être un outil important pour aider ces gens à choisir des aliments auxquels ils ne sont pas allergiques ou sensibles.

Toutefois, depuis l'introduction de ces mises en garde en 1994, il y a eu une hausse dramatique de leur utilisation et de leur diversité pour indiquer la présence possible d'allergènes dans les aliments. Santé Canada et l'Agence canadienne d'inspection des aliments ont reçu des commentaires de consommateurs qui sont de plus en plus confus face à ces mises en garde. Cette confusion pourrait entraîner un désintéressement et les consommateurs risquent d'ingérer des aliments susceptibles de déclencher de très graves réactions allergiques, voire mortelles.

L'examen de la politique (www.hc-sc.gc.ca/fn-an/label-etiquet/allergen/precaution_label-etiquette_f.html) se concentrera sur l'étiquetage des substances le plus souvent associées aux allergies alimentaires et aux réactions de type allergique. Arachides, noix, graines de sésame, soja, lait, oufs, poisson - y compris crustacées et mollusques - blé et sulfites font partie des substances qu'on désigne souvent par l'appellation allergènes alimentaires prioritaires.

L'examen de la politique permettra aussi de formuler des mises en garde particulières que l'industrie pourra utiliser sur les étiquettes des aliments et d'établir leurs conditions d'utilisation. Nous consulterons les intervenants pour nous assurer que les changements éventuels permettront de mieux renseigner le consommateur de manière à prévenir les réactions allergiques.

L'Agence canadienne d'inspection des aliments prépare également un Avis à l'industrie (www.inspection.gc.ca/francais/fssa/invenq/inform/20070925f.shtml) concernant les mises en garde à l'intention des fabricants, importateurs, distributeurs et détaillants afin de s'assurer que les aliments qu'ils vendent sont sans danger pour tous les consommateurs, y compris ceux qui ont des allergies alimentaires. L'avis incitera l'industrie à mettre en pratique immédiatement les changements proposés afin de limiter les risques particuliers auxquels sont exposés les Canadiens ayant des allergies alimentaires, et ce, même pendant le processus d'examen de la politique.

Pour vous renseigner sur les activités de Santé Canada relatives aux allergies alimentaires, veuillez consulter le site http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/securit/allerg/index_f.html.

Also available in English

Renseignements

  • Renseignements aux médias
    Santé Canada
    Paul Duchesne
    613-954-4807
    ou
    Renseignements au public
    613-957-2991
    1-866-225-0709