Saputo Inc.
TSX : SAP

Saputo Inc.

03 nov. 2009 12h44 HE

Saputo : Résultats financiers du deuxième trimestre de l'exercice 2010, terminé le 30 septembre 2009

Bénéfice net à 94,5 millions de dollars, en hausse de 37,0 % pour le trimestre Bénéfice net à 179,3 millions de dollars, en hausse de 17,9 % depuis le début de l'exercice

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 3 nov. 2009) - Saputo Inc. (TSX:SAP)

Voici les résultats du deuxième trimestre de l'exercice 2010 terminé le 30 septembre 2009.

- Le bénéfice net pour le trimestre terminé le 30 septembre 2009 a totalisé 94,5 millions de dollars, en hausse de 25,5 millions de dollars ou 37,0 % comparativement à 69,0 millions de dollars pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent.

- Le bénéfice avant intérêts, impôts sur les bénéfices et amortissement (BAIIA(1)) a totalisé 174,7 millions de dollars, en hausse de 44,8 millions de dollars ou 34,5 % comparativement à 129,9 millions de dollars au trimestre correspondant de l'exercice précédent.

- Les revenus pour le trimestre terminé le 30 septembre 2009 ont totalisé 1,483 milliard de dollars, en hausse de 29,2 millions de dollars ou 2,0 % comparativement à 1,454 milliard de dollars au trimestre correspondant de l'exercice précédent.

- Le bénéfice par action (BPA) de base s'est établi à 0,46 $ et le BPA dilué, à 0,45 $ pour le trimestre terminé le 30 septembre 2009, comparativement à 0,34 $ et à 0,33 $, respectivement, pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent.



(en millions de dollars, sauf Pour les périodes de
les données par action) trois mois terminées les
(non vérifié) 30 septembre 30 septembre 30 juin
2009 2008 2009
-------------------------------------------------------------------------
Revenus 1 482,7 $ 1 453,5 $ 1 446,4 $
BAIIA 174,7 129,9 158,5
Bénéfice net 94,5 69,0 84,8
BPA
De base 0,46 $ 0,34 $ 0,41 $
Dilué 0,45 $ 0,33 $ 0,41 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------


- Les activités de Neilson Dairy (Neilson), dont l'acquisition a été
complétée le 1er décembre 2008, ont contribué aux revenus et au
BAIIA du trimestre par rapport au deuxième trimestre de l'exercice 2009.

- Aux Etats-Unis, le prix moyen du bloc(2) par livre de fromage a reculé
de 0,63 $ US par rapport au trimestre correspondant de l'exercice
précédent, ce qui a exercé une pression à la baisse sur les revenus
et le BAIIA.

- Bien que le prix moyen du bloc par livre de fromage ait connu une
baisse aux Etats-Unis, sa relation avec le coût de la matière première,
le lait, a été profitable à la Société. Par ailleurs, la réalisation
des stocks a été favorable par rapport au trimestre correspondant
de l'exercice précédent.

- Le conseil d'administration a approuvé un dividende de 0,145 $ par
action, payable le 18 décembre 2009 aux actionnaires ordinaires
inscrits le 7 décembre 2009.


(en millions de dollars, sauf Pour les périodes de
les données par action) six mois terminées les
(non vérifié) 30 septembre 2009 30 septembre 2008
-----------------------------------------------------------------------
Revenus 2 929,1 $ 2 815,5 $
BAIIA 333,1 280,3
Bénéfice net 179,3 152,0
BPA
De base 0,87 $ 0,74 $
Dilué 0,86 $ 0,73 $
-----------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------

1) Mesure de calcul des résultats non définie par les principes
comptables généralement reconnus

La Société évalue son rendement financier sur la base de son BAIIA qui
est défini comme le bénéfice avant intérêts, impôts sur les bénéfices
et amortissement. Le BAIIA n'est pas une mesure de rendement définie
par les principes comptables généralement reconnus du Canada et,
conséquemment, peut ne pas être comparable aux mesures présentées
par d'autres sociétés.

2) Le "prix moyen du bloc" correspond au prix moyen quotidien
d'un bloc de fromage cheddar de 40 livres transigé sur la Chicago
Mercantile Exchange (CME), utilisé comme prix de base du fromage.


Rachat dans le cours normal des activités

Saputo a annoncé son intention d'acheter au moyen de transactions sur le marché libre par l'intermédiaire de la Bourse de Toronto (TSX) ou par tout autre moyen pouvant être autorisé par la TSX ou un organisme de réglementation du commerce des valeurs mobilières, certaines de ses actions ordinaires (actions ordinaires) dans le cadre d'un programme de rachat dans le cours normal (programme de rachat) qui débutera le 13 novembre 2009, le tout à des fins d'annulation et sujet à l'approbation réglementaire. Aux termes du programme de rachat, Saputo peut acheter à des fins d'annulation un maximum de 10 322 467 actions ordinaires, ce qui représente 5 % des 206 449 340 actions ordinaires émises et en circulation au 31 octobre 2009.

Au cours des six derniers mois de calendrier terminés le 31 octobre 2009, la moyenne quotidienne des opérations réalisées sur les actions ordinaires de la Société a été de 313 101. En conséquence, la Société est autorisée à racheter au cours d'un même jour de bourse un maximum de 78 275 actions ordinaires, représentant 25 % du volume de transaction quotidien des actions ordinaires émises et en circulation. Ces achats seront effectués en conformité avec la réglementation applicable au cours d'une période de 12 mois commençant le 13 novembre 2009 et se terminant le 12 novembre 2010. La contrepartie qui sera versée par la Société pour l'achat de toute action ordinaire en vertu du programme de rachat sera en espèces, et équivaudra à la valeur au marché des actions ordinaires au moment de l'acquisition. Au cours des douze derniers mois, Saputo a racheté 1 084 400 de ses actions dans le cadre du programme de rachat qui a été mis en place en novembre 2008, à un prix moyen de 25,8555 $ par action.

La Société est d'avis que l'achat de ses propres actions peut, selon les circonstances, représenter un investissement raisonnable des fonds disponibles.

A la connaissance de Saputo, aucun administrateur, membre de la haute direction ou personnes qui ont un lien avec un administrateur ou un membre de la haute direction de Saputo, qui agissent conjointement ou de concert avec Saputo ou qui détiennent 10 % ou plus de toute catégorie de titres de participation de la Société n'a actuellement l'intention de vendre des actions ordinaires de la Société aux termes du programme de rachat d'actions. Toutefois, ces personnes pourraient vendre par l'intermédiaire de la TSX dans l'éventualité où leurs circonstances propres venaient à changer ou qu'une de ces personnes prenait une décision qui ne serait pas liée au programme de rachat. De plus, les avantages que retireraient ces personnes dont les actions ordinaires sont achetées seraient les mêmes que ceux dont bénéficie tout autre actionnaire qui décide de vendre ses actions ordinaires.

Conférence téléphonique

Une conférence téléphonique afin de discuter des résultats du deuxième trimestre de l'exercice 2010 aura lieu le mardi 3 novembre 2009 à 14 h 30, heure de l'Est. Le numéro à composer afin de participer à cette conférence téléphonique est le 1 800 920 3359. Veuillez s'il vous plait signaler ce numéro cinq minutes avant le début de la conférence. Pour écouter cet appel sur Internet, veuillez vous rendre à l'adresse suivante : http://events.digitalmedia.telus.com/saputo/110309/index.php?l=fr

Pour ceux qui ne pourront participer, un enregistrement de la conférence sera disponible pour écoute jusqu'à minuit, heure de l'Est, le mardi 10 novembre 2009. Pour accéder à cet enregistrement, veuillez signaler le 1 800 558 5253, code d'accès 21440152. La conférence sera archivée sur le site Internet de Saputo à l'adresse www.saputo.com.

La Société

Saputo produit, met en marché et distribue une vaste gamme de produits de la meilleure qualité, notamment du fromage, du lait nature, du yogourt, des ingrédients laitiers et des petits gâteaux. Saputo est le 11e plus grand transformateur laitier au monde, le plus important au Canada, le troisième plus important en Argentine, parmi les trois plus grands producteurs de fromage aux Etats-Unis et le plus important fabricant de petits gâteaux au Canada. Nos produits sont vendus dans plus de 40 pays sous des marques comme Saputo, Alexis de Portneuf, Armstrong, Baxter, Dairyland, Danscorella, De Lucia, Dragone, DuVillage 1860, Frigo Cheese Heads, Kingsey, La Paulina, Neilson, Nutrilait, Ricrem, Stella, Treasure Cave, HOP&GO!, Rondeau et Vachon. Saputo inc. est une société publique dont les actions sont cotées à la Bourse de Toronto sous le symbole SAP.

Rapport de gestion

Le présent rapport de gestion a pour objectif d'analyser les résultats et la situation financière de la Société pour le trimestre terminé le 30 septembre 2009. Il devrait être lu en parallèle avec nos états financiers consolidés et les notes complémentaires pour les trimestres et les semestres terminés les 30 septembre 2009 et 2008. Les conventions comptables de Saputo sont conformes aux principes comptables généralement reconnus du Canada de l'Institut Canadien des Comptables Agréés (ICCA). Sauf indication contraire, tous les montants en dollars sont exprimés en dollars canadiens. Ce rapport tient compte d'éléments pouvant être considérés importants survenus entre le 30 septembre 2009 et le 3 novembre 2009, date à laquelle il a été approuvé par le conseil d'administration de Saputo inc. (la Société ou Saputo). De l'information additionnelle relativement à la Société, y compris le rapport annuel et la notice annuelle pour l'exercice terminé le 31 mars 2009, peut également être obtenue sur SEDAR à l'adresse www.sedar.com.

MISE EN GARDE RELATIVE A L'INFORMATION FINANCIERE PROSPECTIVE

Ce rapport, y compris la rubrique "Perspectives", contient de l'information financière prospective au sens des lois sur les valeurs mobilières. Cette information est fondée, notamment, sur nos hypothèses, attentes, estimations, objectifs, intentions et plans actuels à propos des revenus et des charges prévus, des contextes économiques et des marchés dans lesquels nous exerçons nos activités ou qui sont susceptibles d'avoir une incidence sur nos activités, de notre aptitude à attirer et à fidéliser les clients et les consommateurs, de nos charges d'exploitation et de l'approvisionnement en matières premières et en énergie qui sont assujettis à certains risques et incertitudes. L'information financière prospective se caractérise généralement par l'emploi du conditionnel, des expressions "pouvoir", "devoir", "croire", "prévoir", "s'attendre à", "avoir l'intention de", "estimer", "projeter", "objectif" et "continuer" ou encore des formes négatives ou des variantes de ces expressions, ou d'expressions de nature similaire. Les résultats réels pourraient différer de manière importante des conclusions, prévisions ou projections énoncées dans cette information financière prospective. Par conséquent, nous ne pouvons garantir que les déclarations prospectives se concrétiseront. Les hypothèses, attentes et estimations élaborées dans la préparation des déclarations prospectives et les risques qui pourraient faire en sorte que nos résultats réels diffèrent de manière importante de nos prévisions actuelles sont abordés tout au long du présent rapport de gestion et dans notre rapport annuel le plus récent disponible sur SEDAR à l'adresse www.sedar.com. L'information financière prospective qui figure dans le présent rapport, y compris à la rubrique "Perspectives", est fondée sur les estimations, les attentes et les hypothèses actuelles de la direction qui sont, à son avis, raisonnables en date des présentes. Vous ne devriez pas accorder une importance indue à l'information financière prospective, ni vous y fier à une autre date. A moins que la loi ne l'exige, nous ne nous engageons aucunement à publier, par écrit ou oralement, une mise à jour de l'information financière prospective que nous pouvons à l'occasion communiquer ou qui peut être communiquée en notre nom.

RESULTATS D'EXPLOITATION

Les revenus consolidés du trimestre terminé le 30 septembre 2009 ont totalisé 1,483 milliard de dollars, en hausse de 29,0 millions de dollars ou 2,0 % comparativement à 1,454 milliard de dollars au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Cette hausse est principalement attribuable à l'apport de Neilson au sein de notre Division Produits laitiers (Canada). La hausse a été en partie contrebalancée par une baisse du prix moyen du bloc par livre de fromage aux Etats-Unis. L'ajout des activités de F&A Dairy of California (acquisition de F&A Dairy) à compter du 20 juillet 2009 a également donné lieu à une hausse des revenus pour le trimestre. L'affaiblissement du dollar canadien par rapport au dollar américain a eu une incidence favorable sur les revenus.

Pour le semestre terminé le 30 septembre 2009, les revenus ont totalisé 2,929 milliards de dollars, en hausse de 114,0 millions de dollars ou 4,0 % comparativement à 2,815 milliards de dollars pour la période correspondante de l'exercice précédent. Les revenus de notre Secteur Produits laitiers CEA ont augmenté, essentiellement grâce à l'inclusion de Neilson. Cette augmentation a été contrebalancée par une baisse du prix moyen du bloc par livre de fromage de même que par une diminution des volumes dans notre Secteur Produits laitiers USA au cours du semestre par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent. L'affaiblissement du dollar canadien par rapport au dollar américain a eu une incidence favorable sur les revenus.

Le bénéfice avant intérêts, impôts sur les bénéfices et amortissement (BAIIA) consolidé du deuxième trimestre de l'exercice 2010 a totalisé 174,7 millions de dollars, en hausse de 44,8 millions de dollars ou 34,5 % comparativement à 129,9 millions de dollars au trimestre correspondant de l'exercice précédent. La hausse du BAIIA s'explique par l'amélioration de l'efficience opérationnelle, par les modifications apportées à la formule établissant le prix des produits, ainsi que par une baisse des coûts des ingrédients et d'autres coûts au sein de notre Secteur Produits laitiers USA. La hausse du BAIIA est également attribuable à l'inclusion de Neilson, à l'amélioration de l'efficience opérationnelle et à une baisse des coûts des ingrédients et d'autres coûts au sein de notre Secteur Produits laitiers au Canada.

Pour le semestre terminé le 30 septembre 2009, le BAIIA s'est chiffré à 333,1 millions de dollars, en hausse de 52,8 millions de dollars ou 18,8 % comparativement à 280,3 millions de dollars pour la période correspondante de l'exercice précédent. L'inclusion de Neilson au sein de notre Secteur Produits laitiers CEA, conjuguée à l'amélioration de l'efficience opérationnelle découlant des initiatives entreprises au cours d'exercices précédents et de l'exercice considéré dans nos Secteurs Produits laitiers USA et CEA, ont contribué à la hausse du BAIIA par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent. Cette hausse a été en partie contrebalancée par des conditions de marché défavorables aux Etats-Unis et par une diminution de la rentabilité de notre Division en Argentine.

AUTRES ELEMENTS DES RESULTATS CONSOLIDES

La dépense d'amortissement a totalisé 28,0 millions de dollars au deuxième trimestre de l'exercice 2010, en hausse de 5,0 millions de dollars par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Pour le semestre terminé le 30 septembre 2009, la dépense d'amortissement a totalisé 56,4 millions de dollars, en hausse de 11,0 millions de dollars comparativement à 45,4 millions de dollars pour la période correspondante de l'exercice précédent. Ces hausses sont principalement imputables à la charge supplémentaire dans notre Secteur Produits laitiers CEA, par suite de l'inclusion de Neilson. Les dépenses en immobilisations engagées par toutes les divisions au cours de l'exercice précédent ont également entraîné une augmentation de la dépense au cours des périodes considérées.

Les dépenses nettes d'intérêts ont augmenté de 4,0 millions de dollars pour s'établir à 10,7 millions de dollars au cours du trimestre terminé le 30 septembre 2009, et de 5,3 millions de dollars pour s'établir à 18,7 millions de dollars pour le semestre terminé le 30 septembre 2009 par rapport au trimestre et au semestre correspondants de l'exercice précédent. Cette hausse découle principalement de l'augmentation des niveaux d'endettement en relation au financement de l'acquisition de Neilson, par rapport aux périodes correspondantes de l'exercice précédent.

Les impôts sur les bénéfices pour le deuxième trimestre de l'exercice 2010 ont totalisé 41,5 millions de dollars, ce qui représente un taux d'imposition effectif de 30,5 % comparativement à 31,2 % pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. Les impôts sur les bénéfices pour le semestre terminé le 30 septembre 2009 ont totalisé 78,8 millions de dollars, ce qui représente un taux d'imposition effectif de 30,5 % comparativement à 31,4 % pour la période correspondante de l'exercice précédent. Nos taux d'imposition varient et peuvent augmenter ou diminuer selon le montant des bénéfices imposables générés et leurs sources respectives, selon les modifications apportées aux lois fiscales et aux taux d'imposition ainsi qu'à la révision des hypothèses et estimations ayant servi à l'établissement des actifs ou passifs fiscaux de la Société et de ses sociétés affiliées.

Le bénéfice net s'est chiffré à 94,5 millions de dollars pour le trimestre terminé le 30 septembre 2009 comparativement à 69,0 millions de dollars pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. Pour le semestre terminé le 30 septembre 2009, le bénéfice net a totalisé 179,3 millions de dollars comparativement à 152,0 millions de dollars pour la période correspondante de l'exercice précédent. Ces résultats reflètent les divers facteurs analysés dans le présent rapport.



PRINCIPALES DONNEES FINANCIERES TRIMESTRIELLES

(en millions de dollars, sauf les données par action)

Exercices 2010 2009
T2 T1 T4 T3 T2 T1
---------------------------------------------------------------------------
Revenus 1 482,7 $ 1 446,4 $ 1 460,4 $ 1 517,5 $ 1 453,5 $ 1 361,9$
BAIIA 174,7 158,5 141,9 125,7 129,9 150,3
Bénéfice
net 94,5 84,8 69,2 57,8 69,0 83,0
BPA
De base 0,46 $ 0,41 $ 0,33$ 0,28 $ 0,34 $ 0,40$
Dilué 0,45 $ 0,41 $ 0,33$ 0,28 $ 0,33 $ 0,40$
---------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------

2008
T4 T3
--------------------------------------
Revenus 1 266,1 $ 1 277,0 $
BAIIA 137,5 137,0
Bénéfice net 75,2 82,0
BPA
De base 0,37 $ 0,40 $
Dilué 0,36 $ 0,39 $
--------------------------------------
--------------------------------------


Principaux facteurs ayant une incidence positive (négative) sur
le BAIIA(1)

(en millions de dollars)

Exercices 2010 2009
T2 T1 T4 T3
------------------------------------------------------------------------
Facteurs du marché(2) 4,8 (30,0) (27,0) (12,9)
Taux de change du dollar américain 5,6 6,0 7,0 7,0
Réduction de valeur des stocks - - (2,4) (18,5)
Coûts de fermeture d'usine - - - (2,0)
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------

1) Comparativement au trimestre correspondant de l'exercice précédent.

2) Les facteurs du marché comprennent l'incidence des prix du marché sur
les ventes d'ingrédients laitiers, le prix moyen du bloc par livre de
fromage et son incidence sur l'absorption des frais fixes et sur la
réalisation des stocks ainsi que la relation entre le prix moyen du
bloc par livre de fromage et le coût de la matière première, le lait.


TRESORERIE ET RESSOURCES FINANCIERES

Pour le trimestre terminé le 30 septembre 2009, les flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation, avant la variation des éléments hors caisse du fonds de roulement, ont totalisé 133,6 millions de dollars, en hausse de 39,2 millions de dollars comparativement à 94,4 millions de dollars pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. Depuis le début de l'exercice, ce montant s'est élevé à 252,2 millions de dollars, en hausse de 47,4 millions de dollars comparativement à 204,8 millions de dollars pour la période correspondante de l'exercice précédent. Ces hausses enregistrées au cours du trimestre et du semestre sont principalement attribuables à l'augmentation du bénéfice net ainsi qu'à une dépense d'amortissement et des impôts futurs plus élevés par rapport aux périodes correspondantes de l'exercice précédent. Les éléments hors caisse du fonds de roulement ont généré un montant de 22,9 millions de dollars au cours du deuxième trimestre de l'exercice 2010, comparativement à 16,9 millions de dollars pour le trimestre correspondant de l'exercice 2009. Pour le semestre terminé le 30 septembre 2009, les éléments hors caisse du fonds de roulement ont généré 6,6 millions de dollars, comparativement à un montant utilisé de 21,5 millions de dollars pour la période correspondante de l'exercice précédent. La variation des éléments hors caisse du fonds de roulement au cours du trimestre et du semestre terminés le 30 septembre 2009 par rapport aux périodes correspondantes de l'exercice précédent est attribuable à une diminution des stocks, principalement dans notre Secteur Produits laitiers CEA, ainsi qu'à une hausse des impôts exigibles découlant de l'augmentation du bénéfice.

Les activités d'investissement ont consisté principalement en des ajouts d'immobilisations de 30,6 millions de dollars et de 56,9 millions de dollars pour le trimestre et le semestre terminés le 30 septembre 2009, respectivement, et de 49,7 millions de dollars pour l'acquisition de F&A Dairy au cours de la période de trois mois terminée le 30 septembre 2009.

Les activités de financement pour le deuxième trimestre de l'exercice 2010 comprennent un remboursement de 13,6 millions de dollars d'emprunts bancaires, l'émission d'actions pour une contrepartie en espèces de 4,1 millions de dollars dans le cadre du régime d'options d'achat d'actions, le rachat d'actions totalisant 28,1 millions de dollars conformément à un programme de rachat dans le cours normal, ainsi que le versement de dividendes pour un montant de 58,9 millions de dollars. En outre, pour le semestre terminé le 30 septembre 2009, la Société a remboursé 340 millions de dollars sur ses facilités de crédit bancaire à long terme, au moyen du produit de l'émission de billets de premier rang à long terme non garantis d'un montant de 330 millions de dollars.

Au 30 septembre 2009, la Société a affiché un fonds de roulement de 213,8 millions de dollars, soit une hausse comparativement au montant de 166,7 millions de dollars comptabilisé au 31 mars 2009. Cette hausse est principalement attribuable à la diminution des passifs à court terme, essentiellement des emprunts bancaires et la tranche de la dette à long terme échéant à moins de un an. La hausse a été contrebalancée en partie par une réduction des stocks depuis la fin de l'exercice précédent.

Au 30 septembre 2009, notre ratio de la dette nette portant intérêt sur les capitaux propres s'établissait à 0,31 comparativement à 0,36 au 31 mars 2009, principalement en raison d'une diminution de la dette par suite des paiements effectués au moyen des fonds disponibles provenant des activités d'exploitation.

Au 30 septembre 2009, la Société disposait de facilités de crédit bancaire d'environ 606 millions de dollars, dont une tranche de 53,8 millions de dollars a été utilisée. Si cela s'avérait nécessaire, la Société pourrait prendre de nouveaux arrangements financiers pour poursuivre sa croissance au moyen d'acquisitions.

BILAN

En ce qui concerne les éléments du bilan au 30 septembre 2009, comparativement au 31 mars 2009, l'appréciation du dollar canadien par rapport au dollar américain depuis le 31 mars 2009 a donné lieu à la conversion des bilans des filiales étrangères à des taux moins élevés, ce qui s'est traduit par une diminution de la valeur en dollars canadiens des éléments du bilan. En outre, la baisse du prix moyen du bloc par livre de fromage a entraîné une diminution des éléments du fonds de roulement de notre Division Produits laitiers (USA) au 30 septembre 2009 par rapport au 31 mars 2009. L'actif total de la Société se chiffrait à 3,310 milliards de dollars au 30 septembre 2009 comparativement à 3,499 milliards de dollars au 31 mars 2009.


INFORMATION SUR LE CAPITAL-ACTIONS

Le capital-actions autorisé de la Société est constitué d'un nombre illimité d'actions ordinaires et privilégiées. Les actions ordinaires sont des actions avec droit de vote et droit de participation. Les actions privilégiées peuvent être émises en une ou plusieurs séries, et les modalités et privilèges de chaque série doivent être établis au moment de leur création.



Emises au
-------------------------------------
29 octobre 30 septembre 31 mars
Autorisées 2009 2009 2009
---------------------------------------------------------------------------
Actions
ordinaires Nombre illimité 206 449 340 206 445 896 207 087 283
Actions
privilégiées Nombre illimité - - -
Options d'achat
d'actions 10 788 385 10 817 920 9 128 841
---------------------------------------------------------------------------


Au cours du semestre terminé le 30 septembre 2009, la Société a racheté, dans le cadre du programme de rachat dans le cours normal entré en vigueur le 13 novembre 2008 et venant à échéance le 12 novembre 2009, 1 084 400 actions ordinaires à des prix se situant entre 24,10 $ et 27,25 $ l'action. En vertu de ce programme de rachat dans le cours normal, la Société est autorisée à racheter, à des fins d'annulation, un maximum de 10 340 377 actions ordinaires. Avant ces rachats, la Société n'avait racheté aucune action ordinaire en vertu du programme actuel de rachat dans le cours normal.

OBLIGATIONS CONTRACTUELLES

Au cours du premier trimestre de l'exercice 2010, la Société a conclu un financement par emprunt de 330 millions de dollars, composé de billets en dollars canadiens de premier rang non garantis d'un montant de 110 millions de dollars, émis à un taux d'intérêt de 5,34 % et d'une durée de cinq ans échéant le 22 juin 2014, ainsi que de billets en dollars canadiens de premier rang non garantis d'un montant de 220 millions de dollars, émis à un taux d'intérêt de 5,82 % et d'une durée de sept ans échéant le 22 juin 2016. Le produit de ce financement a servi au remboursement d'une partie des facilités de crédit existantes ainsi qu'aux fins générales de la Société.

Les obligations contractuelles de la Société consistent en des engagements et/ou estimations relativement au remboursement de certains emprunts à long terme ainsi qu'en certaines ententes de location relatives à des locaux, à de l'équipement et à du matériel roulant.



(en milliers de dollars)

30 septembre 2009 31 mars 2009
-------------------------------------------------------------------------
Dette à Loyers Dette à Loyers
long terme minimaux Total long terme minimaux Total
-------------------------------------------------------------------------
Moins
de un
an 182 019 $ 12 680 $ 194 699 $ 214 421 $ 13 769 $ 228 190 $
1 à 2 ans - 9 394 9 394 200 000 10 042 210 042
2 à 3 ans - 8 083 8 083 140 000 8 831 148 831
3 à 4 ans - 6 817 6 817 - 7 251 7 251
4 à 5 ans 110 000 8 054 118 054 - 6 213 6 213
Années
sub-
séquentes 273 535 4 920 278 455 63 065 11 360 74 425
-------------------------------------------------------------------------
565 554 $ 49 948 $ 615 502 $ 617 486 $ 57 466 $ 674 952 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------


NORMES COMPTABLES

Ecarts d'acquisition et actifs incorporels

En février 2008, l'ICCA a publié le chapitre 3064 du Manuel, intitulé "Ecarts d'acquisition et actifs incorporels", qui remplace le chapitre 3062, intitulé "Ecarts d'acquisition et autres actifs incorporels", et le chapitre 3450, intitulé "Frais de recherche et de développement". Ce nouveau chapitre, qui prend effet le 1er avril 2009 pour la Société, établit des normes de comptabilisation, d'évaluation, de présentation et d'information applicables aux écarts d'acquisition et aux actifs incorporels. L'adoption de ce chapitre n'a eu aucune incidence sur les états financiers consolidés de la Société.

Normes internationales d'information financière (IFRS)

En février 2008, le CNC a annoncé que pour les entités ouvertes dont l'exercice prend fin le 31 décembre, la date de conversion aux IFRS, qui remplacent les principes comptables généralement reconnus du Canada, serait le 1er janvier 2011. La date de conversion s'applique aux états financiers intermédiaires et annuels des exercices ouverts à compter du 1er janvier 2011. Par conséquent, l'adoption des IFRS par la Société le 1er avril 2011 exigera le retraitement à titre de comparaison des montants comptabilisés pour l'exercice se terminant le 31 mars 2011 et la présentation d'un bilan d'ouverture selon les IFRS au 1er avril 2010.

Afin d'assurer une transition sans heurts aux IFRS, la Société a divisé son plan de conversion selon les phases suivantes :

Phase 1 : Détermination et analyse

Phase 2 : Analyse des incidences et élaboration des processus

Phase 3 : Mise en oeuvre

La phase d'analyse des incidences et d'élaboration des processus du plan de conversion de la Société est en cours et progresse conformément à l'échéancier prévu. La Société évalue actuellement l'importance relative de l'incidence des divergences entre les PCGR du Canada et les IFRS, qui ont été décelées au cours de la phase 1 du plan de conversion de la Société, et n'a pas encore quantifié cette incidence.

Par ailleurs, la direction analyse actuellement les conventions comptables, avec la participation active de la haute direction pour la détermination et l'approbation des divergences importantes par rapport aux IFRS.

La Société considère que l'importance relative des divergences est élevée ou modérée dans les huit domaines comptables suivants :

IFRS 1 "Première adoption des Normes internationales d'information financière"

IFRS 2 "Paiement fondé sur des actions"

IFRS 3 "Regroupements d'entreprises"

IAS 16 "Immobilisations corporelles"

IAS 19 "Avantages du personnel"

IAS 32 et IAS 39 "Instruments financiers : présentation, comptabilisation et évaluation"

IAS 36 "Dépréciation d'actifs"

L'importance relative a été évaluée en fonction de l'incidence éventuelle que pourraient avoir les divergences sur les états financiers de la Société. Le degré d'importance relative des domaines susmentionnés a été évalué au moyen d'un examen des publications de l'ICCA décrivant en détail les divergences entre les PCGR du Canada et les IFRS, ainsi que par une analyse de l'ensemble des IFRS en vigueur, effectuée par l'équipe de conversion aux IFRS.

Nous tenons à informer les lecteurs des présents états financiers que l'International Accounting Standards Board (IASB) a l'intention de réviser plusieurs normes comptables (notamment les normes relatives aux instruments financiers et aux avantages postérieurs à l'emploi), ce qui pourrait entraîner des changements quant aux domaines comptables susmentionnés. L'IASB a également annoncé plusieurs autres projets de convergence entre les IFRS et les exigences du FASB, projets qui pourraient aussi modifier l'évaluation des domaines comptables.

Les lecteurs des états financiers devraient également prendre note que tout écart résultant de la conversion des PCGR du Canada aux IFRS sera comptabilisé dans les bénéfices non répartis (ou au titre d'une autre catégorie de capitaux propres selon le cas) et non dans l'état consolidé des résultats. Les rapprochements seront présentés dans l'exercice au cours duquel la conversion a lieu, et préciseront les ajustements importants découlant de l'application des IFRS.

Au cours de la phase 2, qui a été entamée le 1er octobre 2009, la Société analyse l'incidence des divergences qui ont été déterminées et élabore des processus pour éliminer tout écart.

Détermination et respect des exigences clés en matière de TI et de systèmes de données

La Société a procédé à une première analyse de l'infrastructure des systèmes de données et a conclu que la conversion aux IFRS ne nécessitera aucune modification importante aux processus des TI malgré les divergences qui ont été déterminées.

Toutefois, les futures modifications qui seront apportées aux IFRS pourraient conduire à des conclusions différentes.

Contrôle interne à l'égard de l'information financière

La Société évalue actuellement l'incidence des divergences sur ses contrôles internes, laquelle sera présentée conformément aux exigences des ACVM une fois que l'évaluation sera terminée.

Expertise en matière de présentation de l'information financière, y compris les exigences au chapitre de la formation

La Société a entrepris l'élaboration d'un plan de communication de l'information à l'interne afin de faire connaître les modifications pertinentes qui seront apportées aux méthodes de comptabilisation et de présentation des résultats financiers en raison des divergences importantes par rapport aux IFRS.

Situation des autres principaux éléments

La situation des autres principaux éléments, comme il est décrit dans l'Avis 52-320 du personnel des ACVM et présenté dans le rapport annuel 2009 de la Société, demeure inchangée.

SUIVI SUR CERTAINS ELEMENTS PRECIS FAISANT L'OBJET D'UNE ANALYSE

Pour une analyse relative aux arrangements hors bilan, aux garanties, aux opérations entre apparentés, aux normes comptables, aux conventions comptables critiques, aux recours à des estimations comptables ainsi qu'aux risques et incertitudes, nous vous invitons à prendre note des commentaires contenus dans le rapport annuel 2009, aux pages 31 à 36 du rapport de gestion, compte tenu qu'il n'y a pas eu de changement notable au cours du semestre terminé le 30 septembre 2009.

CONTROLES ET PROCEDURES DE COMMUNICATION DE L'INFORMATION

Le chef de la direction et le chef des finances sont responsables d'établir et de maintenir les contrôles et procédures de communication de l'information. Les contrôles et procédures de communication de l'information de la Société sont conçus pour fournir une assurance raisonnable que l'information importante relative à la Société est communiquée à la direction en temps opportun, afin que l'information devant être présentée en vertu de la législation en valeurs mobilières soit enregistrée, traitée, condensée et présentée dans les délais prescrits par cette législation.

CONTROLE INTERNE A L'EGARD DE L'INFORMATION FINANCIERE

Le chef de la direction et le chef des finances sont responsables d'établir et de maintenir le contrôle interne de la Société à l'égard de l'information financière. Le contrôle interne de la Société à l'égard de l'information financière est conçu pour fournir l'assurance raisonnable que l'information financière est fiable et que les états financiers ont été établis, aux fins de publication de l'information financière, conformément aux PCGR du Canada.

Le chef de la direction et le chef des finances, conjointement avec la direction, ont conclu, après avoir procédé à une évaluation, et au meilleur de leur connaissance, qu'il n'y a eu, au 30 septembre 2009, aucune modification du contrôle interne à l'égard de l'information financière de la Société qui ait pu avoir une incidence importante, ou qui pourrait raisonnablement avoir une incidence importante, sur le contrôle interne de la Société à l'égard de l'information financière.



INFORMATION SECTORIELLE

Secteur Produits laitiers CEA

(en millions de dollars)

Exercices 2010 2009
-------------------------------------------------------------------
T2 T1 T4 T3 T2 T1
-------------------------------------------------------------------
Revenus 963,6 $ 945,7 $ 904,3 $ 854,1 $ 810,1 $ 755,0 $
BAIIA 112,3 112,5 98,3 86,7 94,9 99,0
-------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------

2008
---------------------------------
T4 T3
---------------------------------
Revenus 746,2 $ 754,8 $
BAIIA 94,2 95,6
---------------------------------
---------------------------------


Principaux facteurs ayant une incidence positive (négative)
sur le BAIIA(1)

(en millions de dollars)

Exercices 2010 2009
-------------------------------------------------------------
T2 T1 T4 T3
-------------------------------------------------------------
Facteurs du marché(2) (0,8) (2,0) (4,0) (6,0)
Réduction de valeur des stocks - - (1,0) (7,4)
-------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------

1) Comparativement au trimestre correspondant de l'exercice précédent.

2) Les facteurs du marché comprennent l'incidence des prix du marché
sur les ventes d'ingrédients laitiers.


Revenus

Pour le trimestre terminé le 30 septembre 2009, les revenus du Secteur Produits laitiers CEA ont totalisé 963,6 millions de dollars, en hausse de 18,9 % ou 153,5 millions de dollars comparativement à 810,1 millions de dollars pour la période correspondante de l'exercice précédent. Cette hausse est principalement attribuable à l'inclusion de Neilson. Au Canada, des revenus supplémentaires ont été générés par suite d'une hausse des prix de vente, découlant de l'augmentation du coût de la matière première, le lait, et des volumes de ventes additionnels dans certaines catégories. En Argentine, bien que les volumes de ventes aient augmenté, les revenus supplémentaires générés ont été entièrement neutralisés par une baisse des prix de vente. Nos activités en Europe ont subi une diminution des volumes de ventes. Au cours du trimestre, l'appréciation du dollar canadien par rapport au peso argentin a entraîné une baisse des revenus d'environ 12 millions de dollars.

Depuis le début de l'exercice, les revenus du Secteur Produits laitiers CEA se sont élevés à 1,909 milliard de dollars, en hausse de 344 millions de dollars comparativement à 1,565 milliard de dollars pour la période correspondante de l'exercice précédent. Cette hausse est principalement attribuable à l'inclusion de Neilson. Pour le semestre terminé le 30 septembre 2009, l'appréciation du dollar canadien a entraîné une baisse d'environ 13 millions de dollars des revenus de ce Secteur, provenant essentiellement de nos activités en Argentine.

BAIIA

Pour le trimestre terminé le 30 septembre 2009, le BAIIA du Secteur Produits laitiers CEA s'est chiffré à 112,3 millions de dollars, en hausse de 17,4 millions de dollars ou 18,3 % comparativement à 94,9 millions de dollars pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. L'augmentation du BAIIA est principalement attribuable à notre Division Produits laitiers canadienne grâce à l'inclusion de Neilson ainsi qu'aux volumes de ventes additionnels et à l'efficience opérationnelle découlant des mesures de rationalisation mises en oeuvre au cours des exercices précédents. De plus, la diminution de nos frais de manutention et de livraison conjuguée à une baisse des coûts du carburant et de certains autres coûts ont été profitables à la Division Produits laitiers (Canada). Finalement, le marché des ingrédients laitiers n'a eu aucun impact sur ce trimestre, comparativement au trimestre correspondant de l'exercice précédent.

Pour le trimestre terminé le 30 septembre 2009, notre Division Produits laitiers (Europe) a affiché une légère hausse du BAIIA par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent, en raison de la rentabilité accrue de nos activités en Allemagne attribuable à une meilleure efficience et à une augmentation des volumes. Cette hausse a été en partie neutralisée par une diminution de la rentabilité de nos activités au Royaume-Uni en raison du prix élevé de la matière première, le lait, conjuguée à de faibles prix de vente ainsi qu'à une baisse des volumes de ventes.

Le BAIIA de notre Division Produits laitiers (Argentine) a été affecté négativement par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent, en raison principalement d'une baisse des prix de vente sur le marché d'exportation, tandis que les prix de la matière première, le lait, sont demeurés élevés.

Depuis le début de l'exercice, le BAIIA du Secteur Produits laitiers CEA a totalisé 224,8 millions de dollars, en hausse de 30,9 millions de dollars ou 15,9 % comparativement à 193,9 millions de dollars pour la période correspondante de l'exercice précédent. Cette hausse découle principalement de l'inclusion de Neilson au sein de notre Division Produits laitiers canadienne, conjuguée à une augmentation des volumes de ventes et à l'amélioration de l'efficience opérationnelle. Le marché défavorable des ingrédients laitiers a contrebalancé cette hausse, diminuant le BAIIA d'environ 2 millions de dollars. Nos activités européennes ont affiché une légère augmentation du BAIIA. Le BAIIA de notre Division Produits laitiers (Argentine) a été affecté négativement depuis le début de l'exercice, puisque les prix de vente sur le marché d'exportation sont demeurés bas, alors que les prix de la matière première, le lait, sont demeurés élevés.



Secteur Produits laitiers USA
(en millions de dollars)

Exercices 2010 2009
-------------------------------------------------------------------
T2 T1 T4 T3 T2 T1
-------------------------------------------------------------------
Revenus 477,3 $ 458,6 $ 517,0 $ 621,6 $ 601,5 $ 564,5 $
BAIIA 58,1 41,3 39,1 35,7 31,1 46,0
-------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------

2008
---------------------------------
T4 T3
---------------------------------
Revenus 481,8 $ 480,2
BAIIA 40,2 37,2
---------------------------------
---------------------------------


Principaux facteurs ayant une incidence positive (négative)
sur le BAIIA(1)

(en millions de dollars)

Exercices 2010 2009
-------------------------------------------------------------
T2 T1 T4 T3
-------------------------------------------------------------
Facteurs du marché(2) 5,6 (28,0) (23,0) (6,9)
Taux de change du
dollar américain 5,6 6,0 7,0 7,0
Réduction de valeur des stocks - - (1,4) (11,1)
Coûts de fermeture d'usine - - - (2,0)
-------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------

1) Comparativement au trimestre correspondant de l'exercice précédent.

2) Les facteurs du marché comprennent le prix moyen du bloc par
livre de fromage et son incidence sur l'absorption des frais
fixes et sur la réalisation des stocks, la relation entre le
prix moyen du bloc par livre de fromage et le coût de la
matière première, le lait, ainsi que l'incidence des prix du
marché sur les ventes d'ingrédients laitiers.


Autres informations pertinentes

(en dollars américains, sauf le taux de change moyen)

Exercices 2010 2009
-------------------------------------------------------------------------
T2 T1 T4 T3 T2
-------------------------------------------------------------------------
Prix moyen du bloc
par livre de fromage 1,2323 $ 1,189 $ 1,203 $ 1,788 $ 1,864 $
Prix de clôture du bloc(1)
par livre de fromage 1,4125 $ 1,115 $ 1,290 $ 1,133 $ 1,805 $
Prix du marché du
lactosérum(2) par livre 0,320 $ 0,270 $ 0,160 $ 0,160 $ 0,260 $
Ecart(3) 0,155 $ 0,176 $ 0,196 $ 0,198 $ 0,146 $
Taux de change moyen du
dollar américain en
dollar canadien(4) 1,096 1,172 1,254 1,205 1,043
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------


1) Le "prix de clôture du bloc" correspond au prix d'un bloc de fromage
cheddar de 40 livres transigé sur la Chicago Mercantile Exchange
(CME) le dernier jour ouvrable de chaque trimestre.

2) Le "prix du marché de la poudre de lactosérum" est basé sur les
informations publiées par le Dairy Market News.

3) L'"écart" correspond au prix moyen du bloc par livre de fromage
moins le résultat du coût moyen par cent livres de lait de
catégorie III et/ou de catégorie IV divisé par 10.

4) Selon l'information publiée par la Banque du Canada.


Revenus

Les revenus du Secteur Produits laitiers USA se sont chiffrés à 477,3 millions de dollars pour le trimestre terminé le 30 septembre 2009, en baisse de 124,2 millions de dollars comparativement à 601,5 millions de dollars pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. Cette baisse est principalement imputable à un prix moyen du bloc par livre de fromage beaucoup plus bas ainsi qu'à une diminution des volumes de ventes. Ces facteurs combinés ont entraîné une diminution des revenus d'environ 166 millions de dollars. L'ajout des activités de notre nouvelle usine de Newman, en Californie, acquise le 20 juillet 2009, de même que des revenus additionnels découlant des conditions plus favorables du marché des ingrédients laitiers se sont traduits par une hausse des revenus d'environ 18 millions de dollars. L'affaiblissement du dollar canadien a donné lieu à une augmentation des revenus d'environ 24 millions de dollars.

Depuis le début de l'exercice, les revenus ont totalisé 935,9 millions de dollars, en baisse de 230,1 millions de dollars comparativement à 1,166 milliard de dollars pour la période correspondante de l'exercice précédent. Une baisse du prix moyen du bloc par livre de fromage et une diminution des volumes de ventes ont entraîné une baisse des revenus d'environ 335 millions de dollars. L'affaiblissement du dollar canadien a donné lieu à une augmentation des revenus d'environ 87 millions de dollars.

BAIIA

Pour le trimestre terminé le 30 septembre 2009, le BAIIA s'est établi à 58,1 millions de dollars, en hausse de 27,0 millions de dollars comparativement à 31,1 millions de dollars pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. Au cours du trimestre considéré, le prix moyen du bloc par livre de fromage a augmenté pour s'établir à 1,23 $ US comparativement à 1,19 $ US au premier trimestre, alors qu'une baisse avait été enregistrée au cours du trimestre correspondant de l'exercice précédent, le prix moyen s'étant alors chiffré à 1,86 $ US comparativement à 1,98 $ US au premier trimestre. Cette variation nette a eu une incidence favorable sur la réalisation de nos stocks. La relation entre le prix moyen du bloc par livre de fromage et le coût de la matière première, le lait, a également été plus favorable pour le trimestre considéré, par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent. La hausse du BAIIA est également attribuable aux conditions plus favorables du marché des ingrédients laitiers par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent. La baisse du prix moyen du bloc par livre de fromage, qui est passé de 1,86 $ US pour le deuxième trimestre de l'exercice 2009 à 1,23 $ US pour le deuxième trimestre de l'exercice 2010, a eu une incidence défavorable sur l'absorption des frais fixes. Ces conditions du marché combinées ont eu une incidence favorable d'environ 6 millions de dollars sur le BAIIA du trimestre considéré. Les initiatives entreprises au cours des exercices précédents et de l'exercice considéré relativement à l'amélioration de l'efficience opérationnelle, la baisse des coûts liés aux ingrédients et à l'énergie de même que l'inclusion de notre nouvelle usine de Newman, en Californie, ont largement contrebalancé la hausse des coûts promotionnels et autres coûts engagés au cours du trimestre considéré par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Les modifications à la formule établissant le prix des produits, qui ont été adoptées par le Département américain de l'Agriculture (USDA) au cours du troisième trimestre de l'exercice 2009, ont également contribué à la hausse du BAIIA au cours du deuxième trimestre de l'exercice 2010. L'ensemble des facteurs mentionnés précédemment ont donné lieu à une augmentation d'environ 16 millions de dollars du BAIIA. L'affaiblissement du dollar canadien s'est traduit par une augmentation du BAIIA d'environ 5 millions de dollars.

Depuis le début de l'exercice, le BAIIA a totalisé 99,4 millions de dollars, en hausse de 22,3 millions de dollars comparativement à 77,1 millions de dollars pour la période correspondante de l'exercice précédent. La hausse du BAIIA découlant des initiatives entreprises au cours des exercices précédents et de l'exercice considéré relativement à l'amélioration de l'efficience opérationnelle, de la baisse des coûts liés aux ingrédients, des modifications favorables apportées à la formule établissant le prix des produits et de l'apport de notre usine de Newman, en Californie, récemment acquise, a largement contrebalancé l'augmentation des charges d'exploitation. Ces facteurs combinés se sont traduits par une hausse d'environ 33 millions de dollars du BAIIA par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent. Les facteurs du marché, notamment un prix moyen du bloc par livre de fromage désavantageux et son incidence défavorable sur l'absorption de nos frais fixes, conjugués à une relation favorable entre le prix moyen du bloc par livre de fromage et le coût de la matière première, le lait, à une réalisation des stocks favorable et aux conditions favorables du marché des ingrédients laitiers, ont entraîné une diminution du BAIIA d'environ 22 millions de dollars pour le semestre terminé le 30 septembre 2009 par rapport au semestre correspondant de l'exercice précédent. L'affaiblissement du dollar canadien a donné lieu à une augmentation du BAIIA d'environ 11 millions de dollars.



Secteur Produits d'épicerie

(en millions de dollars)

Exercices 2010 2009
-------------------------------------------------------------------
T2 T1 T4 T3 T2 T1
-------------------------------------------------------------------
Revenus 41,8 $ 42,2 $ 39,0 $ 41,7 $ 42,0 $ 42,4 $
BAIIA 4,3 4,6 4,5 3,2 4,0 5,3
-------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------

2008
---------------------------------
T4 T3
---------------------------------
Revenus 38,1 $ 42,0 $
BAIIA 3,1 4,2
---------------------------------
---------------------------------


Revenus

Les revenus de notre Secteur Produits d'épicerie ont totalisé 41,8 millions de dollars pour le trimestre, en baisse de 0,2 million de dollars par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Le Secteur a enregistré une hausse des volumes de ventes et affiché une meilleure combinaison de produits, ce qui a donné lieu à une augmentation des revenus. Cette augmentation a été contrebalancée par des coûts supplémentaires engagés pour la promotion des marques par suite d'une légère diminution de la part de marché au cours du trimestre.

Depuis le début de l'exercice 2010, les revenus du Secteur Produits d'épicerie se sont établis à 84,0 millions de dollars, en baisse de 0,4 million de dollars par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent.

BAIIA

Le BAIIA du Secteur Produits d'épicerie s'est chiffré à 4,3 millions de dollars, soit une hausse de 0,3 million de dollars par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent. La marge du BAIIA a augmenté, passant de 9,5 % au deuxième trimestre de l'exercice 2009 à 10,3 % ce trimestre. L'incidence favorable de la hausse des volumes de ventes et de l'amélioration de la combinaison de produits et du contrôle des charges d'exploitation sur le BAIIA a été en partie neutralisée par des coûts supplémentaires liés à la promotion des marques et des coûts de rationalisation d'environ 0,9 million de dollars absorbés au cours du trimestre, découlant de la fermeture de magasins économiques au Québec et en Ontario et de l'usine Rondeau à Québec.

Depuis le début de l'exercice 2010, le BAIIA s'est chiffré à 8,9 millions de dollars, en baisse de 0,3 million de dollars par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent. La marge du BAIIA est passée de 10,9 % pour l'exercice précédent à 10,6 % pour l'exercice considéré. La Division a bénéficié de la hausse des volumes de ventes et d'une meilleure combinaison des produits, ce qui a été contrebalancé par des coûts supplémentaires liés à la promotion des marques et des coûts de rationalisation.

PERSPECTIVES

Au sein de notre Division Produits laitiers (Canada), nous poursuivons l'intégration des activités de Neilson acquises en décembre dernier ainsi que l'analyse de notre structure de coûts. Le Cendrillon de La Maison Alexis de Portneuf inc. a été couronné Grand champion, toutes catégories confondues, dans le cadre des prestigieux et influents World Cheese Awards 2009. Conséquemment, la demande a augmenté et nous adapterons nos volumes de production. Nous poursuivrons notre stratégie d'investissement dans la catégorie des fromages de spécialité. En ce qui a trait à la requête déposée auprès de la Cour fédérale du Canada conjointement avec deux autres transformateurs laitiers en 2008 relativement aux règlements modifiés qui fixent de nouvelles normes à l'égard du fromage fabriqué et importé au Canada, la Cour l'a rejetée le 7 octobre 2009. Nous évaluons présentement la possibilité d'en appeler du jugement.

En ce qui concerne les activités au Royaume-Uni de notre Division Produits laitiers (Europe), nous avons pris la décision de réduire considérablement l'approvisionnement en lait en raison d'un coût du lait élevé et non avantageux par rapport au faible prix de vente du fromage sur le marché, ce qui a entraîné une diminution des volumes de ventes. Pour le reste de l'exercice 2010, notre objectif consistera à récupérer une partie de cette perte de volume et à faire en sorte de regagner le niveau d'approvisionnement en lait nécessaire, à un coût avantageux par rapport au prix de vente du fromage.

La Division Produits laitiers (Argentine) continue de se heurter à la faiblesse des prix de vente sur le marché d'exportation, alors que les prix de la matière première, le lait, demeurent relativement élevés. Nous nous attendons à ce que la situation s'améliore au cours des trimestres à venir.

Au cours du deuxième trimestre de l'exercice 2010, le Secteur Produits laitiers USA a terminé l'intégration des systèmes de notre usine de Newman, en Californie, nouvellement acquise. Pour le reste de l'exercice, nous continuerons d'évaluer les activités de cette usine en vue de déterminer et d'améliorer l'efficience opérationnelle. Après un début d'exercice difficile, le marché des produits laitiers aux Etats-Unis a laissé entrevoir les signes d'une reprise possible au cours du deuxième trimestre de l'exercice 2010. Le prix moyen du bloc par livre de fromage et les conditions du marché des ingrédients laitiers se sont améliorés par rapport au premier trimestre de l'exercice. Le Département californien des Aliments et de l'Agriculture a annoncé qu'une consultation publique générale aura lieu le 9 novembre 2009 afin d'examiner les demandes déposées pour des modifications aux plans de stabilisation et de marketing pour les produits laitiers.

Dans la Division Boulangerie, nous lancerons, au cours du troisième trimestre, une gamme de produits destinée à la catégorie des produits congelés. A l'heure actuelle, nous poursuivons l'évaluation de divers aspects de notre Division Boulangerie, notamment les produits à faible volume et la normalisation de l'emballage et des ingrédients, que nous devrions terminer au cours du quatrième trimestre de l'exercice considéré.

La Société a l'intention de racheter, dans le cadre d'un programme de rachat dans le cours normal (programme de rachat), à des fins d'annulation, jusqu'à concurrence de 10 322 467 actions ordinaires, soit l'équivalent de 5 % de ses actions ordinaires émises et en circulation au 31 octobre 2009. Ces rachats seront effectués en conformité avec la réglementation applicable sur une période maximale de 12 mois commençant le 13 novembre 2009 et prenant fin le 12 novembre 2010, sous réserve de l'approbation des organismes de réglementation. La contrepartie payée par la Société pour toutes les actions ordinaires rachetées en vertu du programme de rachat sera versée en espèces, au cours du marché de ces actions ordinaires au moment du rachat. La Société estime que le rachat de ses propres actions peut, en certaines circonstances appropriées, constituer un investissement responsable des fonds disponibles.

Nous entendons conserver une approche prudente et continuer à maximiser notre efficience. Nous visons toujours à poursuivre notre croissance, tant à l'interne qu'au moyen d'acquisitions.



(signé) (signé)
Lino Saputo Lino A. Saputo, Jr.
Président du conseil Président et
chef de la direction

Le 3 novembre 2009


AVIS

Les états financiers consolidés de Saputo inc. pour les périodes de
trois et de six mois terminées les 30 septembre 2009 et 2008 n'ont
pas fait l'objet d'un examen par un vérificateur externe.


ETATS CONSOLIDES DES RESULTATS
(en milliers de dollars, sauf les données par action)
(non vérifiés)


Pour les périodes de Pour les périodes de
trois mois terminées six mois terminées
les 30 septembre les 30 septembre

2009 2008 2009 2008
-------------------------------------------------------------------------

Revenus 1 482 693 $ 1 453 544 $ 2 929 127 $ 2 815 454 $
Coût des ventes,
frais de vente et
d'administration 1 308 021 1 323 598 2 595 999 2 535 191
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Bénéfice avant
intérêts,
amortissement
et impôts sur les
bénéfices 174 672 129 946 333 128 280 263
Amortissement (Note 5) 28 013 22 962 56 363 45 357
-------------------------------------------------------------------------
Bénéfice
d'exploitation 146 659 106 984 276 765 234 906
Intérêts de la
dette à long terme 9 658 4 834 16 171 9 431
Autres intérêts, nets 1 029 1 826 2 560 4 014
-------------------------------------------------------------------------
Bénéfice, avant impôts
sur les bénéfices 135 972 100 324 258 034 221 461
Impôts sur
les bénéfices 41 520 31 296 78 761 69 470
-------------------------------------------------------------------------
Bénéfice net 94 452 $ 69 028 $ 179 273 $ 151 991 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------

Résultats par
action (note 10)
Bénéfice net
De base 0,46 $ 0,34 $ 0,87 $ 0,74 $
Dilué 0,45 $ 0,33 $ 0,86 $ 0,73 $


ETATS CONSOLIDES DES CAPITAUX PROPRES
(en milliers de dollars, sauf les données par action)
(non vérifiés)


Pour la période de six mois terminée le 30 septembre 2009
-------------------------------------------------------------------------

Capital-actions
---------------

Cumul des
autres Actions Total
éléments du ordinaires des
Bénéfices résultat (en Surplus capitaux
non répartis étendu milliers) Montant d'apport propres
-------------------------------------------------------------------------
Solde
au début
de la
période 1 373 856 $ 16 219 $ 207 087 555 529 $ 26 744 $ 1 972 348 $
Résultat
étendu
Bénéfice
net 179 273 - - - - 179 273
Variation
nette sur
conversion
de devise
des états
financiers
des établi-
ssements
étrangers
autonomes - (147 727) - - - (147 727)
Variation
nette sur
les instr-
uments
financiers
dérivés
désignés
comme couv-
erture des
flux de
trésorerie,
nets
d'impôts - 523 - - - 523
-------------------------------------------------------------------------
Total du
résultat
étendu 32 069
Dividendes
déclarés (58 897) - - - - (58 897)
Rémunération
à base
d'actions
(Note 11) - - - - 3 895 3 895
Actions
émises en
vertu des
régimes
d'options
sur actions - - 443 6 757 - 6 757
Montant
transféré
du surplus
d'apport au
capital-
actions à
l'exercice
des options - - - 1 884 (1 884) -
Economie
d'impôts
excédentaire
découlant
de l'excédent
du montant
déductible
sur le coût
de rémunér-
ation
comptabilisé - - - - 159 159
Actions
rachetées et
annulées (25 125) - (1 084) (2 929) - (28 054)
-------------------------------------------------------------------------
Solde à
la fin
de la
période
(1) 1 469 107 $(130 985$) 206 446 561 241 $ 28 914 $ 1 928 277 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------



Pour la période de six mois terminée le 30 septembre 2008
-------------------------------------------------------------------------

Capital-actions
---------------

Cumul des
autres Actions Total
éléments du ordinaires des
Bénéfices résultat (en Surplus capitaux
non répartis étendu milliers) Montant d'apport propres
-------------------------------------------------------------------------
Solde
au début
de la
période 1 206 568 $(146 414$) 205 963 536 921 $ 22 085 $ 1 619 160 $
Résultat
étendu
Bénéfice
net 151,991 - - - - 151,991
Variation
nette sur
conversion
de devise
des états
financiers
des établi-
ssements
étrangers
autonomes - (36 841) - - - (36 841)
-------------------------------------------------------------------------
Total du
résultat
étendu 188 832
Dividendes
déclarés (53 718) - - - - (53 718)
Rémunération
à base
d'actions
(Note 11) - - - - 3 812 3 812
Actions
émises en
vertu des
régimes
d'options
sur actions - - 839 11 572 - 11 572
Montant
transféré
du surplus
d'apport au
capital-
actions à
l'exercice
des options - - - 1 341 (1 341) -
Economie
d'impôts
excédentaire
découlant
de l'excédent
du montant
déductible
sur le coût
de rémunér-
ation
comptabilisé - - - - 483 483
-------------------------------------------------------------------------
Solde à
la fin
de la
période
(2) 1 304 841 $(109 573$) 206 802 549 834 $ 25 039 $ 1 770 141 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------

1) Le total des Bénéfices non répartis et du Cumul des autres éléments
du résultat étendu est 1 338 122 $.

2) Le total des Bénéfices non répartis et du Cumul des autres éléments
du résultat étendu est 1 195 268 $.


BILANS CONSOLIDES
(en milliers de dollars)


30 septembre 2009 31 mars 2009
(non vérifié) (vérifié)
-------------------------------------------------------------------------
ACTIF
Actif à court terme
Espèces et quasi-espèces 17 293 $ 43 884 $
Débiteurs 426 033 427 227
Stocks (Note 4) 547 912 583 594
Impôts à recevoir 8 346 9 585
Impôts futurs 23 794 23 881
Frais payés d'avance et autres
éléments d'actif 29 052 37 501
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
1 052 430 1 125 672
Placement de portefeuille 41 343 41 343
Immobilisations (note 5) 1 076 390 1 149 662
Ecarts d'acquisition 731 852 760 283
Marques de commerce et autres
actifs incorporels 320 552 327 516
Autres éléments d'actif (note 6) 81 732 88 326
Impôts futurs 5 271 6 301
-------------------------------------------------------------------------
3 309 570 $ 3 499 103 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------

PASSIF
Passif à court terme
Emprunts bancaires (Note 7) 53 814 $ 139 399 $
Créditeurs et charges à payer 486 781 484 866
Impôts à payer 108 180 113 910
Impôts futurs 7 872 6 348
Tranche de la dette à long terme échéant
à moins d'un an (Note 8) 182 019 214 421
-------------------------------------------------------------------------
838 666 958 944
Dette à long terme (Note 8) 383 535 403 065
Autres éléments de passif 13 274 22 180
Impôts futurs 145 818 142 566
-------------------------------------------------------------------------
1 381 293 1 526 755
-------------------------------------------------------------------------

CAPITAUX PROPRES 1 928 277 1 972 348
-------------------------------------------------------------------------

3 309 570 $ 3 499 103 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------


ETATS CONSOLIDES DES FLUX DE TRESORERIE
(en milliers de dollars)
(non vérifiés)

Pour les périodes de Pour les périodes de
trois mois terminées six mois terminées
les 30 septembre les 30 septembre

2009 2008 2009 2008
-------------------------------------------------------------------------

Flux de trésorerie liés
aux activités
suivantes :
Exploitation
Bénéfice net 94 452 $ 69 028 $ 179 273 $ 151 991 $
Eléments sans
incidence sur
les espèces et
quasi-espèces
Rémunération à
base d'actions 1 997 1 981 3 895 3 812
Amortissement 28 013 22 962 56 363 45 357
Gain sur la cession
d'immobilisations (22) (422) (119) (3 480)
Impôts futurs 9 509 859 13 736 7 304
Unités d'actions
différées 874 454 1 448 814
Excédent du
financement des
régimes des
employés sur
le coût (1 191) (487) (2 381) (990)
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
133 632 94 375 252 215 204 808

Variation des
éléments hors
caisse du fonds
de roulement
d'exploitation 22 924 16 938 6 615 (21 509)
-------------------------------------------------------------------------
156 556 111 313 258 830 183 299
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------

Investissement
Acquisitions
d'entreprises
(note 12) (49 724) (393) (49 724) (160 996)
Ajouts aux
immobilisations (30 617) (27 265) (56 894) (52 067)
Produit à la cession
d'immobilisations 212 2 940 309 7 069
Autres éléments
de passifs 2 857 (1 511) (3 464) (2 600)
-------------------------------------------------------------------------
(77 272) (26 229) (109 773) (208 594)
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------

Financement
Emprunts bancaires (13 608) (52 612) (79 305) (88 604)
Produit tiré de la
dette à long terme - - 330 000 -
Remboursement de la
dette à long terme - - (340 000) -
Emission de
capital-actions 4 139 4 596 6 757 11 572
Rachat de
capital-actions (28 054) - (28 054) -
Dividendes (58 897) (53 718) (58 897) (53 718)
-------------------------------------------------------------------------
(96 420) (101 734) (169 499) (130 750)
-------------------------------------------------------------------------

Diminution des espèces
et quasi-espèces (17 136) (16 650) (20 442) (156 045)
Incidence des écarts de
taux de change sur
les espèces et
quasi-espèces (2 221) 4 257 (6 149) 5 263
Espèces et quasi-espèces
au début de la période 36 650 27 321 43 884 165 710
-------------------------------------------------------------------------
Espèces et quasi-espèces
à la fin de la période 17 293 $ 14 928 $ 17 293 $ 14 928 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------

Information complémentaire

Intérêts payés 1 359 $ 1 707 $ 13 750 $ 12 297 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------

Impôts sur les
bénéfices payés 16 862 $ 26 039 $ 69 904 $ 79 381 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------


NOTES COMPLEMENTAIRES AUX ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

(Les montants présentés sous forme de tableaux sont en milliers de dollars, sauf les données sur les options et les actions.)
(non vérifiés)

1 - Principales conventions comptables

Mode de présentation

Les états financiers consolidés non vérifiés ont été dressés selon les principes comptables généralement reconnus du Canada (PCGR) appliqués de la même manière que dans les plus récents états financiers vérifiés. Ces états financiers ne comportent pas toutes les informations et les notes requises selon les PCGR pour les états financiers annuels et devraient donc être lus conjointement avec les états financiers consolidés vérifiés et les notes complémentaires inclus dans le rapport annuel de la Société pour l'exercice terminé le 31 mars 2009.

Nouvelles conventions comptables

Au cours de la période de six mois terminée le 30 septembre 2009, la Société a adopté le chapitre 3064 du Manuel de l'ICCA, intitulé "Ecart d'acquisition et actifs incorporels", remplaçant les chapitres 3062, "Ecart d'acquisition et autres actifs incorporels" et 3450, "Frais de recherche et de développement". Ce chapitre établit des normes de comptabilisation, d'évaluation et d'information applicables aux écarts d'acquisition et aux actifs incorporels, y compris les actifs incorporels développés à l'interne. L'adoption de ce chapitre n'a eu aucun impact sur les états financiers consolidés ou sur la valeur comptable des écarts d'acquisition et des actifs incorporels.

Incidence de nouvelles normes comptables n'ayant pas encore été mises en oeuvre
Normes internationales d'information financière (IFRS). En 2006, le Conseil des normes comptables du Canada (CNC) a publié un nouveau plan stratégique qui affectera significativement les exigences en matière de présentation financière des sociétés canadiennes. Le plan stratégique du CNC décrit la convergence des PCGR du Canada aux IFRS au cours d'une période de transition d'environ cinq ans. En février 2008, le CNC a annoncé que la date de basculement des PCGR du Canada actuels aux IFRS, pour les entités publiques, serait 2011. Cette date est valide pour les états financiers intermédiaires et annuels relativement aux exercices débutant le ou après le 1er janvier 2011. En conséquence, la date de transition du 1er avril 2011 pour la Société exigera le retraitement des montants comparatifs émis par la Société pour l'exercice se terminant le 31 mars 2011. La Société est présentement aux phases d'analyse des incidences et d'élaboration des processus et progresse selon les échéanciers. Les impacts de toutes divergences entre les PCGR canadiens et les IFRS, notés lors de la phase 1, sont présentement quantifiés en date de la fin du deuxième quart de l'année fiscale 2010.

Le chapitre 1582, Regroupements d'entreprises. Ce nouveau chapitre, qui remplace le chapitre 1581, s'appliquera aux regroupements d'entreprises pour lesquels l'acquisition aura eu lieu pendant ou après les périodes intermédiaires ou les exercices ouverts de la Société à compter du 1er avril 2011. L'adoption anticipée est permise. Ce chapitre améliore la pertinence, la fiabilité et la comparabilité de l'information relative à un regroupement d'entreprises et à ses effets que fournit l'entité publiante dans ses états financiers. La Société n'a pas encore déterminé l'incidence de l'adoption de ce nouveau chapitre sur les états financiers consolidés.

Le chapitre 1601, Etats financiers consolidés. Ce nouveau chapitre, qui remplace le chapitre 1600, s'appliquera aux états financiers des périodes intermédiaires ou des exercices ouverts de la Société à compter du 1er avril 2011. L'adoption anticipée est permise. Ce chapitre établit les normes pour la préparation des états financiers consolidés. La Société n'a pas encore déterminé l'incidence de l'adoption de ce nouveau chapitre sur les états financiers consolidés.

Le chapitre 1602, Participations sans contrôle. Ce nouveau chapitre s'appliquera aux états financiers des périodes intermédiaires ou des exercices ouverts à compter du 1er avril 2011. L'adoption anticipée est permise. Ce chapitre établit les normes pour la comptabilisation de la participation sans contrôle dans une filiale dans les états financiers consolidés établis postérieurement à un regroupement d'entreprises. La Société n'a pas encore déterminé l'incidence de l'adoption de ce nouveau chapitre sur les états financiers consolidés.

2 - Conversion des devises étrangères

Les postes du bilan des établissements autonomes situés à l'extérieur du Canada ont été convertis en dollars canadiens selon les taux de change en vigueur en date des bilans, alors que les postes des états des résultats ont été convertis en dollars canadiens en utilisant les taux de change moyens mensuels en vigueur au cours des périodes. Les gains (pertes) non réalisés sur conversion des états financiers des établissements étrangers autonomes, présentés dans le cumul des autres éléments du résultat étendu, représentent le cumul des gains (pertes) de change résultant des investissements nets de la Société dans des établissements autonomes situés à l'extérieur du Canada. La variation des gains (pertes) non réalisés sur conversion des états financiers des établissements étrangers autonomes, comptabilisés au cours de la période, résulte principalement de la variation de la valeur du dollar canadien par rapport au dollar américain.

Les postes des états financiers de la Société et de ses filiales libellés en devises ont été convertis en utilisant les taux de change en vigueur en date des transactions pour les éléments de revenus et charges, et le taux de change en date des bilans pour les éléments d'actifs et des passifs monétaires. Les actifs et les passifs non monétaires sont convertis en utilisant les taux de change historiques. Les gains ou les pertes de change résultant de ces conversions sont inclus dans le coût des ventes, frais de vente et d'administration.



Pour les périodes de trois mois Pour les périodes de six mois
terminées les 30 septembre terminées les 30 septembre
2009 2008 2009 2008
------------------------------------------------------------------------
Gain de change 48 $ 98 $ 258 $ 460 $
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------


3 - Cumul des autres éléments du résultat étendu



30 septembre 2009 31 mars 2009
-------------------------------------------------------------------------
(Pertes) gains non réalisés sur
conversion de devises des états
financiers des établissements
étrangers autonomes (130 245)$ 17 482 $
Pertes sur instruments financiers
dérivés désignés comme couverture
de flux de trésorerie, nets d'impôts (740) (1 263)
-------------------------------------------------------------------------
Cumul des autres éléments du résultat étendu (130 985)$ 16 219 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------


4 - Stocks



30 septembre 2009 31 mars 2009
-------------------------------------------------------------------------
Produits finis 352 563 $ 368 456 $
Matières premières, produits en cours
et fournitures 195 349 215 138
-------------------------------------------------------------------------
547 912 $ 583 594 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------


Le montant des stocks constaté à titre de charge pour les périodes de trois et de six mois terminées les 30 septembre 2009 sont de 1 176 905 000 $ et 2 325 537 000 $ respectivement (1 200 605 000 $ et 2 290 186 000 $ pour les périodes de trois et de six mois terminées les 30 septembre 2008, respectivement).


5 - Immobilisations



30 septembre 2009 31 mars 2009
-------------------------------------------------------------------------
Amortisse Valeur Amortisse Valeur
-ment comptable -ment comptable
Coût cumulé nette Coût cumulé nette
-------------------------------------------------------------------------
Terrains 39 809$ -$ 39 809$ 42 243$ -$ 42 243$
Bâtiments 386 686 91 627 295 059 417 335 90 675 326 660
Mobilier,
machin-
erie et
équipe-
ment 1 266 154 535 629 730 525 1 321 468 548 676 772 792
Matériel
roulant 13 336 8 072 5 264 13 329 7 864 5 465
Destinées
à la
vente 5 733 - 5 733 2 502 - 2 502
--------------------------------------------------------------------------
1 711 718$ 635 328$ 1 076 390$ 1 796 877$ 647 215$ 1 149 662$
--------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------


Au cours des périodes de trois et de six mois terminées les 30 septembre 2009, la dépense d'amortissement relativement aux immobilisations a totalisé 26 686 000 $ et 53 721 000 $ respectivement (22 727 000 $ et 44 895 000 $ pour les périodes de trois et de six mois terminées les 30 septembre 2008, respectivement). Aucun gain à la cession d'immobilisations destinées à la vente n'a été comptabilisé au cours de la période de six mois terminée le 30 septembre 2009 (3 507 000 $ pour la période de six mois terminée le 30 septembre 2008). Ce gain a été comptabilisé dans le poste Coût des ventes, frais de vente et d'administration de la période de six mois se terminant le 30 septembre 2008. Ces actifs destinés à la vente ont trait principalement à des terrains et des bâtiments aux Etats-Unis et au Canada en raison de la fermeture de certaines usines.

La valeur comptable nette des immobilisations en cours de construction, qui ne font pas l'objet d'un amortissement, totalisait 72 455 000 $ au 30 septembre 2009 (67 707 000 $ au 31 mars 2009), et est principalement constituée de machinerie et d'équipement.

6 - Autres éléments d'actif



30 septembre 2009 31 mars 2009
-------------------------------------------------------------------------
Actif net au titre des régimes
de retraite 62 332 $ 61 040 $
Taxes à recevoir 11 293 18 993
Autres 8 107 8 293
-------------------------------------------------------------------------
81 732 $ 88 326 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------


7 - Emprunts bancaires

La Société dispose de facilités de crédit bancaire lui permettant d'obtenir des emprunts bancaires non garantis comme suit :



Disponible pour Montant
utilisation utilisé
-------------------------------------------------------------------------
Equivalent 30 sept- 31
Facilités en devise Devise embre mars
de crédit Echéance canadienne de base 2009 2009
-------------------------------------------------------------------------
Amérique du
Nord-
Devise US Décembre 2012 139 191 130 000 USD 23 273 $ - $
Amérique du
Nord-
Devise CAD Décembre 2012 396 159 370 000 USD - 390 000
Canada Mai 2009 - - - 40 000
Argentine Annuel 15 370 55 150 ARS - -
Argentine Annuel 35 333 33 000 USD 22 245 47 927
Allemagne Annuel 7 843 5 000 EUR - 1 472
Royaume-Uni Annuel 12 011 7 000 BPS 8 296 -
-------------------------------------------------------------------------
Montant classifié
à long terme 605 907 53,814 479 399
- (340 000)
-------------------------------------------------------------------------
53 814 $ 139 399 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------


8 - Dette à long terme



30 septembre 31 mars
2009 2009
------------------------------------------------------------------------

Effets de premier rang non garantis
8,12%, émis en novembre 1999 et échéant
en novembre 2009 (170 000 000 $ US) 182 019 $ 214 421 $
8,41%, émis en novembre 1999 et échéant
en novembre 2014 (50 000 000 $ US) 53 535 63 065
5,34%, émis en juin 2009 et échéant
en juin 2014 110 000 -
5,82%, émis en juin 2009 et échéant
en juin 2016 220 000 -

Emprunt bancaire - portion long terme (note 7) - 340 000
------------------------------------------------------------------------
565 554 617 486
Tranche échéant à moins de un an 182 019 214 421
------------------------------------------------------------------------
383 535 $ 403 065 $
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------

------------------------------------------------------------------------
Les versements estimatifs de capital
sont les suivants :
Moins d'un an 182 019 $ 214 421 $
1 à 2 ans - 200 000
2 à 3 ans - 140 000
3 à 4 ans - -
4 à 5 ans 110 000 -
Années subséquentes 273 535 63 065
------------------------------------------------------------------------
565 554 $ 617 486 $
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------


9 - Régimes de retraite et autres régimes d'avantages sociaux

La Société offre des régimes de retraite à prestations déterminées et à cotisations déterminées ainsi que d'autres avantages sociaux comme l'assurance-maladie, l'assurance-vie et les soins dentaires à ses employés et retraités admissibles. Les obligations relatives aux régimes de retraite et aux autres régimes d'avantages sociaux sont touchées par divers facteurs, tels que les taux d'intérêt, les ajustements découlant de modifications apportées aux régimes, les changements dans les hypothèses et les gains réalisés ou les pertes subies. Les coûts sont basés sur une évaluation des obligations relatives aux régimes de retraite et aux autres régimes d'avantages sociaux et des éléments d'actif du régime de retraite.

Le coût total des prestations pour les périodes de trois et de six mois terminées les 30 septembre est présenté ci-après :



Pour les périodes de trois mois Pour les périodes de six mois
terminées les 30 septembre terminées les 30 septembre
2009 2008 2009 2008
------------------------------------------------------------------------
Régimes de
retraite 4 834 $ 5 212 $ 9 666 $ 10 389 $
Autres régimes
d'avantages
sociaux 276 298 550 624
------------------------------------------------------------------------
5 110 $ 5 510 $ 10 216 $ 11 013 $
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------


10 - Résultats par action



Pour les périodes de trois mois Pour les périodes de six mois
terminées les 30 septembre terminées les 30 septembre
2009 2008 2009 2008
------------------------------------------------------------------------
Bénéfice net 94 452 $ 69 028 $ 179 273 $ 151 991 $
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------
Nombre moyen
pondéré
d'actions
ordinaires en
circulation 206 515 827 206 722 954 206 776 476 206 489 084
Options à
effet dilutif 1 170 012 2 624 376 1 170 012 2 624 376
------------------------------------------------------------------------
Nombre moyen
pondéré dilué
d'actions
ordinaires en
circulation 207 685 839 209 347 330 207 946 488 209 113 460
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------

Bénéfice de
base par
action 0,46 $ 0,34 $ 0,87 $ 0,74 $
Bénéfice dilué
par action 0,45 $ 0,33 $ 0,86 $ 0,73 $


Lors du calcul du résultat dilué par action, 1 544 780 options (1 612 988 en 2008) ont été exclues du calcul en raison de leur prix d'exercice supérieur à la valeur de marché moyenne.

11 - Rémunération provenant des options sur actions

Le nombre d'options en circulation a varié de la façon suivante :



Pour les périodes de six mois terminées les
30 septembre 2009 30 septembre 2008
-----------------------------------------------------------------------
Prix Prix
d'excercice d'excercice
Nombre moyen Nombre moyen
d'options pondéré d'options pondéré
-----------------------------------------------------------------------
Solde au
début de
la période 9 128 841 16,93 $ 8 893 428 16,52 $
Options
octroyées 2 232 039 21,40 $ 1 634 393 27,81 $
Options
levées (443 013) 15,24 $ (838 877) 13,79 $
Options
annulées (99 947) 19,83 $ (141 511) 19,82 $
-----------------------------------------------------------------------
Solde à la
fin de la
période 10 817 920 18,09 $ 9 547 433 16,78 $
-----------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------


Le prix d'exercice des options octroyées en 2010 est de 21,40 $, ce qui correspond à la moyenne pondérée du cours des actions sur le marché pour les cinq jours précédant immédiatement la date d'octroi (27,81 $ en 2009).

La juste valeur des options octroyées en 2010 a été estimée à 3,24$ par option (4,98$ en 2009) en utilisant le modèle d'évaluation des options de Black Scholes en fonction des hypothèses suivantes :



30 septembre 2009 31 mars 2009
-----------------------------------------------------------------------
Taux d'intérêt sans risque : 1,9 % 3,0 %
Durée prévue des options : 5 ans 5 ans
Volatilité : 19 % 19 %
Taux des dividendes : 2,0 % 1,7 %


Une charge de rémunération au montant de 1 997 000 $ (1 789 000 $ après impôts sur les bénéfices) et 3 895 000 $ (3 478 000 $ après impôts sur les bénéfices) relative aux options d'achat d'actions a été comptabilisée à l'état des résultats pour les périodes de trois et de six mois terminées le 30 septembre 2009 respectivement. Une charge de rémunération de 1 981 000 $ (1 749 000$ après impôts sur les bénéfices) et 3 812 000 $ (3 349 000 $ après impôts sur les bénéfices) a été comptabilisée pour les périodes de trois et de six mois terminées le 30 septembre 2008, respectivement.

12 - Acquisition d'entreprise

Le 20 juillet 2009, la Société a complété l'acquisition des activités de F&A Dairy of California, Inc. aux Etats-Unis. La répartition finale du prix d'achat sera complétée au cours de l'exercice.

Le 1er avril 2008, la Société a complété l'acquisition des activités fromagères d'Alto Dairy Cooperative aux Etats-Unis.



30 septembre 2009 30 septembre 2008
-------------------------------------------------------------------------
F&A Dairy of Alto Dairy
California Inc Cooperative
Actifs acquis Débiteurs -$ 31 709 $
Stocks 3 860 22 096
Frais payés d'avance - 262
Immobilisations 24 902 70 840
Ecart d'acquisition 20 851 63 271
Marques de commerce et
autres actifs incorporels 111 -
Passifs pris
en charge Créditeurs et charges
à payer - 27 182
-------------------------------------------------------------------------
49 724 $ 160 996 $
-------------------------------------------------------------------------
Contrepartie Contrepartie en espèces 49 724 $ 160 996 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------


13 - Information sectorielle



Pour les périodes de Pour les périodes de
trois mois terminées six mois terminées
les 30 septembre les 30 septembre

2009 2008 2009 2008
-------------------------------------------------------------------------

Revenus
Produits laitiers
CEA(1) 963 556 $ 810 066 $ 1 909 206 $ 1 565 070 $
USA 477 301 601 511 935 901 1 166 022
-------------------------------------------------------------------------
1 440 857 1 411 577 2 845 107 2 731 092
Produits
d'épicerie 41 836 41 967 84 020 84 362
-------------------------------------------------------------------------
1 482 693 $ 1 453 544 $ 2 929 127 $ 2 815 454 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------

Bénéfice avant
intérêts,
amortissement
et impôts sur
les bénéfices
Produits laitiers
CEA 112 282 $ 94 850 $ 224 793 $ 193 894 $
USA 58 131 31 141 99 433 77 155
-------------------------------------------------------------------------
170 413 125 991 324 226 271 049
Produits
d'épicerie 4 259 3 955 8 902 9 214
-------------------------------------------------------------------------
174 672 $ 129 946 $ 333 128 $ 280 263 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------

Amortissement
Produits laitiers
CEA 13 085 $ 9,480 $ 26 307 $ 18 845 $
USA 12 515 11,615 25 553 22 778
-------------------------------------------------------------------------
25 600 21,095 51 860 41 623
Produits
d'épicerie 2 413 1,867 4 503 3 734
-------------------------------------------------------------------------
28 013 $ 22,962 $ 56 363 $ 45 357 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------

Bénéfice
d'exploitation
Produits laitiers
CEA 99 197 $ 85,370 $ 198,486 $ 175 049 $
USA 45 616 19,526 73,880 54 377
-------------------------------------------------------------------------
144 813 104,896 272,366 229 426
Produits
d'épicerie 1 846 2 088 4 399 5 480
-------------------------------------------------------------------------
146 659 $ 106 984 $ 276 765 $ 234 906 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------

Intérêts 10 687 6 660 18 731 13 445
-------------------------------------------------------------------------

Bénéfice, avant
impôts sur les
bénéfices 135 972 100 324 258 034 221 461

Impôts sur
les bénéfices 41 520 31 296 78 761 69 470
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------

Bénéfice net 94 452 $ 69 028 $ 179 273 $ 151 991 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------

1)Canada, Europe et Argentine

Renseignements

  • Saputo Inc.
    Karine Vachon
    Conseillère principale, communications
    514-328-3377