Environnement Canada

Environnement Canada

09 oct. 2009 13h25 HE

Six organisations autochtones du Québec reçoivent des contributions de 210 000 dollars du programme des fonds autochtones pour les espèces en péril

ROBERVAL, QUEBEC--(Marketwire - 9 oct. 2009) - L'honorable Denis Lebel, ministre d'Etat de l'Agence de Développement économique du Canada pour les régions du Québec et député de Roberval−Lac-Saint-Jean a annoncé aujourd'hui au nom du ministre de l'Environnement du Canada, l'honorable Jim Prentice, l'octroi de contributions de 210 000 dollars à six organisations autochtones du Québec, dont une contribution de 42 000 dollars au Conseil des Montagnais du Lac Saint-Jean dans le cadre du programme des Fonds autochtones pour les espèces en péril.

Ce montant provient du budget auquel le gouvernement du Canada s'est récemment engagé dans le cadre du programme des Fonds autochtones pour les espèces en péril. Ce montant sera partagé entre six projets qui serviront à renforcer des capacités au sein des organismes et des collectivités autochtones, et qui appuieront la participation de ces derniers aux mesures de rétablissement et à la protection des habitats essentiels situés sur les terres autochtones.

"Les Fonds autochtones pour les espèces en péril constituent un exemple concret d'aide financière visant à soutenir les communautés autochtones du Canada dans des projets visant l'habitat essentiel d'espèces en péril comme le caribou des bois. Nous sommes heureux de soutenir la mise en oeuvre de programmes de rétablissement, au bénéfice des espèces et de la société canadienne ", a déclaré le ministre Lebel.

"Plus de 250 espèces en péril ont profité des différentes initiatives, a déclaré le ministre Prentice. Au cours des quatre dernières années, le budget des Fonds autochtones pour les espèces en péril a permis d'aider 333 projets, pour un montant total de 10,2 millions de dollars ".

"Le projet développé par la communauté de Mashteuiatsh permettra de documenter les connaissances traditionnelles des Pekuakamiulnuatsh sur le carcajou et le caribou des bois ainsi que leurs habitats afin de bonifier les connaissances scientifiques. Nous sommes fiers de contribuer à la protection de ces espèces dites en péril dans une perspective de transmission du savoir millénaire des Pekuakamiulnuatsh ", a pour sa part mentionné le vice-chef aux relations communautaires du Conseil des Montagnais du Lac-Saint-Jean, M. Sébastien Kurtness.

Les Fonds autochtones pour les espèces en péril comportent deux composantes : le Fonds autochtone pour la protection de l'habitat essentiel et le Fonds pour le renforcement des capacités. Ces fonds visent principalement à favoriser une participation active des Premières Nations et de leurs collectivités à l'application de la Loi sur les espèces en péril.

FONDS AUTOCHTONES POUR LES ESPECES EN PERIL

Le programme des Fonds autochtones pour les espèces en péril du gouvernement du Canada joue un rôle important dans le rétablissement des espèces en péril qui habitent les terres autochtones. Ce programme a pour objectif de favoriser la conservation et la protection de la biodiversité au Canada en appuyant la planification du rétablissement des espèces, la protection des habitats et l'ensemble des initiatives de conservation et de renforcement des capacités entreprises par les Autochtones au Canada. Le principal objectif est de favoriser une participation active des Autochtones et de leurs collectivités dans l'application de la Loi sur les espèces en péril.

Au cours des cinq dernières années, le programme des Fonds autochtones pour les espèces en péril a permis de financer 333 projets, pour un montant total de
10,2 millions de dollars. Parmi les espèces en péril inscrites à la liste, qui en compte plus de 250, voici celles qui ont profité de ces initiatives :

  • le bison des plaines (menacé), la marmotte de l'île de Vancouver (en voie de disparition) et le chabot tacheté (espèce préoccupante) en Colombie‑Britannique;
  • la Buse rouilleuse (menacée) et des sous-espèces de Pluvier siffleur (en voie de disparition) dans les Prairies;
  • la Paruline à ailes dorées (menacée), la platanthère grangée de l'est (en voie de disparition) et l'esturgeon jaune (menacé) en Ontario;
  • le caribou des bois (menacé) et le ginseng d'Amérique (en voie de disparition) au Québec;
  • la tortue de Blanding (en voie de disparition), le rossolis filiforme (menacé) et la baleine franche de l'Atlantique nord (menacée) dans la zone canadienne de l'Atlantique.

Au cours de l'exercice 2009-2010, une somme totale de 3,3 millions de dollars sera répartie entre 105 projets. Plus de 90 organisations ou groupes communautaires regroupant les Premières nations, les Inuits et les Métis (des conseils de bandes, des organisations, des alliances entre nations, des sociétés, des centres de recherche et des écoles) participent directement aux projets financés cette année.

Le programmes des Fonds autochtones pour les espèces en péril comportent deux fonds, soit le Fonds pour le renforcement des capacités autochtones, lequel est conçu pour aider les organismes et les collectivités autochtones du Canada à renforcer des capacités leur permettant de participer à la conservation et au rétablissement des espèces en péril et le Fonds autochtone pour la protection de l'habitat essentiel, lequel appuie le rétablissement des espèces et la protection des habitats essentiels situés sur les terres autochtones. La cogestion des Fonds est la responsabilité d'Environnement Canada, de Pêches et Océans Canada et de Parcs Canada, avec la collaboration d'Affaires indiennes et du Nord Canada. Pêches et Océans Canada doit gérer les fonds destinés aux projets qui relèvent du domaine aquatique, et Environnement Canada est responsable de ceux qui touchent le domaine terrestre.

Vous obtiendrez de plus amples renseignements au sujet des Fonds autochtones pour les espèces en péril, de la Loi sur les espèces en péril et de la Stratégie canadienne pour la protection des espèces en péril en visitant le site que voici : www.registrelep.gc.ca.

LISTE DES PROJETS FINANCES AU QUEBEC DANS LE CADRE DU PROGRAMME DES FONDS AUTOCHTONES POUR LES ESPECES EN PERIL EN 2009-2010

Nom du projetBénéficiaireContribution fédérale
Documenter les connaissances traditionnelles des Piekuakamiulnuatsh sur le Kuekuatshau, (Carcajou) l'Athik (Caribou des bois) et leur habitat Conseil des Montagnais du Lac Saint-Jean42 000 $
Mise à jour de la répartition du loup de l'Est et du carcajou dans les régions de l'Abitibi-Temiscamingue et du nord du Québec Timiskaming First Nation31 000$
Précision de la collecte de données sur les espèces en voie de disparition repérées, protection des sites de ponte des tortues, protection et suivi d'espèces végétales rares sur les terres de la Première nation du village Eagle Village Eagle – Kipawa35 000$
Acquisition de connaissances et plan d'aménagement du caribou des bois, population boréale sur le Nitassinan de la Première Nation des Innus Essipit Conseil des Innus d'Essipit40 000$
Recherche de nouvelles populations et protection de l'Aster d'Anticosti sur des sites hautement propices du territoire ancestral des Micmac de Gespeg Nation Micmac de Gespeg17 000$
Activités d'inventaire et de valorisation des tortues, moules d'eau douce et aubépines de la communauté d'Odanak Conseil de bande d'Odanak45 000$

(Also available in English)

Renseignements

  • Cabinet du ministre de l'Environnement
    Frédéric Baril
    Attaché de presse
    819-997-1441

    ou

    Environnement Canada
    Relations avec les médias
    819-934-8008
    1-888-908-8008
    www.ec.gc.ca