Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) - Ottawa

Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) - Ottawa

12 nov. 2009 11h09 HE

Soins pour les personnes âgées : Une crise en voie de s'aggraver

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 12 nov. 2009) - Les soins de longue durée en établissement sont en crise au Canada et la situation est en voie de s'aggraver à mesure que la population vieillira, selon un nouveau rapport du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).

Le manque chronique de financement et de personnel ainsi que la privatisation ont imposé aux aînés du Canada un système à deux vitesses dans lequel les coûts, l'accessibilité et la qualité varient en fonction du revenu et du lieu de résidence.

La solution - expliquée dans le rapport de recherche - est une hausse du financement fédéral assortie de normes de soins établies par la loi, d'une augmentation des heures de soins et de la disparition graduelle des fournisseurs à but lucratif, qui prennent des raccourcis aux dépens des pensionnaires âgés.

"Toutes les personnes âgées qui en ont besoin devraient avoir un accès égal à des soins de qualité en établissement, selon Claude Généreux, secrétaire-trésorier national du SCFP. Mais au Canada, selon la province et le modèle d'affaires de l'établissement, les aînés peuvent devoir payer des frais pour des services qui vont de la physiothérapie aux serviettes pour incontinence."

Et à mesure que la population canadienne vieillit, les établissements de soins de longue durée manquent de plus en plus de personnel.

"En 2031, 23 pour cent de la population aura plus de 65 ans, a précisé Claude Généreux. Comment notre système de soins de longue durée pourra-t-il s'occuper de presque deux fois plus de personnes âgées alors que la plupart des établissements du Canada manquent déjà dangereusement de personnel ?"

Le SCFP est le syndicat qui compte le plus grand nombre de membres au pays. Parmi ceux-ci, on compte plus de 67 000 travailleurs dans les établissements de soins de longue durée. "Nos membres offrent chaque jour des soins de première ligne à plus de 200 000 personnes qui vivent dans ces établissements, a souligné Claude Généreux. Nous connaissons bien les problèmes et nous avons des solutions à proposer."

Voici quelques-unes des recommandations contenues dans le rapport de 113 pages :

- Augmenter le financement fédéral pour les soins de longue durée en établissement.

- Eliminer graduellement le financement accordé aux fournisseurs à but lucratif, qui exigent systématiquement des frais plus élevés et fonctionnent avec des niveaux de dotation en personnel dangereusement bas.

- Augmenter le personnel et légiférer en matière de normes de qualité de soins.

Pour obtenir le rapport complet et en savoir plus sur la campagne du SCFP sur les soins de longue durée : http://scfp.ca/soins-de-longue-duree/tournee

Renseignements

  • Pour plus de renseignements ou pour des entrevues avec
    Claude Généreux ou avec l'auteure du rapport, Irene Jansen :
    Relations avec les médias
    613-818-0067