Fusepoint Managed Services Inc.

Fusepoint Managed Services Inc.

26 nov. 2008 08h00 HE

Sondage dans l'attente du "cyberlundi": Les cadres supérieurs canadiens se rendent compte de l'importance du Web-La folie des dépenses provoquera-t-elle des embouteillages en ligne ?

Un sondage révèle que 60 % des cadres supérieurs canadiens sont d'avis que leur entreprise dépend davantage de son site Web chaque année, un sur trois (33 %) admettant même que les futures ventes en ligne pourraient dépasser les ventes hors ligne. Au Québec, 80 % des cadres supérieurs d'entreprises dont le site web permet de faire du commerce électronique estiment que le volume des transactions augmentera, ce qui est intéressant car 40 % d'entre eux pensent que leur site a une incidence directe sur leurs résultats financiers. Toutefois, 35 % des répondants québécois croient que leur site pourrait tomber en panne inopinément.

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 26 nov. 2008) - Alors qu'approche à grands pas le "cyberlundi", la plus grosse journée de vente au détail électronique de la période des Fêtes de fin d'année en Amérique du nord, le 1er décembre prochain, un récent sondage Léger Marketing-Fusepoint réalisé auprès des cadres supérieurs d'entreprise canadiens et québécois révèle que 60 % d'entre eux sont d'avis que leur entreprise dépend davantage de son site Web chaque année, un sur trois (34 %) affirmant même que celui-ci a une incidence directe sur ses résultats. Par contre, et de façon quelque peu étonnante, moins de la moitié (49 %) peuvent compter sur un plan de secours, si leur site Web venait à tomber en panne.

"Les sites Web d'entreprise constituent un moyen essentiel pour rejoindre les consommateurs et communiquer avec les clients, et ils doivent rester accessibles et disponibles en tout temps, surtout dans un climat économique où chaque dollar compte, soutient Harry Bolner, vice-président de Fusepoint. Maintenir un site web à haute disponibilité durant la période très occupée des Fêtes devrait être, pour les entreprises, la priorité des priorités."

En fait, 77 % des répondants dont le site web d'entreprise permet de faire du commerce électronique croient que l'état actuel de l'économie aura peu d'effet sur leurs transactions en ligne, même qu'un sur trois (33 %) croit que celles-ci augmenteront de 15 % en moyenne au cours de la prochaine période des Fêtes. Soixante pour cent des grands décideurs disent que leurs clients trouvent le site Web de leur entreprise en faisant de la recherche en ligne, et près d'un quart (23 %) confient qu'ils préféreraient perdre leur meilleur vendeur plutôt que de ne pas avoir de site Web.

Insouciance du temps des Fêtes ou faux sentiment de sécurité ?

Soixante-dix-huit pour cent des cadres supérieurs canadiens affirment se fier au bon fonctionnement de leur site Web durant la période très occupée du temps des Fêtes, même si la majorité (56 %) ne fait rien de plus pour s'y préparer. Il reste que 47 % des grands décideurs admettent que leur site Web est déjà tombé subitement en panne, même si la majorité (71 %) laissent entendre que tout est rentré dans l'ordre après seulement quelques heures. Malheureusement, un quart (24 %) disent que cela a pris une journée ou même plus. Pourtant, un décideur sur cinq (20 %) affirme ne pas pouvoir tolérer des pannes de plus d'une heure, compte tenu des incidences qu'elles auraient sur la réputation ou les résultats de leur entreprise.

Les sites canadiens de commerce électronique sont-ils conformes aux normes PCI ? (En tous cas, ils le devraient.)

On a aussi interrogé des cadres supérieurs d'entreprises faisant du commerce électronique au sujet de leur connaissance des Normes de sécurité des données du secteur des cartes de paiement (ou PCI DSS pour Payment Card Industry Data Security Standard). Il s'agit des normes élaborées par les sociétés émettrices de cartes de crédit pour protéger les renseignements sur le crédit des consommateurs contre les pirates informatiques et les voleurs. La non-conformité à ces normes peut entraîner des amendes, des restrictions ou même l'exclusion permanente des programmes d'acceptation de cartes de crédit.

Les résultats du sondage montrent que si trois cadres supérieurs sur cinq (59 %) pensent que le site Web de leur entreprise est généralement tenu conformément aux normes les plus récentes en matière de sécurité et de transaction en ligne, un sur quatre (25 %) craint qu'il tombe en panne au plus mauvais moment, alors même que seulement le quart (27 %) des sites Web permettant de faire des transactions en ligne sont conformes aux normes PCI.

Parmi ceux qui ont déjà entendu parler des normes PCI, mais dont l'entreprise ne s'y conforme pas encore, plus des trois quarts (78 %) prétendent que celle-ci offrirait une meilleure protection en s'y conformant, et 77 % affirment que leurs clients se sentiraient davantage en confiance lorsqu'ils fournissent des renseignements personnels. En outre, près de la moitié (47 %) des répondants soutiennent que leur entreprise gagnerait un avantage concurrentiel important, sinon supérieur, en adoptant ces règles.

A propos du sondage

Léger Marketing a réalisé le sondage en ligne pour Fusepoint entre les 3 et 16 novembre 2008, auprès d'un total de 800 décideurs canadiens au niveau des cadres supérieurs, vice-présidents, directeurs administratifs, chefs de la direction, directeurs financiers, directeurs de l'exploitation, présidents et propriétaires d'entreprises dont le site Web sert à communiquer avec les clients. Les résultats pour un échantillon de cette taille peuvent être considérés exacts à plus ou moins 3,5 %, 19 fois sur 20.

A propos de Fusepoint

Fondée en 1999, Fusepoint est une société privée dont les bureaux sont situés à Québec, Montréal, Toronto et Vancouver. Accumulant les réalisations intéressantes, elle s'est acquis la loyauté de plus de 400 clients et a noué de solides relations stratégiques avec les principales entreprises d'informatique et de télécommunications au Canada.

Les services d'infogérance de Fusepoint s'accompagnent d'une garantie de niveaux de service. Ils sont modulables et conçus pour réduire les coûts tout en atténuant les risques de panne. De plus, Fusepoint se conforme aux normes SAS 70 Type II et ICCA 5970 et depuis peu au premier niveau des normes du secteur des cartes de paiement (PCI), ce qui signifie que ses méthodes sont scrutées chaque année par un vérificateur indépendant agréé et qu'elles sont constamment à l'avant-garde de l'industrie. Pour en savoir davantage, consultez notre site web à www.fusepoint.com/francais.

Renseignements