Stella-Jones Inc.
TSX : SJ

Stella-Jones Inc.

13 août 2009 08h30 HE

Stella-Jones divulgue de solides résultats pour son deuxième trimestre

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 13 août 2009) -

- Croissance des ventes de 4,9 % qui s'établissent à 129,1 millions de dollars

- Hausse du bénéfice net de 9,7 % qui atteint 11,0 millions de dollars, comparativement à 10,0 millions de dollars l'an dernier

- BPA dilué de 0,87 $, contre 0,80 $ au deuxième trimestre de l'exercice 2008

Stella-Jones Inc. (TSX:SJ) a annoncé aujourd'hui les résultats financiers de son deuxième trimestre et de la période de six mois terminés le 30 juin 2009. Ce trimestre constitue la première période comparable depuis l'acquisition de la société The Burke-Parsons-Bowlby Corporation ("BPB") le 1er avril 2008.



-------------------------------------------------------------------------
Faits saillants financiers
(en milliers de dollars, Trimestres terminés Six mois terminés
sauf les données les 30 juin les 30 juin
par action) 2009 2008 2009 2008
-------------------------------------------------------------------------
Ventes 129 104 123 081 241 058 189 263
Marge bénéficiaire
brute 23 900 25 312 46 419 39 168
Flux de trésorerie
provenant de
l'exploitation(1) 12 602 12 445 23 923 19 773
Bénéfice net pour la
période 11 021 10 047 18 708 15 370
Par action - de
base ($) 0,87 0,81 1,49 1,24
Par action -
dilué ($) 0,87 0,80 1,48 1,21
Nombre moyen pondéré
d'actions en
circulation (de base,
en milliers) 12 624 12 459 12 595 12 403
-------------------------------------------------------------------------
(1)Avant variation des éléments hors caisse du fonds de roulement.


Les ventes au deuxième trimestre ont atteint 129,1 millions de dollars, en hausse de 6,0 millions de dollars, ou 4,9 %, par rapport aux ventes de 123,1 millions de dollars réalisées l'an dernier. La plus faible valeur du dollar canadien, la monnaie de présentation des états financiers de Stella-Jones, ont eu pour effet d'accroître la valeur des ventes libellées en dollars américains d'environ 10,2 millions de dollars par rapport à la même période l'an dernier. Excluant l'effet du taux de change, les ventes ont fléchi d'environ 3,0 % en raison d'une baisse de la demande pour les traverses de chemin de fer.

Les ventes de traverses de chemin de fer ont atteint 57,6 millions de dollars, en baisse de 8,3 % par rapport à l'exercice précédent, en raison principalement de la réalisation en 2008 d'une vente ponctuelle à l'exportation de même que d'une baisse de la demande dans l'industrie et de la concurrence des prix. Les ventes de poteaux destinés aux sociétés de services publics ont progressé de 19,5 % pour s'établir à 44,2 millions de dollars, ce qui reflète la demande solide pour les poteaux de lignes de transmission aux Etats-Unis et une pénétration plus importante du marché. Les ventes de bois d'oeuvre à usage industriel ont atteint 11,9 millions de dollars, alors qu'elles s'étaient établies à 10,3 millions de dollars un an auparavant, en raison d'une forte demande pour les produits destinés à des applications maritimes au Canada. Par ailleurs, les ventes de bois d'oeuvre à usage résidentiel ont augmenté de 19,3 % pour s'établir à 15,5 millions de dollars, en raison d'un accroissement du nombre de points de vente au détail par rapport à l'an dernier ainsi que de la demande robuste engendrée en partie par le programme de crédit d'impôt à la rénovation résidentielle au Canada.

"Les résultats du deuxième trimestre reflètent le début d'un ralentissement des activités dans le marché des traverses de chemin de fer, alors que l'affaiblissement de l'économie entraîne une baisse des investissements dans les projets spéciaux et les prolongements de voies," a affirmé Brian McManus, président et chef de la direction de Stella-Jones. "Cette situation a été particulièrement manifeste aux Etats-Unis où la plus forte concurrence a également engendré une certaine pression sur les prix. Inversement, la souplesse opérationnelle de Stella-Jones lui a permis de saisir des occasions dans le marché des poteaux destinés aux sociétés de services publics grâce à sa portée plus importante sur le marché nord-américain."

Le bénéfice brut s'est établi à 23,9 millions de dollars, ou 18,5 % des ventes, comparativement à 25,3 millions de dollars, ou 20,6 % des ventes l'an dernier. Le recul de la marge bénéficiaire brute, exprimée en dollars ainsi qu'en pourcentage des ventes, découle essentiellement d'une diminution des marges sur les ventes de traverses de chemin de fer en raison d'une concurrence des prix suite à une baisse de la demande. Le résultat s'explique aussi, quoique dans une moindre mesure, par les marges moins élevées réalisées sur les ventes de poteaux destinés aux sociétés de services publics aux Etats-Unis. En excluant une provision relative à une fermeture d'usine et une réduction des effectifs (voir la section intitulée "Mesures d'optimisation de la capacité" ci-après), le bénéfice brut se serait établi à 24,4 millions de dollars, ou 18,9 % des ventes.

Le bénéfice net de la période a augmenté pour s'établir à 11,0 millions de dollars, ou 0,87 $ par action, sur une base pleinement diluée, en 2009, comparativement à 10,0 millions de dollars, ou 0,80 $ par action, sur une base pleinement diluée, en 2008. Les flux de trésorerie provenant de l'exploitation, avant la variation des éléments hors caisse du fonds de roulement, ont augmenté de 1,3 % pour atteindre 12,6 millions de dollars.

Au 30 juin 2009, la dette à long terme de la Société, y compris la tranche à court terme, s'élevait à 99,8 millions de dollars, ce qui représente un ratio d'endettement à long terme de 0,57:1, en baisse par rapport à 0,63:1 trois mois plus tôt. Le fonds de roulement s'établissait à 171,0 millions de dollars, en hausse par rapport à 163,8 millions de dollars à la fin du trimestre précédent, en raison de l'incidence de l'évolution saisonnière de la demande sur les débiteurs qui a été contrebalancée par une baisse des stocks.

"Les solides flux de trésorerie générés ont permis à Stella-Jones de réduire de manière appréciable sa dette à court et à long terme durant le trimestre," a déclaré George Labelle, premier vice-président et chef des finances. "Nous continuons l'analyse détaillée des coûts d'exploitation et procédons à l'optimisation de l'utilisation de la capacité dans l'ensemble de notre réseau continental d'usines."

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE

Pour la période de six mois terminée le 30 juin 2009, les ventes ont totalisé 241,1 millions de dollars, en hausse par rapport aux ventes de 189,3 millions de dollars réalisées durant les six premiers mois de 2008. Cette progression comprend l'apport aux ventes de 37,3 millions de dollars des activités d'exploitation de BPB, tandis que la faiblesse du dollar canadien par rapport au dollar américain ont eu pour effet d'accroître la valeur des ventes libellées en dollars américains d'environ 16,9 millions de dollars. La marge bénéficiaire brute s'est établie à 46,4 millions de dollars, ou 19,3 % des ventes, comparativement à 39,2 millions de dollars, ou 20,7 % des ventes, lors de l'exercice précédent. Le bénéfice net a atteint 18,7 millions de dollars, ou 1,48 $ par action, sur une base pleinement diluée, alors qu'il s'était établi à 15,4 millions de dollars, ou 1,21 $ par action, sur une base pleinement diluée, pour la même période l'an dernier. Les flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation, avant la variation des éléments hors caisse du fonds de roulement, se sont élevés à 23,9 millions de dollars, en hausse de 21,0 % par rapport à ceux générés un an plus tôt.

MESURES D'OPTIMISATION DE LA CAPACITE

Dans le cadre du contrôle continu des coûts d'exploitation et de l'optimisation de l'utilisation de la capacité, la Société a pris la décision de fermer son usine de Stanton, au Kentucky, à la clôture des affaires le 4 septembre 2009. Cette décision entraînera la mise à pied de dix employés. La production, qui est constituée essentiellement de bois traité destiné à la construction sur mesure de maisons en bois rond et aux glissières de sécurité pour les autoroutes, sera transférée à l'usine de la Société située à Spencer, en Virginie-Occidentale. De plus, les effectifs de l'usine de Spencer seront réduits de 29 employés à compter du 13 août 2009, alors que la Société transférera la majeure partie de la production de traverses de chemin de fer qu'elle y effectuait vers ses autres usines.

Afin de couvrir les frais liés à la fermeture et à la réduction des effectifs, la Société a comptabilisé une provision de 511 600 $ (468 600 $ US). Cette provision est incluse dans le coût des ventes de la Société pour les périodes de trois et six mois terminées le 30 juin 2009.

DIVIDENDE SEMESTRIEL DE 0,18 $ PAR ACTION

Le conseil d'administration a déclaré un dividende semestriel de 0,18 $ par action ordinaire en circulation de Stella-Jones, payable le 9 octobre 2009 aux actionnaires inscrits à la clôture des affaires le 4 septembre 2009.

PERSPECTIVES

Les produits de Stella-Jones demeurent une composante essentielle des infrastructures de transport et de services publics et font partie intégrante des projets d'immobilisations en infrastructures que les gouvernements mettent souvent en oeuvre durant les périodes de ralentissement économique. Des actions en ce sens stimuleraient la demande, puisqu'elles pourraient potentiellement impliquer, aussi bien dans le cadre de travaux d'entretien que de nouvelles installations, plusieurs des clients de la Société qui oeuvrent dans les secteurs des chemins de fer et de la transmission et distribution d'électricité. Cependant, en l'absence de ces projets d'infrastructures initiés par le gouvernement, la direction croit que les ventes ralentiront dans les trimestres à venir jusqu'à ce que les conditions économiques générales s'améliorent. Les traverses de chemin de fer constituent la catégorie de produits de la Société la plus sensible à un ralentissement économique prolongé puisque ses clients clés dans cette catégorie pourraient réduire leurs dépenses en immobilisations dans les projets spéciaux et les prolongements de voies en raison d'une baisse du volume du trafic.

"La conjoncture économique mondiale incite à la prudence, comme en font foi les défis à court terme qu'engendrent le fléchissement de la demande et la concurrence des prix, qui ont eu pour effet de légèrement réduire la croissance interne des ventes et la rentabilité de Stella-Jones. A court terme, nous continuons à nous concentrer sur la génération de liquidités et la réduction de la dette, bien que la vision stratégique à long terme de Stella-Jones, axée sur l'expansion et la consolidation à l'échelle continentale, demeure intacte," a conclu M. McManus.

TELECONFERENCE

Stella-Jones tiendra une conférence téléphonique le jeudi 13 août 2009 à 13 h 30, heure normale de l'Est, pour discuter de ces résultats. Les personnes intéressées peuvent se joindre à l'appel en composant le 1-416-644-3418 (pour les participants de Toronto ou d'outremer) ou le 1-800-589-8577 (pour tous les autres participants d'Amérique du Nord). Si vous êtes dans l'impossibilité d'y participer, vous pourrez avoir accès à un enregistrement de la conférence téléphonique en téléphonant au 1-877-289-8525 et en entrant le code 21311612# sur votre clavier téléphonique. L'enregistrement sera accessible à compter de 15 h 30, heure normale de l'Est, le jeudi 13 août 2009, jusqu'à 23 h 59, heure normale de l'Est, le jeudi 20 août 2009.

A PROPOS DE STELLA-JONES

Stella-Jones Inc. (TSX:SJ) est un chef de file nord-américain dans la production et la commercialisation de produits industriels en bois traité sous pression. La Société se spécialise dans la fabrication de traverses de chemin de fer et de poutres employées par les sociétés ferroviaires ainsi que de poteaux en bois destinés aux entreprises de services publics dans le domaine de l'électricité et des télécommunications. La Société offre également des produits de bois d'oeuvre traité et des services personnalisés aux détaillants et aux grossistes en vue d'applications résidentielles extérieures. Ses autres produits comprennent les pilotis pour constructions maritimes, les pieux pour les fondations, le bois de construction, les glissières de sécurité pour les autoroutes et du bois traité pour les ponts. Les actions ordinaires de la Société sont inscrites à la Bourse de Toronto.

Exception faite de l'information historique, ce communiqué de presse peut contenir des assertions prospectives en ce qui a trait au rendement futur de la Société. Fondées sur le jugement légitime qu'exerce la direction en évaluant les éventualités, ces assertions comportent certains risques et incertitudes. Parmi les facteurs susceptibles de causer un écart dans les résultats figurent, entre autres, toute variation dans les résultats financiers trimestriels, toute évolution de la demande pour les produits et services de la Société, toute incidence de la concurrence sur les prix et sur le marché en général, ainsi que tout éventuel revers qui pourrait affecter la conjoncture économique. Par conséquent, le lecteur est avisé qu'un écart pourrait survenir entre les résultats effectifs et les résultats prévisionnels.

Avis aux lecteurs :Les états financiers consolidés intermédiaires non vérifiés et l'analyse par la direction de la situation financière et des résultats d'exploitation sont disponibles sur le site Web de Stella-Jones à l'adresse www.stella-jones.com



SIEGE SOCIAL

3100, boul. de la Côte-Vertu
Bureau 300
Saint-Laurent (Québec)
H4R 2J8
Tél. : (514) 934-8666
Téléc. : (514) 934-5327

COTATION EN BOURSE

Bourse de Toronto
Symbole boursier (TSX) : SJ

AGENT DES TRANSFERTS
ET AGENT CHARGE DE LA TENUE DES REGISTRES

Services aux investisseurs
Computershare inc.

RELATIONS AVEC LES INVESTISSEURS

George Labelle
Premier vice-président et chef des finances
Tél. : (514) 934-8665
Téléc. : (514) 934-5327
glabelle@stella-jones.com

Renseignements