Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) - Ottawa

Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) - Ottawa

11 déc. 2009 06h00 HE

Un documentaire vidéo sur le lock-out de 16 mois au Journal de Québec

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 11 déc. 2009) - Le 12 décembre 2008, la Commission des relations du travail du Québec (CRT) concluait que Quebecor/Sun Media avait utilisé des travailleurs illégaux lors du lock-out de 16 mois au Journal de Québec, le plus long conflit de travail dans un quotidien francophone au Canada. Un an plus tard, le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) rend public un documentaire vidéo de 23 minutes sur ce conflit de travail.

Réalisée par Ian Morin et intitulée Journal de Québec, histoire d'un conflit, la vidéo donne la parole aux principaux acteurs syndicaux de ce conflit mais aussi aux victimes du lock-out, de même qu'à de simples citoyens de la ville de Québec.

La vidéo est disponible en haute définition en versions française ou anglaise, intégrale (23 minutes) ou résumée (6 minutes). On peut visionner la version intégrale en ligne à www.scfp.ca/mediamatin à compter du 11 décembre.

Le documentaire raconte l'aventure de 252 artisans de l'information de Québec qui ont métamorphosé la façon de mener un conflit de travail. La publication et la distribution d'un journal quotidien remplacent le traditionnel piquet de grève.

Journal de Québec, histoire d'un conflit rappelle que la résistance se prépare d'abord clandestinement sous le nom de code "Langouste". Tout part de l'idée du photographe René Baillargeon : lancer le premier quotidien gratuit à Québec comme moyen de pression. Ainsi naîtra le MédiaMatinQuébec.

"Au lieu d'un piquet de grève de 252 personnes, nous avons eu 40 000 nouveaux piquets de grève cinq fois par semaine", résume Claude Généreux, secrétaire-trésorier national du SCFP, illustrant ainsi le rôle stratégique des 40 000 exemplaires quotidiens du MédiaMatin.

La vidéo raconte aussi une histoire d'amour : celle de la rencontre quotidienne des lockoutés-camelots et de leurs lecteurs dans les rues de Québec. La chimie a été décisive. "On recevait souvent des biscuits d'une lectrice; elle nous a même apporté la recette", raconte Rollande Roy, réceptionniste au Journal de Québec.

Enfin, c'est l'histoire d'un face-à-face avec Pierre Karl Péladeau, le grand patron de Quebecor, qui concède à brûle-pourpoint à un journaliste que "le conflit a assez duré"... pour ensuite lui demander : "Vous travaillez pour qui, monsieur?" Et le lockouté Alain Bergeron de lui répondre : "MédiaMatinQuébec".

Les entrevues de ce documentaire ont été tournées en avril 2009. La production a été assurée par le SCFP, le plus grand syndicat au Canada qui compte 600 000 membres.

Renseignements

  • Robert Bellerose
    Service des communications du SCFP
    514-247-9266