Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

15 juil. 2009 23h59 HE

Un prêt pour les infrastructures est accordé à la ville de Bridgetown dans le cadre du Plan d'action économique du Canada

BRIDGETOWN, NS, le 15 juill. - Le gouvernement du Canada a annoncé
aujourd'hui qu'il a approuvé à la ville de Bridgetown un prêt pour les travaux
d'infrastructures liés au logement dans le cadre du Plan d'action économique
du Canada.
L'annonce a été faite par Greg Kerr, secrétaire parlementaire du ministre
des Anciens combattants et député de West Nova, au nom de l'honorable Diane
Finley, ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences
et ministre responsable de la Société canadienne d'hypothèques et de logement
(SCHL).
Des prêts à faible coût d'une valeur de plus de 350 000 $, provenant du
Programme de prêts pour les infrastructures municipales (PPIM) de la SCHL, ont
été approuvés pour les travaux de réfection requis sur la rue Church à
Bridgetown. Ces travaux incluent des réparations de la chaussée et celles
nécessaires sous la surface de la rue, ainsi que des améliorations au réseau
de collecte d'eaux usées. Les résidants de Bridgetown pourront bientôt
constater des progrès pour ce qui est du débit de la circulation et une
réduction des dommages causés aux véhicules et aux habitations. Les
réparations apportées réduiront les dangers auxquels sont exposés les piétons.
"Notre gouvernement comprend l'importance que revêtent les
infrastructures pour maintenir des collectivités fortes et prospères", a
indiqué M. Kerr, secrétaire parlementaire. Ce programme donne aux
municipalités de toutes les tailles la possibilité de répondre à leurs besoins
en matière de travaux d'infrastructures liés au logement et de créer des
emplois. Il s'agit d'une bonne nouvelle non seulement pour Bridgetown, mais
également pour la Nouvelle-Ecosse."
Dans le cadre du Plan d'action économique du Canada, jusqu'à 2 milliards
de dollars, sous forme de prêts à faible coût, seront accordés directement aux
municipalités pendant deux ans, par l'entremise du PPIM, pour des travaux
d'infrastructures liés au logement. L'offre de ces prêts pour les
infrastructures municipales constitue une nouvelle source de fonds dont peut
se prévaloir n'importe quelle municipalité canadienne pour investir dans des
travaux d'infrastructures liés au logement. Ces prêts à faible coût peuvent
également être utilisés par les municipalités pour financer leur contribution
à des programmes fédéraux d'infrastructure à frais partagés.
"La possibilité d'emprunter de l'argent dans le cadre de ce programme
fait toute la différence pour la ville de Bridgetown, car cela lui permettra
d'aller de l'avant avec la réalisation d'importants travaux
d'infrastructures", a indiqué Art Marshall, maire de Bridgetown.
Les projets admissibles comprennent des travaux d'infrastructures liés au
logement, comme l'alimentation en eau, la production d'énergie et le
traitement des déchets solides, ainsi que les infrastructures de transport
local à l'intérieur ou en direction de secteurs résidentiels, comme les voies
de circulation, les trottoirs, les appareils d'éclairage et les espaces verts.
A titre d'organisme national responsable de l'habitation au Canada, la
SCHL met à contribution plus de 60 ans d'expérience pour aider les Canadiens à
accéder à un éventail de logements durables, abordables et de qualité, ce qui
favorise la création de collectivités et de villes dynamiques et saines
partout au pays.
Pour en savoir plus sur ces mesures et toutes celles qui ont été
annoncées dans le Plan d'action économique du Canada, élaboré en vue de
stimuler l'économie et de protéger ceux qui sont le plus durement touchés par
la récession mondiale, visitez le site
http://www.actionplan.gc.ca/fra/index.asp.
Les municipalités qui souhaitent présenter une demande de prêt peuvent
obtenir les formulaires et d'autres renseignements en visitant le site :
www.schl.ca/plandactionlogement.



Document d'information ci-joint

DOCUMENT D'INFORMATION
AIDER LES MUNICIPALITES A RENFORCER LEURS COLLECTIVITES
Programme de prêts pour les infrastructures municipales de la SCHL


Dans le cadre du Plan d'action économique du Canada, des fonds pouvant
atteindre 2 milliards de dollars seront offerts aux municipalités pendant deux
ans, sous forme de prêts directs à faible coût consentis par la Société
canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) dans le cadre de son Programme
de prêts pour les infrastructures municipales, pour la réalisation de travaux
d'infrastructures liés au logement dans les villes, petites et grandes, d'un
bout à l'autre du pays.
Ces prêts pour les infrastructures municipales constituent une nouvelle
source de fonds dont peut se prévaloir n'importe quelle municipalité
canadienne pour investir dans des travaux d'infrastructures liés au logement.
Seuls les travaux d'infrastructures se rapportant à des secteurs résidentiels,
qu'ils soient nouveaux ou existants, seront pris en considération.
Les travaux d'infrastructures municipales admissibles doivent être
directement liés au logement et ainsi contribuer au bon fonctionnement de
secteurs résidentiels. Les travaux comprennent des infrastructures visant à
assurer la prestation de services à l'habitation tels que les services d'eau,
d'égout et de traitement des déchets solides et la production d'énergie; des
infrastructures pour le transport local dans des quartiers résidentiels, comme
les routes, les ponts et les tunnels, ainsi que les trottoirs, l'éclairage,
les sentiers, l'aménagement paysager et les espaces verts d'un quartier
résidentiel.
Les travaux d'infrastructures qui ne sont pas directement liés au
logement, notamment les infrastructures sociales telles que les centres
communautaires, les patinoires, l'équipement de terrains de jeu et les
bibliothèques ne sont pas admissibles dans le cadre de ce programme.
On favorisera le financement de travaux qui sont prêts à commencer,
puisqu'il s'agit d'une mesure temporaire à court terme visant à créer
rapidement des emplois.
Ces prêts à faible coût permettront d'abaisser considérablement les coûts
d'emprunt des municipalités, qui pourront s'en servir pour financer leur
contribution à des programmes fédéraux d'infrastructure à frais partagés.
Les prêts admissibles seront consentis en grande partie selon le principe
du premier arrivé, premier servi, à condition que les projets présentés
répondent aux critères d'admissibilité. La SCHL s'efforcera cependant de
faciliter un accès équitable au programme et de favoriser les demandes
provenant de municipalités urbaines et rurales à l'échelle du pays.
La SCHL sélectionnera les demandes en fonction de l'admissibilité au
programme, de la possibilité de mettre les travaux en chantier immédiatement
et des exigences de l'Agence canadienne d'évaluation environnementale (ACEE).
Les municipalités qui souhaitent obtenir de plus amples renseignements ou
présenter une demande peuvent visiter le site Web de la SCHL au
www.schl.ca/plandactionlogement.

Renseignements

  • Médias: Michelle Bakos, Cabinet de l'honorable Diane
    Finley, Ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences,
    (819) 994-2482; Kristen Scheel, SCHL, Relations avec les médias, (613)
    748-2799