Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

06 nov. 2009 11h11 HE

Une "année d'enfer" pour les personnes en chômage

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 6 nov. 2009) - "Les personnes en chômage au Canada ont vécu une année d'enfer", dit Ken Georgetti, président du Congrès du travail du Canada. "Depuis l'automne dernier, des centaines de milliers de personnes ont perdu leurs emplois à plein temps et ont vu leurs familles et leurs communautés s'affaiblir", ajoute-t-il.

C'est en ces termes que M. Georgetti commentait les données sur la population active pour octobre 2009 publiées par Statistique Canada. "La situation a empiré énormément depuis un an. Les gens ont dû échanger des emplois à plein temps permettant de faire vivre une famille contre des emplois à temps partiel ou le travail autonome. Moins de la moitié des sans-emploi ont droit à des prestations d'assurance-emploi et les personnes qui en reçoivent touchent environ 50 $ par jour en moyenne. Ce n'est pas équitable. Nous avons demandé au gouvernement à maintes reprises de rectifier l'assurance-emploi, mais il ne fait qu'y apporter des modifications superficielles."

Statistique Canada indique que 1,59 million de personnes étaient en chômage au Canada en octobre 2009, soit 8,6 % de la population active. Depuis l'automne dernier, 400 000 emplois à plein temps ont été éliminés.

M. Georgetti déclare que les travailleurs et les travailleuses ont cotisé de bonne foi à l'assurance-emploi et que le régime devrait leur venir en aide maintenant qu'ils ont perdu leur emploi sans que ce ne soit de leur faute. Il précise que le Régime d'a.-e. doit être remanié de fond en comble et il incite le gouvernement fédéral à :

- modifier les conditions d'admissibilité pour que des prestations ordinaires d'a.-e. soient versées aux sans-emploi ayant accumulé 360 heures de travail, où qu'ils vivent et travaillent au Canada;

- rendre tous les travailleurs et travailleuses admissibles à un maximum de 50 semaines de prestations d'a.-e.;

- porter sur-le-champ les prestations à 60 % des gains antérieurs calculés selon les 12 semaines où la rémunération de la personne a été la plus élevée.

Analyse rapide de Sylvain Schetagne, économiste principal du CTC

Les chiffres sur l'emploi pour octobre 2009 confirment que le marché du travail continue de se détériorer rapidement et qu'il n'y a pas de signe d'amélioration. Bien qu'il y ait eu certains signes de ralentissement dans la détérioration du marché du travail au cours des récents mois, on se trouvait peut-être dans l'oeil de l'ouragan juste avant qu'il s'abatte de nouveau sur nous.

En octobre, le nombre de personnes employées au Canada a diminué de 71 000. Le secteur public a perdu 26 000 employés et le secteur privé en a perdu 45 000. Le taux de chômage a augmenté, pour passer de 8,4 % à 8,6 %. Le nombre de sans-emploi au Canada se situe à 1 587 400, une augmentation de 37 700 depuis septembre 2009.

Le déclin des 12 derniers mois s'est manifesté surtout dans les secteurs manufacturier, de la construction, du transport et des ressources naturelles. La détérioration du marché du travail s'étend maintenant à l'industrie des services, y compris le commerce de détail et de gros où la baisse est de 31 000 et d'"autres services" où la basse est de 20 000. En octobre, les mises à pied ont été les plus nombreuses chez les femmes de 25 ans et plus (-24 400) et chez les jeunes (- 19 000), qui sont traditionnellement sur-représentés dans le secteur des services, le commerce de détail et de gros.

Depuis octobre 2008, environ 400 000 personnes ont été mises à pied au Canada, et la plupart occupaient un emploi à plein temps (-378 000). Le taux de chômage a augmenté de 2,3 %, passant de 6,3 % à 8,6 %. Le nombre de sans-emploi a augmenté de 435 900 au cours de la même période, une augmentation de 37,9 % sur un an. En résumé, la détérioration du marché du travail touche tous les Canadiens dans tous les secteurs de l'économie.

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3,2 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 130 conseils du travail régionaux. Site web : www.congresdutravail.ca

Renseignements

  • Congrès du travail du Canada
    Sylvain Schetagne
    Economiste du CTC
    613-526-7412
    ou
    Congrès du travail du Canada
    Dennis Gruending
    Communications du CTC
    613-526-7431 ou 613-878-6040 (cellulaire)
    www.congresdutravail.ca